POLITIQUE  |     AFRIQUE  |     INTERNATIONAL  |    

Soutien au M23: Barack Obama prévient paul Kagamé

Par Téclaire Ngo Nyeck - 19/12/2012

Le président américain Barack Obama s’est entretenu au téléphone avec le président rwandais Paul Kagamé le 18 décembre 2012, au sujet de son soutien au mouvement rebelle du 23 mars.

 

Selon un communiqué publié par la maison blanche, le président américain Barack Obama aurait mis en garde son homologue rwandais contre tout soutien au groupe rebelle le M23 lors d'un appel téléphonique, mardi 18 décembre. Car pour Barack une telle action est incompatible avec le désir de stabilité et de paix de Kigali. Le Rwanda est accusé par les experts de l’Onu d’apporter son soutien aux mutins du M23 qui depuis le mois de mai dernier font la pluie et le beau temps dans la ville de Goma et ses environs. Cette même rébellion qui s’est emparée de Goma le 20 novembre dernier avant de se retirer à 20 km de la ville à la demande des pays des Grands Lacs. Les rebelles sont partis de la capitale du Nord-Kivu en échange du dialogue avec le gouvernement de Kinshasa.

 


© JDK
Barack Obama met en garde son homologue rwandais contre tout soutien au M23
En ce moment même, les deux parties sont en discutions dans la capitale ougandaise Kampala pour tenter de trouver un accord adéquat. Kigali a toujours démenti les accusations de l’Onu quand à son implication dans le conflit entre rebelles du M23 et l’armée régulière de la RDC. Le 12 décembre dernier, 38 soldats dont 20 présumés rwandais ont été présentés à la presse par le porte parole du Gouvernement Lambert Mende. Ils auraient été capturés dans l’Est de la RDC avant la prise de Goma par les rebelles. Le pays de Paul Kagame a une fois de plus démenti ces accusations et a demandé à Kinshasa de soumettre ces soldats au mécanisme de vérification conjoint pour qu’on puisse confirmer leur identité ce que le gouvernement congolais n’a pas encore fait.

Aujourd'hui, alors que nous parlons, le mécanisme de vérification conjoint n'a reçu aucune plainte de la RDC sur ces prétendus 20 soldats, avait déclaré le porte-parole de l'armée rwandaise. Si ces soldats ne sont pas présentés au mécanisme conjoint, nous considérons qu'il s'agit d'une accusation émanant d'un ou deux responsables congolais, mais pas du gouvernement de RDC lui-même, avait-t-il poursuivi. Kagame et Barack Obama ont également discuté des problèmes de gouvernance de la République démocratique du Congo (RDC), selon la Maison Blanche. Le président Obama a salué l'engagement du président Kagame à promouvoir la recherche d'une solution pacifique dans l'est de la RDC, ajoute-t-on de même source. Le président américain a lancé un appel en faveur d'un accord politique en RDC et a adressé le même message à son homologue congolais Joseph Kabila.

 

MOTS CLES :  Barack   Kagame   M23   Garde 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Exposition commémorative des 20 ans du génocide des Tutsis au Rwanda
Tous les événements