DéBATS & OPINIONS  |     KIOSQUE  |    

Revue de presse congolaise du vendredi 4 août 2017

Par Radio okapi - 04/08/2017

Le Potentiel : «Election controversée des gouverneurs, la MP dénudée»

 

Les informations politiques et sécuritaires intéressent la presse congolaise parue ce vendredi 4 août. Il s’agit notamment de l’élection des gouverneurs dans les 11 provinces de la RDC et de la visite de Joseph Kabila à Kitona, pour installer un régiment des FARDC.

Le scrutin des gouverneurs dans les 11 provinces où les vacances ont été constatées ne fait pas l’unanimité au sein même de la majorité présidentielle (MP) où éclatent au grand jour des contradictions et frustrations, décrypte Le Potentiel qui affiche : «la MP dénudée.»

Pour le journal, la MP a embarqué la CENI dans un jeu dangereux et s’est résolue à «bouffer» même en «public» ses propres fils qui ne font pas suffisamment preuve de loyauté. Ce qui crée des dissensions graves, notamment à Kinshasa entre le gouverneur de la ville, André Kimbuta Yango, et le président de l’assemblée provinciale, Roger Nsingi. Et le quotidien de renseigner qu’une motion de défiance contre «le haut sommet» est sur la table du président de l’organe délibérant.

Est-ce que Kimbuta est sur le point de subir le sort de Jean-Claude Kazembe dans le Haut-Katanga ? Certains analystes n’écartent pas cette hypothèse, en se référant au cas de l’ancien gouverneur du Sud-Kivu, Marcellin Cishambo. C’est une tactique à double revers. Soit la MP s’en sort, tout en renforçant ses rangs. Ce qui est peu probable. Soit la MP précipite sa déstabilisation au point de créer un cataclysme politique qui pourrait bien déstabiliser ses fondations. On n’est plus loin d’un tel scénario, analyse le tabloïd.

L’édifice est en plein tourment du fait que la MP est en train de se faire harakiri. En voulant sacrifier ses gouverneurs indélicats, tout en cherchant à contourner la procédure prévue pour leur remplacement, la MP s’est dénudée, offrant des perspectives incertaines pour sa survie politique, commente Le Potentiel.

Cas-info.ca ne se prête pas à l’analyse de ce sujet et reste factuel. Le média annonce : «77 candidats en compétition.» Ces prétendants venus de tous les horizons devront vendre leurs projets aux députés provinciaux pour espérer rafler la mise. « L’affiche est quasi inhabituelle », rapporte le site.

Concernant le cas du Haut- Katanga, Cas-info.ca fait observer le gouverneur Jean-Claude Kazembe destitué puis rétabli par la Cour constitutionnelle n’est pas prêt à désarmer. Pour retrouver son bureau de Lubumbashi, il a saisi la CENI pour exiger l’annulation de l’élection de son successeur avant le scrutin où 4 candidats tentent de défier sa Majorité présidentielle.

Une information relayée par Dépêche.cd qui explique que Jean-Claude Kazembe a saisi la plus Haute Cour de la RDC avec une requête en inconstitutionnalité de la décision de la CENI portant convocation du scrutin et publication du calendrier des élections des gouverneurs dont celui du Haut Katanga. D’après Jean-Claude Kazembe, cité par Dépeche.cd, la vacance ne peut être constatée dans cette province puisqu’il est toujours gouverneur.

 


© Droits reservés
L’Avenir s’intéresse aussi aux élections en RDC et présente le rapport d’une ONG SYMOCEL, dans les aires 3 et 4. Cette structure recommande au président de la République notamment de s’impliquer davantage pour la réussite du processus électoral, d’instruire le gouvernement de prendre les mesures visant la décrispation politique pour la conduite d’un processus politique et électoral apaisé.

Au gouvernement de la République, l’ONG demande de veiller à la rémunération régulière et aux bonnes conditions des agents de Police affectés à la sécurisation des centres d’inscription des électeurs, affecter à la CENI les ressources nécessaires à la bonne conduite de toutes les opérations électorales, y compris la rémunération de son personnel de terrain.

Entre temps, le journal Le Phare annonce que la société civile se prépare au comptage parallèle des voix. Elle va déployer des observateurs électoraux dans un nombre donné de bureaux de vote, perçu comme un échantillon représentatif de l’ensemble des lieux de vote du pays. L’objectif, explique le journal, est de réaliser le travail d’une centrale électorale et envoyer les données collectées aux coordinations urbaines, provinciales qui à leur tour expédieront les résultats recueillis à la coordination nationale. Raison de ce comptage parallèle: la RDC est engagée dans le processus de désignation par le peuple de ses dirigeants, l’un des défis majeurs est d’éviter ces écueils du passé.

L’Agence congolaise de presse (ACP) met en exergue le voyage du Président de la République, Joseph Kabila et annonce qu’il a présidé jeudi 3 aout la cérémonie de la sortie officielle du 2103ème régiment des FARDC à Kitona. Ce régiment est composé de deux bataillons spéciaux formés à l’instruction militaire. Il s’agit des 141ème et 341ème bataillons spéciaux. S’adressant, à cette occasion, aux cadres et soldats des unités issus de cette promotion, le Lieutenant-général Didier Etumba, Chef d’Etat-major général des FARDC, leur a recommandé de mettre toujours en pratique cette devise, à savoir «ne jamais trahir le Congo», écrit l’agence nationale.
MOTS CLES :  Rdc 

0 COMMENTAIRES

Afficher tous les commentaires | Poster un commentaire

POSTER UN COMMENTAIRE

Identifiez- vous : pseudo* e-mail
Titre du commentaire
votre commentaire
Etre prévenu par email quand une réponse est faite
Ne cochez oui que si vous voulez recevoir des mails en cas de réponse sur ce sujet et que vous avez saisi votre mail
Je reconnais avoir pris connaissance des conditions d'utlilisation

POLITIQUE

SPORTS

ECONOMIE & BUSINESS

DOSSIERS

Culture & Loisirs

Société

Débats & Opinions

Personnalités

Agenda - événements

Bruxelles : grande rencontre d'artistes-peintres africains
Tous les événements