Dépêches Afrique

 

  • Président Ouattara: "je n'enverrai plus d'Ivoiriens à la CPI"
    AFP, 05/02/2016 08h06
    Le président Alassane Ouattara a affirmé jeudi qu'il "n'enverrait plus d'Ivoiriens" à la Cour pénale internationale (CPI), estimant que son pays avait désormais une "justice opérationnelle", à l'issue d'une rencontre à Paris avec le président François Hollande. L'adversaire de M. Ouattara lors de la présidentielle de 2010, Laurent Gbagbo, et le chef de milice Charles Blé Goudé comparaissent actuellement devant la CPI pour leur rôle présumé dans la crise post électorale qui avait fait plus de 3.000 morts en 5 mois. Mais aucun membre du camp Ouattara n'a encore été inquiété par la Cour.



  • Mali: Tombouctou défigurée par les jihadistes, retrouve son visage d'avant
    AFP, 05/02/2016 08h04
    Plus de trois ans après la destruction des mausolées de Tombouctou par les jihadistes, à coups de pioche, de houe et de burin, la cité légendaire du nord-ouest du Mali a repris jeudi possession de ses sanctuaires reconstruits. C'est au nom de la lutte contre "l'idôlatrie" que le groupe jihadiste touareg malien Ansar Dine les avait démolis. C'est par une cérémonie de sacralisation, avec lecture intégrale du Coran et prière collective, que s'achève la patiente œuvre de réhabilitation, qui s'est appuyée sur le savoir-faire traditionnel des maçons locaux.



  • Centrafrique: des Casques bleus de nouveaux accusés d'abus sexuels
    AFP, 05/02/2016 08h00
    La Mission de l'ONU en Centrafrique a identifié sept nouveaux cas présumés d'abus sexuels de la part de Casques bleus, dont cinq au moins concernent des jeunes filles mineures, dernier scandale en date qui éclabousse la Minusca, contrainte de retirer les troupes incrimées. La Minusca "a identifié sept nouvelles présumées victimes d'exploitation et d'abus sexuels à Bambari", une ville du centre de la Centrafrique, selon un communiqué. Ces cas ont été signalés le 21 janvier "par une équipe de chercheurs de Human Rights Watch (...) afin que des soins médicaux et psycho-sociaux soient prodigués aux victimes et afin que la Mission endosse toute sa responsabilité pour ces présumés crimes", poursuit le texte.



  • Somalie: l'explosion à bord d'un avion de ligne somalien serait due à une bombe
    AFP, 04/02/2016 08h29
    L'explosion qui a troué le fuselage d'un avion de ligne somalien et l'a contraint mardi à un atterrissage d'urgence à Mogadiscio a potentiellement été causée par un engin explosif à bord, selon des déclarations du pilote mercredi. L'avion, exploité par la compagnie somalienne Daallo Airlines et qui se rendait à Djibouti avec 74 passagers à bord, a atterri mardi quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Mogadiscio, avec un trou dans le fuselage. Deux passagers ont été légèrement blessés, selon la police. Le pilote de l'Airbus A321, Vladimir Vodopivec, un Serbe de 64 ans, a confié à un ami que, pour lui, l'explosion qui a endommagé le fuselage de l'intérieur de la cabine vers l'extérieur avait été causée par une "bombe", selon des propos rapportés par le quotidien serbe Blic.



  • L’Algérie débat d'une révision controversée de sa constitution
    AFP, 04/02/2016 08h25
    Le Parlement algérien se réunit pour voter un projet de révision de la Constitution qui rétablit la limitation à deux du nombre de mandats du président et interdit aux binationaux les hauts postes dans la fonction publique, une mesure qui suscite la colère dans la communauté franco-algérienne. Ce toilettage de la Constitution a été voulu par le président Abdelaziz Bouteflika dans le but affirmé de "consolider la démocratie" dans le contexte du "printemps arabe" qui a peu affecté l'Algérie.

  • Donald Trump a trébuché, Hillary Clinton a été accrochée: l'Iowa, première étape des primaires américaines dans la course à la Maison Blanche, a été dure pour les favoris des sondages. Appelés à choisir leur candidat pour l'élection du 8 novembre qui dési
    AFP, 02/02/2016 09h01
    Donald Trump a trébuché, Hillary Clinton a été accrochée: l'Iowa, première étape des primaires américaines dans la course à la Maison Blanche, a été dure pour les favoris des sondages. Appelés à choisir leur candidat pour l'élection du 8 novembre qui désignera le successeur de Barack Obama, républicains et démocrates se sont rendus en nombre dans les bureaux de vote (écoles, bibliothèques, gymnases...) de ce petit Etat agricole du Midwest. Dans les deux camps, et dès la prochaine échéance du New Hampshire le 9 février, la lutte s'annonce âpre. L'ultra-conservateur Ted Cruz vainqueur lundi côté républicain, tentera de capitaliser sur ce bon départ. Hillary Clinton, battue dans l'Iowa il y a huit ans par Barack Obama, était, peu après 00H00 (06H00 GMT), quasiment à égalité avec le surprenant sénateur du Vermont, Bernie Sanders, 74 ans.

  • Côte d'Ivoire: la défense de Gbagbo accuse Ouattara d'avoir pris le pouvoir "par la force"
    AFP, 02/02/2016 08h21
    La défense de Laurent Gbagbo a affirmé lundi que son rival, le président Alassane Ouattara, s'était emparé du pouvoir "par la force" avec l'aide de la France, au troisième jour du procès de l'ex-chef d'Etat ivoirien devant la Cour pénale internationale. M. Gbagbo, 70 ans, est le premier ex-président poursuivi par la CPI. Son procès pour crimes contre l'humanité s'est ouvert jeudi et doit durer entre trois et quatre ans. Avec son co-accusé Charles Blé Goudé, 44 ans, ex-chef de milice, il est poursuivi pour son rôle dans la crise née de son refus de céder le pouvoir à M. Ouattara, reconnu vainqueur par la communauté internationale de l'élection présidentielle de fin 2010.



  • Zika: la soudaine notoriété de la forêt d'Ouganda où le virus a été découvert
    AFP, 02/02/2016 08h18
    Il y a peu encore, la forêt ougandaise Zika était une petite réserve connue des seuls ornithologues et scientifiques. Mais l'épidémie du virus éponyme, qui affecte le continent américain, vient de lui conférer une soudaine notoriété. Ce virus, transmis par un moustique et soupçonné de provoquer de graves malformations congénitales, se propage de "manière explosive dans la région des Amériques" où 3 à 4 millions de cas sont attendus cette année, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a convoqué une réunion d'urgence lundi.



  • Côte d'Ivoire/procès Guéï: le général Dogbo Blé nie malgré les témoignages
    AFP, 02/02/2016 08h09
    Le général Brunot Dogbo Blé, un ex-homme fort du régime de l'ancien président Laurent Gbagbo, a nié lundi devant le tribunal militaire toute implication dans l'assassinat en 2002 du général Robert Guéï, ex-chef de la junte en Côte d'Ivoire. Dix-neuf personnes, dont le général Dogbo Blé et Anselme Séka Yapo, dit "Séka-Séka", ancien responsable de la sécurité rapprochée de l'ancienne Première dame Simone Gbagbo, sont jugés depuis le 21 janvier à Abidjan.



  • Présidentielle au Niger: le président Issoufou promet une réélection "dès le premier tour"
    AFP, 01/02/2016 08h10
    Le président nigérien Mahamadou Issoufou, qui brigue un second mandat lors de l'élection du 21 février, a promis dimanche à ses partisans une victoire "dès le premier tour". "Nous allons passer dès le premier tour", a lancé le président sortant, lors d'un meeting devant plus de 2.000 personnes réunies dans la salle du Palais des Congrès de Niamey. M. Issoufou a notamment mis en avant "son bilan positif" à la tête du pays qui constitue "des atouts" à même de lui "assurer" une réélection pour un deuxième quinquennat. M. Issoufou a "souhaité" que la campagne électorale lancée samedi "se déroule dans la paix" et "dans l'apaisement". "Je souhaite que cette campagne soit l'occasion de débats programme contre programme" et qu'elle "ne se réduise pas à des insultes", a-t-il lancé. Samedi, M. Issoufou avait tenu un meeting électoral à Diffa, une région située dans le sud-est et proche du Nigeria, victime depuis 2015 d'attaque meurtrières des islamistes armés de Boko Haram, selon la télévision d'Etat.

  • Présidentielle au Congo: le premier parti d'opposition désigne un candidat
    AFP, 01/02/2016 08h06
    L'Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), premier parti d'opposition au Congo, a annoncé dimanche à Brazzaville avoir désigné son candidat à l'élection présidentielle du 20 mars. Pascal Tsaty Mabiala, premier secrétaire du parti, a été investi au terme d'une session extraordinaire du Conseil national de l'Upads. Il est le deuxième candidat d'opposition à se présenter face au président sortant, Denis Sassou Nguesso. "Le Conseil national a unanimement retenu (...) la candidature du camarade Pascal Tsaty Mabiala à cette élection majeure", a annoncé le porte-parole de l'Upads, Honoré Sayi. "Pendant la campagne présidentielle, face à la dictature nous opposerons le courage, face à la tricherie nous opposerons la vigilance et face au doute nous opposerons l’enthousiasme et la détermination", a affirmé M. Tsaty Mabiala, âgé de 66 ans.

  • Ethiopie: les pénuries alimentaires causées par la sécheresse en passe de s'aggraver
    AFP, 29/01/2016 08h26
    Une interruption des livraisons d'aide alimentaire pourrait avoir lieu d'ici "quelques mois" en Ethiopie, où des millions de personnes sont confrontées à de graves pénuries alimentaires à cause de la sécheresse, ont alerté les Nations unies dans un rapport reçu jeudi. La sécheresse causée par le phénomène climatique El Niño a fait augmenter considérablement le nombre de personnes touchées par la famine en Afrique de l'Est. "Sans ressources supplémentaires, le secteur alimentaire prévoit une interruption totale de la chaîne d'approvisionnement dans quelques mois," met en garde le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha).



  • Nord du Mali: quatre soldats maliens tués dans deux attaques
    AFP, 29/01/2016 08h22
    Au moins quatre militaires maliens ont été tués jeudi dans deux attaques distinctes dans leur pays, à Tombouctou (nord-ouest) et près de Gao (nord), a-t-on appris de sources militaires. "Un militaire malien a été tué par balle lors d'une embuscade jeudi matin dans la périphérie de la ville de Tombouctou", a indiqué un officier de l'armée malienne dans cette ville. "Le militaire tué était au volant d'un véhicule qui allait ravitailler les troupes. Le tireur embusqué a pris la fuite après l'acte", a-t-on précisé de même source. Par ailleurs, au moins trois militaires ont péri dans l'explosion d'un engin au passage de leur véhicule près de Gao, selon les mêmes sources. "La tête de notre escorte a sauté sur une mine à 37 km (au sud-ouest) de Gao, vers Douentza. Nous déplorons la mort de trois de nos éléments", a déclaré le porte-parole de l'armée, le colonel Souleymane Maïga, imputant l'attaque à des auteurs "contre le processus de paix", sans autre indication. Selon un responsable du commandement militaire à Gao, "c'est un véhicule d'escorte qui accompagnait d'autres véhicules qui venaient du sud de Gao. Une mine très probablement posée peu avant le passage du convoi a tué les trois militaires qui étaient dans le véhicule de tête".



  • Côte-D’Ivoire/procès Gbagbo: Yopougon, yeux et coeurs tournés vers la CPI
    AFP, 29/01/2016 08h07
    "Prési! Prési!", hurlent de joie des dizaines de partisans de Laurent Gbagbo qui apparaît sur un écran géant à son procès pour crimes contre l'humanité devant la CPI. A quelques centaines de mètres de là, dans le même quartier de Yopougon, des parents de victimes vouent l'ex-président ivoirien aux gémonies. Enorme quartier populaire de 2 millions d'habitants de l'Ouest d'Abidjan, Yopougon, bastion de Gbagbo mais qui compte de grands sous-quartiers musulmans fidèles à l'actuel président Alassane Ouattara, a été le théâtre d'exactions des deux camps. Les sentiments sont exacerbés des deux côtés.



  • Quelque 34.000 déplacés au Darfour lors des dernières violences
    AFP, 28/01/2016 09h00
    Jusqu'à 34.000 personnes ont été déplacées par les combats déclenchés la semaine dernière entre les forces gouvernementales et les rebelles au Darfour, dans l'ouest du Soudan, a indiqué l'ONU mercredi. La mission de paix conjointe ONU-Union africaine au Darfour (Minuad) avait avancé lundi le chiffre de 10.000 déplacés dans ces combats. Après plusieurs mois de calme relatif après l'annonce par Khartoum d'un cessez-le-feu, des affrontements ont éclaté il y a une dizaine de jours autour de Jebel Marra, une zone montagneuse à cheval sur les Etats du Darfour-nord, Darfour-centre et Darfour-sud. Cette région est considérée comme un fief de l'Armée de libération du Soudan-Abdel Wahid Nour (SLA-AW), l'un des groupes rebelles combattant le régime d'Omar al-Béchir.



  • Présidentielle au Niger: accord d'opposants dans la perspective d'un second tour contre le président Issoufou
    AFP, 28/01/2016 08h57
    Quatre candidats de l'opposition à la présidentielle du 21 février au Niger, dont Hama Amadou, incarcéré depuis plus de deux mois, ont signé mercredi une alliance prévoyant d'appeler à voter pour celui qui serait le mieux placé en cas de 2e tour. L'objectif de cette "Coalition pour l'alternance 2016" , baptisée COPA, semble clair: faire barrage au président Mahamadou Issoufou, candidat à un second mandat sous les couleurs du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS). "Mus par notre volonté politique à oeuvrer ensemble pour la conquête et l'exercice du pouvoir (...) décidons de la création de la Coalition pour l'alternance 2016 +COPA+", indique le texte où chaque prétendant s'engage à "assurer l’élection" de "celui d’entre eux qui arriverait au second tour" le 20 mars.



  • Le Soudan ordonne la réouverture de la frontière avec le Soudan du Sud
    AFP, 28/01/2016 08h48
    Le président soudanais Omar el-Béchir a ordonné mercredi la réouverture de la frontière contestée avec le Soudan du Sud, environ quatre ans après une dispute qui avait dégénéré en conflit armé en 2012. Selon l'agence officielle Suna, M. Béchir a décidé "d'ouvrir la frontière avec l'Etat du Soudan du Sud" et enjoint "les autorités compétentes à prendre les mesures nécessaires pour l'application de cette décision". L'agence n'a pas donné d'autres précisions. Les relations entre Khartoum et Juba sont tendues depuis la sécession du Soudan du Sud en juillet 2011, devenu Etat indépendant après un accord de paix entre Nordistes et sudistes qui avait mis fin à une longue et dévastatrice guerre civile.



  • Côte d'Ivoire: le procès très attendu de Laurent Gbagbo s'ouvre devant la CPI
    AFP, 28/01/2016 08h43
    Le très attendu procès de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo s'ouvre jeudi devant la Cour pénale internationale, cinq ans après des violences qui ont déchiré une Côte d'Ivoire toujours en quête de "vérité". Laurent Gbagbo, 70 ans, est le premier ex-chef d'Etat poursuivi par la CPI. Lui et son co-accusé Charles Blé Goudé, 44 ans, ancien chef de milice, doivent répondre de crimes contre l'humanité: meurtres, viols, actes inhumains et persécutions. Ils sont poursuivis pour leur rôle dans la crise née du refus de Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara à l'issue de l'élection présidentielle de fin 2010. Les violences avaient fait plus de 3.000 morts en cinq mois et Gbagbo avait finalement été arrêté en avril 2011 après plusieurs jours de bombardements de la force française Licorne.



  • Cameroun: au moins 32 morts dans plusieurs attentats suicides sur un marché
    AFP, 26/01/2016 08h55
    Au moins 32 personnes ont été tuées lundi dans au moins trois attentats suicides sur le marché d'un village de l'Extrême-Nord du Cameroun, l'une des pires attaques visant cette région régulièrement attaquée par les islamistes nigérians de Boko Haram. Ces attentats, parmi les plus meurtriers ayant frappé le Cameroun depuis le début des attaques des islamistes en 2013, ont visé le marché de la localité de Bodo, proche de la frontière avec les bastions nigérians de Boko Haram, qui a rallié l'organisation Etat islamique (EI). "Le premier bilan fait état de 32 morts et 86 blessés", a déclaré le gouverneur de la région de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari.

  • Centrafrique: législatives annulées
    AFP, 26/01/2016 08h52
    Le premier tour des législatives en Centrafrique a été annulé lundi en raison de "nombreuses irrégularités" par la Cour constitutionnelle, qui a confirmé l'affrontement au second tour de la présidentielle de deux anciens Premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra. Ces deux scrutins, destinés à permettre à ce pays pauvre de sortir de trois ans de conflit armé et d'affrontements intercommunautaires, ont eu lieu le 30 décembre dernier dans un calme notable. Ils ont été marqués par une forte participation des électeurs malgré de nombreux problèmes logistiques. "Les élections (législatives) du 30 décembre 2015 sont annulées et seront reprises (...) à cause de nombreuses irrégularités et l'implication des candidats dans ces irrégularités", a déclaré le président de la Cour constitutionnelle de transition, Zacharie Ndoumba, au cours d'une séance publique à Bangui.



  • Troubles sociaux en Tunisie: les autorités allègent le couvre-feu nocturne
    AFP, 26/01/2016 08h49
    La demande de mort aux rats a explosé au Nigeria, où une épidémie de fièvre Lassa a déjà fait 76 morts et menace de se propager dans le pays. La transmission de cette fièvre hémorragique se fait par les excrétions (excréments, mucus, salive...) de rongeurs ou par contact direct avec du sang, des urines, des selles ou d'autres liquides biologiques d'une personne malade. A Kano, plus grande ville du nord du pays et capitale d'un des 17 Etats touchés par l'épidémie, les ventes du poison ont été multipliées par quatre depuis l'annonce de l'épidémie plus tôt ce mois-ci, selon Shehu Idris Bichi, à la tête du syndicat des commerçants de produits chimiques.



  • Troubles sociaux en Tunisie: les autorités allègent le couvre-feu nocturne
    AFP, 26/01/2016 08h46
    Les autorités tunisiennes ont annoncé lundi un allègement du couvre-feu nocturne instauré vendredi dans l'ensemble du pays après une vague de contestation sociale inédite depuis la révolution, même si quelques manifestations avaient encore lieu en journée dans le centre défavorisé du pays. "Vue l'amélioration relative de la situation sécuritaire, il a été décidé d'alléger le couvre-feu à partir du 25 janvier dans tout le territoire de la République de 22H00 à 05H00 du matin" (21H00 à 04H00 GMT), a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Le 22 janvier, les autorités avaient décrété un couvre-feu nocturne dans toute la Tunisie de 20H00 à 05H00 du matin après plusieurs jours de troubles sociaux.



  • Congo: le président Denis Sassou Nguesso candidat à un troisième mandat en mars
    AFP, 26/01/2016 08h06
    Le parti au pouvoir à Brazzaville a annoncé lundi que le président congolais Denis Sassou Nguesso briguerait un troisième mandat lors de la présidentielle du 20 mars, comme le lui permet la nouvelle constitution entrée en vigueur en novembre. M. Sassou Nguesso, qui cumule près de 32 ans à la tête du pays, a été investi candidat du Parti congolais du travail (PCT) à l'issue d'une réunion du comité central de cette formation. "Le comité central du PCT a validé la candidature du camarade Denis Sassou Nguesso comme candidat du parti à l'élection présidentielle du 20 mars 2016", selon un communiqué du parti lu à la presse après la rencontre.



  • Burkina: 11 soldats de l'ex-garde de Compaoré arrêtés après l'attaque d'un dépôt d'armes
    AFP, 25/01/2016 09h17
    Onze soldats burkinabè, anciens membres du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l'unité auteur d'un putsch raté en septembre, ont été interpellés après l'attaque vendredi d'un dépôt d'armes près de Ouagadougou, a déclaré dimanche l'armée burkinabè. "Le bilan fait état de onze individus arrêtés, tous de l'ex-RSP", l'ancienne garde prétorienne du président Blaise Compaoré chassé par la rue en octobre 2014 après 27 ans au pouvoir, a déclaré le commandant Mahamadi Bonkoungou, chef du Bureau des opérations interarmées de l'Etat-major générale des armées. "Les opérations sont toujours en cours", a-t-il ajouté devant la presse. L'attaque du dépôt d'armes et de munitions de l'armée à l'ouest de la capitale a été perpétrée par "une dizaine d'éléments de l'ex RSP dans la nuit de jeudi à vendredi aux environs de 04h00, occasionnant un blessé du côté des hommes de garde", a précisé le commandant Bonkoungou.



  • Libye: les incendies des réservoirs attaqués par l'EI sont éteints
    AFP, 25/01/2016 09h12
    Les pompiers ont maîtrisé les incendies ayant ravagé des réservoirs pétroliers à la suite d'une attaque du groupe Etat islamique (EI) à Ras Lanouf (est), selon un responsable des gardes des installations pétrolières. "Les incendies qui se sont déclenchés dans les réservoirs touchés par des roquettes il y a trois jours ont été éteints", a indiqué ce responsable. "Deux pompiers ont été blessés et un troisième légèrement asphyxié" durant l'opération, a-t-il ajouté. Jeudi à l'aube, des combattants de l'EI avaient attaqué une partie du site pétrolier de Ras Lanouf, dans la région dite du "Croissant pétrolier", pour en prendre le contrôle, selon la compagnie nationale de pétrole (NOC). Un responsable de la sécurité avait indiqué samedi que "quatre réservoirs qui contiennent environ deux millions de barils de brut" étaient en feu.



  • MLS: Drogba débute la préparation de la saison 2016 avec Montréal
    AFP, 25/01/2016 09h10
    La retraite ne semble pas être à l'ordre du jour pour le joueur-vedette de Montréal Didier Drogba qui a débuté la préparation de la saison 2016 du Championnat nord-américain (MLS), a-t-il annoncé dimanche. "En route pour le Qatar pour commencer à préparer la saison", a écrit l'ancien international ivoirien sur son compte Twitter. Son équipe depuis juillet 2015, l'Impact Montréal, a de son côté indiqué dans un communiqué que Drogba, 37 ans, rejoindrait ses coéquipiers durant le mois de février. "Didier Drogba ne sera pas présent lors de la première phase du camp d'entraînement (qui débute lundi, NDLR), mais poursuivra sa préparation physique en vue de la saison prochaine", a indiqué dans un communiqué la franchise canadienne de MLS.



  • Comores: lancement de la campagne présidentielle, l'ex-président Assoumani en meeting
    AFP, 25/01/2016 09h07
    La campagne pour l'élection présidentielle du 21 février a débuté aux Comores avec le meeting dimanche de l'ex-président Azali Assoumani, l'un des favoris, qui a souligné l'importance d'un scrutin transparent dans ce pays à l'histoire marquée par de nombreux coups d'Etat. "J’appelle les autorités compétentes à veiller scrupuleusement à la transparence de ces élections. Le choix du prochain président de la République ne doit souffrir d’aucune contestation", a déclaré M. Assoumani qui a dirigé les Comores de 2002 à 2006, lors d'un rassemblement dans la capitale Moroni. Plusieurs milliers de personnes, vêtues d’un tee-shirt à l’effigie du candidat de la Convention pour le Renouveau des Comores (CRC) et coiffés d’une casquette assortie, s'étaient rassemblées vers le stade Ajao, au centre-ville.



  • Aubameyang "touché" par les critiques après son ballon d'or africain
    AFP, 25/01/2016 09h02
    Pierre-Emerick Aubameyang a confié dimanche avoir été "touché" par les critiques, qu'il n'a "pas comprises", venant de Yaya Touré et d'André Ayew après sa désignation comme meilleur joueur africain de l'année 2015 en janvier. "J'ai parlé un peu avec André Ayew, mais je n'ai pas compris pourquoi ils ont dit ça. Un Ballon d'or africain se joue sur toute une année, pas sur une Coupe d'Afrique des nations. Ca m'a touché ces critiques, c'est dommage, mais ce n'est pas grave", a commenté Aubameyang sur Canal+. Le Gabon, avec qui évolue Aubameyang, avait quitté la CAN-2015 au premier tour. La Côte d'Ivoire, équipe de Touré, avait remporté la finale face au Ghana, équipe d'Ayew.

  • Côte d'Ivoire: discussions entre pouvoir et opposition pour la libération des détenus
    AFP, 22/01/2016 09h06
    Le président ivoirien Alassane Ouattara a rencontré jeudi à Abidjan Pascal Affi N'Guessan, le chef du Front Populaire Ivoirien (FPI-opposition), dans le cadre d'un dialogue politique devant aboutir à la libération des derniers détenus de la crise post-électorale de 2010-2011. "Nous avons enregistré de réelles avancées et une disposition en faveur du règlement définitif de tous les problèmes de la crise post-électorale", a déclaré à la presse M. Affi N'Guessan, après plus de trois heures d'entretien avec M. Ouattara. "Le principe de la libération des prisonniers politiques est acquis", a poursuivi le chef du FPI, parti fondé par l'ex-président Laurent Gbagbo, soulignant que M. Ouattara a "marqué son accord".



  • Egypte: six morts dont 3 policiers dans l'explosion d'une bombe au Caire
    AFP, 22/01/2016 08h56
    Six personnes, dont trois policiers et un civil, ont été tuées jeudi dans l'explosion d'une bombe lors d'une descente dans un appartement du Caire soupçonné d'être une cache pour des activistes, selon un nouveau bilan de la police. L'explosion, qui a endommagé une partie de l'immeuble où se trouvait l'appartement visé dans un quartier près des Pyramides, est survenue quatre jours avant le 5e anniversaire de la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir. "Six personnes ont été tuées parmi lesquelles trois policiers", a indiqué un officier de police. Un civil et deux hommes non identifiés ont également péri, alors que 15 personnes ont été blessées, a-t-il ajouté.



  • Burundi: nouvelles violences à l'arrivée d'une délégation de l'ONU
    AFP, 22/01/2016 08h47
    De nouvelles violences ayant fait au moins un mort ont éclaté jeudi à Bujumbura, juste après l'arrivée d'une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU dans la capitale du Burundi, venue pour s'entretenir avec le gouvernement et tenter de faire baisser la tension. Plusieurs centaines de manifestants pro-gouvernementaux ont accueilli fraîchement les diplomates, qui veulent pousser le gouvernement burundais à ouvrir des pourparlers sérieux avec l'opposition et à accepter l'intervention d'une force africaine de paix dans le pays. C'est la deuxième visite des 15 ambassadeurs en moins d'un an dans ce petit pays d'Afrique des Grands Lacs, plongé depuis avril 2015 dans une grave crise qui menace de dégénérer en guerre civile, voire en génocide.



  • La Tunisie face à la contestation, cinq ans après la révolution
    AFP, 22/01/2016 08h39
    Cinq ans après la révolution, la Tunisie faisait à nouveau face à la contestation contre le chômage et l'exclusion sociale qui, partie de Kasserine (centre), s'étendait à d'autres villes, contraignant le Premier ministre à écourter sa tournée en Europe. Face à la dégradation de la situation, Habib Essid, qui participait au Forum de Davos (Suisse) et devait ensuite se rendre en France pour y rencontrer notamment son homologue Manuel Valls, a annoncé qu'il présiderait samedi un conseil des ministres exceptionnel et tiendrait une conférence de presse. les mouvements de protestation parfois marqués par des heurts avec la police ont de nouveau eu lieu jeudi, et gagné de nouvelles villes, rappelant parfois les manifestations qui avaient emporté le régime de Zine el Abidine Ben Ali fin 2010-début 2011.



  • Tunisie: la colère gronde à Kasserine après le décès d'un chômeur
    AFP, 21/01/2016 08h46
    La police a utilisé mercredi du gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser des manifestants à Kasserine, ville défavorisée du centre de la Tunisie agitée par des heurts depuis le décès d'un jeune chômeur. Des centaines de personnes se sont rassemblées en matinée devant le siège du gouvernorat pour réclamer "des solutions au chômage" avant de se diriger vers le centre-ville, où des petits groupes ont bloqué des routes avec des pneus en feu. Des heurts sporadiques ont ensuite opposé policiers et manifestants toute la journée. Comme la veille, les forces de l'ordre ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser des protestataires qui leur lançaient des pierres. La police a aussi fait usage de canons à eau et tiré en l'air, selon des témoins. Les accrochages ont continué malgré le couvre-feu de 18H00 à 05H00 décrété mardi dans cette ville d'environ 80.000 habitants.



  • Attentat à Ouagadougou: trois assaillants présumés "encore recherchés", selon Valls
    AFP, 20/01/2016 08h11
    L'assaut jihadiste qui a fait 30 morts vendredi au Burkina Faso a été mené par "six" personnes au total, dont trois ont été tuées, tandis que trois sont "encore recherchées", a affirmé mardi Manuel Valls devant les députés. Lors de l'attaque vendredi soir dans la capitale Ouagadougou, revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), "six individus ont ouvert le feu sur le café Cappuccino (...) avant de se réfugier dans l’hôtel Splendid", a relaté le chef du gouvernement à l'Assemblée. "Des six agresseurs, trois ont été tués et trois sont encore recherchés", a ajouté M. Valls. Ce dernier point n'avait pas encore été rendu public par les autorités du Burkina Faso. "Je veux exprimer à mon tour ma solidarité avec le Burkina Faso, attaqué, les morts de ce pays et toutes les victimes de ces attentats terroristes", a déclaré le Premier ministre devant l'Assemblée, qui, en début de séance, avait observé une minute de silence en hommage aux victimes.



  • Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes à Ouagadougou
    AFP, 20/01/2016 08h07
    Elle avait été envoyée au Burkina Faso par Amnesty International pour un reportage sur les droits des femmes: Leila Alaoui, 33 ans, brillante photographe franco-marocaine victime de l'attentat de Ouagadougou, était une "militante de la cause humaine", passionnée par la diversité culturelle. Née à Paris en 1982, elle vivait et travaillait entre Marrakech et Beyrouth, après avoir fait des études de photographie à la City University de New York. Elle exposait depuis 2009 dans le monde entier, combinant des approches documentaire et artistique. Elle est décédée lundi soir, trois jours après avoir été grièvement blessée lors de l'attaque jihadiste. Leila Alaoui avait exposé notamment à l'Institut du Monde Arabe de Paris, à Art Dubaï et ce mois-ci à la Maison Européenne de la Photographie à Paris, où son exposition "Les Marocains" venait de s'achever dimanche. Elle a aussi publié dans le New York Times et Vogue.



  • Tunisie: couvre-feu à Kasserine après des heurts entre police et manifestants
    AFP, 20/01/2016 08h00
    Un couvre-feu a été décrété mardi à Kasserine, ville défavorisée du centre-ouest de la Tunisie, où 14 personnes ont été blessées lorsque la police a dispersé des manifestants réclamant des emplois. La situation à Kasserine est tendue depuis le décès samedi d'un chômeur de 28 ans, Ridha Yahyaoui, qui s'était électrocuté après être monté sur un poteau près du siège du gouvernorat pour protester contre son retrait d'une liste d'embauches dans la fonction publique. Mardi en matinée, près de 500 personnes selon un correspondant, un millier d'après un responsable du ministère de l'Intérieur s'étaient rassemblées devant le siège du gouvernorat en scandant "Le travail est un droit".



  • "Made in Algeria", l'histoire de l'Algérie vue par la cartographie
    AFP, 20/01/2016 07h55
    L'exposition "Made in Algeria", qui s'ouvre au MuCEM à partir de mercredi et a été inaugurée à Marseille par les ministres algérien et français de la Culture mardi, raconte l'histoire de l'Algérie par la cartographie et son rôle, majeur, dans le récit historique de l'ancienne colonie française. "Il y a une forme d'inconscient collectif qui a du mal à surmonter une histoire coloniale", estime Zahia Rahmani, co-commissaire de l'exposition avec Jean-Yves Sarazin. "Il a fallu qu'on se dise +pourquoi ne pas faire un travail sur cette histoire coloniale ?+ avec ce qu'on appelle des faits cartographiques", raconte-t-elle, exprimant le "désir" qui a été le leur: "partager un pays sur lequel il n'y a jamais eu d'exposition, l'Algérie".



  • Fifa: Hayatou abandonne une partie de ses prérogatives à la tête de la CAF
    AFP, 19/01/2016 08h23
    Le président de la Fifa par interim Issa Hayatou a abandonné une partie de ses prérogatives à la tête de la Confédération africaine de football (CAF), après les accusations de l'un des candidats à la présidence de la Fifa, a annoncé lundi l'instance dans un communiqué. Cette décision intervient au surlendemain de la dénonciation par le prince Ali, l'un des cinq prétendants à la présidence de la Fifa, de la signature d'un accord de coopération entre les Confédérations africaine et asiatique, présidée par le Cheikh Salman Bin Ebrahim Al Khalifa, également candidat. La CAF a nié tout lien entre cette décision et les accusations du prince Ali, qui évoque une "tentative de violer les règles électorales".



  • Burkina: 30 morts dans l'attaque jihadiste, l'enquête se poursuit
    AFP, 19/01/2016 08h20
    L'enquête se poursuivait lundi au Burkina Faso pour déterminer les circonstances précises de l'assaut jihadiste qui a fait 30 morts à Ouagadougou, où l'armée s'est déployée après cette attaque d'une ampleur inédite dans ce petit pays d'Afrique de l'Ouest. Sur le théâtre de l'attaque, des enquêteurs, dont certains en blouse blanche, ont poursuivi leur travail de collecte d'informations. Dix-huit enquêteurs français, dont des magistrats et des membres de la police scientifique, étaient sur place pour épauler les Burkinabé. Selon deux bilans divergents communiqués par les autorités du Burkina Faso, 14 ou 15 étrangers, dont un enfant de neuf ans, et sept ou huit Burkinabè figurent parmi les personnes tuées dans le raid qui a frappé vendredi soir plusieurs hôtels et restaurants de Ouagadougou.

  • Soudan du Sud: plus de 200.000 civils réfugiés dans les bases de l'ONU
    AFP, 19/01/2016 08h07
    Plus de 200.000 civils sud-soudanais sont désormais hébergés dans sept bases de l'ONU réparties à travers le pays, plongé depuis deux ans dans la guerre civile, a annoncé lundi la Mission locale de l'ONU, un sombre indicateur de la poursuite du conflit malgré le processus de paix en cours. La Mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) a recensé 201.257 personnes réfugiées sur l'une de ses bases de six localités du pays, dont deux à Juba, la capitale. Malgré un accord de paix signé fin août, ces chiffres sont parmi les plus élevés enregistrés depuis le début de la guerre civile en décembre 2013. Ils rejoignent le pic d'août 2015 (201.911), atteint sur fond d'intensification des combats. Plus de 122.000 personnes s'entassent dans le seul camp de Bentiu, capitale de l'Etat pétrolier d'Unité (nord), et près de 48.000 dans celui de Malakal, capitale de l'autre Etat pétrolier du Haut-Nil (nord-est). Unité et Haut-Nil sont les principaux champs de bataille du conflit.



  • Afrique australe: 14 millions de personnes pourraient manquer de nourriture
    AFP, 19/01/2016 08h03
    Quatorze millions de personnes pourraient manquer de nourriture en 2016 en Afrique australe suite à la grave sécheresse qui affecte les récoltes de la région depuis plusieurs mois, selon un communiqué de l'ONU publié lundi. "Le nombre de personnes qui n'aura pas suffisamment de nourriture pourrait augmenter dans les prochains mois alors que la région va entrer dans la saison sèche et que les stocks de nourriture sont extraordinairement bas", affirme le Programme Alimentaire Mondial (PAM), une agence de l'ONU, dans ce texte. "Les petits fermiers qui comptent sur leur production pour subsister sont particulièrement vulnérables", souligne le PAM. La maigre récolte de l'an dernier, suivie par une grave sécheresse provoquée par le phénomène climatique El Niño rend les prévisions "alarmantes", poursuit l'agence onusienne.



  • Niger: six soldats tués par une mine à la frontière du Nigeria
    AFP, 19/01/2016 07h56
    Au moins six militaires nigériens ont été tués par l'explosion d'une mine au passage de leur véhicule dans la région de Diffa (sud-est), frontalière du Nigeria, où sévissent des militants islamistes du groupe nigérian Boko Haram, ont confirmé lundi soir les autorités. "La mort de six soldats" et "cinq blessés" dans "l'explosion d'une mine" au passage de leur véhicule "sur "une piste sablonneuse entre Kabaléwa et Bosso", deux localités nigériennes proches du Nigeria, a indiqué la télévision nationale Télé Sahel. Les victimes font partie d'un groupe de "onze soldats à bord d'une Toyoto 4X4" et qui étaient "en mission dans le cadre de la lutte contre le terrorisme de Boko Haram", a précisé Télé Sahel citant les responsables militaires de la zone.



