SOCIÉTÉ  |     FAITS DIVERS  |    

RDC: Suspension pour un an de l’adoption internationale des enfants congolais

Par journaldebrazza.com avec ACP - 11/10/2013

La mesure fait suite à une alerte de la représentation diplomatique de la RDC au Canada sur les conditions des enfants congolais après leur adoption à l’étranger

 

La Direction générale de migration (DGM) a suspendu depuis le 25 septembre 2013, l’adoption internationale des enfants congolais par des étrangers pour une durée de douze mois. La mesure qui a été communiquée le même jour à une quinzaine d’ambassades installées en RDC, fait suite à une alerte de la représentation diplomatique de la RDC au Canada sur les conditions des enfants congolais après leur adoption à l’étranger. Selon le directeur général de la DGM, ces enfants font l’objet des secondes adoptions voire de traite.

 


© toukimontreal.com
L’adoption internationale des enfants congolais suspendu pour un an
Après des enquêtes, le service de migration congolaise a conclu que certains enfants ont été abandonnés par leurs parents adoptifs ou «revendus » à d’autres personnes, pour la plupart homosexuelles. Face à ce qu’elle qualifie de dérapages et pour le bien-être des enfants, la DGM estime qu’il faudrait des enquêtes sérieuses avant toute nouvelle opération d’adoption et souhaite une collaboration avec les ambassades citées dans le communiqué qu’il leur a adressée.

Les pays concernés sont: Etats-Unis, France, Royaume de Belgique, Italie, Royaume-Uni de grande Bretagne, Canada, Allemagne, pays-Bas, Suisse, République Tchèque, Burkina Faso, Slovenie, Australie, Suède, Uruguay. Selon les statistiques fournies par la DGM, entre 2009 et 2013, mille cent six enfants congolais ont été adoptés par des ressortissants de quinze pays, soit une moyenne de deux cents enfants par année.

 

1 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

la decision est anti constitutionnelle

Par blopa

22/11/2013 11:56

une loi ne peut etre suspendu que par une loi voir un decret loi du president de la republique ou un moratoire du parlement, le directeur general de la DGM devrais respecte la procedure à la matiere et tenir comptent de l'interet des enfants ayant des parents adoptifs et prendre en compte tous les dossiers deposer en commission inter ministerillececi donnaire une bonne image de notre pays.
blopa

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

3è édition du Festival des solidarités
Tous les événements