ECONOMIE ET BUSINESS  |    

La start-up congolaise Surprise tropicale mise sur les produits locaux

Par Jeuneafrique - 04/08/2017

C’est la petite histoire de Bénédicte Kuvuna, à la tête de Surprise tropicale, une start-up qui promeut les produits alimentaires congolais

 

Un petit tour à l’étranger et puis revient… des idées plein la tête. C’est la petite histoire de Bénédicte Kuvuna, à la tête de Surprise tropicale, une start-up qui promeut les produits alimentaires congolais. L’entreprise démarre tout doucement à Kinshasa, en 2013.

L’entrepreneuse de 24 ans raconte : « Au début, nous nous étions inscrits dans une stratégie de take away de nos jus, chips, fruits et légumes. Mais aujourd’hui nous offrons à nos clients un service de livraison à domicile. »

Ce changement de cap de l’entreprise coïncide avec le retour au pays, l’année dernière, de l’initiatrice du projet. Après un diplôme en communication à l’Université catholique du Congo, Bénédicte Kuvuna s’était rendue en 2015 à Reggio Emilia.

Dans cette ville du nord de l’Italie, elle s’était engagée pour une nouvelle année d’études. Plus précisément, un master professionnel en innovation alimentaire.

Durant sa formation, Bénédicte Kuvuna combine la théorie et l’apprentissage. Elle travaille ainsi quelques mois au sein de la célèbre entreprise agro-industrielle Barilla.

 


© Droits reservés
Bénédicte Kuvuna.
Du take away à la livraison

Quand elle regagne le pays, la jeune femme décide de donner un souffle nouveau à son business : une e-boutique est lancée, les clients peuvent désormais commander des paniers végétariens, du jus naturel, des chips de bananes plantains, produits qui proviennent tous de cultivateurs de Kinshasa.

« Le client paie en argent comptant à la livraison », indique-t-on sur le site. Il est toutefois bientôt prévu d’autres modes de règlement, notamment par virement bancaire ou via PayPal. Modernisation, oui, mais le concept reste le même.

« Surprise tropicale promeut toujours les légumes locaux », insiste Bénédicte Kuvuna, qui réfléchit d’ailleurs à l’organisation de festivals et autres événements pour mettre davantage en lumière les agriculteurs et leurs productions.

Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/mag/459380/economie/agroalimentaire-la-start...

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Bruxelles : grande rencontre d'artistes-peintres africains
Tous les événements