  • Ebola en Sierra Leone: 109 personnes en quarantaine
    AFP, 18/01/2016 08h19
    Cent-neuf personnes susceptibles d'avoir été en contact avec le nouveau cas d'Ebola en Sierra Leone, une étudiante décédée mardi, ont été placées en quarantaine, ont annoncé samedi les autorités sierra-léonaises qui tentent d'empêcher une propagation du virus. "Nous avons jusqu'à présent identifié 109 contacts, dont 28 sont à haut risque, et trois contacts doivent encore être localisés", a déclaré lors d'une conférence de presse un responsable du Bureau de la Sécurité nationale (ONS), Ishmael Tarawally. Tarawally a précisé que ces 109 personnes ont été placées en quarantaine, toutes dans des localités du nord du pays sauf une, le père de l'étudiante décédée, qui a été mis à l'isolement à Freetown, la capitale.



  • Au Nigeria, des tomates pour lutter contre le chômage
    AFP, 18/01/2016 08h14
    Le Nigeria, première puissance pétrolière d'Afrique, a des ressources naturelles abondantes mais souvent inexploitées, faute d'initiatives et d'infrastructures. Résultat: une forte dépendance à l'importation pour des produits de base, comme le concentré de tomates. Aliko Dangote, l'homme le plus riche d'Afrique, a décidé de s'attaquer à cette difficulté tout en luttant contre un autre problème, celui du chômage des jeunes dans le nord du pays. Une région qu'il connaît bien pour en être originaire et où le manque d'emplois et la pauvreté ont servi de terreau au groupe islamiste Boko Haram depuis des années. Cela fait cinq ans que le groupe Dangote construit une usine de transformation de tomates, dans laquelle il a investi quelque 20 millions de dollars (18,4 millions d'euros), en périphérie de Kano, la grande ville du nord du Nigeria. L'installation géante l'équivalent de 10 terrains de football a été construite à côté de champs irrigués de 17.000 hectares.



  • Attaque jihadiste au Burkina: Ouagadougou sous le choc craint pour l'avenir
    AFP, 18/01/2016 08h10
    Le Burkina Faso était sous le choc dimanche après la première attaque jihadiste dans sa capitale Ouagadougou, qui a fait 29 morts, dont de nombreux étrangers, tandis que les forces de sécurité ratissaient toujours les environs à la recherche d'éventuels jihadistes en fuite. "On a peur. Celui qui n'a pas peur n'est pas normal. Ce sont des gens avec des armes", affirme Souleymane Ouedraogo, qui habite près de la zone de l'attaque. "Ici, il y a l'armée, mais ailleurs..." Quatorze ou quinze étrangers, dont un enfant de neuf ans, sont morts dans le raid qui a frappé plusieurs hôtels et restaurant de Ouagadougou, selon des bilans différents donnés par le ministre de la Sécurité intérieure et le procureur du Faso.



  • Mali et Burkina doivent "mutualiser" leurs efforts, dit le Premier ministre malien
    AFP, 18/01/2016 08h07
    Le Premier ministre du Mali Modibo Keïta, dont le pays est régulièrement confronté à des attaques terroristes, a affirmé dimanche que Bamako et Ouagadougou devait "mutualiser" leurs efforts contre le terrorisme, après les attaques qui ont fait 29 morts dans la capitale burkinabè. "Ces événements, le Mali les connaît et continue à les connaître. Il était donc de notre devoir de venir ici exprimer notre compassion et dire que nous sommes décidés à aller ensemble, main dans la main, pour lutter contre le terrorisme et le djihadisme", a déclaré Modibo Keïta, arrivé à Ouagadougou dans l'après-midi.



  • Nigeria: mandat d'arrêt contre un ex-rebelle du delta du Niger
    AFP, 15/01/2016 08h06
    Un tribunal de Lagos a ordonné jeudi l'arrestation de Government Ekpemupolo, un ancien chef de la lutte armée pour une meilleure redistribution des revenus pétroliers du delta du Niger, accusé de vol et blanchiment d'argent d'un montant de 175 millions de dollars. "Un mandat d'arrêt a été délivré afin de l'obliger à comparaître devant la cour", a déclaré le juge Ibrahim Buba, de la Haute Cour fédérale, en réponse à une demande du parquet. Surnommé "Tompolo", Ekpemupolo est un des dirigeants les plus connus du Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND), la région du sud du Nigeria d'où provient la majorité du pétrole du premier producteur d'AfrIque.



  • Athlétisme: avis de recherche international pour Papa Massata Diack (Interpol)
    AFP, 15/01/2016 08h01
    Papa Massata Diack, un des fils de l'ancien patron de l'athlétisme mondial Lamine Diack, a été placé par Interpol sur sa liste des personnes les plus recherchées mi-décembre après un mandat d'arrêt émis par la France, ont annoncé jeudi l'organisation et la justice française. L'ex-consultant en marketing de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) est recherché notamment pour fraude, blanchiment d'argent et corruption dans le cadre de l'enquête sur le scandale de corruption et de dopage touchant ce sport, a précisé dans un communiqué Interpol, basé à Lyon.



  • Nigeria: les parents des "filles de Chibok" reçus à la présidence
    AFP, 15/01/2016 07h58
    De nombreux parents des plus de 200 lycéennes enlevées par le groupe islamiste Boko Haram ont à nouveau réclamé leur libération jeudi lors d'une rencontre avec le président Muhammadu Buhari, qui a demandé plus de temps pour les retrouver. Les quelques 300 manifestants, dont plusieurs étaient en larmes, ont marché dans les rues d'Abuja avant d'être emmenés en bus à la présidence pour une audience avec M. Buhari. "Où est ma fille? Je veux retrouver ma fille, quel que soit son état", a déclaré Iyana Galan. "Même si elle est morte, j'ai besoin de voir son corps... Le gouvernement avait promis de ramener nos filles, mais jusqu'à présent nous ne les avons pas revues", a-t-elle poursuivi, réfrénant un sanglot.



  • Ebola: décès suspect dans le nord de la Sierra Leone
    AFP, 15/01/2016 07h51
    La Sierra Leone et des responsables sanitaires enquêtaient sur un décès suspect d'Ebola dans le nord du pays, après qu'un premier prélèvement a été testé positif à ce virus jeudi, ont annoncé deux sources officielles sierra-léonaises. Cette annonce intervient quelques heures après la proclamation par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) jeudi de la fin de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus il y a 40 ans, avec l'arrêt de "toutes les chaînes connues de transmission" au Liberia comme dans l'ensemble de la région. Dans la nuit de jeudi à vendredi, le porte-parole du gouvernement sierra-léonais, Abdulai Bayraytay, et un haut responsable du ministère de la Santé ayant requis l'anonymat ont fait état d'un décès suspect d'Ebola dans la ville de Magburaka, située dans le district de Tonkolili (nord).



  • Algérie: sept morts dans l'incendie criminel d'un complexe touristique
    AFP, 14/01/2016 08h16
    Sept personnes sont mortes et une a été blessée dans un incendie d'origine criminelle qui a ravagé dans la nuit de mardi à mercredi une partie d'un complexe touristique dans la banlieue d'Alger, ont annoncé mercredi des responsables. Le sinistre s'est déclaré vers 02H30 locales (01H30 GMT) dans un bungalow du complexe touristique Azur, dans la station balnéaire de Zeralda, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de la capitale algérienne, a indiqué la protection civile, citée par l'agence APS. Un officier de la gendarmerie a plus tard annoncé à la télévision algérienne que cet incendie était d'origine criminelle, précisant que trois suspects avaient été identifiés et étaient activement recherchés. Il n'a toutefois pas détaillé les motifs exacts de l'incendie.



  • Bénin: 48 candidats à l'élection présidentielle
    AFP, 14/01/2016 08h11
    Quarante-huit candidats, dont quatre femmes, ont officiellement déposé leur dossier pour l'élection présidentielle du 28 février au Bénin, a annoncé mercredi à la presse le président de la commission électorale, Emmanuel Tiando. Parmi ces candidats figure l'actuel Premier ministre béninois Lionel Zinsou, désigné par Le parti des Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), du président sortant Thomas Boni Yayi. Lionel Zinsou a annoncé à la presse qu'il bénéficiait du soutien d'autres grands partis politiques dont le Parti du renouveau démocratique (PRD) d'Adrien Houngbedji, actuel président du Parlement béninois battu au deuxième tour de la dernière présidentielle au Bénin face à Boni Yayi. Malgré le choix du parti au pouvoir porté sur Lionel Zinsou, sept membres des FCBE ont également déposé leur dossier de candidature.



  • Burkina Faso: premier gouvernement Kaboré qui sera aussi ministre de la Défense
    AFP, 14/01/2016 08h07
    Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, élu fin novembre, a formé mercredi un gouvernement de trente ministres dans lequel il assume les fonctions de ministre de la Défense, indique un décret publié mercredi matin à Ouagadougou. Comme le président Blaise Compaoré, chassé en octobre 2014 par la rue après 27 ans au pouvoir, Kaboré a choisi de prendre le portefeuille de la Défense et des Anciens combattants. La réforme de l'armée est une préoccupation dans un pays où l'armée joue un rôle politique prépondérant et dont l'histoire est constellée de coups d'Etat et de tentatives de putsch. Sept des neuf chefs d'Etat que le pays a connu depuis son indépendance en 1960 étaient des militaires et M. Kaboré est le premier civil à être démocratiquement élu dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest.



  • Athlétisme: Diack père et fils, affaire(s) de famille à l'IAAF
    AFP, 14/01/2016 08h04
    "L'athlétisme est une grande famille": la phrase fétiche de l'ancien patron de ce sport, Lamine Diack, résonne ironiquement aujourd'hui car le patriarche sénégalais de 82 ans et l'un de ses fils, Papa Massata, sont mis en cause dans une vaste affaire mêlant corruption et dopage. Président de la Fédération internationale (IAAF) pendant 15 ans et jusqu'en août dernier, l'octogénaire fait l'objet de deux mises en examen par la justice française, pour corruption, corruption passive et blanchiment. Il est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur des cas de dopage, notamment d'athlètes russes, contre de l'argent. Selon une source proche de l'IAAF, la commission indépendante de l'AMA (Agence mondiale antidopage) pourrait préconiser la radiation à vie du cacique sénégalais, jeudi lors de la présentation très attendue du deuxième volet de son rapport.



  • Transfert: le Français Pierre Lechantre nommé sélectionneur du Congo
    AFP, 14/01/2016 07h58
    Le Français Pierre Lechantre, 65 ans, a été nommé sélectionneur des Diables Rouges du Congo pour une durée de 28 mois, a-t-on appris mercredi auprès de l'intéressé. Lechantre succède à son compatriote Claude Le Roy, en fin de contrat en novembre dernier et qui n'avait pas souhaité prolonger sa mission. Ancien joueur professionnel (Marseille, Sochaux, Lens, Laval, Reims notamment), Pierre Lechantre avait entraîné en 2015 le club libyen d'Al-Ittihad Tripoli (Libye). Il a également dirigé le Cameroun (1999-2001), avec qui il a remporté la CAN en 2000, le Qatar (2001-2002), le Mali (2004-2005) ainsi que de nombreux clubs en Tunisie, au Maroc ou au Qatar. Il fera ses débuts sur le banc congolais en mars prochain, à l'occasion des deux rencontres qualificatives pour la CAN 2017 face à la Zambie (Groupe E). Le Congo est également qualifié pour le dernier tour éliminatoire de la Coupe du Monde 2018 qui aura lieu en Russie



  • Nigeria: sept morts dans une nouvelle attaque de Boko Haram
    AFP, 13/01/2016 08h20
    Sept personnes ont été tuées dans une nouvelle attaque menée par des membres du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté mardi la police et un responsable local. L'attaque a eu lieu dimanche soir à Madagali, une ville reculée du nord de l'Etat d'Adamawa, souvent attaquée malgré la contre-offensive militaire en cours contre les islamistes. "Ils ont tué sept personnes et brûlé 10 maisons", a déclaré l'ancien responsable administratif de Madagali, Maina Ularamu, qui a précisé que les soldats avaient poursuivi les assaillants jusque dans la brousse. "Nous appelons les agences de sécurité à lancer une mission (...) pour chasser les insurgés, parce qu'ils se servent de la brousse comme d'une base arrière opérationnelle, d'où ils attaquent Madagali et ses environs", a-t-il ajouté.



  • Côte d'Ivoire: un nouveau gouvernement sans grand changement mais avec plus de femmes
    AFP, 13/01/2016 08h12
    Le nouveau gouvernement formé par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan à la demande du président Alassane Ouattara fait une place plus large aux femmes mais sans introduire de changement majeur par ailleurs, selon sa composition annoncée par la présidence mardi. "L'ossature a été conservée. C'est un gouvernement de mission et de combat", a déclaré le Premier ministre soulignant qu'il y avait "cinq sortants et neuf entrants" et que parmi ces derniers, "quatre étaient des femmes". Cela porte à "neuf le nombre de femmes", soit "un quart du gouvernement" qui compte 36 membres contre 31 pour l'équipe précédente. Le président Ouattara avait chargé le 6 janvier son Premier ministre de former un nouveau gouvernement. Ce remaniement gouvernemental était attendu depuis plusieurs semaines en Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao et de poids lourd économique d'Afrique de l'Ouest après une décennie de troubles.



  • Cinq ans après la révolution, la Tunisie se débat avec le jihadisme
    AFP, 13/01/2016 08h09
    Depuis sa révolution en 2011, la Tunisie est devenue une cible majeure de l'extrémisme islamiste mais aussi l'un des principaux pourvoyeurs de combattants jihadistes, un phénomène qui s'explique notamment par la répression historique des islamistes et l'exclusion sociale selon des analystes. Le pays, gouverné d'une main de fer par le dictateur Zine El Abidine Ben Ali pendant 23 ans, a été frappé par plusieurs attentats au cours des cinq dernières années, dont trois, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI), ont tué 38 touristes et 13 membres des forces de l'ordre en 2015. Des dizaines de policiers et de militaires ont été tués depuis 2011 et deux opposants ont aussi été assassinés en 2013.



  • Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils arrêté au Ghana
    AFP, 12/01/2016 08h28
    Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils, dont les corps ont été retrouvés récemment à Londres, a été arrêté au Ghana où il avait pris la fuite, a annoncé dimanche la police ghanéenne. Arthur Simpson-Kent est accusé du meurtre de sa compagne, l'actrice Sian Blake, connue notamment pour son rôle dans la série britannique Eastenders dans les années 90, et de leurs deux fils, Zachary et Amon, âgés de huit et quatre ans. Selon plusieurs médias britanniques, Mme Blake et ses fils ont été vus pour la dernière fois le 13 décembre dans le quartier d'East London. Suite à un avis de disparition, Simpson-Kent a été interrogé à leur domicile, dans le même quartier, le 16 décembre, avant de disparaître à son tour. Les corps des trois victimes ont finalement été découverts plus tôt ce mois-ci dans leur jardin, puis identifiés par les services de police.



  • Kenya: reprise des cours à l'Université de Garissa, devant une poignée seulement d'étudiants
    AFP, 12/01/2016 08h09
    Une vingtaine d'étudiants se sont présentés lundi à la reprise des cours à l'Université de Garissa, qui en accueillait environ 800 lorsqu'elle avait été attaquée en avril par un commando islamiste shebab, un massacre ayant fait au moins 148 morts. L'essentiel des victimes étaient des étudiants résidant sur le campus: au moins 142 avaient été massacrés, la plupart de sang-froid. L'attaque de l'Université de Garissa, le 2 avril à l'aube, est la plus meurtrière au Kenya depuis l'attentat en 1998, contre l'ambassade américaine à Nairobi, revendiquée par Al-Qaïda et qui avait fait 213 morts.



  • Enlèvement d'une suissesse au mali: la piste jihadiste se précise
    AFP, 11/01/2016 09h02
    La piste jihadiste se précisait dimanche dans l'enquête sur l'enlèvement d'une Suissesse à Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, où les autorités reconnaissaient n'avoir aucune information sur son sort. Il s'agit du premier enlèvement d'un Occidental au Mali depuis celui de deux journalistes de la radio RFI, assassinés par leurs ravisseurs le 2 novembre 2013 à Kidal (nord-est). Par ailleurs, le procureur du pôle judiciaire spécialisé, Boubacar Sidiki Samaké, a révélé que sur les corps des deux assaillants dans l'attaque de l'hôtel Radisson de Bamako le 20 novembre, on avait retrouvé une demande de libération en arabe de deux membres du groupe du jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, détenus en Mauritanie et au Niger. L'attentat dans lequel avaient péri, outre ses auteurs, 20 personnes dont 14 étrangers avait été revendiqué le jour même par le groupe Al-Mourabitoune de Belmokhtar, en coordination avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), les deux formations annonçant ensuite avoir scellé à cette occasion leur alliance.

  • Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils arrêté au Ghana
    AFP, 11/01/2016 08h49
    Le meurtrier présumé d'une actrice britannique et de leurs deux fils, dont les corps ont été retrouvés récemment à Londres, a été arrêté au Ghana où il avait pris la fuite, a annoncé dimanche la police ghanéenne. Arthur Simpson-Kent est accusé du meurtre de sa compagne, l'actrice Sian Blake, connue notamment pour son rôle dans la série britannique Eastenders dans les années 90, et de leurs deux fils, Zachary et Amon, âgés de huit et quatre ans. Selon plusieurs médias britanniques, Mme Blake et ses fils ont été vus pour la dernière fois le 13 décembre dans le quartier d'East London. Suite à un avis de disparition, M. Simpson-Kent a été interrogé à leur domicile, dans le même quartier, le 16 décembre, avant de disparaître à son tour.

  • Libye: plus de 56 morts dans deux attentats suicide
    AFP, 08/01/2016 09h03
    Plus de 50 personnes ont péri jeudi en Libye dans un attentat suicide contre un centre de la police dans l'ouest, la pire attaque dans ce pays depuis 2011, et six autres sont mortes dans un attentat suicide dans la ville pétrolière de Ras Lanouf. Dans la ville de Zliten (170 km à l'est de Tripoli), un kamikaze a fait détoner des explosifs à bord d'un camion-citerne à 08H30 (06H30 GMT) contre le centre de formation de la police, a indiqué une source de la sécurité locale. Selon un témoin, il y avait dans le centre quelque 300 hommes dont une majorité de gardes-côtes. L'attaque n'avait pas été revendiquée en fin de journée. Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a profité du chaos pour s'implanter en Libye, où deux gouvernements rivaux -l'un dans l'Est reconnu par la communauté internationale et l'autre siégeant à Tripoli- se disputent le pouvoir.

  • Kenya: des survivants racontent le massacre de l'université de Garissa lors du procès
    AFP, 08/01/2016 08h57
    Des survivants du massacre perpétré en avril 2015 à l'université de Garissa, dans le nord-est du Kenya, ont témoigné de l'horreur des tueries qui ont coûté la vie à 148 personnes, lors du procès de cinq hommes accusés d'être liés à cette attaque. Les islasmistes somaliens shebab avaient revendiqué cette attaque, la plus meurtrière au Kenya depuis l'attentat commis en 1998 par Al-Qaïda organisation à laquelle ils sont affiliés contre l'ambassade américaine de Nairobi, qui avait fait 213 morts. Les quatre assaillants avaient été tués, mais cinq autres hommes, soupçonnés d'être liés à l'attaque, sans que leur rôle soit encore clairement établi, sont actuellement jugés devant un tribunal de Nairobi. Les suspects, Mohamed Ali Abdikar, Hassan Aden Hassan, Sahal Diriye et Osman Abdi, dont la nationalité kényane ou somalienne est incertaine, et Rashid Charles, un Tanzanien, ont été inculpés de 162 chefs d'accusation de terrorisme et conspiration en vue de commettre un attentat. Ils ont nié les charges pesant contre eux.



  • Tirs contre des policiers gardant un hôtel au Caire, pas de victime
    AFP, 08/01/2016 08h52
    Des inconnus ont lancé des pétards et tiré à la chevrotine jeudi sur des policiers gardant un hôtel accueillant des Arabes israéliens au Caire, sans faire de victime, selon des responsables de la sécurité. Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a indiqué que des "inconnus se sont rassemblés près de l'hôtel des Trois pyramides et en passant devant l'établissement ont lancé des pétards et tiré à la chevrotine contre les policiers de garde qui ont riposté". Le ministère a précisé que les tirs n'ont pas fait de victime mais a fait état de dommages subis par un bus stationné devant l'hôtel. Un des assaillants, au nombre d'une quinzaine, a été arrêté. D'après un responsable de sécurité qui a requis l'anonymat, le bus attendait 40 touristes Arabes israéliens qui n'étaient pas sortis de l'hôtel et qui sont "indemnes". Un employé de l'hôtel, Yasser Fakhreddine, a affirmé qu'"un groupe de 15 à 20 jeunes manifestants portant des masques a lancé des pétards et tiré à la chevrotine sur la façade vitrée de l'établissement ainsi que sur les fenêtres d'un bus vide qui attendait de transporter des touristes arabes israéliens".



  • Le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang élu joueur africain de l'année 2015
    AFP, 08/01/2016 08h37
    Pierre-Emerick Aubameyang, buteur gabonais de Dortmund, a été élu jeudi meilleur joueur africain de l'année 2015, détrônant ainsi Yaya Touré, lauréat des quatre précédentes éditions et capitaine de la Côte d'Ivoire championne d'Afrique l'année dernière. Record codétenu avec le Camerounais Samuel Eto'o, Touré en reste donc à quatre titres décernés par le vote des sélectionneurs ou directeurs techniques des fédérations affiliées à la Confédération africaine (CAF). Du côté des entraîneurs, c'est le Français Hervé Renard qui a été élu après son deuxième titre de champion d'Afrique (Zambie 2012 et donc Côte d'Ivoire 2015). Capitaine du Gabon, Aubameyang (26 ans) n'a pas vraiment pu se mettre en valeur en sélection nationale, avec une élimination dès le premier tour de la CAN-2015.



  • Présidentielle centrafricaine: les ex-Premiers ministres Dologuélé et Touadéra qualifiés pour le 2e tour
    AFP, 08/01/2016 08h31
    Deux anciens premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra, sont arrivés en tête au premier tour de la présidentielle en Centrafrique, et s'affronteront dans un duel au 2e tour prévu le 31 janvier, selon des résultats provisoires. Près de deux millions d'électeurs centrafricains étaient appelés aux urnes le 30 décembre pour élire leur nouveau président et leurs députés. Ces scrutins sont censés sortir le pays de trois années de violences inter-communautaires qui l'ont ravagé. Dologuélé, l'un des favoris, a recueilli 281.420 voix soit 23,78% des suffrages, devant l'outsider Touadéra, fort de 229.764 voix, soit 19,42%, a déclaré la présidente de l'Autorité nationale des élections (ANE), Marie-Madeleine N'kouet Hoornaert.



  • Ebola: un antipaludéen a nettement réduit la mortalité de malades, selon une étude
    AFP, 07/01/2016 08h21
    Un antipaludéen a réduit la mortalité chez les patients atteints d’Ebola, révèle une étude menée dans un centre de traitement de l'ONG Médecins sans Frontière (MSF) au Liberia en 2014 dont les résultats sont publiés mercredi aux Etats-Unis. L'administration systématique d'antipaludéens fait partie de la prise en charge des cas d’Ebola par MSF. Le risque de décès chez les malades traités avec de l’artesunate-amodiaquine a été réduit de 31% par rapport à ceux soignés avec de l’artemether-lumefantrine, un autre traitement antipaludéen, selon les travaux parus dans la revue New England Journal of Medicine. Le rôle de l'artesunate-amodiaquine a été découvert lorsque le centre de soins de Foya au Liberia s’est trouvé en rupture de stock d’artemether-lumefantrine au plus fort de l’épidémie du virus Ebola en août 2014. Pendant deux semaines, ses patients ont donc été traités avec le premier antipaludéen, sans autre modification dans la prise en charge clinique, et les médecins ont constaté une réduction marquée de la mortalité.



  • Tunisie: vaste remaniement ministériel face aux défis économiques et sécuritaires
    AFP, 07/01/2016 08h12
    La Tunisie découvre jeudi son nouveau gouvernement au lendemain d'un vaste remaniement touchant une dizaine de portefeuilles, dont l'Intérieur, pour faire face aux défis économiques et sécuritaires du pays, frappé en 2015 par plusieurs attaques du groupe Etat islamique (EI). Ce remaniement, pressenti à plusieurs reprises au cours des derniers mois, est le premier depuis l'entrée en fonctions fin 2014 de Béji Caïd Essebsi, premier président démocratiquement élu au suffrage universel de l'histoire de la Tunisie. Il intervient alors que le gouvernement faisait l'objet de vives critiques face au manque de résultats aussi bien dans le champ économique la croissance en 2015 devait être inférieure à 1% que sécuritaire. "2015 (...) a été une année difficile", avait reconnu le président Essebsi à l'occasion du Nouvel an. Mais "notre Etat est toujours debout, le gouvernement fait son devoir et nous sommes en train d’avancer", avait-il assuré.



  • Présidentielle centrafricaine: score serré à mi-parcours entre deux anciens premiers ministres
    AFP, 06/01/2016 08h48
    Deux anciens premiers ministres, Faustin Archange Touadéra et Anicet Georges Dologuélé, étaient mardi au coude-à-coude dans la course à la présidentielle en Centrafrique, selon des résultats partiels ayant créé un début de polémique chez des candidats moins bien placés. Dologuélé, l'un des favoris qui a reçu le soutien officiel du parti de l'ex-président François Bozizé, a recueilli 179.236 voix, devançant pour la première fois l'outsider Touadéra, candidat indépendant et ex-chef du gouvernement sous Bozizé (2008-2013) qui faisait jusque-là la course en tête, et qui totalise 178.483 voix. Loin derrière, Désiré Kolingba, fils d'un ancien président, arrive troisième avec 76.109 voix, suivi de Martin Ziguélé, autre poids lourd de l'élection, perçu comme le candidat de la France (70.883 voix), et Jean-Serge Bokassa, autre fils d'ancien président (70.687 voix).

  • Zambie: l'élection présidentielle fixée au 11 août 2016
    AFP, 06/01/2016 08h43
    Les prochaines élections présidentielle et législatives en Zambie ont été fixées au 11 août, a annoncé mardi le président Edgar Lungu, en signant un amendement constitutionnel qui modifie aussi le mode de scrutin de la présidentielle. "La signature de cet amendement va lever l'incertitude sur la date des élections. (...) Nous voterons le 11 août", a déclaré M. Lungu devant des milliers de Zambiens, venus assister dans le stade des Héros à Lusaka à un "moment historique" selon le président. Les élections générales seront organisées tous les cinq ans, le deuxième jeudi du mois d'août, selon l'amendement constitutionnel. Auparavant, elles se tenaient tous les cinq ans, mais à une date non fixée par la Constitution.

  • Guinée: nouveau gouvernement, dont plusieurs femmes à des postes importants
    AFP, 06/01/2016 08h11
    Le gouvernement du Premier ministre guinéen Mamady Youla a été officiellement formé lundi soir, composé pour moitié de nouveaux membres, dont plusieurs femmes à des postes importants, tels que l'Economie et les Affaires étrangères, selon un communiqué de la présidence. "Le nouveau gouvernement est marqué par l'entrée de seize nouveaux ministres, tous retenus pour leur expertise, et parmi lesquels figurent notamment des cadres quadragénaires issus du secteur privé et public, et reconnus pour leur compétence et leur expérience internationale", selon le texte. La nouvelle ministre de l'Economie et des Finances, Malado Kaba, 44 ans, a ainsi "passé la majeure partie de sa carrière professionnelle à la Commission européenne dans le domaine du développement".



  • Libye: l'EI poursuit son offensive en direction des terminaux pétroliers
    AFP, 06/01/2016 08h01
    Les affrontements se poursuivaient mardi dans le nord de la Libye pour la deuxième journée consécutive entre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) et les forces libyennes près des principaux terminaux pétroliers du pays. Situés dans la région du "Croissant pétrolier", sur la côte, les terminaux d'al-Sedra, de Ras Lanouf et de Brega sont les plus importants de Libye et sont donc cruciaux pour l'exportation du pétrole libyen. L'EI avait mené lundi des attaques visant les installations pétrolières d'al-Sedra et de Ras Lanouf, entraînant des combats avec les gardes de ces sites, selon des sources de sécurité. Le groupe extrémiste a tiré profit du chaos en Libye, après la chute de Mouammar Kadhafi en 2011, pour s'implanter dans le pays, et contrôle depuis juin la grande ville de Syrte, un peu plus à l'ouest du "Croissant pétrolier".



  • Kenya: réouverture officielle de l'université de Garissa où 148 personnes avaient été tuées
    AFP, 05/01/2016 08h28
    L'université de Garissa, dans le nord-est du Kenya, où 148 personnes avaient été tuées en avril 2015 par un commando de militants islamistes somaliens shebab, a rouvert officiellement ses portes lundi, même si les étudiants ne feront leur rentrée que la semaine prochaine. La grande majorité du personnel a répondu présent pour cette pré-rentrée, et environ 60 étudiants devaient faire leur retour lundi prochain pour la rentrée effective, selon le directeur de l'université, Ahmed Osman Warfa. L'université accueillait quelque 800 étudiants avant le massacre. Les conditions de sécurité ont été renforcées avec la construction d'un poste de police au sein même de l'institution, selon M. Warfa. Une clôture extérieure est également prévue.



  • Présidentielle centrafricaine: deux tiers des candidats exigent "l'arrêt" d'une "mascarade électorale"
    AFP, 05/01/2016 08h26
    Une vingtaine de candidats à la présidentielle en Centrafrique ont exigé lundi "l'arrêt des opérations électorales", dénonçant "une mascarade" après la publication de résultats partiels donnant une avance confortable à un outsider proche de l'ex-président Bozizé. Portant sur environ 25% des votants, soit 557.747 voix, ces résultats du premier tour le 30 décembre confirmaient que le candidat indépendant Faustin Archange Touadéra faisait la course en tête devant plusieurs favoris, selon l'Autorité nationale des élections (ANE). Ancien Premier ministre (2008-2013) de l'ex-président François Bozizé renversé en 2013, M. Touadéra, qui faisait figure d'outsider avant l'élection, a recueilli 146.775 voix, loin devant Anicet Georges Dologuélé, un autre ancien Premier ministre qui a reçu le soutien officiel du parti de M. Bozizé (109.519 voix).



  • Allemagne: le corps de l'ex-international ivoirien Gohouri découvert dans le Rhin
    AFP, 04/01/2016 08h24
    Le corps de Steve Gohouri, 34 ans, ex-international ivoirien et ancien joueur du Championnat d'Allemagne, a été retrouvé jeudi dans le Rhin, près de Düsseldorf (ouest), a indiqué samedi la police. Selon les résultats de l'autopsie, il ne comportait aucun signe de violence, a indiqué la police, sans préciser les causes de la mort. Le corps du défenseur, qui était sous contrat depuis peu avec le club de Steinbach (4e div. allemande), a été découvert jeudi dans le Rhin au niveau de Krefeld, dans la banlieue de Düsseldorf. Ses proches avaient signalé sa disparition le 12 décembre. Le défenseur avait assisté à la fête de Noël du club, où il avait confié à ses coéquipiers son intention de rejoindre sa famille à Paris, où il n'est finalement jamais arrivé.



  • Rwanda: Washington déçu par la décision du président Kagame de se représenter
    AFP, 04/01/2016 08h19
    Les Etats-Unis se sont dit samedi "profondément déçus" par la décision du président rwandais sortant Paul Kagame de briguer un troisième mandat et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034. Washington et l'Union Européenne ont exprimé à plusieurs reprises leur profonde inquiétude et ont appelé Kagame à quitter le pouvoir en 2017. "Avec cette décision, le président Kagame rate une occasion historique de renforcer et consolider les institutions démocratiques que le peuple rwandais s'est échiné à bâtir depuis plus de 20 ans", a déclaré samedi le porte-parole du département d'Etat américain, John Kirby, dans un communiqué. Kagame, 58 ans, avait annoncé jeudi soir qu'il se représenterait à la présidentielle en 2017, comme l'y autorise la nouvelle constitution approuvée massivement (98,4% des votants) par ses concitoyens lors d'un référendum le 18 décembre.



  • Présidentielle centrafricaine: l'outsider Touadéra confirme son avance, selon des résultats partiels
    AFP, 04/01/2016 08h14
    Les premiers résultats partiels de l'élection présidentielle qui s'est tenue mercredi en Centrafrique confirmaient dimanche l'avance d'un outsider, Faustin Archange Touadéra (candidat indépendant) sur ses rivaux, d'après des résultats partiels portant sur un quart des électeurs inscrits. Ces suffrages décomptés pour l'ensemble du pays et l'étranger représentent 522.514 voix, a détaillé le rapporteur général de l'Autorité nationale des élections (ANE), Julius Ngouadé Baba. Ancien Premier ministre (2008-2013) de l'ex-président François Bozizé renversé en 2013, Faustin Archange Touadéra, avec 120.838 voix, devance pour l'instant largement l'un des favoris Anicet Georges Dologuélé (68.547 voix), ancien Premier ministre d'Ange-Félix Patassé qui a reçu le soutien officiel du parti de Bozizé, ainsi que Désiré Kolingba, fils d'un ancien président, qui a reçu 39.952 voix.



  • Niger: une dizaine de candidatures déposées pour la présidentielle
    AFP, 04/01/2016 08h12
    Une dizaine de candidats à la présidentielle du 21 février au Niger, dont plusieurs favoris, ont déposé leur dossier de candidature à la date limite de dépôt fixée au 2 janvier, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. Le président sortant Mahamadou Issoufou, élu en 2011, le chef de file de l'opposition Seïni Oumarou, l'ancien président Mahamane Ousmane et l'ex-président du Parlement Hama Amadou, écroué depuis mi-novembre dans l'affaire dite des "bébés trafiqués", ont déposé leur dossier, ont confirmé leurs partis respectifs. Au total, une dizaine de candidats ont déposé leurs dossiers, selon une source proche du dossier. La presse locale évoque jusqu'à 16 candidatures. Les dossiers sont d'abord réceptionnés par le ministère de l'Intérieur qui doit les transmettre à la Cour constitutionnelle pour validation, avant le scrutin du 21 février.



  • Présidentielle centrafricaine: ferveur et calme pour retrouver la paix
    AFP, 31/12/2015 08h14
    Les Centrafricains ont voté mercredi avec ferveur et calme pour une présidentielle et des législatives, une étape importante censée les sortir de trois ans de violences intercommunautaires qui ont entraîné ce pays très pauvre dans une crise sans précédent. "Aucun incident sérieux" n'a eu lieu dans l'ensemble du pays, a déclaré dans la soirée le chef militaire de la Mission de l'ONU (Minusca), le général sénégalais Balla Keita. "Honnêtement, on a fait un miracle dans un pays en guerre", a-t-il affirmé. A Bangui, dans de nombreux bureaux de vote les opérations se sont poursuivies au-delà de 16H00 (15H00 GMT) heure prévue de clôture des scrutins, en raison du retard pris à l'ouverture. "Les bureaux de vote fermeront quand tous les Centrafricains auront voté", a affirmé le chef de la Minusca, Parfait Onanga-Anyanga, selon lequel la participation importante et l'absence d'incidents violents sont "un succès".



  • Tunisie: trois extrémistes condamnés à mort pour le meurtre d'un policier
    AFP, 31/12/2015 08h11
    Trois Tunisiens ont été condamnés à la peine capitale pour avoir égorgé un policier alors qu'il rentrait chez lui, a indiqué mercredi le Parquet. Un quatrième Tunisien en fuite et âgé de 42 ans, a été condamné à 22 ans de prison ferme pour avoir "incité et aidé à commettre des crimes terroristes", selon le Parquet. Les quatre hommes "membres d'un groupe terroriste" ont été jugés mardi par le tribunal de première instance de Tunis pour le meurtre en janvier d'un policier dans la région d'El Fahs, à une soixantaine de km au sud-ouest de Tunis, a-t-il précisé. Trois d'entre eux âgés de 21 à 26 ans ont été condamnés à la peine capitale pour "homicide volontaire avec préméditation". Ils ont aussi écopé de peines allant de 10 à 22 ans de prison pour "appartenance à un groupe terroriste et incitation à commettre des crimes terroristes".



  • Algérie: la controversée loi de finances 2016 signée par Bouteflika
    AFP, 31/12/2015 08h08
    Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a signé mercredi la contestée loi de finances 2016, marquée par la chute des prix des hydrocarbures qui a fait perdre au pays plus de la moitié de ses revenus, a rapporté l'agence officielle APS. Selon ses nombreux détracteurs, aussi bien dans les rangs de l'opposition que ceux de la majorité parlementaire, cette loi, adoptée fin novembre par le Parlement à l'issue de débats houleux, comporte des articles jugés anti-sociaux et anti-nationaux. Le budget 2016 propose notamment d'ajuster le taux de la TVA pour le passer de 7% à 17% sur la vente de gasoil ainsi que sur la consommation de gaz naturel dépassant 2.500 thermie/trimestre et sur la consommation d'électricité dépassant les 250 kilowatt-heure/trimestre. Lors des discussions au Parlement, plusieurs députés avaient mis en garde contre les conséquences de l'augmentation des produits énergétiques (carburant, électricité) sur le pouvoir d'achat.



  • Mali: l'état d'urgence prorogé jusqu'au 31 mars
    AFP, 31/12/2015 07h58
    Le gouvernement malien et l'Assemblée nationale du Mali ont autorisé la prorogation jusqu'au 31 mars de l'état d'urgence déjà instauré à deux reprises depuis l'attentat jihadiste contre un grand hôtel de Bamako en novembre, a-t-on appris mercredi de sources officielles. Le gouvernement a présenté lundi en conseil des ministres extraordinaire un projet de loi autorisant la prorogation de l'état d’urgence "en raison des menaces graves sur la sécurité des personnes et de leurs biens", selon un communiqué officiel. Ce texte a été voté mardi par l'Assemblée nationale, a indiqué une source parlementaire, précisant que "le projet de loi a été voté à l'unanimité par les députés présents à l'hémicycle lors des discussions".



  • Présidentielle en Centrafrique: trois favoris et trois "fils de"
    AFP, 30/12/2015 07h55
    Parmi les trente candidats au premier tour de l'élection présidentielle mercredi en Centrafrique figurent trois personnalités de premier plan et trois fils d'anciens dirigeants centrafricains aujourd'hui décédés. Autre particularité de cette élection qui doit ramener le pays dans la normalité institutionnelle, aucun des trois derniers présidents n'est candidat. Ni François Bozizé, renversé en 2013 par Michel Djotodia, ni ce dernier, chassé du pouvoir début 2014 par une intervention militaire internationale conduite par la France, ne se présentent. L'un et l'autre sont en exil et sous le coup de sanctions internationales. Quant à l'actuelle présidente de transition, Catherine Samba Panza, elle ne pouvait pas juridiquement être candidate.



  • Rwanda: un ancien maire condamné à la perpuité pour le génocide de 1994 par un tribunal allemand
    AFP, 30/12/2015 07h48
    Un ancien maire rwandais a été condamné mardi par un tribunal allemand à la réclusion à perpétuité pour son rôle actif dans le génocide des Tutsis au Rwanda en avril 1994. Onesphore Rwabukombe, 58 ans, a été condamné à "la prison à vie (...) pour sa participation au génocide au Rwanda en 1994", a indiqué dans un communiqué la Cour d'appel de Francfort (centre). Cet ancien maire de Muvumba, dans le nord-est du Rwanda, comparaissait pour son rôle dans le massacre le 11 mai 1994 de plus de 400 Tutsis réfugiés dans une église de Kiziguro, à environ 80 kilomètres au sud de Muvumba. Au terme de trois ans de procès, M. Rwabukombe avait été condamné une première fois en février 2014 à Francfort à 14 ans de prison pour "complicité" dans ces massacres, devenant le premier responsable rwandais condamné en Allemagne sur la base d'une loi sur les crimes contre l'humanité adoptée en 2002.



  • Salaire impayés: Luanda paralysée par une grève des transports publics
    AFP, 30/12/2015 07h45
    La capitale angolaise Luanda était paralysée mardi pour la onzième journée consécutive par une grève des employés des transports publics, qui exigent le paiement de neuf mois de salaires en retard. Plusieurs centaines des 1.900 employés de la TCUL (Transports Collectifs Urbain de Luanda) se sont rassemblés ces derniers jours devant le siège de leur entreprise, brandissant des pancartes affirmant: "Neuf mois sans salaire, c'est trop", ou "Jusqu'à quand cette souffrance ?" Un mouvement de grève partiel avait été lancé le 18 décembre. Face au silence du Conseil d'administration du la TCUL, les employés ont décrété une grève totale le 22 décembre. Outre leurs salaires impayés, ils exigent "une garantie de continuité et de ponctualité pour le paiement de leurs salaires" à venir, conformément à la loi, a indiqué à la presse Domingos Epalanga, secrétaire général adjoint du syndicat interne de la TCUL.



  • En Gambie, l'interdiction de l'excision a désormais force de loi
    AFP, 30/12/2015 07h42
    Le Parlement gambien a adopté une nouvelle loi réprimant pénalement l'excision, passible de peines de prison pouvant aller jusqu'à trois ans, un mois après une déclaration du président Yahya Jammeh prohibant une pratique très répandue. La loi a été votée lundi soir à une large majorité par l'Assemblée nationale. Les contrevenants sont passibles de peines de prison pouvant aller jusqu'à trois ans et/ou d'une amende de 1.300 dollars (près de 1.200 euros), dans un pays où aucun texte spécifique sur l'excision n'existait jusqu'alors. Selon le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef), la Gambie est l'un des dix pays, tous africains, où l'excision est le plus pratiquée, touchant environ trois quarts de la population féminine.



  • En Guinée, suspicions et rumeurs ont fait le lit d'Ebola
    AFP, 30/12/2015 07h32
    Il aura fallu plus de deux ans à la Guinée pour venir à bout de l'épidémie d'Ebola, méfiance entre autorités et populations et rumeurs ayant longtemps entravé la lutte contre la maladie, selon organisations internationales et analystes. Des trois pays les plus touchés Guinée, Liberia et Sierra Leone c'est dans le premier que les réactions aux mesures contre Ebola se sont manifestées le plus brutalement, culminant avec le massacre en septembre 2014 de huit membres d'une équipe de sensibilisation à Womey, dans le Sud forestier, épicentre originel de l'épidémie. "Le tissu social a été mis à rude épreuve", a reconnu mardi le représentant en Guinée de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Mohamed Belhocine, dans sa déclaration annonçant la fin de la transmission du virus dans le pays.



  • Burkina: une vingtaine de soldats arrêtés pour avoir planifié de libérer Diendéré
    AFP, 29/12/2015 08h28
    Une vingtaine de soldats de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l'ancienne garde prétorienne de l'ex-président burkinabè déchu Blaise Compaoré, ont été arrêtés pour leur implication présumée dans un projet de libération du général putschiste Gilbert Diendéré, a-t-on appris lundi. Les soldats, dont un "ressortissant étranger" ont été arrêtés au cours d'une réunion alors qu'ils "(planifiaient) l'attaque de plusieurs casernes de la capitale pour semer la panique dans la ville et en profiter pour faire libérer leurs camarades et les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé", a expliqué une source sécuritaire. Ils sont "actuellement incarcérés au camp Guillaume Ouédraogo (centre de Ouagadougou)", a précisé cette source sous couvert d'anonymat.



  • Algérie: plus de 7.000 Nigériens reconduits en 2015
    AFP, 29/12/2015 08h24
    7.276 ressortissants nigériens en situation irrégulière en Algérie, dont une moitié de femmes et d'enfants, ont été reconduits vers leur pays en 2015 en vertu d'un accord entre Alger et Niamey, a annoncé lundi l'agence APS. Ils ont été rapatriés dans le cadre d'une "opération purement humanitaire" pilotée par le Croissant-Rouge algérien, selon APS. Les migrants sont rassemblés dans divers centres de regroupement aménagés un peu partout en Algérie puis acheminés vers un centre d'accueil à Tamanrasset, une ville de l'extrême sud du pays située à 2.000 km d'Alger, d'où ils sont renvoyés au Niger. Le centre de Tamanrasset, où sont employés une centaine de bénévoles, possède une capacité d’hébergement de 1.152 lits et dispose d’un restaurant devant servir plus de 1.200 repas par jour, selon son directeur Arezki Bendani, cité par APS.



  • Afrique du Sud: neuf morts dans des incendies au Cap
    AFP, 29/12/2015 08h18
    Neuf personnes sont mortes, dont un enfant, et 1.500 personnes sont sans abri après des incendies qui ont dévasté des centaines de cahutes au Cap, ont indiqué les pompiers sud-africains. "Au total, il y a 1.500 déplacés (...) et neuf personnes ont été mortellement blessées," a déclaré le commandant de l'unité des services d'incendie et de secours de la ville, Theo Laye. Un garçon de cinq ans et une adolescente de 15 ans font partie des victimes. "A ce stade, les causes des incendies n'ont pas encore été déterminées," a-t-il ajouté. Les incendies de bidonvilles, situés en périphérie des grandes villes, sont fréquents en Afrique du Sud et représentent une perpétuelle menace pour leurs habitants.



  • Arrestation en Egypte de quatre chefs d'un mouvement interdit
    AFP, 29/12/2015 08h15
    La police égyptienne a arrêté lundi quatre leaders du mouvement interdit du 6-Avril, qui fut à la pointe de la révolte populaire de 2011, et les a placés en détention préventive sous l'accusation d'incitation à la violence, selon une source judiciaire. Cette organisation de jeunes militants laïcs et de gauche, chefs de fil de la contestation qui chassa le président Hosni Moubarak du pouvoir en janvier 2011, a été interdit par la justice en 2014 et plusieurs de ses dirigeants sont déjà derrière les barreaux. D'abord limitée aux islamistes après la destitution du président Mohamed Morsi en juillet 2013 par l'ex-chef de l'armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi, la répression en Egypte s'est rapidement élargie à toute forme d'opposition, dont les mouvements laïques et de gauche.



  • Nigeria: l'explosion d'un complexe gazier dans le sud a fait 9 morts
    AFP, 28/12/2015 10h03
    Neuf personnes ont été tuées et trois autres sont dans un état critique après la gigantesque explosion survenue la veille de Noël dans un complexe gazier du sud-est du Nigeria, ont déclaré dimanche les services de secours. Ce bilan, voisin du chiffre de huit morts donné dès le début par la police, est très en deça de celui avancé par le président Muhammadu Buhari qui avait fait état vendredi dans un communiqué de "dizaines de morts". L'explosion s'est produite jeudi à Nnewi, dans une usine d'InterCorp Oil Limited, filiale du conglomérat nigérian, Chicason Group. Elle a provoqué un incendie qui a fait rage durant des heures et s'est étendu aux bâtiments et aux véhicules alentour, plongeant Nnewi dans un nuage de fumée noire et laissant au sol des corps carbonisés.



  • Burundi: pourparlers entre gouvernement et opposition en Ouganda
    AFP, 28/12/2015 10h00
    Des représentants du gouvernement, de l'opposition et de la société civile burundais se sont rendus dimanche en Ouganda où débutent lundi des pourparlers sur la crise, ont annoncé des diplomates. "Les pourparlers sur le Burundi vont s'ouvrir à Entebbe", où se trouve le palais présidentiel, près de la capitale Kampala, a déclaré le ministre ougandais de la Défense, Crispus Kiyonga. "Toutes les parties seront présentes, y compris le gouvernement" burundais, a indiqué le ministre, confirmant que les pourparlers se tiendront sous l'égide du président ougandais Yoweri Museveni, médiateur désigné par les Etats de l'Afrique de l'Est.



  • Jihadistes tués au mali: un groupe pro-gouvernemental dit avoir récupéré les corps
    AFP, 28/12/2015 09h58
    Un groupe armé malien pro-gouvernemental a récupéré samedi les corps de douze de ses combattants, tués selon lui lors d'une opération de la force française Barkhane visant les jihadistes dans le nord du pays, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. L'armée française a de son côté maintenu sa version, affirmant avoir été confrontée "à un groupe armé pendant quatre heures" dans la nuit du 19 au 20 décembre près de la frontière avec le Niger. La "Plateforme", coalition de formations loyalistes, avait accusé mercredi les militaires de Barkhane d'avoir tué plusieurs de ses combattants lors du raid visant le groupe Al-Mourabitoune du jihadiste algérien Moktar Belmokhtar, au cours duquel une dizaine de jihadistes auraient été "neutralisés".

  • Congo : l'élection présidentielle fixée pour le premier trimestre de 2016
    AFP, 24/12/2015 08h44
    L'élection présidentielle aura lieu au cours du premier trimestre de l'année 2016, a annoncé le président congolais, Dénis sassou Nguesso au cours d'une adresse faite mardi devant l'assemblée nationale. Le conseil des ministres sera rapidement amené à convoquer le corps électoral plutôt que prévu afin que l'élection présidentielle se tienne dans le courant du premier trimestre de l'année 2016, afin que s'instaure au plus vite une nouvelle dynamique dans le pays, a déclaré le président. "Notre engagement collectif a été de doter notre pays des institutions fortes et efficaces, qui consacrent une véritable rupture avec l'ordre ancien et les routines néfastes du passé, dont le rôle fondamental est de soutenir la volonté politique national et l'autorité de l'état", a-t-il poursuivi.

  • Burundi: une rébellion annonce sa création pour chasser Nkurunziza du pouvoir
    AFP, 24/12/2015 08h41
    Un ancien officier supérieur de l'armée burundaise a proclamé mercredi la naissance officielle d'une rébellion, les "Forces républicaines du Burundi", regroupant selon lui les principaux groupes armés opérant dans le pays et qui a pour objectif de "chasser" du pouvoir le président Pierre Nkurunziza. "Dans le but de protéger la population et ses biens, et après une large concertation, nous avons décidé de former une force armée légaliste dénommée les Forces républicaines du Burundi, le Forebu", a annoncé le lieutenant-colonel Edouard Nshimirimana. "Notre objectif est de chasser par la force Nkurunziza du pouvoir pour restaurer l'Accord d'Arusha et la démocratie" au Burundi, a-t-il affirmé.



  • Burundi: l'opposition invitée par le médiateur ougandais à des négociations avec le gouvernement
    AFP, 24/12/2015 08h31
    Le Cnared, coalition de tous les groupes opposés au troisième mandat du président burundais Pierre Nkurunziza, a annoncé mercredi avoir été invité aux négociations sur la crise politique au Burundi, qui auront lieu le 28 décembre en Ouganda. "Nous portons à la connaissance de tous que le Cnared a été invité dans les négociations inter-burundaises qui vont s'ouvrir à Kampala à partir du 28 décembre", a indiqué dans un communiqué cette alliance regroupant l'opposition burundaise et la société civile, toutes deux désormais essentiellement en exil. Le gouvernement burundais n'a pas réagi à cette annonce. Il a toujours refusé jusqu'ici de discuter avec le Cnared, accusant ses membres d'être impliqués dans la tentative de coup d'Etat militaire des 13 et 14 mai et d'être derrière la rébellion naissante au Burundi. Bujumbura refusait également qu'un "dialogue" se tienne hors du Burundi.



  • Burkina Faso: la demande d'extradition de Compaoré va être transmise aux autorités ivoiriennes
    AFP, 24/12/2015 08h28
    Le Burkina va transmettre "incessamment" à la Côte d'Ivoire la demande d'extradition de l'ex-président Blaise Compaoré, visé par un mandat d'arrêt international pour son implication présumée dans la mort de l'ancien chef d'Etat Thomas Sankara, a annoncé mercredi la justice militaire. Le dossier d'extradition contre Compaoré, exilé en Côte d'Ivoire depuis sa chute en 2014, "est en train d'être monté. Il sera transmis incessamment" aux autorités ivoiriennes, a déclaré à la presse le directeur de la justice militaire, le colonel Sita Sangaré. Il a rappelé que le mandat d'arrêt, émis le 4 décembre, "a été notifié à Interpol comme ça se fait et a été transmis également par le canal diplomatique via notre ministère des Affaires étrangères".



  • Libye: l'ONU valide un gouvernement d'union dans l'espoir de contrer l'EI
    AFP, 24/12/2015 08h17
    Le Conseil de sécurité de l'ONU a apporté son soutien mercredi au gouvernement libyen d'union nationale prévu par un accord conclu la semaine dernière, dans l'espoir de contrer la montée du groupe Etat islamique (EI) dans ce pays et d'y juguler l'émigration vers l'Europe. Le Conseil a adopté à l'unanimité une résolution qui "salue la signature le 17 décembre de l'accord politique libyen de Skhirat" (Maroc). Il a demandé aux pays membres d'aider le futur "gouvernement d'entente nationale" qui sera basé à Tripoli à restaurer la stabilité en Libye. Pour l'ambassadeur britannique Matthew Rycroft, qui a présenté la résolution, le Conseil a donné ainsi "un signe fort de son engagement en faveur de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et de l'unité" du pays. Mais "ce n'est que le début d'un processus", a-t-il averti. Il a invité les factions libyennes qui n'ont pas encore signé l'accord à le faire et "à travailler avec le gouvernement d'union". L'émissaire de l'ONU en Libye Martin Kobler a lui aussi répété à la presse que "la porte restait grande ouverte".



  • Le Tchadien Annadif nommé à la tête de la mission de l'ONU au Mali
    AFP, 24/12/2015 08h14
    Le Tchadien Mahamat Saleh Annadif, ancien ministre des Affaires étrangères, a été nommé chef de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma), a confirmé mercredi l'ONU. Il remplacera à partir du 15 janvier l'ex-ministre tunisien des Affaires étrangères Mongi Hamdi, pressenti pour entrer au gouvernement tunisien. Ancien ministre tchadien des Affaires étrangères de 1997 à 2003, M. Annadif, 59 ans, "a participé à plusieurs processus de paix en Afrique, notamment au Niger, en République centrafricaine et au Soudan", note l'ONU. Il a aussi dirigé la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom) de 2012 à 2014. Sa nomination avait été d'abord annoncée par des sources diplomatiques à Bamako. Mongi Hamdi avait été nommé en janvier 2015 pour succéder au premier chef de la Minusma, le Néerlandais Bert Koenders, nommé ministre des Affaires étrangères aux Pays-Bas.



  • Centrafrique: "Pas l'argent pour le Noël de mes enfants!"
    AFP, 24/12/2015 08h07
    "Je m'appelle Méric, comme les Etats-Unis d'Amérique! C'est pas un joli nom, ça? Mais j'ai pas l'argent pour le Noël de mes enfants": à Bangui, capitale de la Centrafrique ruinée par trois années de violences et qui s'apprête à voter dimanche, les fêtes de fin d'année s'annoncent moroses. Nu dans son embarcation, Méric le piroguier termine la brève lessive de ses vêtements en fin de journée, après avoir plongé dans le fleuve Oubangui pour en extraire du sable destiné aux rares constructions dans la capitale délabrée. L'heure semble à la trêve de Noël dans Bangui, après les violences qui l'ont déchirée ces trois dernières années. Les rues vibrent des caravanes de voitures et de motos des candidats à la présidentielle et aux législatives de dimanche, elles tournent autour du rond point du Kilomètre zéro, le centre de la ville, au bord de rues encombrées de jouets et de sapins en plastique, made in China, bas de gamme. Exposés à même la latérite, sur une simple bâche de plastique.



  • Présidentielle en Centrafrique: le parti de François Bozizé s'allie à l'un des grands favoris
    AFP, 23/12/2015 08h54
    Le parti de l'ex-président François Bozizé, dont la candidature à la présidentielle de dimanche en Centrafrique a été rejetée, a apporté mardi son soutien à l'un des principaux favoris, Anicet Georges Dologuélé. "Nous avons signé un accord politique électoral pour qu'Anicet soit élu dès le premier tour", a déclaré Bertin Béa, secrétaire général du Kwa na Kwa (KNK), en présence du candidat au cours d'une conférence de presse à Bangui. La candidature de François Bozizé, en exil depuis son renversement en 2013 par la rébellion Séléka, a été rejetée par la Cour constitutionnelle notamment en raison de sanctions internationales contre lui car il est accusé d'avoir soutenu les violences criminelles des milices anti-balaka contre les civils musulmans.



  • La Tunisie prolonge l'état d'urgence pour deux mois
    AFP, 23/12/2015 08h51
    La présidence de la République tunisienne a annoncé mardi la prolongation pour deux mois de l'état d'urgence, réinstauré dans tout le pays après l'attentat suicide du 24 novembre contre un bus de la sécurité présidentielle ayant tué 12 personnes. Le chef de l'Etat "Béji Caïd Essebsi a décidé la prolongation de l'état d'urgence sur tout le territoire pour deux mois", soit "jusqu'au 21 février 2016", est-il indiqué dans un communiqué de la présidence. Cette mesure d'exception devait expirer ce mercredi, soit 30 jours après son entrée en vigueur. Elle permet notamment aux autorités d'interdire les grèves et les réunions "de nature à provoquer ou entretenir le désordre", de fermer provisoirement "salles de spectacle et débits de boissons" ainsi que de "prendre toute mesure pour assurer le contrôle de la presse et des publications de toute nature".



  • Congo: Sassou Nguesso veut avancer la présidentielle au premier trimestre 2016
    AFP, 23/12/2015 08h48
    Le président congolais Denis Sassou Nguesso a annoncé mardi à Brazzaville son intention d'avancer au premier trimestre 2016 l'élection présidentielle, un mois et demi après avoir promulgué une nouvelle constitution l'autorisant à briguer un troisième mandat. "Le Conseil des ministres sera rapidement amené à convoquer le corps électoral plus tôt que prévu, afin que l’élection présidentielle se tienne dans le courant du premier trimestre de l’année 2016", a déclaré Sassou Nguesso lors d'un discours devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès. Aux termes de la Constitution, la prochaine présidentielle doit avoir lieu en juillet, mais M. Sassou Nguesso a justifié sa volonté d'anticiper le scrutin par la nécessité de mettre en œuvre "la nouvelle dynamique" institutionnelle.



  • Burkina Faso: le sélectionneur Gernot Rohr annonce son départ
    AFP, 23/12/2015 08h34
    Le sélectionneur du Burkina Faso, l'Allemand Gernot Rohr, a annoncé via sa page Facebook son départ, a t-on appris mardi auprès de la Fédération burkinabè de football (FBF). "Chers amis, à la veille des fêtes de Noël, un message de paix et d’amitié à vous tous. J’en profite pour vous annoncer ma décision de quitter le Burkina Faso en janvier prochain, pour des raisons professionnelles et personnelles", écrit Gernot Rohr. "Dans le cadre de ma désignation par les instances allemandes +d'ambassadeur de Football 2015+, je ferai profiter le foot local de la donation qui accompagne cette distinction. Je garderai un bon souvenir de mon séjour au +pays des hommes intègres+", conclut le sélectionneur.



  • Nigeria: six morts dans un attentat-suicide de Boko Haram dans le nord-est
    AFP, 22/12/2015 08h04
    Six personnes ont été tuées dans une attaque-suicide menée par un enfant kamikaze dans le nord-est du Nigeria et imputée au groupe islamiste Boko Haram, a indiqué lundi l'armée nigériane. L'attaque a eu lieu dimanche vers 20H30 locales (19H30 GMT) à Beninsheikh, dans l'Etat de Borno, lorsque trois adolescents âgés de 10 à 15 ans ont été stoppés par les membres d'un groupe d'auto-défense civil qui les soupçonnaient de vouloir commettre un attentat, a expliqué dans un communiqué le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman. L'un des kamikazes a actionné la ceinture d'explosifs qu'il portait sur lui, causant "la mort de neuf personnes tandis que 24 autres personnes ont été plus ou moins gravement blessées", a indiqué le colonel Usman, précisant que les trois kamikazes faisaient partie des morts.

  • Rwanda: Kagame reconnaissant pour le référendum, ne dit pas s'il se présentera en 2017
    AFP, 22/12/2015 08h01
    Le président rwandais Paul Kagame a remercié lundi ses concitoyens d'avoir pris part au référendum constitutionnel qui lui permet potentiellement de diriger le pays jusqu'en 2034, mais il n'a pas précisé s'il se représenterait aux élections de 2017. "La participation au récent référendum a été massive. La plupart ont voté +oui+, quelques dizaines de milliers ont voté +non+. Je remercie chacun. Notre démocratie est plus forte, parce que nous avons continué à nous définir nous-mêmes, et refusé de nous laisser distraire", a-t-il déclaré lors de son discours annuel sur l'Etat de la Nation. Le référendum de vendredi demandait aux Rwandais d'approuver une révision de la Constitution devant permettre à M Kagame, 58 ans, de se présenter pour un nouveau mandat en 2017 et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034. Le "oui" a obtenu 98,4% des voix, contre 1,6% au "non".



  • Deux "terroristes" tués fin novembre par les forces françaises dans le Sahel
    AFP, 22/12/2015 07h58
    Deux "terroristes" ont été tués fin novembre lors d'un "accrochage" avec les forces françaises, engagées alors dans une série d'opérations au Mali et au Niger, selon des sources militaires françaises. Au cours d'une série d'opérations baptisée Vignemale, qui s'est déroulée de fin octobre à fin novembre, "deux terroristes ont été mis hors de combat, au cours d'un accrochage et plusieurs individus ont été appréhendés par les autorités locales", c'est-à-dire maliennes et nigériennes, selon l'état-major de l'armée française à Paris. L'identité des deux hommes tués n'a pas été divulguée. L'objectif de ces opérations était de revenir dans des lieux déjà soumis dans le passé à des patrouilles, afin de s'assurer notamment que des axes n'aient pas été minés, selon une source militaire.



  • Burkina: la mort de Sankara reste mysterieuse, l'étau se resserre autour de Compaoré
    AFP, 22/12/2015 07h54
    Des analyses n'ont pas permis de détecter d'ADN sur les restes supposés de l'ex-chef de l'Etat burkinabè Thomas Sankara, alimentant le mystère de sa mort dans une enquête qui se concentre sur son successeur, le président déchu Blaise Compaoré, visé par un mandat d'arrêt international. Thomas Sankara et douze de ses compagnons ont été tués le 15 octobre 1987 lors d'un coup d'Etat qui porta l'ex-chef de l'Etat Blaise Compaoré au pouvoir. Les corps ont été exhumés fin mai afin de lever le voile sur les circonstances de sa mort. Une enquête a été ouverte fin mars 2015, après la chute de M. Compaoré en octobre 2014, chassé par la rue après 27 ans au pouvoir. Le sujet était tabou pendant l’ère Compaoré, ancien frère d’arme de Sankara parfois soupçonné d’avoir commandité son assassinat.



  • Corruption: nouvelle mise en examen pour Lamine Diack, ex-patron de l'athlétisme mondial
    AFP, 22/12/2015 07h50
    L'ex-patron de la fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Lamine Diack, a été de nouveau mis lundi en examen pour corruption dans le scandale sur des cas de dopage étouffés moyennant finances, a appris de source proche de l'enquête. Lamine Diack est soupçonné d'avoir fermé les yeux sur des cas de dopage, notamment d'athlètes russes, en échange d'argent. Les juges le suspectent aussi d'avoir remis en espèces, en plusieurs fois, la somme de 140.000 euros à Gabriel Dollé, le médecin qui était en charge de la lutte antidopage à l'IAAF jusqu'à fin 2014, selon la source proche de l'enquête. Lamine Diack, 82 ans, nie avoir remis ces fonds au médecin. Ce sont ces soupçons qui valent au Sénégalais cette nouvelle mise en examen qui lui a été signifiée lundi matin au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris où il était arrivé avec ses avocats vers 09H30.



  • En 2015, l'Afrique tentée par le pouvoir à vie
    AFP, 21/12/2015 08h25
    La destitution du président burkinabè Blaise Compaoré fin 2014 ne semble pas avoir refroidi l'ardeur des chefs d'Etat africains à rester en poste en dépit des obstacles constitutionnels qui se dressent devant eux après des années au pouvoir. En 2015, deux présidents africains ont ainsi obtenu la possibilité de briguer une nouvelle fois et même davantage les suffrages de leurs concitoyens à l'issue d'une modification constitutionnelle validée par référendum: Denis Sassou Nguesso, qui cumule plus de 31 ans à la tête du Congo-Brazzaville, et Paul Kagame, qui dirige depuis 1994 le Rwanda, où le "oui" à une révision de la constitution a recueilli 98% des votes, selon des résultats partiels publiés samedi. La prochaine présidentielle doit avoir lieu en juillet 2016 au Congo et en 2017 au Rwanda.



  • Un avion d'Air France atterrit d'urgence au Kenya, l'engin suspect était inoffensif
    AFP, 21/12/2015 08h21
    Un avion d'Air France, en provenance de l'île Maurice et à destination de Paris, a atterri d'urgence dans la nuit de samedi à dimanche à Mombasa, au Kenya, après une alerte à la bombe provoquée par un objet suspect qui s'est révélé inoffensif. L'objet découvert en vol dans les toilettes de l'appareil était "un ensemble composé de cartons et d'une espèce de minuteur", a indiqué le PDG d'Air France lors d'une conférence de presse à Paris dimanche, évoquant "un acte de malveillance" ou "quelque chose qui s'apparenterait à une mauvaise plaisanterie".



  • Le Burundi refuse le déploiement d'une mission de l'UA sur son sol
    AFP, 21/12/2015 08h18
    Le Burundi a annoncé sans surprise dimanche qu'il n'autoriserait pas le déploiement sur son sol d'une mission de l'Union africaine, qui serait considérée comme "une force d'invasion et d'occupation" si l'UA passait outre le refus de Bujumbura. Les autorités burundaises, qui ne cessent de dénoncer l'immixtion de la communauté internationale dans la crise politique qui dure depuis huit mois, ont opposé un non ferme à l'initiative de l'UA. Celle-ci avait avalisé vendredi la création d'une mission militaire forte de 5.000 hommes afin d'enrayer le cycle des violences.



  • L'ONU en contact avec des milices à Tripoli pour installer le gouvernement
    AFP, 21/12/2015 08h15
    L'émissaire de l'ONU pour la Libye a indiqué dimanche que des contacts avaient été établis à Tripoli avec des responsables de la sécurité, notamment des milices, en vue d'installer le gouvernement d'union nationale dans la capitale. Après la chute de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, la Libye s'est enfoncée dans le chaos, se trouvant aujourd'hui en proie aux violences entre groupes armés et avec deux Parlements et gouvernements se disputant le pouvoir. "La question est maintenant de savoir comment faire pour installer le gouvernement à Tripoli", a dit Martin Kobler, quelques jours après la signature sous l'égide de l'ONU d'un accord interlibyen prévoyant la mise en place d'un gouvernement d'union.



  • Viols d'enfants en Centrafrique: "échec flagrant" de l'ONU, selon des enquêteurs
    AFP, 18/12/2015 08h34
    Un groupe d'experts indépendants a dénoncé jeudi un "échec flagrant" de l'ONU dans la gestion des accusations de viol d'enfants par des soldats français et africains en République centrafricaine. "Le résultat final a été un échec flagrant de la part de l'institution à réagir à ces accusations de manière significative", souligne le rapport d'un groupe de trois experts présidé par la juge canadienne Marie Deschamps. "La manière dont des agences de l'ONU ont réagi à ces accusations a été entachée de graves défauts", ajoute le texte. Le rapport d'une centaine de pages, qui était très attendu, fait état de dysfonctionnements au sein de l'institution internationale, sur place à Bangui ainsi que de la part de hauts responsables à Genève et à New York après la révélation de l'affaire. Il critique en particulier l'ancien chef de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca), le Sénégalais Babacar Gaye, qui a démissionné en août.



  • Tunisie: l'ex-président Moncef Marzouki va lancer un nouveau parti
    AFP, 18/12/2015 08h27
    L'ancien chef de l'Etat tunisien Moncef Marzouki, battu lors de la présidentielle de l'an dernier, a déposé jeudi une demande officielle en vue du lancement d'un nouveau parti politique "démocratique et participatif", a indiqué son ancien porte-parole Adnan Manser. "Nous avons choisi la date symbolique du 17 décembre pour déposer la demande officielle (...) puisqu'elle marque l'anniversaire du début de la révolution" qui a chassé le président Zine El Abidine Ben Ali du pouvoir, fin 2010-début 2011, a expliqué Mancer. Refusant de dévoiler le nom de ce parti avant dimanche, jour prévu pour la tenue d'un congrès constitutif à Tunis, Manser a affirmé que cette nouvelle formation serait présidée par Marzouki lui-même et aurait pour principal objectif "la réalisation d'un Etat équitable et une société solidaire".



  • Centrafrique: 90% de "OUI" à Bangui au référendum constitutionnel
    AFP, 18/12/2015 08h23
    Les électeurs de Bangui appelés à se prononcer lors du référendum constitutionnel centrafricain de dimanche ont voté "OUI" à 90%, avec un taux de participation d'à peine 30%, selon des résultats provisoires annoncés jeudi soir par le rapporteur général de l'Autorité nationale des élections (ANE). Le "OUI" a obtenu 77.979 voix et le "NON" 8.984 voix, soit 90% de "OUI" et 10% de "NON" à Bangui, a déclaré à la presse Julius Ngouadé Baba, soulignant que le taux de participation s'était à peine élevé à 30% dans la capitale. Les résultats des villes de province "sont en partie parvenus au centre de traitement des données et le reste est en cours d'acheminement", a-t-il ajouté. Lorsque tous les résultats seront compilés au niveau national, ils devront être validés officiellement.



  • Niger: le président Issoufou affirme avoir déjoué une tentative de coup d'Etat
    AFP, 18/12/2015 08h19
    Le président nigérien Mahamadou Issoufou a affirmé qu'une tentative de coup d'Etat a été déjoué au Niger, justifiant une vague d'arrestations de militaires à travers le pays, au cours d'une allocution à la télévision nationale jeudi soir. "Le gouvernement vient de déjouer une tentative malheureuse de déstabilisation des institutions", a déclaré Issoufou dans un message traditionnel diffusé à la veille des cérémonies de l'indépendance. Les réseaux sociaux et la presse locale avaient évoqué lundi des arrestations de militaires, informations qui n'avaient pas été pas jusqu'à présent confirmées par les autorités. Aucun représentant de l'opposition n'était joignable dans l'immédiat.



  • Migrants: vers un nouveau record de réfugiés et de déplacés en 2015
    AFP, 18/12/2015 08h14
    L'année 2015 devrait se solder par un nouveau nombre record de déplacés et de réfugiés dans le monde, supérieur à celui de 2014, qui était de 59,5 millions, selon un rapport du HCR (Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés), publié vendredi. "L'année 2015 sera sans doute le théâtre d'une hausse sans précédent en matière de déplacements forcés dans le monde", écrivent les experts du HCR à la lumière des chiffres du 1er semestre, qui font l'objet du rapport publié vendredi. Ces chiffres montrent, indiquent les experts, "qu'étant donné que le nombre de réfugiés, de demandeurs d'asile et de personnes déplacées a continué à croître en 2015, il est probable que le chiffre va de beaucoup dépasser" le seuil des 60 millions. Au cours du 1er semestre 2015, au moins 5 millions de personnes supplémentaires considérées comme déplacées ont été comptabilisées. 4,2 millions ont été déplacées à l'intérieur de leur pays et 839.000 ont franchi la frontière.



  • Nigeria: un civil et quatre kamikazes tués dans un attentat-suicide
    AFP, 17/12/2015 08h42
    Un garde civil et quatre kamikazes ont été tués mercredi dans un attentat-suicide à Mafa, dans le nord-est du Nigeria, selon l'armée et un responsable local de l'Agence de gestion des situations d'urgence (Nema). L'attaque, qui a également fait quatre blessés, s'est produite à l'aube contre un poste de contrôle des gardes civils qui aident l'armée nigériane à combattre le groupe islamiste Boko Haram. Selon Muhammad Kanar, responsable de la Nema pour le nord-est du Nigeria, les kamikazes seraient des fillettes âgées de 9 à 12 ans, mais cette information n'a pas été confirmée par d'autres sources. "Quatre kamikazes, sans doute des femmes, ont attaqué un poste de contrôle" à Mafa, à 50 kilomètres à l'est de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, a déclaré Ibrahim Abdulkadir, responsable local de la Nema.



  • Libye: l'accord signé jeudi sera illégitime, selon un responsable
    AFP, 17/12/2015 08h27
    Le président du Parlement libyen non reconnu par la communauté internationale a jugé mercredi que les parlementaires devant signer jeudi au Maroc un accord sur un gouvernement d'union parrainé par l'ONU au nom de la Libye n'avaient aucune légitimité. Inquiète de l'essor en Libye du groupe jihadiste Etat islamique (EI) et de la porosité des frontières du pays permettant le départ de milliers de migrants vers l'Europe, la communauté internationale met la pression pour décrocher un accord entre les deux Parlements libyens qui se disputent le pouvoir depuis plus d'un an. Un accord sous l'égide de l'ONU prévoyant la mise en place d'un gouvernement d'union doit être signé jeudi à Skhirat, au Maroc, par des parlementaires libyens. La cérémonie de signature a été fixée à 11H00 GMT, selon une source diplomatique marocaine.



  • Les journalistes soupçonnés de chantage au roi du Maroc attaquent le JDD
    AFP, 17/12/2015 08h23
    Catherine Graciet et Eric Laurent, deux journalistes mis en examen pour chantage et extorsion à l'encontre du roi du Maroc, ont demandé mercredi à la justice de condamner le Journal du dimanche (JDD) pour atteinte à la présomption d'innocence. En cause, le JDD du 30 août, qui évoquait un "enregistrement accablant" et expliquait "comment les deux journalistes ont fait chanter le roi" Mohammed VI. "Aucune prudence dans l'expression", a dénoncé devant le tribunal de grande instance de Paris l'un des avocats d'Eric Laurent, Me Vincent Brengarth, pour qui l'utilisation du terme "flagrant délit", relative à l'interpellation des deux journalistes, signifie pour le lecteur une "démonstration de culpabilité".



  • Egypte: lourdes peines de prison pour 134 pro-Morsi
    AFP, 17/12/2015 08h16
    Un tribunal militaire en Egypte a condamné mercredi 134 partisans de l'ex-président Mohamed Morsi à de lourdes peines de prison pour une attaque contre un commissariat en août 2013, selon une source judiciaire. Neuf policiers avaient été tués le 14 août 2013 lors de cette attaque contre un poste de police du village de Malawi, dans la province de Minya, au sud du Caire, au moment où les forces de sécurité dispersaient dans la capitale deux rassemblements pro-Morsi, tuant plus de 700 manifestants islamistes en quelques heures. Mercredi, un tribunal militaire d'Assiout (sud) a condamné par contumace 108 personnes à la prison à vie, qui équivaut à 25 années de prison ferme, tandis que 26 autres, en détention, ont écopé de 10 ans de prison pour l'attaque du commissariat, ont indiqué le responsable judiciaire et un responsable militaire.



  • Ebola au Liberia: la réapparition du virus liée à sa persistance chez un individu, selon l'OMS
    AFP, 17/12/2015 07h52
    La réapparition de l'épidémie Ebola au Liberia fin novembre est liée à la persistance du virus chez une personne précédemment infectée qui avait guéri avant de retomber malade, a indiqué mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les récents cas au Liberia sont le "résultat de la résurgence du virus Ebola (...) chez un individu précédemment infecté", a annoncé l'OMS dans son bulletin hebdomadaire sur l'épidémie en Afrique de l'Ouest. Cette personne était tombée malade une première fois, puis elle a guéri et est ensuite tombée malade une deuxième fois, a expliqué un porte-parole de l'OMS, Gregory Hartl.



  • En Afrique du Sud, la première femme noire à la tête d'un navire militaire veut faire des émules
    AFP, 16/12/2015 08h09
    Jusqu'à ses 18 ans, Zimasa Mabela a grandi dans un village à deux heures de route de l'océan Atlantique, sans jamais voir la mer. Vingt ans plus tard, elle est la première femme noire sud-africaine aux commandes d'un navire militaire. C'est en 1994, au moment de la chute officielle du régime d'apartheid, que la future capitaine de corvette Mabela a posé pour la première fois le pied sur une plage, un moment qui a changé sa vie. "Je n'avais pas peur de l'eau", se rappelle-t-elle, surveillant la mer sur le pont de son navire chasseur de mines, le rutilant SAS Umhloti. "Dans mon village, il y avait une piscine à l'église où les enfants pouvaient nager", raconte-t-elle.



  • Commerce internationale: conférence de l'OMC à Nairobi, la première en Afrique
    AFP, 16/12/2015 08h02
    La conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) qui s'est ouverte mardi à Nairobi, la première à se dérouler en Afrique, apparaît comme la dernière chance de faire avancer le cycle de Doha, actuellement dans l'impasse. Cette conférence, qui se tient jusqu'à vendredi, "est vitale pour l'avenir de l'OMC", a estimé début décembre devant le Parlement européen Cecilia Malmstroem, Commissaire européen en charge du commerce mondial, alors que les 162 pays-membres sont profondément divisés. En 2013, à Bali, les ministres de l'OMC s'étaient mis d'accord in extremis sur un accord douanier, censé relancer le commerce mondial, le premier accord multilatéral depuis la création de l'organisation en 1995. Deux ans après, ils se retrouvent dans la capitale kényane pour tenter de sortir de 14 ans d'impasse le cycle de Doha, lancé en novembre 2001 au Qatar.



  • Boko Haram: les jeunes filles kamikazes "ne savent pas" qu'elles portent des bombes
    AFP, 16/12/2015 07h59
    Bon nombre des jeunes filles utilisées par le groupe islamiste Boko Haram pour mener des attentats-suicides au Nigeria et dans les pays voisins ne savent probablement pas qu'elles portent des explosifs, a affirmé mardi une experte de l'ONU. Les islamistes de Boko Haram ont de plus en plus recours depuis quelques mois à des kamikazes, en majorité des femmes ou des filles parfois très jeunes, dans le nord-est du Nigeria, fief du groupe, au Cameroun, au Tchad et au Niger voisins. "Bon nombre d'entre elles ne savent pas qu'on va les faire exploser", a déclaré à la presse Leila Zerrougui, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, précisant que les explosifs étaient déclenchés à distance, selon les services de sécurité des pays touchés.



  • Nigeria: 30 morts dans l'attaque de trois villages par Boko Haram
    AFP, 16/12/2015 07h56
    Au moins 30 personnes ont été tuées et une vingtaine blessées dans des attaques contre trois villages du nord-est du Nigeria, attribuées au groupe islamiste Boko Haram, ont déclaré mardi des gardes civils. Les attaques, qui ont eu lieu samedi, ont visé trois localités, Warwara, Mangari et Bura-Shika, proches de Buratai, le village natal du chef de l'armée Tukur Yusuf Buratai, dans l'Etat de Borno. Elles avaient déjà été plusieurs fois par le passé la cible des islamistes. "Boko Haram a tué au total 30 personnes dans trois villages et en a blessé une vingtaine d'autres", a déclaré de la ville de Biu un garde civil qui aide l'armée à combattre les rebelles. "La plupart des personnes tuées ont été massacrées à la machette et à la hache, et les blessés touchés alors qu'ils tentaient de s'enfuir", a ajouté Mustapha Karimbe. Les assaillants ont ensuite incendié les trois villages.



  • Mogadiscio : une collaboratrice de l'ONU tuée par balle
    AFP, 15/12/2015 08h28
    Une collaboratrice du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et une personne l'accompagnant ont été tuées par balle lundi à Mogadiscio, a annoncé le HCR dans un communiqué à Genève. "C'est avec une grande tristesse que le HCR a appris le meurtre de l'un de nos collègues, Amina Noor Mohamed, cet après-midi à Mogadiscio, en Somalie", est-il écrit dans ce communiqué. Des inconnus ont ouvert le feu sur la jeune femme pendant qu'elle circulait dans la capitale somalienne "à bord d'un véhicule privé conduit par un employé d'une organisation partenaire du HCR, qui a également perdu la vie dans l'attaque", précise le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, dont le siège est à Genève.



  • Burundi: un projet de résolution de l'ONU demande une enquête "en urgence"
    AFP, 15/12/2015 08h25
    Un projet de résolution déposé lundi au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU appelle au déploiement "en urgence" d'une mission au Burundi pour enquêter sur de possibles violations dans ce pays en proie à la violence depuis plusieurs mois. La résolution sera débattue jeudi lors d'une session extraordinaire du Conseil à Genève, saisi par les Etats-Unis pour examiner la situation au Burundi, où une attaque coordonnée vendredi contre trois camps militaires attribuée à des insurgés a fait près de 90 morts, selon des sources officielles. Dans plusieurs quartiers de Bujumbura, les habitants ont accusé les forces de l'ordre d'avoir arrêté tous les jeunes qu'ils rencontraient et de les avoir exécutés sommairement, plusieurs heures après les attaques.



  • Cameroun recherche sélectionneur
    AFP, 15/12/2015 07h45
    "Appel à candidature pour le recrutement d'un entraîneur sélectionneur": c'est par un tweet publié lundi que la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a ouvert le bal des prétendants à la direction des Lions Indomptables. Sur son site internet, la Fécafoot détaille toute une série de conditions à remplir pour être candidat, parmi lesquelles "être de nationalité camerounaise ou étrangère" (sic), "être de bonne moralité", "être physiquement apte et en bonne santé" et "avoir une forte personnalité". Tout postulant doit aussi "avoir une crédibilité et jouir d'une reconnaissance nationale et internationale", "avoir une bonne connaissance du football africain", "être disposé à résider en permanence au Cameroun" et "avoir un bon carnet d'adresses dans le milieu professionnel".



  • Une collaboratrice de l'ONU tuée par balle à Mogadiscio (ONU)
    AFP, 15/12/2015 07h43
    Une collaboratrice du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et une personne l'accompagnant ont été tuées par balle lundi à Mogadiscio, a annoncé le HCR dans un communiqué à Genève. "C'est avec une grande tristesse que le HCR a appris le meurtre de l'un de nos collègues, Amina Noor Mohamed, cet après-midi à Mogadiscio, en Somalie", est-il écrit dans ce communiqué. Des inconnus ont ouvert le feu sur la jeune femme pendant qu'elle circulait dans la capitale somalienne "à bord d'un véhicule privé conduit par un employé d'une organisation partenaire du HCR, qui a également perdu la vie dans l'attaque", précise le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, dont le siège est à Genève.



  • Burundi: un projet de résolution de l'ONU demande une enquête "en urgence"
    AFP, 15/12/2015 07h40
    Un projet de résolution déposé lundi au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU appelle au déploiement "en urgence" d'une mission au Burundi pour enquêter sur de possibles violations dans ce pays en proie à la violence depuis plusieurs mois. La résolution sera débattue jeudi lors d'une session extraordinaire du Conseil à Genève, saisi par les Etats-Unis pour examiner la situation au Burundi, où une attaque coordonnée vendredi contre trois camps militaires attribuée à des insurgés a fait près de 90 morts, selon des sources officielles. Dans plusieurs quartiers de Bujumbura, les habitants ont accusé les forces de l'ordre d'avoir arrêté tous les jeunes qu'ils rencontraient et de les avoir exécutés sommairement, plusieurs heures après les attaques.



  • A Bangui, les musulmans ulcérés, "pris en otages" par les groupes armés
    AFP, 15/12/2015 07h38
    "Laissez-nous tranquille!": au lendemain d'un referendum constitutionnel ensanglanté par des combats à l'arme lourde, de nombreux musulmans de Bangui déjà exaspérés par des mois de violences intercommunautaires, ne veulent plus des hommes armés qui sèment la terreur dans leur enclave au nom de l'"auto-défense". Cinq personnes ont été tuées et une vingtaine d'autres blessés dimanche au PK-5, alors que des centaines d'électeurs affluaient dans les bureaux de vote de ce quartier musulman pour se prononcer sur l'adoption d'une nouvelle Constitution, avant les élections législatives et présidentielle du 27 décembre.



  • Centrafrique: début du vote sur le référendum, violences dans le pays
    AFP, 14/12/2015 09h00
    Les Centrafricains ont commencé à se prononcer dimanche sur un référendum constitutionnel malgré divers incidents en province et à Bangui, où des affrontements ont fait plusieurs blessés sans remettre en cause le déroulement du scrutin. Des tirs ont notamment éclaté entre partisans et opposants au référendum dans le quartier PK5, l'enclave musulmane de Bangui, où le principal bureau de vote est resté fermé pour des raisons de sécurité. Les tirs se poursuivaient dans ce quartier vers 09H30 (08H30 GMT) non loin de la mosquée centrale. "Nous avons reçu cinq blessés, dont deux atteints gravement", a indiqué un employé de la Croix-Rouge.

  • Référendum constitutionnel en Centrafrique: deux morts à Bangui, intimidations en province
    AFP, 14/12/2015 08h55
    Tirs, menaces et intimidations ont marqué dimanche le déroulement du référendum constitutionnel en Centrafrique, avec deux morts dans l'enclave musulmane de Bangui pour cette première étape d'un processus électoral censé sortir le pays de trois ans de violents affrontements intercommunautaires. Pour ce premier test d'une tentative de retour à la normale avant la présidentielle et les législatives prévues le 27 décembre, effectué sous forte pression de la communauté internationale, des tirs à l'arme lourde ont frappé le quartier musulman du PK5 où s'affrontaient partisans et opposants au référendum, faisant deux tués.



  • Afrique du Sud: le président Zuma limoge son tout nouveau ministre des Finances
    AFP, 14/12/2015 08h52
    Le président sud-africain Jacob Zuma a démis dimanche de ses fonctions son nouveau ministre des Finances, quatre jours seulement après une nomination surprise qui a ébranlé les marchés, a annoncé la présidence. Pravin Gordhan, qui fut un ministre respecté des Finances pendant cinq ans jusqu'à 2014, a été renommé pour remplacer David van Rooyen, un parlementaire peu connu du parti au pouvoir, l'ANC. "J'ai reçu de nombreuses recommandations pour que je revoie ma décision. En tant que gouvernement démocratique, nous soulignons l'importance d'écouter le peuple et de répondre à ses vues", a expliqué le président Zuma, cité par ses services. van Rooyen avait été désigné par le président Zuma qui venait de limoger mercredi le ministre des Finances en place, le respecté Nhlanhla Nene, sans qu'aucune raison officielle n'ait été invoquée.



  • Libye: fermée depuis 18 mois, l'école reprend à Benghazi malgré les combats
    AFP, 14/12/2015 08h44
    Les enfants de Benghazi, grande ville de l'est de la Libye, ont repris dimanche le chemin de l'école pour la première fois depuis le début de la guerre il y a un an et demi, bravant les combats qui continuent à faire rage. "Je suis heureuse de retourner à l'école, tout est de nouveau normal", confie une fillette de 13 ans avant d'entrer en classe dans l'école Bashayer. L'établissement n'est qu'à 500 mètres d'une zone où font rage de violents combats entre les forces du gouvernement libyen reconnu internationalement et des groupes armés, certains jihadistes. Ces affrontements ont fait près de 2.000 morts à Benghazi depuis 2014, selon l'organisation indépendante Libya Body Count. Mais la fillette, qui porte un chatoyant voile jaune aux motifs fleuris, affirme avec un large sourire aux lèvres: "je n'ai pas peur".



  • Centrafrique: marche forcée vers les élections, un référendum en guise de test
    AFP, 11/12/2015 07h49
    Retards multiples, menaces sécuritaires. Après deux ans de transition chaotique et sous forte pression internationale, et même si rien n'est prêt, la Centrafrique avance à marche forcée vers des élections "de la dernière chance", précédées dès dimanche d'un référendum constitutionnel. Le premier tour de la présidentielle et des législatives, prévu le 27 décembre, est censé remettre le pays sur les rails et clore la plus grave crise de son histoire depuis son indépendance en 1960. Avant cela, les Centrafricains sont appelés aux urnes dimanche afin d'approuver la nouvelle Constitution d'une 6e République lors d'un référendum "test". Près de deux millions de Centrafricains sur une population totale de 4,8 millions se sont inscrits sur les listes électorales, signe de l'engouement suscité par le vote.



  • Tunisie: l'étudiant condamné pour homosexualité fixé sur son sort le 17 décembre
    AFP, 11/12/2015 07h46
    Un étudiant tunisien ayant fait appel de sa condamnation à un an de prison pour homosexualité sera fixé sur son sort le 17 décembre, a indiqué son avocate jeudi. Lors de la deuxième audience de son procès en appel, le jeune homme a demandé un non-lieu au tribunal de Sousse (centre-est), selon Me Fadwa Braham. "Il a dit au juge qu'il allait être diplômé cette année, qu'il allait chercher du travail et que ce serait très difficile avec un casier judiciaire", a-t-elle ajouté. Le juge a indiqué qu'il rendrait son verdict le 17 décembre. Interpellé en septembre pour être interrogé dans le cadre d'une affaire d'homicide, le jeune homme avait nié toute implication dans le décès mais reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la victime. La police avait alors, selon son avocate, rédigé un autre procès-verbal et l'avait obligé à se soumettre à un examen anal.



  • Libye: l'ONU réunit les parties rivales à Tunis avant une conférence internationale
    AFP, 11/12/2015 07h36
    Les parties rivales libyennes se sont réunies jeudi à Tunis en présence du nouvel émissaire onusien, qui a tenté de faire avancer le projet contesté de gouvernement d'union parrainé par l'ONU, avant une conférence internationale prévue dimanche à Rome. "C'est la première fois que je rencontrais l'ensemble des membres du dialogue politique libyen. Durant cette longue session, j'ai senti un consensus (...) sur l'urgence de parvenir à la signature de l'accord", a dit à la presse Martin Kobler, évoquant notamment "l'expansion de Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique)" dans le pays. "J'ai également constaté un fort consensus sur le fait de ne pas rediscuter le texte de l'accord car ça serait ouvrir la boîte de Pandore. (...) Oui, tout le monde a des réticences, y compris moi, mais l'accord est sur la table", a ajouté le responsable onusien.



  • Rwanda: référendum pour permettre à Kagame de rester au pouvoir
    AFP, 10/12/2015 08h17
    Les Rwandais se prononceront le 18 décembre par référendum sur une révision constitutionnelle qui permettra au président Paul Kagame de se représenter en 2017 et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034. Le Conseil des ministres a fixé au 18 décembre ce référendum devant entériner la révision constitutionnelle adoptée le 17 novembre par le Parlement. Les Rwandais se trouvant à l'étranger dont quelque 28.500 sont inscrits sur les listes électorales voteront la veille, selon un communiqué officiel reçu mercredi. Si la révision porte sur plus de 175 dispositions de la Constitution de 2003, le véritable enjeu concerne deux articles 101 et 172 ayant trait au mandat présidentiel, jusqu'ici limité à deux septennats. Le nouvel article 101 abaisse de sept à cinq ans la durée du mandat présidentiel, dont le nombre continue d'être limité à deux.

  • Pluies torrentielles à Kinshasa : 31 morts en près de trois semaines
    AFP, 10/12/2015 08h11
    Trente et une personnes sont mortes en près de trois semaines dans des inondations provoquées par une succession de pluies torrentielles à Kinshasa, a-t-on appris mercredi auprès des autorités de la capitale de la République démocratique du Congo. Depuis le 19 novembre, "nous avons enregistré 31 décès provoqués par l'écroulement des maisons", a déclaré Emmanuel Akweti, ministre de l'Intérieur de la ville-province de Kinshasa. Du fait des fortes précipitations près de 20.000 familles se retrouvent sans abri, a ajouté le ministre, qui a invité les habitants des zones inondées à les "quitter sans délai en prévision d'une succession de nouvelles fortes pluies d'ici à la fin du mois. L'immense majorité des habitants de Kinshasa, mégapole d'environ 10 millions d'habitants, se débat dans la misère. La plupart des décès a été concentrée dans les quartiers particulièrement pauvres du sud et de l'est de la capitale, notamment en bordure du fleuve Congo.



  • Niger: pas de liberté provisoire pour l'opposant Hama Amadou
    AFP, 10/12/2015 08h08
    La Cour de cassation du Niger a jugé mercredi "irrecevable" la demande de liberté provisoire de Hama Amadou, opposant et candidat à la présidentielle de l'an prochain, écroué depuis trois semaines pour son implication dans une très sensible affaire de trafic présumé de bébés, ont indiqué ses avocats. Les avocats avaient plaidé le 2 décembre devant la Cour pour la mise en liberté provisoire de leur client. "La Cour a dit que la demande de liberté provisoire de Hama Amadou est +irrecevable+. Nous attendons de savoir pourquoi c'est irrecevable", a déclaré Me Niandou Karimou à la presse. La Cour a dit qu'"on doit aller devant le juge du fond" donc "nous attendons d'avoir (son) arrêt en main pour savoir quel est le juge du fond que la Cour de cassation va nous désigner", a expliqué Me Souley Oumarou, un autre avocat de Amadou. Lors de l'audience du 2 décembre, le parquet avait estimé que la demande était "irrecevable", selon une source proche du dossier.



  • Tanzanie: le président Magufuli nettoie les rues de dar es Salaam comme un citoyen lambda
    AFP, 10/12/2015 08h04
    Le nouveau président tanzanien John Magufuli s'est mêlé à la population comme un citoyen ordinaire mercredi pour ramasser les ordures, dans le cadre de la campagne de nettoyage qu'il a imposée en lieu et place des festivités annuelles de l'Indépendance. Sous les yeux de centaines de spectateurs, Magufuli a manié la pelle avec une dizaine de pêcheurs pour enlever des feuilles et des détritus en plastique autour d'un marché aux poissons, près du palais présidentiel de Dar es Salaam, la capitale économique. "Travaillons ensemble pour garder notre pays, nos villes, nos maisons et nos lieux de travail propres", a déclaré tout sourire le président, en collectant des déchets avec les mains. Les opérations de nettoyage ont eu lieu dans toute la capitale économique, où des nuages de fumée s'élevaient dans les airs, les habitants brûlant des piles d'ordures.

  • Centrafrique: 30 candidats à la présidentielle, sans les 3 derniers chefs d'Etat
    AFP, 09/12/2015 08h19
    Trente candidats s'affronteront au premier tour de la présidentielle en Centrafrique prévu le 27 décembre, a annoncé mardi à Bangui la Cour constitutionnelle de transition, qui a rejeté 14 candidatures, dont celle de l'ex-président François Bozizé, renversé en mars 2013 et sous le coup de sanctions internationales. L'actuelle présidente de transition, Catherine Samba Panza, ne pouvait pas juridiquement être candidate. L'ancien chef de l'Etat Michel Djotodia, écarté du pouvoir par une intervention militaire internationale début 2014 n'avait pas déposé de dossier de candidature. Comme François Bozizé qu'il avait renversé en mars 2013, précipitant la Centrafrique dans un cycle de massacres intercommnautaires, il vit actuellement en exil. En revanche, plusieurs poids lourds de la classe politique dont Martin Ziguelé, Anicet-Georges Dologuélé, ou encore Karim Meckassoua figurent parmi les candidats dont les dossiers ont été validés par la Cour.



  • Soudan du Sud: violents combats dans le sud-ouest
    AFP, 09/12/2015 08h16
    Des groupes armés se sont violemment affrontés mardi à Yambio, la capitale de l'Etat d'Equateur-occidental, dans le sud-ouest du Soudan du Sud, faisant craindre que la guerre civile qui ravage le pays depuis deux ans ne s'étende à cette zone jusque-là plutôt épargnée. "Les gens fuient vers des endroits où il n'y a pas de combats", a expliqué un député local, Isaac Sumu, précisant que les violences avaient éclaté lundi à Yambio, ville proche de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC). Le porte-parole de l'armée gouvernementale Philip Aguer a déclaré à la radio locale Eye Radio que des "ivrognes et criminels provocateurs (...) tiraient au hasard" sur les gens. Selon des médias locaux, les combats opposeraient des soldats gouvernementaux à une milice de jeunes de la région appelés "Arrow Boys", qui auraient décidé de rejoindre les rangs de la rébellion, fidèle à l'ancien vice-président Riek Machar.



  • Guillaume Soro n'est plus visé par un mandat d'amener en France, selon ses avocats
    AFP, 09/12/2015 08h09
    Le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro, n'est plus visé par un mandat d'amener en France, bénéficiant d'une immunité diplomatique lors de son séjour, ont assuré mardi ses avocats dans un communiqué. "Les documents attestant du caractère officiel de la présence (de M. Soro, ndlr) sur le territoire français à l'occasion de la COP21" ont été fournis à la juge d'instruction qui avait délivré le mandat lundi, ont indiqué Jean-Paul Benoit, Jean-Pierre Mignard et Pierre-Emmanuel Blard, avocats de Guillaume Soro. La juge a reconnu qu'"il bénéficiait du statut diplomatique et de l'immunité" qui l'accompagne, ajoutent-ils. Leur client n'est donc plus visé, selon eux. La délivrance de ce mandat a suscité une vive protestation des autorités de Côte d'Ivoire qui ont convoqué mardi l'ambassadeur français.



  • Somalie: 20 personnes tuées dans des combats entre milices rivales
    AFP, 09/12/2015 08h06
    Au moins 20 personnes ont été tuées, 120 blessées et plus de 90.000 ont pris la fuite après de violents combats entre milices rivales autour de la ville de Galkayo, dans le centre de la Somalie, a annoncé l'ONU mardi. Ces combats, qui avaient commencé le 22 novembre, ont opposé pendant plusieurs jours des milices loyales aux régions autoproclamées autonomes du Puntland et de Galmudug dans la ville de Galkayo, située à 575 km au nord de la capitale Mogadiscio et à cheval sur la frontière entre ces deux régions. Ces milices avaient accepté la semaine dernière un cessez-le-feu, qui n'a pas été respecté immédiatement après sa conclusion. Mais "un calme relatif est revenu" depuis, a annoncé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA) dans un communiqué, soulignant que "les violences armées ont aggravé une situation humanitaire déjà fragile". Galkayo a été le théâtre de fréquents affrontements entre clans ou groupes rivaux, distincts toutefois des insurgés islamistes shebab, liés à Al-Qaïda, qui s'opposent au gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale.



  • Centrafrique: tensions à Bangui après le rejet de la candidature de Bozizé à la présidentielle
    AFP, 09/12/2015 07h59
    Des barricades ont été brièvement érigées et des tirs entendus durant quelques heures mardi à Bangui après l'annonce du rejet de la candidature de l'ex-président François Bozizé, sous le coup de sanctions internationales, à la présidentielle prévue le 27 décembre. La Cour constitutionnelle centrafricaine, qui a validé mardi matin 30 candidatures pour la présidentielle, a annoncé le rejet de celles de François Bozizé - renversé en 2013 par un coup d'Etat- et de Patrice-Edouard Ngaïssona, le coordinateur général des milices majoritairement chrétiennes et animistes anti-balaka accusées d'avoir commis d'innombrables exactions sur la population depuis deux ans. Le calme est revenu après la tombée de la nuit, selon des sources sécuritaires concordantes. "La gendarmerie et la police (centrafricaines) sont intervenues avec l'appui des Sénégalais de la Minusca (...) ils ont pu faire enlever les barricades et rétablir l'ordre", s'est félicité sous couvert d'anonymat une source au sein des forces internationales.



  • 70% des jeunes footballeurs venus d'Afrique échouent en Europe
    AFP, 09/12/2015 07h47
    La grande majorité des jeunes footballeurs africains qui tentent leur chance en Europe échouent à devenir professionnels, avec un taux d'échec de l'ordre de 70 %, et sont la proie de "trafiquants d'enfants", a affirmé mardi à Dakar Jean-Claude Mbvoumin, président de l'Association Foot Solidaire. "Le taux d’échec (des joueurs africains mineurs, NDLR) est plus important que chez les joueurs européens en raison de facteurs culturels", a déclaré M. Mbvoumin au terme d'une conférence lundi et mardi à Dakar, intitulée "Ensemble pour la protection des jeunes joueurs de football en Afrique". "L’échec des joueurs africains est très élevé. Les enfants sont livrés à eux-mêmes. 70% des enfants, on ne sait pas ce qu'ils deviennent", a ajouté l'ancien international camerounais, qui suit cette question depuis le début des années 2000, citant également des causes liées à "l'isolement et au froid".



  • Burundi : l'UNICEF plaide pour la mise en place d'un système d'alerte régionale contre le choléra
    Xinhua, 08/12/2015 08h26
    Un système d'alerte régionale contre le choléra devrait être mis en place sous forme d'une synergie entre les pays des Grands Lacs, a affirmé récemment Sophie Léonard, chef en charge de la santé et de la nutrition à la représentation de l'UNICEF-Burundi. Cette experte en médecine de santé publique, a révélé qu'actuellement, des informations concordantes font état de quelques cas suspects de résurgence du choléra au Burundi et dans des pays directement limitrophes comme la Tanzanie et la République Démocratique du Congo (RDC). Le choléra est une maladie qui se présente sous forme d'une diarrhée aqueuse très abondante et pouvant amener le malade à tomber rapidement dans une déshydratation mortelle dans une fourchette de 30 à 50% de cas, a-t-elle expliqué en précisant que selon l'Organisation Mondiale de la Santé(OMS), son potentiel de contagiosité fait qu'un seul cas déclaré suffit pour déclencher une épidémie.

  • Le président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire visé par un mandat d'amener
    AFP, 08/12/2015 07h57
    Les avocats de Guillaume Soro, président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire et ancien chef de la rébellion, ont protesté contre la délivrance lundi d'un mandat d'amener par une juge française alors qu'il était venu en France pour la COP21. L'un des avocats, Me Jean-Pierre Mignard, n'a pas souhaité préciser si son client se trouvait toujours en France, tout en évoquant "un blocage" et la nécessité de "lever ce mandat" délivré par la juge d'instruction parisienne Sabine Khéris. Soro "est, en effet, l'un des représentants officiels de la Côte d'Ivoire à la Conférence" de l'ONU sur le climat qui se déroule près de Paris, écrivent Me Mignard et Me Jean-Paul Benoit dans un communiqué. Un statut qui lui offre selon eux l'immunité diplomatique. La juge d'instruction cherche à entendre M. Soro dans le cadre de la plainte déposée en 2012 par Michel Gbagbo, fils de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, pour "enlèvement, séquestration et traitement dégradant et inhumain", selon des sources concordantes.



  • Burkina Faso: le général putschiste Diendéré inculpé "d'assassinat"
    AFP, 08/12/2015 07h51
    Le général Gilbert Diendéré, auteur du putsch raté du 17 septembre au Burkina Faso, a été inculpé d'assassinat dans l'enquête sur la mort du président Thomas Sankara en 1987, un nouveau pas dans la rupture du pays avec le régime de son ancien mentor, Blaise Compaoré. "Le général Diendéré a été inculpé le 12 novembre dans le dossier Sankara des chef d'inculpation suivants: attentat, assassinat et recel de cadavre", a affirmé un membre du parquet. L'enquête sur la mort de Sankara a été ouverte fin mars 2015, cinq mois après le renversement de Blaise Compaoré, chassé du pouvoir par la rue après deux journées d'insurrection populaire fin octobre 2014. Le sujet de la mort de Sankara, devenu une icône en Afrique, était tabou pendant ses 27 ans de régime. Le général Diendéré, ancien bras droit de Compaoré, était le chef du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), qui a tenté de mettre fin au régime de Transition issu de l'insurrection et du départ de Compaoré. Plusieurs de ses anciens membres avaient déjà été inculpés dans le cadre de l'enquête sur la mort de Sankara.



  • Le président congolais Denis Sassou N'Guesso a salué dimanche l'action de la Chine en faveur du développement de l'Afrique
    Xinhua, 07/12/2015 07h34
    Répondant aux questions de la presse après sa participation au sommet du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA, FOCAC en anglais) à Johannesburg en Afrique du Sud, il l'a qualifié de "sommet historique". "Ces derniers temps, on a vu que depuis le dernier sommet jusqu'à aujourd'hui, dans toute l'Afrique, la Chine est en train d'intervenir massivement et appuie les efforts de développement des pays africains. Des projets ont été montrés, d'un pays à l'autre. L'aéroport de Brazzaville a été même exposé au cours du sommet parmi les projets emblématiques réalisés par la Chine en Afrique", a déclaré Denis Sassou N'Guesso. C'est pour la première fois que le FCSA se tient en Afrique et cette année marque le 15ème anniversaire de l'établissement de cette plateforme de coopération entre les deux parties.

  • Brazzaville hôte du prochain sommet Africités en 2018
    Apanews.com, 04/12/2015 08h12
    Brazzaville, la capitale de la République du Congo, a été choisie pour abriter le 8ème Sommet Africités des maires et autorités locales africains prévu en 2018. La capitale congolaise a été retenue à l'unanimité mercredi soir par un comité interne des Cités et Gouvernements Locaux à Johannesburg, la ville sud-africaine qui a abrité la septième édition du sommet ouvert depuis dimanche dernier et qui a pris fin mercredi. Brazzaville a été choisi comme ville apte à accueillir le sommet qui est l'événement phare du CGLUA réunissant les autorités locales du continent pour discuter des voies à suivre et des défis de leurs villes et villages où la pauvreté, le surpeuplement, les expulsions violentes et les dépossessions des terres rendent la vie difficile aux populations pauvres et défavorisées. Le quotidien Africités, le bulletin de la conférence, a indiqué dans sa dernière édition du jeudi, dernier jour du sommet qu'après 92 séances, les maires sont sur le point de réussir à construire une approche commune de la lutte contre les problèmes rencontrés par des millions de citoyens qui les ont élus.


  • Sénégal: 13 morts dans des accidents lors d'un pèlerinage
    AFP, 03/12/2015 08h25
    Treize personnes ont été tuées et 466 blessées dans des accidents au Sénégal lors du grand pèlerinage annuel de la confrérie mouride à Touba (centre), a-t-on appris mercredi auprès des sapeurs-pompiers. Le bilan établi depuis samedi fait état de "99 accidents de la circulation" lors desquels "12 personnes sont décédées", outre une fillette tombée dans une fosse, a affirmé le colonel Moussa Niang, un responsable de la communication du Groupement national des sapeurs-pompiers. Le nombre de blessés, lors du pèlerinage célébré mardi et appelé "Magal" (célébration, en langue nationale wolof), est de 466, selon la même source. Ce bilan est comparable à celui de l'année dernière sur les routes vers Touba, ville sainte des mourides, qui accueille à cette occasion plusieurs millions de pèlerins de tout le pays, et même au-delà.



  • Côte d'ivoire: attaques contre les forces de sécurité, six soldats tués
    AFP, 03/12/2015 08h19
    Au moins six soldats ivoiriens ont été tués dans des attaques mercredi contre les forces de sécurité dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, à proximité de la frontière avec le Liberia, a annoncé le ministre de la Défense. "Notre position à Olodio, près de Grabo a subi une attaque vers 04H00 qui s'est soldée par un bilan ci-après: ceux qui tenaient notre position ont perdu six hommes", a déclaré à la télévision nationale, Paul Koffi Koffi. "Quatre assaillants ont été tués dans les échanges de tirs qui ont duré une heure et fait quatre blessés et six prisonniers", a-t-il poursuivi, évoquant une "situation sous contrôle".

  • Pistorius en attente du verdict de la Cour suprême
    AFP, 03/12/2015 08h15
    Oscar Pistorius vit-il ses derniers jours de liberté surveillée? La Cour suprême d'appel sud-africaine livre jeudi son verdict, qui pourrait renvoyer le champion déchu derrière les barreaux pour plusieurs années. Pistorius, le héros handicapé des jeux Olympiques de Londres 2012, a été condamné en première instance à cinq ans de prison pour avoir tué sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013. Il a toujours affirmé avoir tiré par erreur, en pleine nuit, dans la porte des toilettes où se trouvait sa victime, croyant qu'un cambrioleur s'était introduit dans sa maison. La juge a prononcé un verdict d'"homicide involontaire". Le 19 octobre, après avoir purgé un an de prison, il a été remis en liberté surveillée, aux arrêts domiciliaires dans la somptueuse villa de son oncle à Pretoria, et soumis à des travaux d'intérêt général.



  • Fusillade meurtrière en Californie: un suspect identifié
    AFP, 03/12/2015 08h09
    Un des auteurs présumés de la fusillade qui a fait 14 morts mercredi à San Bernardino en Californie se nommait Syed Farook, soit l'identité d'une personne qui travaillait pour les services de santé de la ville, a rapporté le LA Times. Farook, un citoyen américain, serait l'homme lourdement armé qui a été tué, en compagnie d'une femme également porteuse d'une arme de poing et d'un fusil d'assaut, dans un 4x4 noir par la police lors d'un échange de tirs sur un axe routier. La tuerie a été perpétrée lors d'une réunion festive des personnels de santé du comté de San Bernardino, durant laquelle une dispute aurait éclaté selon la police. Or, selon le journal LA Times, les services de santé de San Bernardino emploient un expert sanitaire nommé Syed Farook.



  • Centrafrique: colère et déception au PK5 après le meurtre d'un jeune musulman
    AFP, 02/12/2015 09h07
    Le répit aura été de courte durée. Moins de 24 heures après la visite triomphale du Pape François et son appel à la réconciliation en Centrafrique, déchirée par les violences inter-communautaires depuis deux ans, le meurtre d'un jeune musulman a suscité colère et déception dans sa communauté. Beaucoup voulaient croire que les mots du pape ne s'envoleraient pas trop vite après son départ. Comme en réponse à ses appels, affirmant que chrétiens et musulmans sont "tous frères", le no man's land qui sépare les quartiers chrétiens de l'enclave musulmane du PK5 - isolée et sous la menace constante de milices armées - avait repris vie, mardi matin. Taxis et motos circulaient à nouveau entre les deux, et, fait notable, même des piétons arpentait l'avenue Boganda, d'ordinaire silencieuse et déserte. Les commerces avaient ouvert "et les clients venaient nombreux depuis le matin", note un jeune commerçant, Ali. Mais dans la petite mosquée Ali Babolo, en plein coeur du PK5, l'arrivée du cadavre d'un jeune musulman a douché l'optimisme des fidèles venus prier. Zakaria, 35 ans, était le père de trois jeunes enfants.



  • COP21: les 195 pays s'attaquent aux points durs de la négociation
    AFP, 02/12/2015 09h02
    Après un sommet des dirigeants mondiaux en début de semaine, les 195 pays participant à la conférence sur le climat à Paris s'attaquent mercredi aux points durs de la négociation pour tenter d'arracher un accord limitant le réchauffement de la planète. Lutter contre le réchauffement est "un impératif économique et de sécurité", sous peine de devoir "rapidement consacrer de plus en plus de nos ressources économiques et militaires" pour s'adapter au changement climatique, a prévenu le président américain Barack Obama mardi. Le président de la conférence, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, a exhorté les négociateurs des Nations unies réunis au Bourget, près de Paris, à "travailler d'arrache-pied" pour arriver à un accord sur le climat d'ici au 11 décembre, date théorique de fin de la COP21.



  • Kenya: un mort et environ 40 étudiants blessés dans une simulation d'attaque terroriste sur un campus
    AFP, 01/12/2015 08h27
    Une membre du personnel et une quarantaine d'étudiants ont été blessés lundi dans une université de Nairobi, lors d'un exercice de sécurité avec une simulation d'attaque terroriste qui a provoqué un mouvement de panique, ont annoncé l'établissement et la police. "Un membre du personnel", une femme de 33 ans, "est décédée de graves blessures à la tête", a indiqué dans la soirée Betty Ngala, directrice de la communication de l'université Strathmore, établissement privé homologué par le gouvernement. Selon elle, une quinzaine de blessés restaient hospitalisés lundi soir et 22 n'ont pas nécessité d'hospitalisation. "La plupart des blessés souffrent de fractures aux membres, après avoir sauté d'étages élevés", a-t-elle expliqué.



  • Burkina Faso: Kaboré élu président dès le 1er tour
    AFP, 01/12/2015 08h23
    Ancien baron du régime de l'ex-président Blaise Compaoré, Roch Marc Christian Kaboré a été élu président du Burkina Faso dès le premier tour et devenant ainsi le premier chef d'Etat démocratiquement élu depuis 1978. Kaboré a obtenu la majorité absolue avec 53,49% des suffrages (1.668.169 voix) contre 29,65% (924.811 voix) recueillis par son plus sérieux rival Zéphirin Diabré, qui avait reconnu sa défaite quelques minutes avant l'annonce des résultats provisoires par la Commission électorale indépendante. Lors d'une élection suivie par toute l'Afrique après l'insurrection populaire d'octobre 2014 qui a renversé Blaise Compaoré, M. Kaboré récolte ainsi un score historique dépassant de loin les scores obtenus par le "Beau Blaise" durant ses 27 années au pouvoir.



  • Burundi: Ban propose trois options, dont une opération de maintien de la paix
    AFP, 01/12/2015 08h20
    Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a proposé lundi au Conseil de sécurité trois "options" pour régler la crise au Burundi, dont l'envoi de Casques bleus dans le cadre d'une opération de maintien de la paix. Dans une lettre, M. Ban "recommande" cependant au Conseil d'adopter pour l'instant "l'option trois", c'est-à-dire l'envoi à Bujumbura d'une simple "équipe de soutien" chargée de promouvoir un dialogue politique entre pouvoir et opposition. Le Burundi est plongé depuis fin avril dans une grave crise politique dont la communauté internationale craint qu'elle ne débouche sur des massacres de grande ampleur. Dans une résolution adoptée le 12 novembre, le Conseil avait appelé à renforcer la présence de l'ONU dans le pays, y compris si nécessaire en déployant des Casques bleus. Mais il avait laissé à M. Ban le soin de présenter les "options" envisagées.



  • COP21: les délégations de 195 pays entament leurs tractations
    AFP, 01/12/2015 08h16
    Finis les discours des chefs d'Etat. Les délégations de 195 pays entament mardi leurs tractations à la conférence mondiale de Paris sur le climat en vue d'un accord pour limiter le réchauffement, encore loin d'être acquis. Avant de regagner Washington, le président américain Barack Obama donnera une conférence de presse dans un contexte international marqué par une série d'attentats jihadistes et une extrême tension entre Ankara et Moscou. De son côté, le président français François Hollande assistera à 07H30 GMT à un mini-sommet avec une douzaine de chefs d'Etat africains sur le thème "Défi climatique et solutions africaines". Au Bourget, après l'élan donné lundi par quelque 150 chefs d'Etat, les négociateurs reprennent la main à partir de 09H00 GMT.



  • Afrique: le président chinois Xi entame une visite de cinq jours
    AFP, 01/12/2015 08h13
    Le président chinois Xi Jinping démarre mardi au Zimbabwe une visite de cinq jours en Afrique, où les gouvernements s'inquiètent des conséquences du ralentissement de la croissance de la Chine. Depuis 2009, la Chine est le premier pays partenaire de l'Afrique, multipliant les investissements et important les matières premières du continent pour nourrir sa croissance galopante. Après le Zimbabwe, Xi Jinping se rendra mercredi à Johannesburg où il rencontrera le président Jacob Zuma puis participera vendredi et samedi aux côtés des chefs d'Etat de tout le continent africain au sixième forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC). Ce sommet se tient alors que les investissements chinois en Afrique ont chuté de 40% au premier semestre 2015, après une forte baisse de la demande en matières premières chez le géant asiatique.



  • Centrafrique: le pape ouvre la "porte sainte" de la cathédrale de Bangui
    AFP, 30/11/2015 08h29
    e pape François a ouvert dimanche la "porte sainte" de la cathédrale de Bangui, dans un geste solennel pour la paix et le pardon des fautes en Centrafrique, à dix jours de l'ouverture à Rome du Jubilé de la Miséricorde qu'il a proclamé. "Ouvre-nous la porte de Ta miséricorde", a prié le pape François, avant d'ouvrir les deux battants de la porte. "Nous demandons la paix pour la Centrafrique et tous les peuples qui souffrent de la guerre", a-t-il proclamé. François avait tenu à accomplir à Bangui ce geste exceptionnel, qui permet lors des Jubilés aux fidèles pénitents de franchir la porte d'une cathédrale et de recevoir le pardon de leurs péchés. Le pape, le jour du deuxième anniversaire de son élection, le 13 mars 2015, avait annoncé ce "Jubilé de la miséricorde" à partir du 8 décembre, qui débutera officiellement par l'ouverture de la basilique Saint-Pierre à Rome et durera douze mois.

  • Guinée: 4 détenus, accusés du meurtre d'un vendeur d'or, tués par une foule en colère
    AFP, 30/11/2015 08h25
    Quatre hommes, accusés du meurtre d'un vendeur d'or, ont été lynchés dimanche à Kouroussa, dans l'est de la Guinée, après avoir été extraits de la prison où ils étaient détenus par des habitants s'opposant à leur éventuelle libération, a-t-on appris auprès d'un témoin et de plusieurs sources locales. La foule en colère "a franchi le portail de la prison en force. Ils ont mis la main sur quatre personnes suspectées d'avoir tué un vendeur d'or (et) les ont battues à mort. J’ai vu les quatre corps étalés à terre", a affirmé Alseny Bah, un étudiant habitant Kouroussa. L'un des prisonniers a été "brûlé vif" après avoir reçu des coups, a-t-il ajouté. Une source de sécurité locale a confirmé, sous couvert de l'anonymat, l'assaut sur la prison et la mort des quatre détenus.

  • Desmond Tutu: un échec de la COP21 provoquerait de graves "crises économiques et migratoires"
    AFP, 30/11/2015 08h19
    L'archevêque sud-africain et prix Nobel de la Paix Desmond Tutu a prévenu dimanche les dirigeants internationaux des graves risques de "crises économiques et migratoires" en cas d'échec de la conférence de Paris sur le climat, qui s'ouvre lundi. "Echouer à prendre le taureau par les cornes enverra un message direct de mépris aux nations et aux peuples plus pauvres, qui ne peuvent assumer les coûts afin de réduire l'impact de la hausse des températures", a estimé l'icône anti-apartheid dans un communiqué, à la veille d'un sommet historique réunissant 150 chefs d'Etat et de gouvernement au Bourget (nord de Paris) qui doit lancer officiellement la 21e conférence de l'ONU sur les changements climatiques (COP21). "Cela va provoquer des crises économiques et migratoires sans précédent, en aggravant de façon dramatique l'insécurité mondiale", a-t-il ajouté.



  • Tunisie: le sud-est du pays au ralenti après la fermeture de la frontière avec la Tibye
    AFP, 30/11/2015 08h13
    Routes désertes et commerces en berne: le sud-est de la Tunisie vit au ralenti depuis que les autorités ont fermé la frontière avec la Libye voisine dans la foulée d'un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique. Car la région vit largement du commerce, en grande partie informel, avec la Libye. Et dans la ville de Ben Guerdane, près de Ras Jedir, le principal poste-frontière entre les deux pays, l'impact a été immédiat: le prix du litre d'essence de contrebande est monté en flèche. "Les 20 litres d'essence coûtaient mercredi 6,5 dinars (moins de 3 euros). Vendredi, 20 dinars (9 euros)!", tempête Néjib, un enseignant. "Les terroristes attaquent au centre de la capitale, à 200 mètres du ministère de l'Intérieur, et c'est nous qui payons la facture, à 600 km de là!", lance-t-il.

  • Ebola: à Conakry, des chercheurs appellent à aider la guinée dans la production d'un vaccin
    AFP, 30/11/2015 08h10
    Les participants à une réunion internationale à Conakry consacrée aux maladies hémorragiques virales ont appelé dimanche la communauté scientifique mondiale à aider la Guinée dans la production d'un vaccin anti-Ebola d'ici 2016, selon leur déclaration finale. Les experts venus d'Afrique, d'Europe et d'Amérique ont recommandé "un plaidoyer régional et mondial pour encourager la communauté scientifique à soutenir la Guinée" dans la production du vaccin anti-Ebola, selon cette déclaration lue à l'issue de la réunion. Une des douze recommandations préconise de "mettre en place une équipe multidisciplinaire d'experts pour élaborer une feuille de route pour la production de vaccins en Guinée d’ici la fin du premier trimestre de 2016". Ils ont souligné qu'une "telle vision est une entreprise longue, lourde, de haute technicité, et surtout coûteuse".

  • Interdit au Maroc, le film "Much loved" suscite l'engouement à Tunis
    AFP, 27/11/2015 08h16
    Projeté pour la première fois au Maghreb, le film "Much loved", interdit au Maroc, a suscité un vif engouement à Tunis jeudi, certains spectateurs faisant la queue durant des heures pour voir le long métrage. Le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch s'est félicité de "l'engouement" du public des "Journées cinématographiques de Carthage" pour son film qui traite de la prostitution au Maroc. "C'est un bonheur profond d'être sélectionné ici. (...) Il y a eu un engouement, le public vivait avec le film. C'était, pour la première fois, un public arabophone, qui comprenait tous les dialogues en arabe et n'avait pas le même type de réactions que les autres publics", a commenté M. Ayouch. Des centaines de spectateurs ont assisté à la projection dans la salle du Colisée, où la sécurité avait été renforcée à la suite de l'attentat suicide survenu non loin de là mardi.



  • Au Kenya, le pape François dans un bidonville de Nairobi avant de gagner l'Ouganda
    AFP, 27/11/2015 08h12
    Le pape François est arrivé vendredi matin, au dernier jour de son séjour au Kenya, dans le bidonville pollué de Nairobi où se concentrent les dégradations environnementales et humaines qu'il a dénoncées jeudi devant l'ONU, avant de rejoindre sa deuxième étape africaine, l'Ouganda. Dans la petite église bondée de Saint-Joseph Travailleur, tenue par les jésuites, tout le monde attendait le pape debout, en chantant et dansant. Une foule nombreuse était massée le long des ruelles du quartier, même si la route menant à l'église avait été dégagée par les forces de sécurité, très présentes. Plus de 100.000 personnes vivent dans des conditions misérables dans ce bidonville, où le pape est arrivé en papa mobile découverte.


  • Niger: RSF dénonce des "violations et arrestations" de journalistes
    AFP, 26/11/2015 08h26
    Reporters sans frontières (RSF) a "dénoncé" mercredi des séries d'arrestations de journalistes au Niger, en "totale violation" de la liberté de la presse. "Depuis le 23 novembre", Souleymane Salha, le directeur de l'hebdomadaire "Le Courrier" est "en garde à vue" à la police de Niamey. Il s’agit de la "cinquième arrestation" de journalistes "en dix jours", déplore l'ONG dans un communiqué. Selon RSF, l'arrestation de Souleymane Salha serait liée à la publication d'un article dans lequel "il épinglait" le directeur adjoint de la police, après l’arrestation le 14 novembre de l'opposant Hama Amadou impliqué dans un trafic présumé de bébés dès son retour à Niamey après plus d'un an d'exil en France. "Nous demandons aux autorités nigériennes de relâcher immédiatement" le journaliste et "de cesser d'user de ces détentions préventives pour intimider les professionnels des médias", a déclaré RSF.



  • La Tunisie annonce la fermeture de sa frontière avec la Libye pour 15 jours
    AFP, 26/11/2015 08h23
    La Tunisie a annoncé mercredi la fermeture pendant 15 jours de sa frontière terrestre avec la Libye, pays livré au chaos, à la suite de l'attentat-suicide qui a tué mardi 12 agents de la garde présidentielle en plein cœur de Tunis. Le Conseil de la sécurité nationale, présidé par le chef de l'Etat Béji Caïd Essebsi, a décidé "la fermeture de la frontière avec la Libye pendant 15 jours à partir de minuit ce jour (mercredi), avec renforcement de la surveillance sur les frontières maritimes et dans les aéroports", selon un communiqué diffusé par la présidence. Il a également été décidé d'"intensifier les opérations de blocage des sites (internet) en lien avec le terrorisme" et de "prendre des mesures urgentes concernant les personnes revenant des foyers de conflit dans le cadre de la loi antiterroriste", sans préciser lesquelles.



  • Mali: Bamako rend un ultime hommage aux employés de l'hôtel tués dans l'attentat
    AFP, 26/11/2015 08h20
    "Ne jamais pardonner à ceux qui ont fait ça", mais ne pas céder à la peur des jihadistes: à Bamako, une foule rend un dernier hommage aux cinq employés maliens de l'hôtel Radisson Blu tués, en présence du président Ibrahim Boubacar Keïta. Un millier de personnes assistent à cette cérémonie, tout près de l'hôtel, en ce mercredi, troisième et dernier jour de deuil national. Les yeux cachés derrière des lunettes fumées, très ému, le président Keïta s'avance vers les corps recouverts d'un linceul: trois employés, dont une femme, et deux gardiens. "Aujourd'hui, il n’y a pas de discours. Nous sommes là pour accepter la volonté de Dieu, qu’il les accepte dans son royaume", déclare-t-il en langue locale bambara. Le 20 novembre, l'hôtel a été attaqué par des hommes armés qui y ont retenu environ 150 clients et employés pendant près de neuf heures. L'attaque, qui a fait 20 morts, outre les deux assaillants tués, a été revendiquée par plusieurs groupes jihadistes.



  • Au Kenya, le pape dénonce la radicalisation des jeunes et la violence au nom de Dieu
    AFP, 26/11/2015 08h17
    Le pape François a très fermement condamné jeudi la radicalisation des jeunes qui sont "rendus extrémistes" pour commettre des "attaques barbares" injustifiables au nom de Dieu, appelant musulmans, protestants et catholiques à résister ensemble. "Notre conviction commune est que le Dieu que nous cherchons à servir est un Dieu de paix! Son saint Nom ne doit jamais être utilisé pour justifier la haine et la violence", a t-il répété. A la nonciature apostolique (ambassade du Saint-Siège) à Nairobi, Jorge Bergoglio s'adressait au deuxième jour de son voyage en Afrique aux représentants des Eglises anglicanes, luthériennes, méthodistes, pentecôtistes, ainsi qu'aux dignitaires de l'islam et des religions animistes.



  • Attentat au Mali: 14 clients étrangers, 5 employés et un gendarme maliens tués à l'hôtel protégé par 3 gardes
    AFP, 25/11/2015 08h24
    Trois employés et deux gardiens maliens de l'hôtel Radisson Blu de Bamako ont été tués lors de l'attaque vendredi matin, a indiqué le patron du groupe Rezidor, qui gère l'établissement, portant le bilan à 14 clients étrangers, cinq personnels locaux et un gendarme malien. Au même moment, un personnel civil de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a été tué à la mi-journée par l'explosion d'un engin au passage d'un convoi de la Minusma dans le nord-ouest du pays, une attaque condamnée par le secrétaire général Ban Ki-moon, assurant que de tels actes "n'entameraient pas la détermination" des Nations unies. "Nous avons perdu trois membres de nos personnels et deux membres de nos services de sécurité", a déclaré le patron du groupe Rezidor, Wolfgang Neumann, venu à Bamako à la suite de l'attentat.



  • Climat: un plan de 16 milliards de dollars pour aider l'Afrique
    AFP, 25/11/2015 08h04
    La Banque mondiale a annoncé mardi un plan d'action pour aider l'Afrique à lutter contre le changement climatique qui nécessite un financement de 16,1 milliards de dollars d'ici 2020. L'ambition est de lever cette somme auprès de plusieurs organisations de développement, de pays et de partenaires privés, la Banque mondiale apportant 5,7 milliards de dollars à travers l'Agence internationale de développement (AID) qui fournit des prêts sans intérêt et des dons aux pays les plus pauvres. "L'Afrique sub-saharienne est hautement vulnérable face aux chocs climatiques et notre plan identifie des étapes concrètes que les gouvernements africains peuvent suivre pour s'assurer que leurs pays ne perdront pas les gains de croissance économique si chèrement gagnés", q affirmé le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim.



  • Drogue: cinq pays d'Afrique de l'Ouest réunis avec l'ONU à Bissau contre la criminalité transnationale
    AFP, 25/11/2015 07h57
    Des représentants et experts de cinq pays d'Afrique de l'Ouest, de l'ONU et d'Interpol sont convenus mardi à Bissau de renforcer la lutte contre le trafic de drogue, notamment par le développement d'unités spécialisées dans la criminalité transnationale. Le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu en Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a salué les progrès accomplis par la Guinée-Bissau, longtemps plaque tournante de la drogue d'Amérique latine à destination de l'Europe, depuis l'élection du président José Mario Vaz l'année dernière. "Comme nous pouvons tous le constater en étant à Bissau même, les dynamiques nationales en matière de prévention et de lutte contre la criminalité transnationale organisée ont considérablement évolué depuis les élections de 2014", s'est félicité M. Ibn Chambas à l'ouverture de cette réunion de l'Initiative de la Côte ouest-africaine (West Africa Coast Initiative, Waci).



  • Kenya: fin de l'occupation des locaux de la Fédération après un accord
    AFP, 25/11/2015 07h43
    Une soixantaine d'athlètes, barricadés au siège de la Fédération kényane (AK) à Nairobi pour demander le départ des officiels accusés de corruption et un examen approfondi des allégations de dopage, ont mis fin à leur mouvement mardi après deux jours d'occupation et un accord entre les deux parties. "Nous avons eu des discussions fructueuses entre les responsables de la Fédération et les représentants des athlètes. Et nous allons commencer immédiatement à revoir les règlements actuels de l'AK afin de les mettre en conformité avec la Constitution du Kenya 2010 et le Sport Act 2013", a annoncé à la presse un responsable du ministère des Sports, Richard Ekai. "Nous avons aussi demandé à l'Association des athlètes professionnels du Kenya (PAAK) de nous soumettre un mémorandum détaillant ses griefs contre les dirigeants d'AK afin de le soumettre au ministre des Sports la semaine prochaine", a ajouté M. Ekai.



  • Congo : la course à la diversification économique
    AFP, 24/11/2015 09h07
    Brazzaville, la capitale du Congo, a accueilli du 19 au 21 novembre, le forum Investir au Congo, une initiative dédiée à la diversification de l'économie et au développement des PME-PMI. Après la chute des recettes pétrolières et la récession continue du budget de l'Etat ces trois dernières années, la diversification de l'économie et son ouverture aux investissements internationaux deviennent un impératif pour les autorités congolaises. Le Forum Investir au Congo Brazzaville (FICB) s'inscrivait dans cette dynamique : "ouvrir grandes les portes du pays à toutes celles et tous ceux qui désirent faire des affaires avec nous", telle que fixée par le ministre du Développement industriel et de la Promotion du secteur privé, Isidore Mvouba. Peu avant lui, le président congolais Denis Sassou N'Guesso ne s'offusquait pas d'avouer, les mots à peines couverts, que diversifier ou pas l'économie devenait presque une question de vie ou de mort. "La chute des cours du pétrole a sonné comme un rappel", a-t-il déclaré.

  • Congo : 2 morts et plusieurs dégâts matériels après une pluie diluvienne à Brazzaville
    AFP, 24/11/2015 09h01
    La pluie qui s'est abattue dimanche dans la capitale congolaise, Brazzaville, a causé des pertes en vies humaines et occasionné d'importants dégâts matériels dans certains quartiers nord de la capitale, situés à Talangai et Djiri. Dans ces quartiers, menacés depuis plusieurs années par des phénomènes d'ensablement, de glissement de terrain et d'inondations, plusieurs maisons ont été englouties dans du sable, des poteaux de transports d'électricité endommagés, des conduits d'eau détruits, des véhicules engloutis dans du sable et des artères publiques. Makabandilou, un quartier du 9ème arrondissement Djiri, une grande partie de la chaussée de la route nationale 2, nouvellement réhabilitées par une société brésilienne, qui a été fortement endommagée par les eaux pluvieuses, rendant la circulation automobile momentanément impossible. A Maman Mboualé, à Talangai dans le 6ème arrondissement par contre, une grande quantité de sable a engloutie au passage lusieurs véhicules sur la deuxième sortie nord de Brazzaville, rendant cette voie impraticable pendant une logue partie de la journée.

  • Ghana: le président sortant Mahama en lice pour un second mandat en 2016
    AFP, 24/11/2015 08h53
    Le président ghanéen John Dramani Mahama a été désigné à une large majorité candidat de son parti, le Congrès démocratique national (NDC), à sa propre succession pour la présidentielle de 2016. Lors de primaires qui se sont déroulées samedi et dimanche, le parti a approuvé à 95,1% la candidature de Mahama, 56 ans, qui a défendu son bilan malgré une croissance économique ralentie, un fort accroissement de la dette et une dépréciation de la devise ghanéenne, le cedi. "En tant que leader du parti, je reconnais que tous les membres ne sont pas satisfaits de certaines de mes décisions", a admis le président Mahama, qui a décrit les trois dernières années comme un "défi". "Je vous suis reconnaissant de ce soutien massif que je reçois du NDC et j'accepte la responsabilité de conduire le parti à la victoire en 2016", a-t-il ajouté. Il était le seul candidat aux primaires du NDC.

  • Nigeria: le militant pro-Biafra Nnamdi Kanu fait l'objet d'une enquête pour "terrorisme"
    AFP, 24/11/2015 08h44
    Le militant nigérian pro-Biafra Nnamdi Kanu fait l'objet d'une enquête pour "terrorisme" et "financement de terrorisme", a annoncé lundi son avocat à l'issue d'une audience judiciaire qui a confirmé le maintien en détention de son client. Nnamdi Kanu, dont l'arrestation en octobre dernier a provoqué une vague de protestations, est déjà inculpé de "conspiration" et appartenance à une organisation illégale. Il est le directeur de Radio Biafra, tenue pour "séditieuse" par les autorités nigérianes, et un des fondateurs du groupe interdit Peuple indigènes du Biafra (IPOB). Selon l'avocat de Kanu, Me Vincent Egechukwu, une enquête pour "terrorisme" serait en cours devant la Haute Cour fédérale, qui, selon lui, aurait secrètement demandé le 10 novembre aux services secrets nigérians, le Département de Services d'Etat (DSS), de maintenir le militant en garde à vue.



  • Tunisie: le berger décapité par des jihadistes n'était pas un informateur
    AFP, 24/11/2015 08h33
    La Tunisie a assuré lundi que le jeune berger décapité par des jihadistes n'avait pas servi d'informateur aux forces de l'ordre, contrairement aux affirmations du groupe ayant revendiqué la veille son meurtre au nom de l'organisation Etat islamique (EI). "Le martyr n'a été employé par aucune partie militaire ou sécuritaire, et les sommes d'argent (mentionnées dans la vidéo de revendication publiée dimanche) ne lui ont pas été remises", a déclaré le ministère de la Défense dans un communiqué. Mabrouk Soltani, 16 ans, a été tué le 13 novembre sur le mont Mghilla, dans le centre-ouest de la Tunisie. Un groupe jihadiste se présentant comme Jund al-Khilafa (soldats du califat, en arabe) a revendiqué son meurtre au nom de l'EI, l'accusant d'avoir collaboré avec les forces de l'ordre pour les informer des mouvements des jihadistes dans la zone. Ce qui a été présenté dans la vidéo comme les aveux du jeune berger "sont des propos (...) qu'on l'a obligé à dire sous la menace d'une arme", a souligné le ministère.



  • Tunisie: l'ex-président Marzouki visé par un projet d'assassinat
    AFP, 24/11/2015 08h26
    L'ex-président tunisien Moncef Marzouki a été informé d'un projet d'assassinat le visant, a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur, tandis que l'entourage de l'ancien chef de l'Etat a réclamé une meilleure protection. Marzouki "a été informé par le ministère de l'Intérieur qu'il était visé par un projet d'assassinat", a indiqué un responsable du service de communication du ministère. Lors d'une conférence de presse tenue dans l'après-midi, des proches de M. Marzouki ont confirmé avoir été mis au courant lundi matin d'un projet d'assassinat "par une partie terroriste", en faisant porter "l'entière responsabilité" de la sécurité de l'ancien chef de l'Etat aux autorités. Adnène Mancer, son ex-directeur de campagne, a indiqué que "depuis deux ou trois semaines" la protection de M. Marzouki ne relevait plus de la sécurité présidentielle mais du service de protection des personnalités, qui dépend du ministère de l'Intérieur.



  • Entre islamistes et évangélistes, l'Eglise africaine face à de multiples défis
    AFP, 23/11/2015 10h09
    Le pape François trouvera pour son premier voyage en Afrique une Eglise en pleine croissance, véritable pouvoir politique et social mais qui affronte des défis redoutables, de l'islamisme radical à la prolifération des sectes évangélistes. C'est la première fois que Jorge Bergoglio se rend en Afrique, continent où la croissance des catholiques est la plus rapide. Pour certains, comme le cardinal guinéen Robert Sarah, la jeune Eglise africaine incarne l'espoir d'une régénérescence de l'Eglise dans le monde. D'autres sont plus circonspects, relevant que le christianisme apporté par les missionnaires est jeune un siècle et demi et que la culture chrétienne est fragile. Pour le père Angelo Romano, expert de la communauté Sant'Egidio, lumières et ombres coexistent: "l'Eglise africaine est missionnaire, plaide pour la paix, défend la cohabitation avec les autres religions et est toujours favorable à la démocratie". Mais, analyse-t-il, son personnel laïc est "encore trop fragile," et son clergé "souffre de difficultés à comprendre les changements que la société africaine est en train de vivre".

  • Tunisie: un groupe revendique au nom de l'EI la décapitation d'un jeune berger
    AFP, 23/11/2015 10h04
    Un groupe jihadiste a revendiqué au nom du groupe Etat islamique (EI) la décapitation d'un jeune berger tunisien, l'accusant d'avoir informé l'armée sur ses mouvements dans la région de Sidi Bouzid (centre-ouest), dans une vidéo diffusée dimanche sur internet. La décapitation de cet adolescent, le 13 novembre, a suscité émoi et colère en Tunisie. Ses assassins avaient ordonné à un proche de la victime, Chokri, 14 ans, témoin de la scène, de ramener la tête enveloppée dans du plastique à sa famille. La vidéo publiée dimanche, dont l'authentification n'a pu être confirmée à ce stade, commence par un message écrit sur "la vérité de l'apostat Mabrouk le berger" qui, selon le texte, donnait à l'armée tunisienne des informations sur "les soldats de l'Etat islamique". "C'est le destin de tous ceux qui sont dans les rangs des tyrans de la Tunisie contre Jund al-Khilafa (les soldats du califat, en arabe)", est-il également écrit.



  • La RDC et le Rwanda signent un accord sur l'exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu
    AFP, 20/11/2015 08h46
    Un accord en prévision de l'exploitation prochaine du gaz méthane dans les eaux congolaise du lac Kivu vient d'être signé jeudi entre la République Démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda à Gisenyi, l'une des villes du Rwanda voisine de la ville rd-congolaise de Goma (est). Cet accord porte essentiellement sur la surveillance du lac Kivu au moment de l'exploitation. Les experts de ces deux pays craignent que le gaz méthane déjà en saturation sur le lac Kivu ne puisse avoir des effets nuisibles sur l'environnement humain.

  • L'épouse de Robert Mugabe dément toute ambition présidentielle
    AFP, 20/11/2015 08h36
    Grace Mugabe, épouse du président zimbabwéen, a nié jeudi vouloir succéder à son mari, appelant au contraire à soutenir la candidature de Robert Mugabe, 91 ans, à la prochaine élection présidentielle même s'il doit se présenter en "fauteuil roulant". "Je me tiens devant vous en tant qu'épouse du président et en tant que la personne que vous avez choisie à la tête de la Ligue des femmes (du parti au pouvoir). C'est tout", a déclaré Grace Mugabe devant 5.000 partisans du parti Zanu-PF réunis à Harare. "Je n'ai pas besoin d'un autre rôle", a-t-elle assuré. Grace Mugabe, 50 ans, a affirmé vouloir se concentrer sur ses fonctions au sein de la très influente Ligue des femmes de la Zanu-PF et sur le soutien à son mari en vue de la présidentielle de 2018. "Certains me rient au nez en disant que la femme de Mugabe doit être folle. J'ai dit que nous mettrons M. Mugabe sur une chaise roulante et que nous irons aux élections", a-t-elle encore lancé jeudi.



  • Ouganda: le président Museveni deviendra berger s'il n'est pas réélu
    AFP, 20/11/2015 08h30
    Le président ougandais Yoweri Museveni a déclaré qu'il quitterait la politique pour devenir berger s'il perdait l'élection présidentielle du 18 février prochain, après trente ans au pouvoir. "Si je perds l'élection, je quitterai le pouvoir", a affirmé jeudi M. Museveni, selon le quotidien d'Etat New Vision. "J'ai mon métier à la maison, je suis berger". "Je ne suis pas avide de pouvoir, mais avide de missions, donc j'ai la mission de transformer les Ougandais par l'économie", a-t-il ajouté selon ce quotidien. Le principal opposant au chef de l'Etat, Kizza Besigye, chef du parti Forum pour le Changement démocratique (FDC), a pour sa part fait savoir qu'il avait été arrêté 43 fois depuis sa première candidature à la présidentielle, en 2000. "Depuis 2000, quand je me suis présenté à la présidentielle pour la première fois, j'ai été arrêté et emprisonné 43 fois, et ils continuent à me libérer sans charges", a déclaré M. Besigye lors d'un rassemblement mercredi.

  • Aide du Maroc pour trouver le Belgo-Marocain Abaaoud, le roi reçu par Hollande
    AFP, 20/11/2015 08h21
    Un renseignement marocain a contribué à mettre les enquêteurs français sur la piste du Belgo-Marocain Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats de Paris tué mercredi, et le président François Hollande recevra vendredi le roi du Maroc à l'Elysée, selon les autorités françaises. C'est notamment un renseignement marocain, mais pas seulement, qui a mis les enquêteurs sur la piste du jihadiste, abattu lors d'un assaut mercredi à Saint-Denis dans la banlieue parisienne, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête. Les autorités françaises avaient aussi indiqué cette semaine avoir bénéficié d'une information de la Turquie pour localiser Abdelhamid Abaaoud, le situant en Grèce. L'Elysée a annoncé jeudi que le président français recevrait vendredi après-midi le roi du Maroc Mohammed VI, une semaine après les attentats de Paris et au Stade de France. Le roi du Maroc se trouvait en visite privée en France et a souhaité s'entretenir avec le président, a-t-on précisé auprès de l'entourage présidentiel.



  • Niger: la requête de mise en accusation du président Issoufou rejetée
    AFP, 19/11/2015 08h37
    L'équipe nationale du Congo s'est qualifiée à la phase de poules des éliminatoires, zone Afrique, de la Coupe du monde Russie 2018, au dépens de l'Éthiopie. Les Diables rouges du Congo ont obtenu leur ticket grâce à une victoire de 2 buts à 1 obtenu ce mardi à domicile, au stade Alphonse Massamba Débat de Brazzaville, au terme d'un match à suspense. Dans un stade plein comme œuf, les Éthiopiens ont brûlé la politesse à leurs hôtes en ouvrant la marque à la 29e minute, après avoir su contenir tous les assauts des Congolais. Les réactions du Congo sont restées vaines jusqu'à la mi-temps. C'est au retour de la pause que la sélection congolaise a trouvé le chemin des buts sur une balle arrêtée dès la 48e minute du match. Puis, un second but congolais est arrivé quelques minutes après. Dès lors l'équation devenait difficile pour les Walya d'Éthiopie qui avaient déjà perdu le match aller à domicile, le 14 novembre, sur le score de 3 buts contre 4. Le Congo complète ainsi la liste des 20 équipes africaines qui seront réparties en groupes de 4, le premier de chacun des cinq groupes gagnera son ticket pour le prochain mondial.

  • Nigeria: au moins 15 morts dans un attentat perpétré par deux jeunes filles kamikazes
    AFP, 19/11/2015 08h28
    Quinze personnes ont été tuées et plus de 50 blessées mercredi dans un double attentat à la bombe sur un marché de Kano, la métropole du nord du Nigeria, perpétré par deux jeunes filles kamikazes, dont l'une serait âgée d'une dizaine d'années, selon la police. Deux explosions ont frappé un marché spécialisé dans les téléphones portables peu après 16H00 (15H00 GMT), selon des commerçants. "Deux jeunes filles âgées d'environ 11 et 18 ans, toutes deux portant un hijab" (foulard islamique), se sont fait exploser, l'une à l'intérieur du marché, l'autre à l'extérieur, a expliqué le porte-parole de la police de Kano, Musa Magaji Majia, donnant un bilan de 15 morts et 53 blessés. La plupart des blessés ont été soignés et ont pu sortir de l'hôpital, a-t-il précisé.



  • Nigeria: la lutte contre Boko Haram minée par la corruption dans l'armée
    AFP, 19/11/2015 08h21
    La lutte contre les islamistes de Boko Haram a été minée par la corruption au sein même de l'armée nigériane, a regretté le président nigérian Muhammadu Buhari après avoir reçu un rapport d'une commission spéciale sur ce sujet. Le président Buhari a ordonné que tous ceux impliqués dans des contrats frauduleux d'achats d'armes et d'équipement, qui représentent plusieurs milliards de dollars, "rendent des comptes", affirme un communiqué de la présidence publié dans la soirée mardi après la réception du rapport. Le rapport "révèle plusieurs transactions financières illicites et frauduleuses", mettant notamment en cause le Bureau du conseiller à la Sécurité nationale, dont l'ancien titulaire Sambo Dasuki a déjà été inculpé de détention d'armes et blanchiment d'argent, ajoute le communiqué.



  • Washington condamne le Rwanda d'avoir permis à Kagamé de briguer un 3e mandat
    AFP, 18/11/2015 07h54
    Les Etats-Unis ont condamné mardi une décision du parlement rwandais réformant la Constitution pour permettre au président Paul Kagamé de se présenter pour un troisième mandat. Un porte-parole du département d'Etat n'a pas précisé si l'aide américaine au Rwanda, un ancien allié avec qui les relations se sont tendues, serait réduite, mais il a prévenu que les liens entre les deux pays pourraient être revus. Les sénateurs rwandais ont adopté mardi, après les députés fin octobre, une modification de la Constitution permettant au président de se représenter en 2017 et de potentiellement diriger le pays jusqu'en 2034. Cette réforme doit encore être soumise à un référendum mais elle devrait être validée, compte tenu de la faiblesse de l'opposition. "Les Etats-Unis notent avec une grande inquiétude le vote du Sénat rwandais aujourd'hui", a déclaré le porte-parole adjoint de la diplomatie américaine, Mark Toner, lors du point de presse quotidien.



  • Foot: Claude Le Roy quitte le Congo
    AFP, 18/11/2015 07h51
    Le sélectionneur français du Congo, Claude Le Roy, quitte son poste après avoir qualifié son équipe pour le 3e tour de la phase qualificative zone Afrique au Mondial-2018, a-t-il dit mardi. "Après deux années formidables j'ai décidé de partir vers d'autres aventures", a dit Le Roy après une victoire contre l'Éthiopie (2-1), à Brazzaville (victoire 4-3 à l'aller) au 2e tour des qualifications pour la Coupe du monde en Russie. Le Roy avait qualifié le Congo pour les quarts de finale de la précédente Coupe d'Afrique des nations (CAN-2015), pour la première participation de ce pays depuis 23 ans, et laisse l'équipe en tête du groupe E de qualification à la CAN-2017. Le "sorcier blanc" emmène avec lui son adjoint, Sébastien Migné.



  • Nigeria: plus de 30 morts dans l'attentat à Yola
    AFP, 18/11/2015 07h46
    Plus de 30 personnes ont été tuées mardi par l'explosion d'une bombe dans la foule dans la ville de Yola, dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué la Croix-Rouge et l'agence nationale de secours. "Nous avons décompté jusqu'à présent 32 morts et environ 80 blessés", a déclaré le coordinateur de l'agence pour Yola, Sa'ad Bello. La Croix-Rouge a donné un bilan légèrement inférieur, de 31 morts et 72 blessés.



  • Qualifications Mondial-2018: les gros au rendez-vous en zone Afrique
    AFP, 18/11/2015 07h44
    A l'image de la Côte d'Ivoire, champion d'Afrique en titre, ou de l'Algérie, les grandes nations du continent ont globalement tenu leur rang face à des adversaires présumés plus faibles, en décrochant mardi leur qualification pour le 3e et dernier tour des éliminatoires pour le Mondial-2018. La hiérarchie a bien été respectée. Vainqueurs à l'aller, les Ivoiriens n'ont pas tremblé à domicile face au modeste Libéria (3-0; aller 1-0) lors du match retour du 2e tour, et préservent leurs chances de disputer le Mondial en Russie. Tout comme la Tunisie ou encore l'Afrique du Sud, qui ont confirmé leur avance respectivement face à la Mauritanie (2-1; aller 2-1) et l'Angola (1-0; aller 3-1). Le Cameroun s'est lui contenté de gérer son avance de l'aller face au Niger (0-0; aller 3-0). Ni les Comores ni le Swaziland, dernier petits poucets encore en lice dans cette série, n'ont pu résister face aux ogres Ghana (2-0; aller 0-0) et Nigeria (2-0; aller 0-0).



  • Centrafrique: l'ONU va envoyer 300 Casques bleus sénégalais en renfort
    AFP, 17/11/2015 08h25
    La mission de l'ONU en République centrafricaine (Minusca) va être renforcée par 300 Casques bleus sénégalais pour assurer la sécurité à l'approche des élections de décembre et de la visite du pape François, ont indiqué lundi des responsables de l'ONU. Ces renforts font partie d'une force de réaction rapide de la mission de l'ONU en Côte d'Ivoire. Ils seront redéployés pendant une période de huit semaines et "seront sur place dès que possible", après que le Conseil de sécurité aura donné son feu vert, a précisé le porte-parole de l'ONU Stéphane Dujarric. A l'issue de consultations à huis clos sur la Centrafrique lundi, le représentant permanent adjoint britannique Peter Wilson, dont le pays préside le Conseil en novembre, a annoncé que le Conseil soutenait cette initiative et qu'il donnerait son aval formellement "dans les prochains jours".



  • Afrique du Sud: des étudiants ne veulent plus que le "Docteur-La-Mort" puisse enseigner
    AFP, 17/11/2015 08h21
    Le médecin sud-africain Wouter Basson, surnommé "Docteur-La-Mort" pour son sinistre rôle pendant le régime d'apartheid, ne doit plus pouvoir enseigner, ont exigé lundi les étudiants en médecine de la prestigieuse université de Stellenbosch (sud-ouest). "Wouter Basson enseigne à des étudiants de quatrième année qui se rendent à tour de rôle à Mediclinic", un groupe d'hôpitaux privés en Afrique du Sud, a annoncé l'Association des étudiants en médecine de Tygerberg. "Pendant l'apartheid (qui a pris officiellement fin en 1994), Basson était le chef du département de guerre chimique et biologique pour le gouvernement sud-africain et est accusé de crimes multiples contre l'humanité", ajoute l'organisation. "Tout en reconnaissant que Basson n'est pas directement employé par l'université de Stellenbosch, l'Association des étudiants de Tygerberg lance un appel clair à la direction pour qu'elle lui interdise tout contact avec les étudiants", poursuit la même source.



  • En Afrique du Sud, la pire sécheresse de ces 30 dernières années décime le bétail
    AFP, 16/11/2015 08h13
    Au milieu du lac asséché de Molatedi, dans la province du Nord-Ouest, un veau de 7 mois n'a même plus la force de se lever, condamné à mourir faute d'eau et de nourriture. Victime de la terrible sécheresse qui frappe de plein fouet l'Afrique du Sud. A quelques kilomètres au sud, dans le district de Madikwe, une trentaine de villageois prient autour de Josephine Motsoasele, médecin traditionnel qui sillonne la province la plus touchée du pays. Des femmes drapées dans des pagnes colorés et quelques fermiers chantent en setswana, quasiment en transe pour que la pluie revienne. Il n'est pas encore midi mais le thermomètre affiche déjà 40 degrés à l'ombre. "Je demande à Dieu de nous envoyer de la pluie car nous avons un gros problème. Sans la pluie, nous n'avons pas de nourriture", indique la guérisseuse. La sécheresse, causée par le phénomène climatique El Niño, est la pire que connaît le pays depuis 1982.



  • Kenya: la commission d'éthique de l'IAAF saisie du cas de David Okeyo
    AFP, 16/11/2015 08h05
    La Fédération internationale d'athlétisme a saisi sa commission d'éthique du cas du vice-président de la Fédération kényane, David Okeyo, après qu'un journal britannique a révélé dimanche qu'il était soupçonné de corruption par la police kényane. Okeyo, membre du Conseil de l'IAAF le gouvernement de l'instance, est soupçonné, avec deux autres responsables, d'avoir détourné des fonds d'un contrat de partenariat entre la Fédération kényane et Nike. "L'IAAF n'avait pas connaissance du fait que M. Okeyo faisait l'objet d'une enquête au Kenya, et l'information a été immédiatement transmise à la commission indépendante d'éthique de l'IAAF", indique le communiqué de la Fédération internationale.



  • Championnat d'Afrique des nations: tirage difficile pour le Rwanda
    AFP, 16/11/2015 08h01
    Le Rwanda, pays hôte du Championnat d'Afrique des nations 2016 (CHAN), a été placé dans le "groupe de la mort" aux côtés de la Côte d'Ivoire et du Maroc lors du tirage au sort dimanche à Kigali. Le Maroc a réussi à se qualifier pour le CHAN en battant deux fois la Libye, tenante du titre et absente cette année de la compétition, ainsi que la Tunisie à l'extérieur. La Côte d'Ivoire a de son côté écarté le Ghana, finaliste des éditions 2009 et 2014. Le Nigeria, troisième l'année dernière, se retrouve dans le groupe du Niger, de la Guinée et de la Tunisie, vainqueur en 2011. Le CHAN se joue tous les deux ans et seuls les joueurs évoluant dans un club de leur pays peuvent y participer. Ce sera cette année la quatrième édition de la compétition.



  • Gabon: la justice autorise la communication de l'acte de naissance d'Ali Bongo
    AFP, 13/11/2015 08h49
    La justice française a autorisé jeudi une héritière d'Omar Bongo Ondimba à se faire communiquer l'état civil complet de l'actuel président du Gabon, Ali Bongo Ondimba, une décision "énorme" pour l'avocat de la jeune femme, alors qu'une polémique sur les origines du chef de l'Etat couve depuis des mois à Libreville. Le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Nantes a estimé que la demanderesse, Onaida Maisha Bongo Ondimba, 25 ans, dont le lien de filiation avec Omar Bongo est "prouvé", justifie "d'un intérêt légitime" à obtenir les renseignements contenus dans l'acte de naissance d'Ali Bongo, dans le cadre d'un conflit de succession autour de l'héritage de l'ancien président gabonais, décédé en 2009. A l'approche de la présidentielle gabonaise de 2016, une controverse fait rage à Libreville, les détracteurs d'Ali Bongo l'accusant d'avoir menti sur ses origines. Or, la constitution stipule qu'il faut être né gabonais pour briguer la présidence.



  • Afrique du Sud: le Danois mutilateur de femmes s'exprime pour la première fois
    AFP, 13/11/2015 08h34
    Un Danois, poursuivi en Afrique du Sud pour avoir mutilé sexuellement des femmes s'est exprimé pour la première fois devant la justice jeudi, dans une tentative d'obtenir une libération sous caution. Peter Frederiksen, 63 ans, avait été arrêté en septembre après une plainte de son épouse. Lors de la perquisition de son domicile, la police avait découvert dix morceaux provenant d'au moins sept clitoris, dissimulés dans un congélateur. Deux autres morceaux de parties génitales féminines étaient en train de sécher sur un crochet, tandis que de la chair baignait dans des bouteilles d'eau. Egalement soupçonné d'avoir commandité l'assassinat de son épouse en octobre, il a nié cette accusation devant le tribunal de Bloemfontein (centre) où il comparaissait. Son épouse Anna Matseliso Molise, 28 ans, devait déposer comme témoin principal au procès. Elle a été assassinée devant chez elle à Maseru, au Lesotho, petit pays enclavé dans l'Afrique du Sud.



  • Un opposant congolais en exil blessé par balles près de Paris
    AFP, 13/11/2015 08h28
    Un opposant congolais en exil en France, Ferdinand Mbaou, a été blessé par balles mardi alors qu'il sortait de son domicile à Bessan court, en banlieue parisienne, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Ce général de 59 ans a été blessé mardi après-midi par un "individu qui lui a tiré dans le dos à proximité de son domicile", a indiqué le procureur de Pontoise, Yves Jannier, confirmant une information du journal Le Parisien. Blessé à l'épaule, Ferdinand Mbaou avait été hospitalisé dans un état sérieux mais "son état s'est amélioré, il devrait sortir de l'hôpital", a précisé en fin de journée le procureur, prudent quant aux motivations de l'auteur de cette tentative d'homicide, qui a pris la fuite. "Nous n'avons toujours pas de revendication. Est-ce lié à son activité politique ou est-ce complètement étranger? Rien ne permet de le dire à ce stade, toutes les hypothèses sont envisageables", a souligné Yves Jannier. La victime "n'avait pas fait l'objet de menaces précises contre sa sécurité" ces derniers temps, a-t-il ajouté.



  • L'opposant amadou va rentrer au Niger samedi malgré une arrestation probable
    AFP, 13/11/2015 08h23
    L'opposant nigérien et candidat à la présidentielle 2016 Hama Amadou, exilé depuis un an en France en raison d’accusations de trafic de bébés, va rentrer samedi au Niger malgré une arrestation probable, a-t-il annoncé jeudi soir sur France 24. "J'ai décidé de rentrer samedi prochain (14 novembre) à Niamey (...) Je suis un Nigérien, j'ai des devoirs envers mon pays que je compte assumer a travers ma candidature" à la présidentielle, a-t-il déclaré. "Si un dossier a été monté contre moi par mes adversaires, c'est le moment pour moi de me présenter devant les juges pour qu'ils disent où se trouve la vérité", a-t-il poursuivi. "Dans cette affaire qui a été montée par mes adversaires, est-ce que ma culpabilité a été établie? Non", a-t-il ajouté estimant que sa "moralité était meilleure" que celle de ceux qui "prétendent vouloir l'exclure". Les autorités nigériennes ont averti qu'elles arrêteraient M. Amadou à son retour.

  • Dopage dans l'athlétisme: Lamine Diack démissionne du CIO
    AFP, 12/11/2015 08h15
    Le Sénégalais Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé, a démissionné du Comité international olympique dont il était membre honoraire, a annoncé mercredi le CIO. "Après sa suspension hier (mardi), Lamine Diack a démissionné de sa fonction de membre honoraire du CIO", a annoncé Mark Adams, porte-parole du président du CIO. Lamine Diack, 82 ans, était entré comme membre du CIO en 1999 au titre de président de l'IAAF, poste duquel il a démissionné en août. Atteint par la limite d'âge, il en était devenu en 2013, à 80 ans, membre honoraire. Le comité exécutif du CIO, sur proposition de la commission d'éthique, avait décidé mardi de le suspendre provisoirement à la suite de sa mise en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé par la justice française.



  • Afrique du Sud: 15 ans de prison pour 8 policiers qui avaient tué un chauffeur de taxi mozambicain
    AFP, 12/11/2015 08h12
    Huit policiers sud-africains ont chacun écopé mercredi de 15 ans de prison pour le meurtre en 2013 d'un chauffeur de taxi mozambicain, traîné sur la chaussée par un fourgon de police, un supplice filmé par des amateurs et qui avait suscité l'indignation. "Chacun d'entre vous est condamné à 15 ans de prison", a déclaré le juge Bert Bam à la Haute Cour de Pretoria, qualifiant de "barbare et totalement inacceptable" l'attitude des huit policiers. Ce fait divers qui s'était produit à Daveyton, dans la banlieue de Johannesburg, avait profondément choqué l'opinion publique, grâce à une vidéo amateur qui montrait le supplice infligé au chauffeur de taxi, Mido Macia, un Mozambicain de 27 ans. "Les images parlent d'elles-mêmes : (...) tirer un individu derrière un véhicule est totalement inutile, illégal et absolument injustifiable", a souligné le juge mercredi.



  • Guinée Equatoriale: le président candidat à sa succession après 36 ans de pouvoir
    AFP, 12/11/2015 08h06
    Le chef de l'Etat équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 36 ans, s'est déclaré mardi soir candidat à sa succession pour la présidentielle de 2016, sur la radio télévision nationale. "J'ai reçu l'accord de tous les militants pour être candidat à la prochaine élection présidentielle", dont la date précise n'est pas encore annoncée, a-t-il déclaré à l'ouverture du 3e congrès extraordinaire du Parti démocratique de Guinée Equatoriale (PDGE) dont il est le président. Le président Obiang a par ailleurs reconnu qu'il y avait "trop de délinquance" dans son pays et estimé qu'il fallait désormais "couper les tendons des voleurs afin qu'ils soient identifiés dans la société". Il a également annoncé un prochain référendum sur la peine de mort, précisant qu'il était "soumis à une pression internationale pour abolir la peine de mort" mais que c'était au "peuple de décider".



  • Nouvelles allégations d'abus sexuels par des Casques bleus en Centrafrique
    AFP, 12/11/2015 08h01
    La mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca) a reçu de nouvelles allégations d'agressions sexuelles commises par des Casques bleus dans le pays contre des femmes et des jeunes filles, dont plusieurs sont désormais enceintes, a rapporté mercredi un responsable de l'ONU. "La Minusca a été informée aujourd'hui d'allégations concernant cinq femmes qui ont eu des relations sexuelles avec des Casques bleus. Trois d'entre elles ont moins de 18 ans", a précisé ce responsable, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat. Une équipe de la Minusca se rendra jeudi à Bambari, dans le nord de Bangui, pour collecter des informations sur ces allégations qui impliqueraient des soldats de la République démocratique du Congo. Deux des cinq femmes sont tombées enceintes après ces agressions qui ont duré plusieurs mois, a précisé le responsable onusien. La Minusca a déjà été frappée par des allégations similaires d'agressions commises y compris contre des mineures. La plus jeune victime citée avait 11 ans.



  • Migrants: les Européens, réunis à Malte, cherchent une issue avec l'Afrique
    AFP, 12/11/2015 07h58
    Les Européens vont s'efforcer jeudi à Malte d'éviter d'apparaître comme une "forteresse" aux yeux d’Africains avec lesquels ils vont signer un plan d'action censé endiguer l'afflux de migrants, qui met à mal leur cohésion. Les dirigeants européens se réuniront ensuite entre eux pour faire le point sur les diverses décisions qu'ils ont prises pour faire face à la crise migratoire. Ce sommet extraordinaire devrait surtout se focaliser sur les tractations en cours avec la Turquie, à qui l'UE demande d'endiguer le flux de réfugiés syriens. En dépit de l'hiver qui approche, ce flux ne faiblit pas et a conduit mercredi la Slovénie à installer des barbelés le long de sa frontière avec la Croatie. Quelques heures plus tard, la Suède annoncait qu'elle rétablissait des contrôles à ses frontières, dans l'espoir là aussi de freiner les arrivées. Dans leur déclaration commune, qui doit être signée dans la journée, Européens et Africains s'engagent à "gérer ensemble les flux migratoires dans tous leurs aspects", selon un projet de texte.



  • Centrafrique: la marche forcée aux élections suscite doutes et inquiétudes
    AFP, 11/11/2015 08h54
    Les autorités de transition centrafricaines ont finalement adopté un nouveau calendrier électoral maintenant l'organisation du premier tour de la présidentielle dès décembre, suscitant doutes et inquiétudes sur une telle marche forcée aux élections dans un pays qui reste une poudrière. Sous très fortes pressions internationales, et en premier lieu de la France ancienne puissance coloniale dont l'intervention militaire Sangaris en décembre 2013 a permis de mettre fin aux massacres intercommunautaires, les autorités de transition ont fixé lundi soir au dimanche 27 décembre le premier tour de l'élection présidentielle et des législatives et un éventuel second tour le 31 janvier. Ce nouveau calendrier fait suite à une série de reports des élections du fait de l'impossibilité pratique d'organiser des scrutins, par manque de fonds et surtout à cause de l'insécurité régnant dans le pays du fait d'une kyrielle de bandes armées issues de diverses rébellions.



  • Cop21: l'Afrique veut de l'électricité pour se développer et retenir sa jeunesse
    AFP, 11/11/2015 08h50
    L'Afrique compte sur le sommet de la Valette et la conférence sur le climat COP21 pour financer son électrification, clé de voûte du développement et de la maîtrise des flux migratoires, ont souligné mardi à Paris cinq chefs d'Etat africains. "Les problématiques de la migration et du changement climatique sont étroitement liées", a souligné le président ghanéen, John Dramani Mahama, devant la presse. Ce dernier était reçu par le président français, François Hollande, aux côtés de ses homologues Boni Yayi (Bénin), Alpha Condé (Guinée), Ali Bongo (Gabon) et du Premier ministre éthiopien, Hailemariam Dessalegn. Cette rencontre était consacrée à la préparation de la COP21, qui s'ouvre fin novembre à Paris, et du sommet de La Valette, consacré à la question des migrants, qui réunira mercredi et jeudi les dirigeants de l'Union européenne et d'une trentaine de pays africains.



  • Burundi: la France "très préoccupée", salue la nomination d'un conseiller spécial de l'Onu
    AFP, 11/11/2015 08h45
    Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s'est dit "très préoccupé" mardi devant la situation au Burundi et a salué la nomination d'un conseiller spécial de l'Onu pour ce pays afin de tenter "d'apaiser les passions". "Nous sommes très préoccupés parce qu'on sait ce que donnent dans cette région les discours de haine", a-t-il dit lors d'une conférence de presse en marge du Forum international de Dakar sur la Sécurité en Afrique. "Nous sommes suffisamment préoccupés pour avoir déposé hier un projet de résolution aux Nations Unies (..) pour faire en sorte de tenter d'apaiser les passions, de demander à tous les acteurs de haut niveau de la région de tempérer eux aussi les passions" , a ajouté M. Le Drian. Il a salué la nomination, lundi, par le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, d'un conseiller spécial pour le Burundi, le Britannique Jamal Benomar, a-t-on précisé dans son entourage.



  • Nigeria: une manifestation d'indépendantistes biafrais dispersée par la police
    AFP, 11/11/2015 08h41
    La police a procédé à des tirs de sommation et lancé des grenades lacrymogènes mardi pour disperser plusieurs centaines de Biafrais qui manifestaient pour la libération d'un militant de la cause indépendantiste à Port Harcourt, dans le sud-est du Nigeria, ont rapporté des habitants. Des hélicoptères ont également survolé Port Harcourt, selon des témoins. La police de l'Etat de Rivers, dont Port Harcourt est la capitale, a confirmé la manifestation mais nié les tirs et l'utilisation de grenades lacrymogènes. "Des mesures ont été mises en place pour gérer la situation de telle sorte que la paix publique ne soit pas troublée et que la vie et les biens soient protégés", a déclaré le porte-parole de la police, Ahmad Muhammad, sans donner davantage de précisions. Cette marche impliquant l'organisation du Peuple indigène du Biafra (IPOB) est la dernière en date d'une série de manifestations qui se sont tenues la semaine dernière dans des Etats du sud du Nigeria malgré l'interdiction de la police.



  • Scanner les pyramides d'Egypte pour découvrir leurs derniers secrets
    AFP, 11/11/2015 08h27
    La découverte d'"anomalies thermiques impressionnantes" sur une façade de la pyramide de Khéops, en Egypte, par une mission scientifique font renaître l'espoir fou d'élucider les mystères de la dernière des Septièmes merveilles du monde antique encore debout. Digne d'un film d'Indiana Jones, la bande-annonce du projet "Scan Pyramids" montre des caméras thermiques infrarouges colorant les pyramides de Gizeh du jaune au magenta puis des images des majestueuses constructions de pierre filmées par des drones. Elle promet des découvertes majeures grâce à l'union "exceptionnelle" des sciences exactes et de l'égyptologie. Avec l'espoir de répondre à la question que tout le monde se pose depuis la plus tendre enfance: "le mystère des pyramides sera-t-il résolu ?". Ce projet ambitieux lancé depuis fin octobre utilise des caméras à infrarouges, une méthode non invasive et non destructrice, pour cartographier sans la moindre égratignure le cœur des pyramides de Gizeh ces monuments funéraires vieux de plus de quatre millénaires.



  • Ouverture de la 47ème assemblée annuelle de l'association des compagnies aériennes africaines
    Xinhua, 10/11/2015 09h46
    La 47ème assemblée générale annuelle de l'association des compagnies aériennes africaines (AFRAA), consacrée essentiellement à la libéralisation du ciel africain en vue d'arriver à un marché aérien unique sur le continent, se tient à Brazzaville. Au cours de ces assises qui s'achèvent vendredi, plus de 300 participants, venus des quatre coins du monde, mettront l'accent sur l'importance de la collaboration entre les différents partenaires de l'aviation et examineront les défis face au secteur des transports aériens et définiront ensemble, des plans d'action à mettre en œuvre pour développer ce secteur en Afrique.

  • Guinée: des blessés lors d'une mutinerie à la prison centrale de Conakry
    AFP, 10/11/2015 09h35
    Une mutinerie a éclaté lundi à la prison civile de Conakry, faisant au moins une dizaine de blessés parmi les prisonniers ainsi que parmi les gardiens de cet établissement surpeuplé, dont les autorités guinéennes ont repris le contrôle dans l'après-midi, a-t-on appris de sources concordantes. "Des centaines de prisonniers se sont mutinés ce lundi contre le régisseur de la prison Moriba Sylla très décrié par la population carcérale", a indiqué une source au sein de la Sûreté urbaine de Conakry. Un dispositif impressionnant de centaines de policiers et de gendarmes a été déployé autour et à l'intérieur de la prison, d'où des coups de feu ont été entendus pendant au moins deux heures, selon les témoins.



  • Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI
    AFP, 10/11/2015 09h28
    Le Premier ministre russe a admis la possibilité qu'un "acte terroriste" ait été à l'origine du crash le 31 octobre d'un avion russe en Egypte, le chef de la diplomatie britannique évoquant un attentat à la bombe du groupe Etat islamique. La branche égyptienne du groupe jihadiste EI avait assuré être responsable du crash de l'appareil dans le désert du Sinaï, qui a coûté la vie aux 224 passagers et membres de l'équipage, presque tous des Russes. "La probabilité d'un acte terroriste demeure naturellement", a déclaré lundi au journal Rossiïskaïa Gazeta Dmitri Medvedev, dont le pays est devenu une cible prioritaire pour l'EI depuis son intervention militaire début octobre en Syrie pour soutenir le régime de Bachar al-Assad face aux rebelles et aux jihadistes. L'Egypte, elle, semble traîner des pieds pour reconnaître la thèse de l'attentat, le gouvernement répétant qu'on ne peut tirer aucune conclusion définitive avant la fin de l'enquête qui, prévient-il, pourrait être longue.



  • Burundi: paris réclame à l'Onu la fin des violences
    AFP, 10/11/2015 09h22
    La France a exhorté lundi la communauté internationale à mettre fin aux violences qui s'intensifient au Burundi et réveillent le spectre d'un génocide, comme au Rwanda voisin en 1994, le gouvernement de Bujumbura assurant pourtant que le pays "ne brûlait pas". Paris a proposé une résolution qui menace de sanctions les auteurs de ces troubles et appelle les parties à "rejeter toute forme de violence", lors d'une réunion du Conseil de sécurité à New York qui a duré près de trois heures et demi. L'ambassadeur adjoint de la France auprès des Nations unies, Alexis Lamek, a appelé le Conseil à "agir" et à prendre "ses responsabilités". "Si nous laissons l'escalade des tensions se produire sans rien faire, c'est tout le pays qui risque de s'embraser", a-t-il expliqué. "Nous sommes très inquiets par ce que nous voyons au Burundi, cet accroissement de violences politiques et ce discours de haine dans une région où c'est particulièrement inquiétant", a-t-il dit.

  • Congo : la nouvelle constitution entre en vigueur
    Xinhua, 09/11/2015 08h08
    Le président congolais Denis Sassou N'Guesso a promulgué le 6 novembre à Brazzaville, la nouvelle constitution du pays votée lors d'un référendum organisé le 25 octobre. Cette promulgation est intervenue seulement un jour après la publication des résultats définitifs. Elle coupe l'herbe au pied de certains opposants congolais qui attendaient une médiation internationale pour faire sur soir la nouvelle loi fondamentale. Ce 6 novembre, l'envoyé spécial des Nations Unies pour l'Afrique centrale, Abdoulaye Bathily est arrivé à Brazzaville dans le cadre de cette négociation entre le pouvoir et l'opposition, selon des sources concordantes. Du côté du gouvernement, le ministre de la justice, Aimé Emmanuel Yoka a annoncé que les institutions issues de cette constitution dite "du 6 novembre" vont désormais se mettre en place progressivement.

  • Deux fonctionnaires de l'ambassade de Serbie enlevés en Libye (officiel)
    AFP, 09/11/2015 07h58
    Deux fonctionnaires de l'ambassade de Serbie en Libye, dont une femme, ont été enlevés dimanche, a annoncé le ministère serbe des Affaires étrangères dans un communiqué. "Deux fonctionnaires de l'ambassade de Serbie en Libye ont été enlevés dimanche matin", a indiqué le ministère, sans donner de détails sur les ravisseurs. Une source dans ce ministère a précisé que les deux fonctionnaires ont été enlevés dans la ville côtière de Sabratha, un bastion d'islamistes, à environ 70 km à l'ouest de la capitale Tripoli. Selon Belgrade, les deux fonctionnaires enlevés sont Sladjana Stankovic, une femme, en charge de la communication, et son chauffeur, Jovica Stepic. Le ministère serbe précise avoir informé les autorités libyennes de ces développements et assuré faire "tout ce qui est possible, compte tenu de la situation difficile sur le terrain, pour parvenir à la remise en liberté" de ses ressortissants.



  • Burkina: Kaboré et Ouedraogo lancent leur campagne à Bobo Dioulasso
    AFP, 09/11/2015 07h55
    Roch Marc Christian Kaboré, un des grands favoris de la présidentielle du 29 novembre au Burkina Faso, et l'ancien ministre Ablassé Ouedraogo ont lancé dimanche leur campagne à Bobo Dioulasso, deuxième ville du pays (ouest). Douze autres candidats sont en lice et ont aussi entamé dans divers endroits du pays leur campagne pour ces élections présidentielle et législatives qui doivent clore la "transition" démocratique ouverte après la chute de Blaise Compaoré, chassé par la rue après 27 ans au pouvoir. Ancien Premier ministre et proche de Compaoré avant de rejoindre l’opposition en 2014, M. Kaboré a rassemblé environ 25.000 militants dans le Stade Sangoulé Lamizana, qui avait pris les couleurs vertes de son parti le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).



  • Egypte: le crash russe, nouveau coup dur pour le tourisme
    AFP, 06/11/2015 08h25
    Le crash de l'avion russe, dont les causes ne sont pas encore clairement établies, porte un nouveau coup dur au tourisme en Egypte, déjà affecté par des années d'instabilité politique. Cinq jours après la catastrophe, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour les professionnels de ce secteur clé de l'économie du pays. La piste d'un acte terroriste est désormais officiellement envisagée par Londres et Washington, même si elle n'est que spéculation encore sans fondement pour Le Caire et Moscou. De plus, la Grande-Bretagne et l'Irlande ont suspendu les vols avec la station balnéaire de Charm el-Cheikh, d'où avait décollé samedi l'avion russe avec 224 personnes à bord, qui ont toutes péri. Si la crise perdure, "cela représenterait un coup dur pour l'industrie du tourisme en Egypte, déjà en berne à cause des incertitudes politiques", prévient Fawaz Gerges, professeur à la London School of Economics and Political Science.



  • Congo-B: l'opposition veut un dialogue sous médiation internationale
    RFI, 06/11/2015 08h13
    L'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) et le Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad) n'accordent pas toujours de crédibilité au référendum qui, le 25 octobre dernier, a donné lieu à l'adoption d'un projet de nouvelle Constitution, feu vert au troisième mandat du président Sassou Nguesso. Les deux plateformes de l'opposition tendent toutefois la main au pouvoir pour un dialogue sous la conduite de la communauté internationale. Un représentant du secrétaire général de l'ONU serait attendu ce vendredi 6 novembre à Brazzaville.Pour l’opposition congolaise, la crise née du référendum du 25 octobre dernier, est encore latente. Dans leur dernière déclaration, l’IDC et le Frocad, les deux principales plateformes qui composent l’opposition dite «radicale», se disent prêtes pour le dialogue avec le pouvoir.

  • Mozambique: la bière qui a tué 75 personnes contenait une farine toxique
    AFP, 05/11/2015 08h30
    La bière artisanale qui a provoqué la mort de 75 personnes en janvier au Mozambique avait été brassée avec une farine contaminée par une bactérie toxique, a annoncé mercredi le ministère de la Santé, écartant tout empoisonnement criminel. "Les victimes de Chitima (nord-ouest du Mozambique) ont été intoxiquées par l’ingestion d'une boisson traditionnelle contaminée par la farine de maïs utilisée pour sa fabrication, mais impropre à la consommation, car elle contenait une bactérie toxique", a déclaré Ilesh Jani, directeur de l’Institut mozambicain de la santé, qui dépend du ministère de la Santé. La brasseuse, qui figure parmi les victimes, a utilisé une farine de maïs détériorée par de l’eau de pluie pour préparer 210 litres de bière artisanale, a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à Maputo. La population locale avait jugé cette farine impropre à la consommation, mais utilisable pour brasser de la bière, a-t-il précisé.

  • Afrique du Sud: un Danois accusé d'avoir mutilé des femmes demande sa libération sous caution
    AFP, 05/11/2015 08h07
    Un Danois, poursuivi pour agression après la découverte à son domicile en Afrique du Sud de clitoris congelés et d'organes génitaux féminins séchés, a comparu mercredi devant un tribunal sud-africain pour demander sa libération sous caution. Peter Frederiksen, 63 ans, propriétaire d'armureries à Bloemfontein, avait été arrêté en septembre dans cette ville du centre de l'Afrique du Sud après une plainte de sa femme qui l'accusait d'avoir mutilé ses parties génitales. Lors de la perquisition du domicile de M. Frederiksen, la police avait fait des découvertes sordides: dix morceaux provenant d'au moins sept clitoris étaient dissimulés dans un congélateur, deux autres morceaux de parties génitales féminines étaient en train de sécher sur un crochet, tandis que de la chair baignait dans des bouteilles d'eau, selon les enquêteurs.



  • Ouattara, investi président, promet une "Côte d'Ivoire nouvelle"
    AFP, 04/11/2015 08h48
    Investi solennellement mardi pour un nouveau mandat de cinq ans, le président Alassane Ouattara a appelé de ses voeux la construction d'une "Côte d'Ivoire nouvelle", promettant de renforcer le processus de réconciliation, de mieux redistribuer les richesses et de rédiger une nouvelle Constitution. "Vive la République! Vive la Côte d'Ivoire nouvelle", a-t-il conclu son discours d'investiture, après avoir promis de changer son pays à la fois au niveau économique et politique. "Je n'ai aucun doute qu'ensemble nous allons réussir", a-t-il estimé lors de la cérémonie au Palais présidentiel d'Abidjan à laquelle assistaient six candidats à l'élection dont Pascal Affi N'Guessan. Le représentant du Front Populaire Ivoirien (FPI), le parti créé par l'ancien adversaire de Ouattara, et ex président Laurent Gbagbo, a récolté 9,29% des voix alors que l'aile dure du parti avait prôné le boycott du scrutin.



  • Une Nigériane survivante d'Ebola donne naissance à une fille
    AFP, 04/11/2015 08h44
    Une médecin nigériane qui avait survécu après avoir contracté le virus Ebola en 2014 a donné naissance à une petite fille aux Etats-Unis, a annoncé mardi l'hôpital de Lagos où elle travaille. "Le Centre médical First Consultants annonce officiellement que son employée et survivante d'Ebola, le Dr Ada Igonoh, a donné naissance à une fille il y a quelques heures", a indiqué l'établissement dans un communiqué. Le bébé, qui pèse 4,1 kg, est né à l'hôpital de Greater El-Monte, en Californie (ouest des Etats-Unis), précise le texte. Le premier cas d'Ebola au Nigeria avait été détecté en juillet 2014 au First Consultants, une clinique privée de 40 lits située dans le quartier d'Obalende à Lagos. Le Dr Igonoh avait participé au traitement du patient, un responsable libérien du ministère des Finances, qui avait finalement succombé. Elle était tombée malade peu après.



  • Egypte: au moins trois policiers tués dans un attentat dans le Sinaï
    AFP, 04/11/2015 08h40
    Au moins trois policiers ont été tués mercredi dans un attentat suicide dans le Sinaï, revendiqué immédiatement par la branche égyptienne de l'Etat islamique (EI) qui avait affirmé samedi être responsable du crash d'un avion russe ayant fait 224 morts, selon les médias d'Etat. Selon l'agence de presse gouvernementale Mena, un kamikaze a fait exploser sa voiture piégée devant un club de la police à Al-Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, où l'armée combat le groupe EI et où l'Airbus russe s'est écrasé après s'être disloqué en plein vol samedi.



  • Burkina: l'ex-ministre de la communication de Compaoré écroué pour malversations
    AFP, 04/11/2015 08h38
    L'ex-ministre burkinabè de la Communication et porte-parole du dernier gouvernement du président déchu Blaise Compaoré, Alain Edouard Traoré, a été arrêté mardi et écroué pour des malversations présumées concernant la Radiodiffusion télévision nationale du Burkina Faso (RTB, publique), a apprisde source judiciaire. C'est le quatrième ministre du dernier gouvernement de M. Compaoré à être écroué pour des cas de malversations. "Alain Edouard Traoré a été interpellé et amené à la MACO (Maison d'arrêt et de correction de Ouagadougou) aujourd'hui dans le cadre de sa mise en accusation pour des faits de détournements de deniers publics", a déclaré à le procureur de la Haute Cour de justice, Armand Ouédraogo indiquant qu'il avait été "auparavant" auditionné et laissé en liberté par la commission d'instruction de la Haute cour de justice. Les députés du parlement intérimaire du Burkina ont voté mi-juillet une mise en accusation de neuf ministres dont M. Traoré pour "détournements de deniers publics" et "enrichissements illicites".

  • Congo: l'opposition suspend ses actions de désobéissance civile
    AFP, 03/11/2015 08h32
    Les deux principales coalitions d’opposition au Congo ont annoncé lundi qu'elles suspendaient les actions de désobéissance civile auxquelles elles avaient appelé pour protester contre les résultats du référendum du 25 octobre permettant au président Denis Sassou Nguesso de se représenter en 2016. "Dans un souci d’apaisement, et en vue de permettre la tenue du dialogue (...) l'IDC et le Frocad, en toute responsabilité, décident de suspendre, à compter de ce jour, le programme d’actions", indiquent les deux mouvements dans une déclaration lue devant la presse. Le 28 octobre 2015, au lendemain de la proclamation des résultats du référendum, le Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) et l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) avaient appelé à des "journées villes mortes" tous les lundis, jeudis et vendredis à partir du 2 novembre "jusqu'au rétablissement de l'ordre constitutionnel".



  • Joueur africain 2015: Aurier parmi les 10 nommés
    AFP, 03/11/2015 08h29
    Le défenseur ivoirien du Paris SG Serge Aurier est le seul représentant de L1 à figurer parmi les 10 nommés pour le prix du joueur africain de l'année 2015, a annoncé lundi la Confédération africaine de football. Le Ghanéen André Ayew et le Tunisien Aymen Abdennour, également nommés, ont quitté le Championnat de France à l'intersaison pour rejoindre respectivement Swansea en Angleterre et Valence en Espagne. Ce prix sera décernée le 7 janvier à Abuja au Nigeria à l'issue du vote des sélectionneurs nationaux ou des directeurs techniques nationaux des 54 pays membres de la CAF. Aurier a été choisi aux côtés notamment de l'un des favoris, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund), en tête du classement des buteurs en Bundesliga (à égalité avec le Polonais du Bayern Munich Robert Lewandowski), et du quadruple tenant du titre Yaya Touré (Manchester City).



  • Pistorius: le sort du champion paralympique à nouveau entre les mains de la justice
    AFP, 03/11/2015 08h26
    Le sort du champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius est de nouveau entre les mains de la justice mardi: le parquet a fait appel de sa condamnation à cinq ans de prison, dans l'espoir d'obtenir une peine plus sévère. En octobre 2014, l'athlète avait été condamné pour l'"homicide involontaire" de sa petite amie Reeva Steenkamp, dans la nuit de la Saint-Valentin 2013 à Pretoria. Mais il est sorti de prison par anticipation, le 19 octobre 2015, et a été placé sous un strict régime de liberté surveillée. Si les faits sont requalifiés en meurtre par la Cour d'appel, Pistorius risque au moins quinze ans de prison. En cas de nouvelle condamnation, sa liberté conditionnelle sera évidemment révoquée. "Oscar", comme l'appelle la presse sud-africaine, avait abattu la jeune mannequin de 29 ans à travers la porte des toilettes où elle s'était enfermée en pleine nuit dans la résidence ultra-sécurisée du sportif.



  • Crash en Egypte: pas de signe d'un acte terroriste "pour l'instant"
    AFP, 03/11/2015 08h23
    Le chef du renseignement américain James Clapper a indiqué lundi à Washington qu'il n'y avait "pas de signe pour l'instant" qu'un acte terroriste était à l'origine du crash d'un avion russe dans le Sinaï. Le directeur national du renseignement (DNI) James Clapper a estimé également "improbable" que le groupe Etat islamique ait les moyens d'abattre un avion commercial en vol, ajoutant toutefois qu'il ne pouvait pas pour autant "l'exclure" complètement. L'Airbus A321-200 de la compagnie charter russe Metrojet s'est écrasé samedi à l'aube dans le Sinaï, après avoir décollé de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh à destination de Saint-Pétersbourg. "L'EI a revendiqué" ce crash a poursuivi M. Clapper, en référence aux affirmations de la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique qui a indiqué avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie. "Mais nous ne savons vraiment pas" si les jihadistes ultra-radicaux sont impliqués, a-t-il poursuivi.



  • Lac Tchad: 11 civils blessés dans une attaque-suicide de Boko Haram
    AFP, 02/11/2015 08h59
    Onze civils ont été blessés dimanche matin par une attaque-suicide à l'explosif d'éléments du groupe islamiste nigérian Boko Haram dans la région du lac Tchad, a annoncé le gouvernement tchadien dans un communiqué. "Deux éléments de Boko Haram ont été neutralisés, un troisième s'est fait exploser, blessant 11 civils", annonce le communiqué, précisant que l'attaque a frappé un poste de l'armée tchadienne à Bougouma, où vivent militaires et civils, dans la région du lac Tchad. Une seconde attaque a eu lieu dimanche contre un autre poste militaire tchadien dans la même région du lac Tchad, à Kaika, mais cette fois, ce sont "11 éléments de Boko Haram qui ont été tués" par l'armée tchadienne, selon le communiqué. Le gouvernement affirme que la situation est maintenant "sous contrôle" et ne donne pas d'autres détails.



  • Libye: ajournement du procès de l'un des fils Kadhafi
    AFP, 02/11/2015 08h52
    L'un des fils de l'ancien leader libyen Mouammar Kadhafi, Saadi, jugé pour meurtre et participation à la répression sanglante de la révolte en 2011, a comparu dimanche devant un tribunal de Tripoli qui a ajourné son procès au 6 novembre. Vêtu de l'habituelle combinaison bleue des prisonniers, Saadi s'est présenté au complexe judiciaire d'al-Hadba al-Khadara, un bâtiment qui renferme plusieurs instances mais aussi la prison où sont détenus plusieurs membres de l'ancien régime. Quelques minutes après le début de l'audience, le président de la Cour s'est concerté avec l'avocat de la défense avant de décider l'ajournement du procès au 6 novembre. Après son extradition du Niger en mars 2014, Saadi Kadhafi a été poursuivi pour son implication présumée dans la répression meurtrière de la révolte ayant mis fin au régime de Kadhafi en 2011. Il est aussi accusé du meurtre en 2005 d'un ancien entraîneur d'Al-Ittihad, club de football de Tripoli.



  • Le Nigeria veut accélérer l'adoption d'une loi très attendue sur l'industrie pétrolière
    AFP, 02/11/2015 08h43
    Le Nigeria veut relancer son projet de loi sur la réforme du secteur pétrolier (PIB), attendu depuis plusieurs années, pour accélérer son passage au Parlement et potentiellement débloquer des milliards de dollars d'investissements gelés. Ce projet, annoncé en 2008, traine à être mis en œuvre à cause de désaccords sur ses termes entre le gouvernement et les grandes compagnies pétrolières opérant au Nigeria, premier producteur d'Afrique. Dans les grandes lignes, le PIB (Petroleum Industry Bill) prévoit de redéfinir les conditions fiscales d'exploitation dans le secteur pétrolier et gazier, afin d'augmenter la part qui revient à l'Etat nigérian, et de restructurer la Compagnie pétrolière nationale nigériane (NNPC). Selon ce texte, les sociétés pétrolières internationales devront aussi allouer 10% de leur bénéfice net à un fonds en faveur des régions productrices de pétrole et gaz.



  • Burundi: MSF conteste "avec la plus grande fermeté" soutenir les insurgés
    AFP, 02/11/2015 08h41
    Médecins sans frontières (MSF) a rejeté dimanche "avec la plus grande fermeté" les accusations du porte-parole de la police burundaise, qui avait insinué la veille que l'ONG soutenait les insurgés opposés au troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. "L'organisation rejette avec la plus grande fermeté les suggestions selon lesquelles elle soutiendrait un quelconque groupe armé", a réagi MSF dans un communiqué. "MSF traite les blessés seulement sur une base médicale. MSF ne choisit pas son camp dans un conflit, mais cherche à fournir un service médical de haute qualité destiné à sauver des vies pour les gens qui en ont besoin", a ajouté l'ONG. Le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye, avait affirmé samedi que des personnes arrêtées après que la police eut fait feu sur un convoi funéraire, tuant entre une et 16 personnes selon les sources, avaient sur elles des numéros de téléphone d'employés de MSF.



  • Une trentaine de morts dans les combats entre l'armée et les rebelles ADF dans l'est du pays
    Xinhua, 30/10/2015 09h03
    Une trentaine de personnes ont été tuées, dont 20 rebelles ougandais de l'ADF/NALU, 11 morts et quatre blessés du coté de l'armée rd-congolaise, dans les récents combats dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris mercredi de source militaire. Le lieutenant-colonel Mac Azukayi, porte-parole intérimaire de l'opération SOKOLA 1 de l'armée gouvernementale, a rendu ce bilan provisoire mercredi à Beni dans l'est du pays, dès son retour de la ligne de front. "Les groupe des rebelles défaits à Makembi se sont enfuis vers le village de Chuchubo, leurs anciens bastion aujourd'hui sous contrôle des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC),selon le porte-parole. Ces rebelles ougandais des ADF ont lancé simultanément des attaques contre plusieurs villages et positions de l'armée congolaise depuis lundi matin dans le secteur de Beni, avec l'objectif de tenter de reprendre leurs anciens bastions.

  • Des rebelles sud-soudanais ont enlevé 12 contractuels de l'ONU
    AFP, 30/10/2015 08h47
    Le taux de participation à la présidentielle du 25 octobre en Côte d'Ivoire est finalement de 52,86% et non de 54,63%, a déclaré jeudi un porte-parole de la Commission électorale indépendante (CEI) corrigeant une erreur de calcul faite au moment de l'annonce des résultats. Avec 3.330.928 votants sur 6.301.189 d'inscrits, le taux de participation s'établit à 52,86% pour le premier tour de l'élection remportée haut la main par le sortant Alassane Ouattara, réélu avec 83,66% des suffrages. Mercredi matin après une nuit blanche de lecture exhaustive par des porte-parole des résultats département par département, le président de la commission électorale, Issouf Bakayoko, avait donné les résultats globaux, annonçant une participation de 54,63%. Ce taux est erroné mais les chiffres en valeur absolue sont justes, a déclaré le porte-parole de la CEI interrogé par l'AFP. C'est le taux rectifié qui figure désormais sur le site officiel de la commission électorale



  • Des rebelles sud-soudanais ont enlevé 12 contractuels de l'ONU
    AFP, 30/10/2015 08h35
    Douze contractuels acheminant de l'équipement à des Casques bleus ont été enlevés lundi par une centaine de rebelles lourdement armés au Soudan du Sud, a rapporté jeudi le porte-parole des Nations unies Stéphane Dujarric, appelant à leur libération. "Les contractuels doivent être libérés immédiatement sains et saufs", a réclamé M. Dujarric. Un responsable de l'ONU a précisé que tous étaient de nationalité sud-soudanaise. Les attaques contre des Casques bleus peuvent constituer un crime de guerre, a fait valoir Stéphane Dujarric, alors que le groupe de rebelles avait aussi enlevé 18 Casques bleus originaires du Bangladesh, qui ont ensuite été libérés. L'ONU a dans un premier temps indiqué que 20 Casques bleus avaient été enlevés, avant de rectifier ce chiffre. Le rapt s'est déroulé sur le Nil, au nord de la ville de Malakal, contre une barge transportant du carburant, des armes et de l'équipement à destination des Casques bleus.



  • Le Nigeria publie des affiches de cent membres les plus recherchés de Boko Haram
    AFP, 30/10/2015 08h32
    L'armée nigériane a publié cette semaine des affiches des cent membres les plus recherchés du groupe islamiste Boko Haram, appelant le public à communiquer toute information qui permettrait de pouvoir les localiser. Les affiches sont apparues mercredi dans la ville de Maiduguri, fief historique de Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, montrant une photo des islamistes présumés et accompagnées de trois numéros d'urgence à appeler. Elles sont rédigées en anglais, hausa et kanuri, les langues locales. "Nous voulons des noms et autres informations", a commenté jeudi le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman. La photo du mystérieux chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, figure deux fois sur les affiches, sans qu'une explication ait été donnée à ce doublon. Mais l'armée a souvent affirmé que Shekau était un "nom de guerre" utilisé par plusieurs sosies.



  • Centrafrique: les ministres de la Défense et de la Sécurité limogés
    AFP, 30/10/2015 08h28
    Les ministres de la Défense et de la Sécurité publique centrafricains ont été limogés lors d'un remaniement gouvernemental qui fait suite aux violences qui ont ensanglanté Bangui depuis septembre, a-t-on appris de source officielle jeudi. Deux nouvelles personnalités font leur entrée dans ce nouveau gouvernement, a annoncé à la radio nationale le porte-parole de la présidence, Clément Thierry Tito. A la Défense, Joseph Bidoumi, magistrat et jusqu'alors président de la Ligue centrafricaine des droits de l'Homme (LCDH), remplace Marie-Noëlle Koyara, qui a été la première femme à occuper ce poste depuis sa nomination en janvier 2015. Le portefeuille de la Sécurité publique revient à un général de gendarmerie, Chrysostome Sambia, ancien directeur général de ce corps sous l'ex-président François Bozizé (2003-2013). Son prédécesseur, Dominique Saïd Panguindji, magistrat, devient ministre de la Justice et conserve son poste de porte-parole du gouvernement.



  • Sénégal: le procès de l'ex-président tchadien Hissène Habré suspendu jusqu'au 9 novembre
    AFP, 30/10/2015 08h26
    Le procès de l'ex-président tchadien Hissène Habré devant un tribunal spécial africain à Dakar a été suspendu jusqu'au 9 novembre, a annoncé jeudi le président de cette juridiction. "L'audience est suspendue jusqu'au 9 novembre. La Cour mettra à profit ce temps pour revoir" ses dossiers, a déclaré le Burkinabè Gberdao Gustave Kam, président de ce tribunal spécial, les Chambres africaines extraordinaires (CAE) à l'issue de l'audience de jeudi. L'audience du 9 novembre doit démarrer avec le témoignage du président de l'Association des Victimes des Crimes du Régime de Hissène Habré (AVCRHH), Clément Abaifouta, a indiqué M. Kam. Accusé de "crimes de guerre, crimes contre l'humanité et tortures" durant sa présidence au Tchad (1988-1990), M. Habré comparaît depuis le 20 juillet devant les CAE, créées en vertu d'un accord entre le Sénégal et l'Union africaine (UA), que l'accusé récuse. Il refuse de s'exprimer et de se défendre devant cette juridiction.



  • Brazza: le gouvernement annonce des poursuites contre les auteurs d'actes de vandalisme port-référendum
    Xinhua, 29/10/2015 08h14
    e conseil des ministres réuni jeudi sous l'autorité du chef de l'État, Denis Sassou N'guesso, a décidé de poursuivre les auteurs d'appels à la sédition ayant provoqué des pertes en vies humaines, ainsi que les instigateurs et auteurs des dégradations aux biens publics et privés. "L'insurrection n'est pas un instrument d'expression politique normal dans un État de droit et ne relève donc pas de la démocratie", précise en substance le compte rendu du conseil des ministres. Le "Oui" a été plébiscité avec 92,28% pour un taux de participation de 72%, lors du référendum constitutionnel dimanche au Congo, selon les résultats officiels. L'opposition radicale qui avait appelé au boycott du référendum a qualifié les résultats officiels du scrutin de "tricherie". Certains actes de violences post-électorales ont été enregistrés dans différentes parties du pays.

  • Crash en Libye: l'hélicoptère a été abattu, neuf morts
    AFP, 28/10/2015 09h50
    Au moins neuf personnes à bord d'un hélicoptère ont été tuées mardi en Libye lorsque l'appareil a été abattu près de Tripoli, a annoncé le porte-parole de l'armée de l'air loyale aux autorités de la capitale. "Un hélicoptère transportant 16 personnes et se dirigeant vers Tripoli, a été la cible de tirs à 11h43 ce matin. L’appareil s’est écrasé en mer dans la zone d’al-Maya", à l’ouest de la capitale, a déclaré le colonel Mostafa al-Sharkassi. Un chef de la coalition de milices Fajr Libya (Aube de la Libye), "le colonel Hussein Abou Dayya, figure parmi les morts", a-t-il précisé.Un responsable de la sécurité de la capitale libyenne, contrôlée par un gouvernement non reconnu par la communauté internationale et soutenu par "Fajr Libya", avait indiqué que l'appareil transportait 23 personnes.

  • Centrafrique: 7 morts dans des violences depuis lundi à Bangui
    AFP, 28/10/2015 09h45
    Au moins sept personnes ont été tuées dans des violences à Bangui, depuis l'agression lundi de représentants d'une faction de l'ex-Séléka par des individus armés, a annoncé mardi le ministre centrafricain de la Sécurité, Dominique Saïd Panguindji. "Le bilan provisoire est de 7 morts et un blessé dont le pronostic vital est aujourd'hui favorable", a déclaré le ministre à la radio d'Etat. Il a précisé que quatre membres de l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC, une des factions de l'ex-rébellion Séléka majoritairement musulmane) avaient été tués lors d'une agression et que des représailles contre des chrétiens avaient fait trois autres morts. Selon le ministre, une délégation de l'UPC, basée à Bambari (centre) et dirigée un ancien cadre de la Séléka, Ali Ndarass, était venue à Bangui pour participer comme d'autres mouvements politiques, paramilitaire et de la société civile à la concertation nationale avec les autorités de transition "afin d'examiner de manière consensuelle et pacifique toutes les voies de sortie de crise".



  • Congo-Brazzaville: après le référendum, quel avenir pour le dialogue ?
    RFI, 28/10/2015 08h56
    L'opposition dénonce les résultats du référendum. Les dirigeants du Frocad, le front anti-référendum, appellent à la poursuite de la désobéissance civile, tandis que le gouvernement et le parti au pouvoir exhortent l'opposition à reprendre le dialogue. De quoi seront fait ces lendemains de scrutin au Congo, alors que certains diplomates redoutent des violences ? Denis Sassou-Nguesso a obtenu ce qu'il attendait. Une victoire au référendum. Mais le dialogue avec son opposition est pour l'instant rompu. Plus grave, les leaders du Frocad, le front anti-référendum, rejettent en bloc les résultats et promettent de poursuivre le mouvement de désobéissance civile.

  • Mali: trois civils tués et deux Casques bleus blessés par des mines
    AFP, 27/10/2015 08h27
    Trois civils ont été tués et deux Casques bleus blessés ce week-end par l'explosion de mines dans la région de Kidal, dans l'extrême nord-est du Mali, selon un communiqué de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma). Samedi, "trois civils ont trouvé la mort suite à l'explosion d'une mine ou d'un engin explosif dans les environs de Tessalit", à environ 400 km au nord de Kidal, chef-lieu de région, indique la Minusma dans un communiqué publié dimanche soir. "Alors que la force de la Minusma se rendait sur les lieux, vers 12H30 (locales et GMT), deux Casques bleus ont été blessés, dont un sérieusement, suite à l'explosion d'une autre mine à 5 km au sud du camp" de la mission de l'ONU à Tessalit, ajoute-t-elle. Elle "condamne fermement de tels actes ayant pour but de paralyser ses opérations sur le terrain et de toucher indistinctement le personnel des Nations unies ou des civils innocents". La Minusma est la mission de maintien de la paix de l'ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995.



  • Afrique du Sud: des universités toujours fermées malgré le gel des frais de scolarité
    AFP, 27/10/2015 08h24
    Plusieurs universités étaient toujours fermées lundi en Afrique du Sud où se poursuivait le mouvement estudiantin, malgré l'annonce du gouvernement vendredi de ne pas augmenter les frais de scolarité pour l'année 2016. Le campus de l'université du Cap (UCT) restera fermé toute la semaine dans la mesure où il n'y a aucun engagement des étudiants "pour arrêter les perturbations", a déclaré le vice-chancelier de l'université du Cap (UCT), Max Price, dans un communiqué. Certains étudiants demandent notamment la gratuité de l'enseignement supérieur et la fin du recours aux prestataires de services pour le nettoyage ou la sécurité des campus qui participe, selon eux, au gaspillage des fonds de l'université. L'université du Witwatersrand, à Johannesburg, un autre centre névralgique de la contestation, était également fermée lundi, tout comme celles de Pretoria, du Cap-Occidental (sud) et de Fort Hare (sud). Le vice-chancelier du Witwatersrand, Adam Habib, s'est dit "déçu de la décision des étudiants" de poursuivre le mouvement, alors que les examens de fin d'année doivent commencer cette semaine dans quelques universités.



  • Niger: l'ancien ministre Amadou Boubacar Cissé candidat à la présidentielle
    AFP, 27/10/2015 08h21
    L'ancien ministre du Plan Amadou Boubacar Cissé, souvent surnommé "ABC", qui a quitté le gouvernement en septembre, a été désigné candidat à l'élection présidentielle de 2016 par son parti, l'Union pour la démocratie et la République (UDR), ont affirmé lundi 26 octobre 2015 ses proches. "Nous avons investi la semaine passée, Amadou Boubacar Cissé, le président de notre parti candidat à l'élection présidentielle de 2016", a déclaré Mme Rabi Arzika, une proche de M. Cissé, soulignant qu'une cérémonie devait officialiser sa candidature début novembre. Candidat malheureux en 2011, M. Cissé, 67 ans, avait soutenu l'actuel président, Mahamadou Issoufou au second tour de la présidentielle. Début septembre, le chef de l'Etat l'a limogé de son poste de ministre d'Etat du Plan qu'il occupait depuis plus de quatre ans. L'ex-ministre a "posé" des "actes de nature grave" alors "le président Issoufou a pris sa décision de se séparer de M. Cissé", avait expliqué la semaine dernière, Bazoum Mohamed, le président du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS au pouvoir).



  • Une panne géante d'internet replonge les algériens dans "la préhistoire"
    AFP, 27/10/2015 08h17
    Les Algériens sont restés en partie coupés du monde lundi, cinq jours après une panne géante d'internet dont l'impact est toutefois limité par la faible numérisation de l'économie nationale. "J'ai l'impression d'être revenue à la préhistoire", ironise Hassiba, un médecin qui fait ses recherches sur internet. "Je me sens comme un foetus à qui l'on a coupé le cordon ombilical", se désespère Mohamed, un banquier. L'Algérie a perdu 80% de sa capacité de connexion à la toile à cause d'une coupure sur un câble sous-marin au large d'Annaba (600 km à l'est d'Alger) survenue jeudi, a indiqué dimanche le PDG d'Algérie Télécoms, Azouaou Mehmel. Dans tout le pays, des cybercafés, dont le nombre a explosé ces dernières années et où les jeunes veillent jusqu'au milieu de la nuit pour chatter ou se livrer à des jeux en ligne, ont dû fermer les portes.

  • Les ivoiriens ont voté pour une présidentielle cruciale, Ouattara favori pour un second mandat
    AFP, 26/10/2015 10h12
    Les Ivoiriens ont voté dans le calme dimanche pour une élection présidentielle cruciale que le président sortant Alassane Ouattara espère gagner dès le premier tour face à une opposition divisée. Une présidentielle apaisée et crédible dans ce pays, premier producteur mondial de cacao et poids lourd économique d'Afrique de l'Ouest, est jugée fondamentale pour tourner définitivement la page des violences meurtrières qui avaient suivi la victoire en 2010 de M. Ouattara sur son prédécesseur Laurent Gbagbo. La peur des violences est toujours vivace parmi les 23 millions d'habitants. "Je veux que la paix s'installe définitivement et du travail pour mes enfants", a affirmé Bintou Coulibaly, une commerçante qui a voté à Adjamé, quartier populaire d'Abidjan. Un peu plus de 6 millions de personnes étaient inscrites sur les listes électorales. Des retards de une ou deux heures pour l'ouverture des bureaux de vote ont été fréquents, et même jusqu'à cinq heures pour un bureau à Bouaké (centre), où un électeur, Karim Konaté, a parlé de "sabotage".

  • Nigeria: 45 militants de Boko Haram arrêtés, une attaque à Lagos déjouée
    AFP, 26/10/2015 10h07
    Quarante-cinq militants présumés du groupe islamiste nigérian Boko Haram ont été arrêtés par la police secrète qui les soupçonnait de préparer un attentat à Lagos, ont annoncé dimanche des sources sécuritaires. "Une soixantaine de suspects ont été appréhendés le mois dernier dans différents endroits de Lagos par les services secrets (Department of State Services - DSS) d'après des renseignements indiquant qu'ils préparaient une attaque contre le Dolphin Estate à Ikoyi", selon une source. Le Dolphin Estate est un complexe immobilier de luxe habité par de riches Nigérians et des expatriés travaillant dans l'industrie pétrolière, dans le quartier chic d'Ikoyi. Une quinzaine de suspects ont été relâchés après les premières investigations, mais 45 autres ont été présentés à un juge vendredi, selon ces sources qui ont requis l'anonymat. "Le DSS a demandé au tribunal de les placer en détention provisoire pendant la suite de l'enquête, en vue de leur éventuelle comparution devant une haute cour", selon une des sources



  • Côte d'Ivoire: Ouattara s'attend à une très bonne "participation"
    AFP, 26/10/2015 09h18
    Le taux de participation au premier tour de l'élection présidentielle dimanche en Côte d'Ivoire sera vraisemblablement "très bon", a déclaré le président sortant ivoirien Alassane Ouattara, grand favori du scrutin, après avoir voté à Cocody, un quartier d'Abidjan. "L'engouement que nous constatons sur l'ensemble du territoire nous fait penser que le taux de participation sera très bon", a-t-il déclaré devant des dizaines de journalistes. "Je demande à tous nos concitoyens de prendre un peu de leur temps pour aller voter. Nous voulons que la Côte d'Ivoire entre de manière définitive dans la démocratie et que les élections de cette année nous permettent de dépasser et d'oublier le processus électoral mal terminé en 2010", a-t-il déclaré. "C'est un grand jour pour la Côte d'Ivoire. Nous devons faire en sorte de sortir de ces élections avec la paix, la sérénité et nous rassembler davantage pour faire face aux autres défis qui attendent la nation ivoirienne", a-t-il poursuivi. "La campagne s'est déroulée dans un climat apaisé, ce qui augure bien du scrutin apaisé pour l'ensemble du territoire", a-t-il précisé.



  • Libye: le bilan de l'attaque de Benghazi s'alourdit à 12 morts
    AFP, 26/10/2015 09h06
    Douze personnes ont été tuées et 39 blessées vendredi à Benghazi, dans l'est de la Libye, lors d'une attaque visant une manifestation contre un projet de l'ONU de gouvernement d'union, selon un nouveau bilan établi dimanche. Le précédent bilan qui datait de vendredi, le jour de l'attaque, faisait état de cinq morts et 30 blessés. "Selon les derniers bilans médicaux, le nombre des victimes des tirs d'obus sur une manifestation sur la place el-Kich à Benghazi ce vendredi est passé à 12 morts et 39 blessés", a indiqué LANA, l'agence de presse officielle du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale. Le Centre médical de Benghazi (BMC) a fait état de huit morts sur sa page Facebook et l'hôpital al-Jalaa a indiqué en avoir comptabilisé quatre autres, portant le total à 12. L'attaque de Benghazi, qui n'a pas été revendiquée à ce jour, a été condamnée par la France, le Royaume-Uni, l'Italie, l'Allemagne, le Portugal, l'Espagne et les Etats-Unis ainsi que par la mission des Nations unies pour la Libye (UNSMIL). Cette dernière a appelé les Libyens à "rejeter la violence comme moyen de règlement des différends politiques".



  • Congo: le projet de Constitution soumis à référendum
    AFP, 26/10/2015 09h00
    Le projet de constitution soumis à référendum dimanche au Congo ferait entrer le pays dans une nouvelle République en remplaçant la Constitution de 2002 et permettrait au président Denis Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat en 2016. La disposition la plus litigieuse du texte est son article 65 stipulant que le chef de l’État "est élu pour un mandat de cinq ans renouvelable deux fois" alors que dans la Constitution de 2002, "le président de la République est élu pour sept ans" et "est rééligible une fois". L'article 66 du projet soumis au référendum supprime par ailleurs la limite d'âge (70 ans) des candidats à la magistrature suprême et abaisse l'âge minimal requis à 30 ans (contre 40). Né en 1943 et élu en 2002 et en 2009, M. Sassou Nguesso, qui avait dirigé auparavant le pays de 1979 à 1992 avant de revenir au pouvoir à l'issue de la guerre civile de 1997, ne peut briguer un nouveau mandat en 2016 aux termes de la Constitution actuelle. Mais il pourrait le faire si le projet de nouvelle loi fondamentale était adopté à l'issue du vote de dimanche.



  • Congo: faible affluence au référendum permettant un nouveau mandat de Sassou Nguesso
    AFP, 26/10/2015 08h56
    Les Congolais semblent avoir largement boudé dimanche le référendum sur un projet de constitution ouvrant la voie pour 2016 à une nouvelle candidature du président Denis Sassou Nguesso, qui a déjà passé plus de 30 ans au pouvoir. Groupés en plusieurs coalitions, les opposants au chef de l’État avaient appelé à boycotter ce qu'ils ont qualifié de "coup d’État constitutionnel". "Je crois que [le mot d'ordre] a été suivi", a déclaré Guy Brice Parfait Kolelas, un des chefs de file de l'opposition au référendum joint par téléphone alors qu'il est assigné à résidence à Brazzaville. Tout au long du scrutin, qui s'est achevé à 18h00 (17h00 GMT), aucune file d'attente n'a été constatée dans les différents bureaux de votes dans la capitale, à l'exception de celui où a voté le chef de l’État, et ce au moment où il y est passé. Au deuxième bureau du centre de santé de Kinsoudi, dans le sud de la capitale, traditionnellement acquis à l'opposition, le dépouillement était terminé à 18h15. Résultat : sur 833 inscrits, 184 "Oui", 48 "Non" et 12 bulletins nuls.



  • Congo : la situation toujours préoccupante à Brazzaville
    Xinhua, 23/10/2015 09h29
    En dépit de l'accalmie constatée jeudi à Brazzaville, la situation sécuritaire reste encore préoccupante, notamment dans les quartiers sud où les populations sont apeurée par la forte présence de la force publique qui tente de traquer des groupes des partisans qui pratiquent des actes de pillage dans certains quartiers situés au sud-ouest de la capitale.
    Depuis mercredi, les populations habitant les quartiers Bacongo et Kinsoundi (dans le 1er et 2ème arrondissement) sortent en masse pour chercher à se mettre à l'abri dans les quartiers centre et nord de Brazzaville où le calme règne depuis le 20 octobre. L'armée a pris possession des quartiers où des "manifestants" tentent encore de poursuivre l'érection de barricades et procéder, comme ce fut le cas dans la nuit du mardi à mercredi, au pillage des commerces. Par peur et par précaution, plusieurs chefs de famille ont préféré déplacer leurs enfants et épouses.


  • Lesotho: l'épouse du Danois accusé d'avoir mutilé des femmes tuée par balle
    AFP, 23/10/2015 09h24
    L'épouse d'un Danois poursuivi en Afrique du Sud pour agression sexuelle après la découverte de 21 organes génitaux féminins dans son congélateur a été tuée par balles au Lesotho, a indiqué la police jeudi. Anna Matseliso Molise, 28 ans, "a été blessée par balles mardi soir entre 19 et 20 heures devant sa maison" à Maseru, la capitale du Lesotho, a expliqué un porte-parole de la police du Lesotho, Clifford Molefe.

    Elle raccompagnait un ami à une station de taxi, quand des assaillants non identifiés lui ont tiré dessus, a-t-il précisé. Elle "a été transportée d'urgence au Queen Mamohato Memorial Hospital (à Maseru) où elle a été déclarée morte", a-t-il ajouté. "Nous ne sommes pas en mesure de confirmer s'il s'agit ou non s'agit d'un crime commandité", a ajouté Clifford Molefe. La police sud-africaine avait proposé de fournir une protection à la jeune femme, mais elle avait refusé, a précisé un porte-parole de la police sud-africaine Hangwani Mulaudzi. Aucun suspect n'a été arrêté, a-t-il ajouté, refusant de spéculer sur le ou les auteurs de ce crime. Anna Matseliso Molise, originaire du Lesotho, était "un témoin clé" dans le procès de son mari, qui est en détention provisoire depuis fin septembre. Elle avait elle-même été "victime" d'agression sexuelle de la part de son époux, a ajouté le brigadier Mulaudzi, refusant de donner des précisions.



  • Plus de 30.000 personnes risquent de mourir de faim au Soudan du Sud -
    AFP, 23/10/2015 09h19
    Sans aide d'urgence, plus de 30.000 personnes risquent de mourir de faim dans les régions du Soudan du Sud les plus ravagées par la guerre civile, et des dizaines de milliers d'autres sont menacées par la famine, a averti jeudi l'ONU. Bien que l'état de famine n'y ait pas été officiellement déclaré, le Soudan du Sud traverse sa pire phase en 22 mois d'un conflit marqué par de nombreuses atrocités, des accusations de crimes de guerre et un blocage de l'aide alimentaire. "Au moins 30.000 personnes vivent dans des conditions extrêmes et risquent de mourir de faim", selon un communiqué commun publié par trois organisations des Nations unies, le Fonds pour l'enfance (Unicef), l'Organisation pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).



  • Côte d'Ivoire: le président Ouattara annonce une "nouvelle Constitution dès l'année prochaine"
    AFP, 23/10/2015 09h07
    Le président ivoirien Alassane Ouattara, grand favori de l'élection présidentielle de dimanche, a annoncé jeudi "une nouvelle Constitution dès l'année prochaine" lors d'un entretien avec trois médias français. "Nous aurons une nouvelle Constitution dès l'année prochaine, que je soumettrai au verdict de mes concitoyens", a affirmé le président. "Nous ferons un référendum et ceci permettra d'enlever tous les germes +confligènes+ de l'actuelle Constitution", a-t-il souligné. "Ce sera une Constitution de la 3e République qui devra revoir le rôle des institutions, la manière dont nous voyons la Côte d'Ivoire pas sur les 5 ou 10 années à venir mais sur le demi-siècle à venir", a-t-il poursuivi lors de cet entretien aux hommes des médias. "Ce qui est important, c'est de regarder l'avenir et l'avenir fera en sorte que nous n'ayons plus de germes +confligènes+ dans notre Constitution et que nul ne doit être exclu en raison de ses origines, de sa religion, de son ethnie ou de la couleur de sa peau", a-t-il ajouté, faisant allusion à la question de l'"ivoirité", qui a souvent fait débat dans le pays.



  • Tunisie: le ministre de la Justice limogé après des propos peu "sérieux"
    AFP, 23/10/2015 08h56
    Le ministre tunisien de la Justice a été limogé après des déclarations manquant de "sérieux", dont celles en faveur d'une dépénalisation de l'homosexualité, a affirmé jeudi le porte-parole du gouvernement. Mohamed Salah Ben Aissa a été démis de ses fonctions mardi sans explication de la part des autorités. L'ancien ministre a fait état de profondes "divergences" avec le Premier ministre, expliquant son limogeage par son opposition à la dernière version d'un projet de loi controversé instaurant un Conseil suprême de la magistrature (CSM). "Disons qu’il y a des choses qui sont arrivées" avant l'épisode du projet de loi, a finalement indiqué jeudi 22 octobre 2015, le porte-parole du gouvernement, Dhafer Néji, sur la radio privée Shems FM. Ben Aissa "a donné plusieurs déclarations qui manquaient de sérieux", et sa position concernant le projet de loi a été "la goutte d’eau qui a fait déborder le vase", a-t-il ajouté, relevant qu'il existait "une ligne rouge concernant le comportement (...) au sein du gouvernement".



  • Tunisie: manifestation contre le limogeage contesté d'un imam de Sfax
    AFP, 22/10/2015 09h43
    Environ 250 personnes ont manifesté mercredi à Tunis devant le ministère des Affaires religieuses contre le limogeage d'un imam proche du parti islamiste Ennahda, une décision qui a suscité la colère de centaines de fidèles à Sfax, la deuxième ville du pays. A l'appel de l'Organisation tunisienne du travail (OTT), organisation pro-islamiste créée après la révolution de 2011, les manifestants ont scandé des slogans hostiles au ministre des Affaires religieuses Othman Batikh. "Les mosquées sont libres, Batikh dehors", "le peuple est musulman et ne cède pas", ont-ils crié, brandissant des affiches où on pouvait lire "nous avons le droit de choisir nos imams" et "non à (la décision de) faire taire les imams". "Nous voulons la paix sociale et le ministre la met en danger (...). S'il y a un retour à la répression, il y aura un soulèvement", a dit à la presse Ridha Jaouadi, l'imam de la mosquée Sidi Lakhmi de Sfax, limogé mi-septembre. Cet imam est accusé par le ministère des Affaires religieuses d'"extrémisme" et d'avoir mené, sous couvert religieux, des activités syndicales dans la mosquée Sidi Lakhmi, la plus importante de Sfax, qui draine des centaines de fidèles notamment lors du prêche du vendredi.



  • Référendum au Congo: retour au calme à Brazzaville après de nouveaux troubles
    AFP, 22/10/2015 09h37
    La situation à Brazzaville est revenue à un calme précaire mercredi après une interpellation de dirigeants d'opposition et de nouveaux affrontements entre forces de l'ordre et manifestants opposés au référendum de dimanche, qui pourrait permettre au président Denis Sassou Nguesso de se représenter en 2016. Selon les autorités, quatre personnes ont été tuées dans des violences mardi à Brazzaville et à Pointe-Noire, capitale économique du Congo, dans le sud du pays. La Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme (FIDH), pour qui cinq civils "au moins" ont été tués mardi, a dénoncé mercredi un "climat de peur et de répressions accrues" et appelé le pouvoir à "stopper immédiatement l'utilisation d'armes létales pour réprimer les manifestations". Paul-Marie Mpouélé, coordinateur du Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad, opposition) a avancé un bilan d'un vingtaine de morts dans les heurts de mardi.



  • Le Soudan accepte une invitation africaine à dialoguer avec les rebelles
    AFP, 22/10/2015 09h35
    Le gouvernement soudanais a annoncé mercredi avoir accepté une invitation de l'Union africaine à participer à des négociations de paix avec les rebelles du Mouvement de libération du Soudan (SPLM-N) à Addis Abeba le mois prochain. Le SPLM-N combat depuis 2011 les forces de Khartoum dans les Etats du Kordofan-Sud et du Nil Bleu, frontaliers du Soudan du Sud. Il n'a pas indiqué s'il comptait participer aux discussions. "Le gouvernement soudanais a reçu une invitation pour un nouveau round de négociations le 2 novembre à Addis Abeba et l'invitation est destinée aux deux parties", a dit Hussein Kershoum, un membre de la délégation gouvernementale aux négociations. Il a ajouté que le gouvernement était prêt à y participer. De précédentes négociations organisées l'année dernière n'avaient pas donné de résultats. Cette invitation intervient à un moment où Khartoum redouble d'efforts pour convaincre le SPLM-N et les rebelles dans la région du Darfour à participer à un dialogue national, destiné à résoudre les problèmes économiques et insurrectionnels qui minent le pays.



  • Mali: le président nie avoir eu des "relations d'affaires" avec Michel Tomi
    AFP, 22/10/2015 09h31
    Ibrahim Boubacar Keïta a affirmé mercredi ne jamais avoir eu de "relation d'affaires" avec l'homme d'affaires français Michel Tomi, mis en examen dans un dossier de fraude fiscale présumée concernant aussi ses liens avec le président malien. "Je reste droit dans mes bottes (...). Au-delà de la relation d'amitié (...), il n'y a jamais eu de relation d'affaires", a déclaré le président malien, lors d'une conférence de presse à Paris en marge de sa visite d'Etat de deux jours en France, où il a été reçu en grande pompe par le président François Hollande. "Je suis à l'aise et je ne courbe pas l'échine", a-t-il ajouté, se comparant à "la blanche colombe": "Je continue mon vol. On a même essayé de saboter cette visite à Paris, peine perdue", a-t-il souligné. "Certaines choses doivent mourir de leur propre venin", a-t-il conclu



  • Guinée: l'opposition embarrassée pour contester la réélection du président condé
    AFP, 20/10/2015 09h59
    Déterminée à contester la réélection dès le premier tour du président Alpha Condé, l'opposition en Guinée se retrouve face à une double impasse: soit mobiliser la rue, et risquer les foudres de la communauté internationale, soit emprunter la voie judiciaire, qu'elle estime vouée à l'échec. Le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo a annoncé samedi renoncer à saisir la Cour constitutionnelle, mais promis d'appeler "le moment venu, les autres candidats et tous les citoyens qui sont les vraies victimes de ce hold-up électoral à organiser, conformément à la loi, des manifestations pacifiques". "En attendant, je demande à tous les Guinéens de faire preuve de retenue et d'éviter toute forme de violence", a précisé M. Diallo, arrivé en deuxième position avec 31,44 % des suffrages, derrière M. Condé à 57,85 %, selon les résultats proclamés par la Commission électorale, qui doivent encore être validés par la Cour constitutionnelle.

  • Egypte: bureaux de vote déserts pour législatives jouées d'avance
    AFP, 20/10/2015 09h55
    La petite école de Dokki reste désespérément vide, comme la plupart des bureaux de vote du Caire. Jouées d'avance en faveur d'un président qui dirige l'Egypte d'une main de fer, les élections législatives en cours suscitent peu d'intérêt. Car ce scrutin marathon, qui a débuté dimanche et s'étalera sur un mois et demi, se déroule sans opposition ou presque. Et le président Abdel Fattah al-Sissi, l'ex-chef de l'armée qui a réduit au silence toute voix dissidente depuis qu'il a destitué en 2013 son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi, jouit d'une popularité telle que même une partie de ses partisans se désintéresse d'un Parlement qu'ils perçoivent au mieux comme une chambre d'enregistrement inutile, au pire comme un fardeau pour le président.

  • Dates-clés de l'affaire Pistorius
    AFP, 20/10/2015 09h37
    Voici un rappel des dates-clés de l'affaire de l'athlète sud-africain Oscar Pistorius, qui est sorti de prison lundi, un an après avoir été condamné à cinq ans de prison pour l'"homicide involontaire" de sa petite amie Reeva Steenkamp, en février 2013. 14 fév: Oscar Pistorius, 26 ans, champion paralympique amputé des deux jambes, est arrêté après la découverte dans sa résidence ultra-sécurisée de Pretoria du corps sans vie de son amie Reeva Steenkamp, un mannequin de 29 ans. Il avoue être l'auteur des coups de feu mortels tirés à travers la porte des toilettes dans la nuit de la Saint-Valentin, mais dit avoir cru tirer sur un cambrioleur. Il est inculpé pour meurtre et incarcéré. Le lendemain, Pistorius comparaît, en larmes, devant le tribunal d'instance de Pretoria. Il est inculpé formellement du meurtre de sa compagne, crime passible de la prison à vie.

  • Guinée : la réélection de Condé au 1er tour accueillie dans le calme
    AFP, 19/10/2015 09h42
    Le président guinéen sortant Alpha Condé a été déclaré samedi vainqueur au premier tour de la présidentielle, une réélection contestée par l'opposition, qui compte manifester "le moment venu", mais dans l'immédiat les deux camps affichaient leur volonté d'apaisement. A l'étonnement de nombreux habitants de la capitale, rentrés chez eux par appréhension des violences post-électorales chroniques en Guinée, un calme relatif régnait samedi soir à Conakry après l'annonce des résultats. La Commission électorale a proclamé Alpha Condé élu au premier tour avec 57,85% des suffrages exprimés, soit 2.285.827 voix, devant le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo, à 31,44% (1.242.362 voix), les six autres candidats étant totalement distancés. Dénonçant une fois de plus une "mascarade", M. Diallo a annoncé renoncer à saisir la Cour constitutionnelle, institution dont il conteste l'indépendance.



  • Début des législatives en Egypte pour renforcer la mainmise de Sissi
    AFP, 19/10/2015 09h38
    Les Egyptiens ont commencé dimanche à voter pour élire un Parlement qui va renforcer la mainmise du président Abdel Fattah al-Sissi sur le pays en l'absence de toute opposition, violemment réprimée depuis qu'il a destitué son prédécesseur islamiste Mohamed Morsi en 2013. Le seul enjeu de ce scrutin joué d'avance et qui s'étale sur un mois et demi sera la participation, selon les experts: elle permettra de savoir si le quasi-culte de la personnalité dont jouit l'ex-chef de l'armée depuis qu'il a mis une fin brutale à l'éphémère pouvoir civil des Frères musulmans de M. Morsi, s'effrite ou non dans un pays dont l'économie est en déliquescence. "Ce sera le Parlement du président", estime sans ambages Hazem Hosny, professeur de Sciences politiques à l'université du Caire. "Une chambre d'enregistrement", renchérissent unanimes politologues et diplomates. Car après avoir destitué M. Morsi le 3 juillet 2013, le pouvoir de M. Sissi a tué plus de 1.400 manifestants islamistes réclamant le retour de leur président, le premier élu démocratiquement en Egypte, et emprisonné plus de 15.000 partisans des Frères musulmans. Des centaines, à l'instar de M. Morsi, ont été condamnés à mort dans des procès de masse expéditifs dénoncés par l'ONU.



  • Zambie: le président demande à Dieu de "soigner" son pays en crise
    AFP, 19/10/2015 09h33
    Le président zambien Edgar Lungu s'en est remis à Dieu pour "soigner" son pays, lors d'une journée nationale de prière, dimanche, destinée à invoquer l'intervention divine pour résoudre la chute vertigineuse de la monnaie nationale. "Notre Dieu a entendu nos pleurs. Il nous a pardonné nos péchés et nous sommes sûrs qu'il va soigner notre pays qui fait face à de graves problèmes socio-économiques", a déclaré M. Lungu au parc des expositions de Lusaka devant quelque 5.000 personnes, dont les anciens présidents zambiens Kenneth Kaunda et Rupiah Banda. Il a appelé "ceux qui ont des idées brillantes à les présenter" à son gouvernement. "Vous savez tous que Dieu est amour et j'en appelle à chacun d'entre vous pour faire de votre mieux et laisser le reste entre les mains de Dieu", a ajouté M. Lungu, qui avait décrété ce dimanche jour national de prière en Zambie où 85% des la population est chrétienne. Les bars sont aussi restés fermés jusqu'à 18 heures comme l'avait ordonné le président. Par solidarité, la fédération zambienne de football avait également reporté tous les matches prévus dimanche.



  • Congo: les opposants bloqués à Pointe-Noire ont pu rallier Brazzaville
    AFP, 19/10/2015 09h29
    Plusieurs dirigeants d'opposition congolais bloqués dimanche par les autorités à Pointe-Noire, dans le sud du Congo ont pu regagner Brazzaville dans la soirée, selon un porte-parole de l'opposition. "L’interdiction et les poursuites judiciaires que le procureur voulait intenter contre nous ont été levées sans autre forme de procès. J’ai accompagné les amis à l’aéroport. Ils ont tous regagné Brazzaville pour préparer le meeting déterminant du 20 octobre", a déclaré à l’AFP Mabio Mavoungou Zinga, porte-parole du Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad). Le Frocad et l'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) sont deux plates-formes d'opposition qui dénoncent comme un "coup d’État constitutionnel" le référendum convoqué pour le 25 octobre sur un projet de nouvelle Constitution devant permettre au président congolais Denis Sassou Nguesso de se représenter en 2016 en faisant sauter les deux verrous de la loi fondamentale actuelle qui l'en empêchent. Samedi, les deux mouvements ont tenu un meeting à Pointe-Noire, deuxième ville du Congo, en présence de plusieurs de leurs dirigeants au cours duquel quatre manifestants ont été blessés par balles par un policier



  • Nigeria: deux femmes kamikazes tuent 11 personnes dans le nord-est
    AFP, 19/10/2015 09h23
    Deux femmes kamikazes ont tué au moins onze personnes qui fuyaient leurs maisons après un attentat présumé du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, ont annoncé dimanche la police et les autorités locales. Les femmes ont activé leurs explosifs alors que les habitants tentaient de se cacher après une attaque dans le village de Dar dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué l'ancien chef du gouvernement local de Madagali, Maina Ularamu. "Les habitants fuyaient dans la brousse. Au bout d'un moment, deux femmes qui se sont glissées parmi les gens en fuite se sont faites exploser...des hommes armés ont tiré sur les survivants", a-t-il expliqué à la presse. "Douze corps ont été retrouvés jusque là", a-t-il ajouté. Le porte-parole de la police de l'Etat d'Adamawa, Othman Abubakar, n'a confirmé que onze morts. Le 1er octobre, sept personnes ont été tuées dans le village de Kirchinga, près de Madagali, tandis que quatre autres personnes ont été tuées le 30 septembre dans deux autres villages voisins lors d'attaques similaires



  • Une vingtaine d'interpellations à Paris après des dégradations dans l'ambassade du Congo
    AFP, 16/10/2015 10h12
    Les forces de l'ordre françaises ont procédé jeudi à "une vingtaine d'interpellations suite à des dégradations dans l'ambassade du Congo-Brazzaville" à Paris commises par des opposants, selon des sources concordantes. Une vingtaine de personnes sont entrées dans l'ambassade jeudi matin pour demander l'annulation d'un référendum constitutionnel qui permettrait au président Denis Sassou Nguesso, 72 ans, de briguer un nouveau mandat, a annoncé l'un d'eux. Les forces de police sont alors intervenues "sur réquisition écrite de l'ambassadeur" du Congo à Paris, a précisé une source policière. Selon une source à l'ambassade du Congo, il ne s'agissait "pas d'opposants mais de combattants, qui sont venus faire de la casse. Les CRS les ont sortis" et un bilan des dégâts est en cours au sein de l'ambassade.



  • Nigeria: des dizaines de morts dans un attentat dans une mosquée
    AFP, 16/10/2015 10h09
    Des dizaines de personnes ont été tuées jeudi soir dans une mosquée à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, lorsque plusieurs assaillants y ont déclenché leurs bombes, ont indiqué des témoins. "Tous ceux qui étaient dans la mosquée sont morts. Il n'y a pas un seul survivant", a déclaré Muhtari Ahmadu, un commerçant se trouvant près du lieu de l'attentat. "Nous avons compté 42 cadavres à l'extérieur de la mosquée", a expliqué Amadu Marte, un des miliciens qui aident les forces armées à lutter contre les jihadistes. Les assaillants étaient déguisés en fidèles lorsqu'ils sont entrés dans la mosquée, ont rapporté des témoins. Les explosions ont eu lieu vers 18H30 locales (17H30 GMT) alors que les fidèles faisaient leur prière du soir dans cette mosquée d'une banlieue ouest de Maiduguri, important foyer des islamistes de Boko Haram. Le groupe a intensifié ses attaques contre des cibles civiles au cours des derniers mois en utilisant des kamikazes et des engins explosifs artisanaux.



  • Mali: les groupes armés rivaux du nord ont "fait la paix"
    AFP, 16/10/2015 10h06
    L'ex-rébellion du nord du Mali et ses rivaux de groupes armés progouvernementaux, qui se sont violemment affrontés en août, ont annoncé jeudi soir avoir scellé la paix après plusieurs jours de pourparlers. Ce "pacte d'honneur" devrait mettre fin aux hostilités entre les deux camps, qui ont ensanglanté le nord du Mali en août et en septembre. Mais les groupes armés jihadistes représentent toujours la principale menace dans la région, continuant de régulièrement mener des attaques et poser des mines. Selon des responsables des deux camps, les discussions entre la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA, ex-rébellion à dominante touareg) et la Plateforme (coalition de groupes progouvernementaux) se sont déroulées pendant près de trois semaines à Anéfis, à plus de 100 km au sud-ouest de Kidal (nord), chef-lieu de région.



  • Massacre de Marikana: la chef de la police sud-africaine suspendue
    AFP, 15/10/2015 10h21
    Plus de trois ans après le massacre de mineurs par la police à Marikana, le président sud-africain Jacob Zuma a suspendu mercredi la chef de la police nationale Riah Phiyega, dans l'attente des conclusions d'une enquête sur sa "capacité à occuper son poste". Trente-quatre mineurs avaient été abattus par la police le 16 août 2012 sur le site de la mine de platine près de Rustenburg (nord), la pire fusillade policière depuis la fin de l'apartheid en 1994. Après trois ans de travail, en juin 2015, la commission indépendante sur le massacre avait recommandé une enquête sur les capacités de Riah Phiyega à occuper son poste. Cette commission présidée par un juge indépendant avait attribué la responsabilité de ce drame essentiellement aux policiers et exonéré tous les responsables politiques. Mercredi, le chef de l'Etat sud-africain Jacob Zuma "a suspendu la générale Riah Phiyega dans l'attente des conclusions d'une enquête sur des allégations de faute professionnelle, sa capacité à occuper son poste et à faire son devoir efficacement", a annoncé la présidence dans un communiqué.



  • Burundi: un journaliste tué avec sa famille à Bujumbura, un autre détenu en RDC
    AFP, 15/10/2015 10h10
    Un journaliste de la Radio-télévision nationale burundaise (RTNB), sa femme et deux de leurs enfants ont été tués lors d'une opération des forces de l'ordre dans un quartier contestataire de Bujumbura, a-t-on appris mercredi auprès d'habitants de la capitale. Par ailleurs, un journaliste burundais d'une radio interdite dans son pays était détenu en République démocratique du Congo après avoir participé à une émission sur le Burundi diffusée depuis la RDC, d'après des sources concordantes. A Bujumbura, au moins six personnes, dont un policier, ont été tuées mardi dans des violences dans le quartier de Ngagara majoritairement opposé au pouvoir du président Pierre Nkurunziza, selon le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye. Ce bilan est contesté par de nombreux habitants, qui accusent les forces de l'ordre d'avoir "massacré" au moins sept civils. Selon le message publié sur le compte twitter du porte-parole de la police, deux policiers auraient été enlevés par des "insurgés" à Ngagara.



  • Kérékou, 30 ans à la tête du Bénin, de la dictature à la démocratie
    AFP, 15/10/2015 10h06
    L'ancien président béninois Mathieu Kérékou, décédé mercredi à l'âge de 82 ans, a régné pendant 30 ans sur le pays qu'il a d'abord dirigé d'une main de fer comme dictateur militaro-marxiste, avant d'être démocratiquement élu. Surnommé "le caméléon" depuis son coup d'Etat des années 1970, il avait quitté le pouvoir en 2006, à l'âge de 72 ans, atteint par la limite d'âge constitutionnelle. Né le 2 septembre 1933 à Kouarfa (nord), le général Kérékou est l'un des hommes politiques les plus marquants du Dahomey, ancienne colonie française devenue Bénin. Son parcours le conduit des écoles d'enfants de troupes de Kati (Mali) et Saint-Louis (Sénégal), à l'armée française avec des formations à Fréjus, Montpellier, puis à l'école d'état-major à Paris. Ancien aide de camp du premier président du Dahomey, Hubert Maga, Mathieu Kérékou est commandant lorsqu'il prend les rênes du pouvoir en 1972 à la faveur d'un putsch, après une période d'instabilité politique marquée par une succession de coups d'Etat depuis l'indépendance en 1960.



  • Burkina Faso: les élections présidentielle et législatives fixées au 29 novembre
    AFP, 15/10/2015 10h03
    Initialement prévues le 11 octobre mais reportées en raison du coup d'Etat manqué, les élections présidentielle et législatives au Burkina Faso auront lieu le 29 novembre, a annoncé mercredi le gouvernement. Ces élections doivent mettre fin à la transition politique mise en place après l’insurrection populaire ayant chassé fin 2014 l'ex-président Blaise Compaoré, après 27 ans au pouvoir. Le conseil des ministres a adopté un décret prévoyant de "convoquer le corps électoral le dimanche 29 novembre 2015 pour le premier tour de l'élection du président du (Burkina) Faso", selon un communiqué officiel, qui évoque dans un deuxième décret "l'élection des députés à l'Assemblée nationale" à la même date. Mardi, des candidats avaient annoncé que la date du 29 novembre avait été retenue par l'ensemble des acteurs politiques du Burkina Faso et qu'elle devait encore être entérinée par le gouvernement.



  • Burkina: deuil national de trois jours pour les victimes de la bousculade de La Mecque
    AFP, 15/10/2015 09h41
    Le gouvernement du Burkina Faso a décrété un deuil national de trois jours à compter de vendredi pour rendre hommage aux 22 burkinabè tués lors de la bousculade au pèlerinage de La Mecque, a-t-on appris mercredi de source officielle. "A la date du 13 octobre 2015, la bousculade survenue à Mina a occasionné 22 décès et sept personnes disparues", a indiqué le gouvernement à l'issue d'un conseil des ministres. Quinze autres décès ont été enregistrés "par suite de maladie", souligne le texte, précisant que les recherches sur les personnes disparues se poursuivent. Au total, 5.662 musulmans burkinabè s'étaient rendus en Arabie saoudite pour accomplir le cinquième pilier de l'islam. Des dispositions ont été prises pour l'accueil des pèlerins de retour du pèlerinage. Par ailleurs, l'Etat prévoit "la mise en place d'un numéro vert pour l'information du public et d'une cellule de crise pour la prise en charge des blessés à l'aéroport, l'assistance psychologique aux pèlerins et aux parents".



  • Les policiers appelés à manifester sous les fenêtres de Christiane Taubira
    AFP, 14/10/2015 09h42
    Les syndicats policiers appellent mercredi midi à un "rassemblement" devant le ministère de la Justice pour l'un des leurs grièvement blessé, un événement rarissime pour des forces de l'ordre "à bout", entre menace d'attentats et crise migratoire. Les syndicats, dont les responsables doivent s'exprimer sur place à 13 heures, entendent protester après que l'un des leurs a été grièvement blessé par un malfaiteur en cavale, lors d'une fusillade en Seine-Saint-Denis la semaine dernière, mais leurs doléances vont bien au-delà. "Les policiers, héros du mois de janvier" après les attentats "sont devenus les oubliés de la République", tonne Jean-Claude Delage pour Alliance, premier syndicat de gardiens de la paix. Nicolas Comte, pour Unité-police SGP, évoque un "état de fatigue préoccupant". "Un ras-le-bol, une perte du sens du métier", renchérit Patrice Ribeiro de Synergie, deuxième syndicat d'officiers.

  • Présidentielle en Guinée: la communauté internationale appelle les candidats à éviter la violence
    AFP, 14/10/2015 09h32
    La communauté internationale exhortait mardi les candidats à la présidentielle en Guinée à régler leurs différends en justice plutôt que dans la rue, au lendemain de la demande par les sept adversaires du sortant Alpha Condé de l'annulation du premier tour. Les premiers résultats se faisaient attendre, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) disposant de 72 heures après réception du dernier procès-verbal des quelque 14.000 bureaux de vote pour les annoncer. Les Guinéens ont voté massivement et dans le calme dimanche mais sous tension, la campagne de M. Condé visant une réélection au premier tour. Un objectif jugé par ses adversaires irréalisable sans fraude caractérisée, cinq ans après sa victoire à l'arraché au second tour sur le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo. Le président Condé table pour l'emporter sur son bilan: réforme de l'armée et de la justice, achèvement du barrage hydro-électrique de Kaléta, transparence sur l'attribution aux sociétés minières des contrats d'exploitation des précieuses ressources du pays.



  • Burkina: 28 ans après, premières inculpations dans l'assassinat de Sankara
    AFP, 14/10/2015 09h29
    L'ancien président charismatique du Burkina Faso Thomas Sankara a été "criblé de balles" lors de son assassinat en 1987 selon le rapport d'autopsie présenté mardi à Ouagadougou, alors que les premières inculpations ont été annoncées 28 ans après sa mort. Icône du panafricanisme, le capitaine Sankara a été tué, après 4 années au pouvoir, le 15 octobre 1987 lors d'un putsch qui a porté son compagnon d'armes Blaise Compaoré au pouvoir. L'enquête sur sa mort a été ouverte fin mars 2015, cinq mois après le renversement de Compaoré, chassé par la rue après 27 ans au pouvoir. Les ossements de M. Sankara ont été exhumés fin mai et sont en cours d'authentification par une expertise ADN. Cette enquête, dont les résultats étaient très attendus, vise à lever le voile sur le mystère entourant les circonstances de la mort de Thomas Sankara. Le sujet était entièrement tabou pendant l'ère Compaoré, qui a été soupçonné d'avoir commandité son assassinat. Officiellement, Sankara était décédé "de mort naturelle", à 37 ans.



  • Tunisie: un berger enlevé par des jihadistes retrouvé mort
    AFP, 14/10/2015 09h23
    Le corps sans vie d'un berger tunisien enlevé dimanche par des jihadistes retranchés dans la région de Kasserine (centre-ouest) a été découvert mardi, a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense. "Vers 15H10 (14H10 GMT), dans le cadre de l'opération de recherches, le berger enlevé dimanche a été retrouvé mort, sur le mont Sammama, avec un impact de balle au niveau de la tête", a déclaré Belhassan Oueslati. Selon la même source, la dépouille de Nejib Guesmi, un trentenaire originaire du village de Sidi al-Harrath, a été transportée à l'hôpital de Kasserine pour autopsie. Elle a été identifiée par son père, a indiqué un proche à la radio Jawhara FM. Il s'agit du premier enlèvement d'un civil revendiqué par des jihadistes en Tunisie, pays qui fait face depuis 2011 à une augmentation des attaques extrémistes, la plupart revendiquées par des mouvements liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Ces attaques ont jusque-là coûté la vie à 59 touristes et des dizaines de militaires, policiers et gendarmes.

  • Mali: six civils tués dans une embuscade "terroriste" dans la région de Tombouctou
    AFP, 14/10/2015 09h19
    Six civils ont été tués dans une embuscade "terroriste" contre leur convoi mardi dans la région de Tombouctou, dans le nord du Mali, a annoncé le gouvernement malien. D'après certaines sources, il s'agit d'une double attaque attribuée à des islamistes et qui n'avait pas été revendiquée jusqu'à mardi soir dans une localité proche de Gossi, au sud-est de Tombouctou, chef-lieu de la région. La zone est à plus de 100 km au sud-ouest de Gao, autre capitale régionale et plus grande ville du Nord malien. Mardi "aux environs de 7H30 (locales et GMT), un convoi de véhicules civils parti de Hombori (région de Mopti, centre), escorté par des éléments des forces armées et de sécurité nationales, est tombé dans une embuscade à 105 km de Gao", écrit le gouvernement dans un communiqué diffusé mardi soir.



  • Nigeria : trois "énormes explosions" à Maiduguri dans le nord-est
    AFP, 14/10/2015 09h10
    Trois "énormes explosions" ont frappé mardi la ville de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, faisant de nombreux morts, ont indiqué des habitants et la Croix Rouge. Ces explosions ont eu lieu dans le quartier de Ajilari Cross, qui a déjà été la cible d'attaques similaires à deux reprises ces dernières semaines, dont celle du 20 septembre ayant fait au moins 117 morts. Ces attentats avaient été attribués aux islamistes de Boko Haram, groupe qui a intensifié ses attaques contre des cibles civiles au cours des derniers mois en utilisant des kamikazes et des engins explosifs artisanaux. La cause des trois explosions qui se sont rapidement succedées mardi à partir de 20h10 locales (19h10 GMT) n'a pas encore été déterminée, a indiqué un résident du quartier, Bashir Mohammed. "Nous sommes tous désemparés et courons dans tous les sens", a-t-il dit.



  • Egypte: la justice ordonne la remise en liberté des fils Moubarak
    AFP, 13/10/2015 09h14
    Un tribunal égyptien a ordonné lundi la remise en liberté des deux fils de l'ex-président Hosni Moubarak, condamnés en mai à trois ans de prison dans une affaire de corruption, ont indiqué un responsable du tribunal et leur avocat. Alaa et Gamal Moubarak avaient présenté à la justice une demande de remise en liberté, arguant du fait que le temps qu'ils ont passé derrière les barreaux en détention provisoire depuis la révolte de 2011 qui chassa leur père du pouvoir couvrait leur peine de trois ans, selon le responsable judiciaire et leur avocat, Farid el-Deeb. Ces derniers mois, plusieurs responsables du régime de M. Moubarak accusés dans des affaires de corruption ont été acquittés tandis que les autorités sont accusées d'instrumentaliser le pouvoir judiciaire dans leur répression des partisans de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi. Avec leur père, Alaa et Gamal Moubarak, âgés d'une cinquantaine d'années, ont été condamnés en mai à trois ans de prison pour avoir détourné plus de 10 millions d'euros de fonds publics alloués à l'entretien des palais présidentiels.



  • Le Burkina met en place la commission d'enquête sur le putsch
    AFP, 13/10/2015 09h10
    La commission d'enquête sur le putsch du 16 septembre au Burkina Faso a été officiellement installée lundi à Ouagadougou et elle dispose de 30 jours pour rendre ses conclusions. "Je voudrais déclarer la commission d'enquête sur le putsch manqué du 16 septembre, composée de huit membres présents, officiellement installée dans ses fonctions", a déclaré le Premier ministre Isaac Zida lors d'une brève cérémonie organisée à Ouagadougou. Des soldats du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l'ancienne garde prétorienne du président déchu Blaise Compaoré, avaient fait irruption dans le palais présidentiel le 16 septembre en plein conseil des ministres, prenant en otage le président Michel Kafando, le Premier ministre Zida et plusieurs ministres, avant de proclamer le coup d'Etat le lendemain. Créée le 25 septembre 2015 par le gouvernement, la Commission a pour mission de "situer les responsabilités, d’identifier les auteurs, complices, militaires et civils, impliqués dans la tentative de coup d’Etat perpétrée le 16 septembre 2015" par le RSP.



  • Référendum constitutionnel au Congo: l'opposition aimerait pouvoir lire le texte
    AFP, 13/10/2015 09h05
    L'opposition congolaise a déploré lundi que le texte de la nouvelle Constitution devant être soumise à référendum le 25 octobre 2015, et qui permettrait au président Denis Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat, ne soit pas encore disponible pour le corps électoral. "Personne n’a pris connaissance de ce projet constitutionnel", a déclaré Paul-Marie Mpouelé, coordonnateur du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad). "C'est parce qu’on n’a pas pris connaissance de ce projet que nous dénonçons un coup d'État constitutionnel", a-t-il ajouté au nom de cette plate-forme d’opposition. Selon les informations publiées par le gouvernement le 5 octobre, la nouvelle constitution ferait sauter les deux points de la Constitution de 2002 qui interdisent à M. Sassou de se représenter : l'âge maximal de 70 ans imposé aux candidats à la magistrature suprême, et la limitation à deux du nombre de mandats que peut exercer un chef de l’État.



  • Guinée: Sidya Touré se dit "particulièrement visé par la fraude" et se retire
    AFP, 13/10/2015 09h00
    L'ex-Premier ministre guinéen Sidya Touré, candidat à la présidentielle, se disant particulièrement ciblé par la fraude imputée au pouvoir lors du premier tour dimanche, a annoncé lundi le retrait de ses représentants des instances électorales pour ne "pas cautionner" ce processus. Cette décision fait suite à la demande d'annulation du premier tour par les sept adversaires du président sortant Alpha Condé à ce scrutin, lors d'une conférence de presse lundi 12 octobre 2015. "Notre constat est que les anomalies observées dans les différents bureaux de vote sont particulièrement ciblées dans les fiefs de l'Union des forces républicaines" (UFR), a déclaré M. Touré, président de l'UFR et arrivé en troisième position en 2010, derrière M. Condé et le chef de l'opposition Cellou Dalein Diallo. Dans un communiqué, l'UFR invoque la "fraude qui a particulièrement visé" son candidat et précise agir "en conformité avec la décision solidaire des sept candidats à l'élection présidentielle de ne pas reconnaître les résultats".



  • Guinée-Bissau: formation d'un nouveau gouvernement après 2 mois de blocage politique
    AFP, 13/10/2015 08h54
    Un nouveau gouvernement a été formé en Guinée-Bissau après deux mois de blocage politique depuis la destitution, mi-août, par le président José Mario Vaz de son Premier ministre Domingos Simoes Pereira, selon un décret présidentiel rendu public dans la nuit de lundi à mardi. La nouvelle équipe comprend 15 ministres et 14 secrétaires d'Etat en plus du Premier ministre Carlos Correia, nommé le 17 septembre 2015, par le président Vaz, mais les portefeuilles de l'Intérieur et des Ressources naturelles n'ont pas été attribués en raison d'un désaccord sur les choix des noms, d'après le décret lu sur les médias d'Etat. Ils ont été confiés par intérim au Premier ministre Correia, 81 ans, un vétéran de la lutte pour l'indépendance du pays et qui fut chef du gouvernement à trois reprises (1991-1994, 1997-1998, 2008).



  • Foot: Aubameyang et Yaya Touré tête de liste pour le joueur africain 2015
    AFP, 12/10/2015 10h19
    L'attaquant gabonais Pierre-Emerick Aubameyang et l'Ivoirien Yaya Touré sont parmi les 37 nominés pour le titre de joueur africain de l'année. Les deux autres représentants de la L1 sont le Nigérian Vincent Enyeama (Lille) et, surprise, le Congolais Férébory Doré (Angers). Le milieu de terrain ivoirien de Manchester City Yaya Touré, quadruple détenteur de ce trophée, fait évidemment partie de la liste, tout comme un des grands favoris pour le titre, le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund).



  • Cameroun: au moins 9 morts dans un double attentat suicide
    AFP, 12/10/2015 10h15
    Un double attentat-suicide a de nouveau frappé dimanche l'Extrême-Nord du Cameroun, tuant au moins neuf personnes, au lendemain d'une attaque meurtrière au Tchad attribuée aux islamistes nigérians de Boko Haram, toujours actifs malgré l'offensive militaire conjointe des pays de la région. Ces deux pays font partie de la coalition contre les insurgés qui mènent depuis plusieurs mois des attentats sanglants bien au-delà du nord-est du Nigeria, leur fief historique, pour frapper les pays limitrophes du bassin du lac Tchad: Tchad, Cameroun et Niger. La haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères, Federica Mogherini, a condamné dimanche le triple attentat qui a fait plus de quarante morts samedi au Tchad comme étant "une tentative de déstabilisation inquiétante" du pays à la pointe de la contre-insurrection. Quelques heures à peine après les attentats sur les bords de lac Tchad, les islamistes ont frappé de nouveau non loin de là, mais cette fois au Cameroun



  • Boko Haram: un attentat-suicide frappe le Cameroun, après le Tchad
    AFP, 12/10/2015 10h03
    Un double attentat-suicide a de nouveau frappé dimanche l'Extrême-Nord du Cameroun, tuant au moins neuf personnes, au lendemain d'une autre attaque, particulièrement meurtrière, au Tchad attribuée aux islamistes nigérians de Boko Haram, toujours actifs malgré l'offensive militaire conjointe des pays de la région. Ces deux pays font partie de la coalition contre les insurgés qui mènent depuis plusieurs mois des attentats sanglants bien au-delà du nord-est du Nigeria, leur fief historique, pour frapper les Etats limitrophes du bassin du lac Tchad : Tchad, Cameroun et Niger. La Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Federica Mogherini, a condamné dimanche le triple attentat qui a fait plus de quarante morts samedi au Tchad, le qualifiant de "tentative de déstabilisation inquiétante" du pays à la pointe de la contre-insurrection. Quelques heures à peine après les attentats sur les bords de lac Tchad, les islamistes ont frappé de nouveau non loin de là, cette fois au Cameroun. Deux femmes kamikazes se sont fait exploser vers 06H00 (05H00 GMT) dans le village de Kangaleri, à une trentaine de kilomètres de Mora, dans la province de l'Extrême-Nord, selon une source sécuritaire et un responsable local.



  • Conakry : vote dans un bus à l'abandon ou une station-service
    AFP, 12/10/2015 09h51
    De longues files d'électeurs se pressent dans la banlieue de Conakry pour monter dans un bus à l'abandon. Pas pour se déplacer, en ce dimanche de présidentielle où la circulation est restreinte, mais pour exprimer leur suffrage dans ce bureau de vote improvisé. C'est dans cette voie de garage, où pourrissent des véhicules hors d'usage, qu'ont échoué 476 électeurs de Ratoma, dans la banlieue de Conakry, fief de l'opposition guinéenne, après avoir été ballottés de bureau de vote en bureau de vote. Assis à terre, adossé à un de ces véhicules, un jeune électeur, en maillot du FC Barcelone, fulmine: "Je suis là depuis 06h00, incapable de trouver où voter".Garé au fond de la cour d'une école, le bus, reconverti en bureau de vote n°6, garde encore ses fenêtres et ses deux portes servent à l'entrée et la sortie des électeurs, qui ont commencé à voter avec plus de deux heures de retard. A l'intérieur, il n’y a pas de place pour grand monde. En plus des assesseurs, seuls deux électeurs à la fois peuvent entrer. Pendant que l'un vote au fond derrière un drap tendu en guise d'isoloir, un autre accomplit les formalités à l'entrée.

  • Niger: les enfants réfugiés traumatisés par les atrocités de Boko Haram
    AFP, 09/10/2015 11h01
    Sous un petit hangar au coeur du camp de réfugiés d'Assaga dans le sud-est du Niger, une cinquantaine d'adolescents dansent et chantent. Beaucoup sont traumatisés psychologiquement. Ce sont des enfants nigérians réfugiés dont les familles ont fui les attaques du groupe islamistes Boko Haram. Tout près, des fillettes sont agglutinées autour de puzzles. Plus loin sur les mauvaises herbes, torses nus ou en haillons, pieds nus pour la plupart, des garçons jouent au foot et au ping-pong. ONG et agences onusiennes se bousculent au chevet des enfants, qui constituent la majorité des 6.000 réfugiés, chassés de leurs villages par Boko Haram qui continue ses atrocités dans le nord-est du Nigeria et ses raids meurtriers dans la zone de Diffa (sud est-Niger). Des huttes construites à l'aide de branches d'arbres épineux rivalisent avec les tentes aux standards onusiens: crée il y a trois mois par l'ONU dans le sud-est du Niger, le camp des réfugiés nigérians d'Assaga, a l'allure d'un bidonville, dépourvu d'école.



  • Ghana: suspension de sept hauts magistrats pour corruption
    AFP, 07/10/2015 11h02
    Sept hauts magistrats ghanéens ont été suspendus de leurs fonctions pour corruption, moins d'un mois après le limogeage de 22 juges après la révélation par un journaliste d'un film les montrant recevant des pots-de-vin, a annoncé le ministère ghanéen de la Justice. Après la suspension de ces 22 juges le 10 septembre, une enquête avait été ouverte contre 12 magistrats d'instance supérieure pour la même affaire. "Sur les conseils du Conseil judiciaire, le vice-président Kwesi Bekoe Amissha-Arthur a prononcé vendredi 2 octobre la suspension avec effet immédiat de sept des douze juges pour conduite inappropriée avérée", a indiqué lundi soir un communiqué du ministère. Le vice-président, ajoute le communiqué, a agi sur ordre direct du président John Dramani Mahama, en visite en France. Le président ghanéen a également donné instruction au ministère de lancer des poursuites pour corruption contre les juges sanctionnés. Cette série de limogeages fait suite à la diffusion d'une vidéo montrant, en caméra cachée, des juges en train de recevoir des pots-de-vin, l'affaire étant révélée par le journal New Crusading Guide.



  • Soudan du sud: les rebelles accusent le gouvernement de vouloir un "retour à la guerre"
    AFP, 07/10/2015 10h48
    Les rebelles sud-soudanais ont mis en garde mardi contre un risque de "retour à la guerre" si le gouvernement met en œuvre son projet de multiplier par trois le nombre d'Etats dans le pays, une mesure qui selon eux sape l'accord de paix signé fin août. Le président Salva Kiir a signé vendredi un décret devant faire passer de 10 à 28 le nombre d'Etats, ce qui rendrait obsolète le mécanisme de partage du pouvoir consenti dans l'accord de paix visant à mettre fin à la guerre civile qui ravage le pays depuis décembre 2013. "L'objectif de cette décision unilatérale est d'exacerber les sentiments tribaux des peuples du Soudan du Sud, pour qu'il y ait un retour à la guerre", a estimé un porte-parole des rebelles, Mabior Garang. La mise en œuvre de ce décret présidentiel "causerait en réalité l'effondrement" de l'accord de paix, a-t-il prévenu. Les médiateurs internationaux, dont la Grande-Bretagne, la Norvège et les États-Unis, ont déclaré que ce décret est en "contradiction directe" avec l'accord de paix signé par le gouvernement le 26 août, tandis que l'Union européenne a appelé Juba à "s'abstenir de procéder" à la multiplication des centres de pouvoir dans le pays.

  • Protestations après la fermeture d'une chaîne somalienne et l'arrestation de deux journalistes
    AFP, 07/10/2015 10h45
    Journalistes somaliens et défenseurs de la liberté de la presse ont condamné mardi la fermeture par les autorités somaliennes d'une chaîne privée de télévision et l'arrestation de deux de ses journalistes. Les services somaliens de renseignement ont mené le 2 octobre une descente dans les locaux de la chaîne indépendante Universal TV à Mogadiscio, au lendemain de la diffusion d'un débat sur le rôle des forces étrangères en Somalie, selon le Syndicat national des Journalistes somaliens (NUSOJ). Abdullahi Hersi, directeur pour l'Afrique de l'Est d'Universal TV, et Awil Dahir Salad, producteur et présentateur de l'émission en cause, Doodwadaag (Le Débat), ont été arrêtés, a ajouté le syndicat, précisant qu'ils avaient été placés en détention préventive pour 21 jours, le temps de l'enquête.



  • Mauritanie : quatre morts de fièvre de la vallée du Rift
    AFP, 07/10/2015 10h18
    La fièvre de la Vallée du Rift (FVR), maladie qui touche principalement les animaux mais peut aussi contaminer l'homme, a fait quatre morts en Mauritanie depuis septembre, selon un nouveau bilan communiqué par le ministre mauritanien de la Santé. "A ce jour, quatre personnes sont mortes de la fièvre" de la Vallée du Rift, et "six sont complètement guéries", a affirmé le ministre Ahmed Ould Jelvoune dans une déclaration lundi soir à la télévision publique. Lundi, le ministère de la Santé avait rapporté un décès de cas suspect de FVR à Magtaa Lahjar, dans le centre du pays, signalé à ses services le 14 septembre. Une source au ministère avait ensuite fait état de "15 à 16 cas" suspects recensés et placés sous surveillance à Nouakchott, "en attendant les résultats des analyses de leurs prélèvements envoyés à Dakar avec l'appui de l'OMS", l'Organisation mondiale de la Santé.



  • Burkina: le chef des putschistes et un ex-ministre de Compaoré inculpés d'"attentat à la sûreté de l'Etat"
    AFP, 07/10/2015 10h10
    Le général Gilbert Diendéré, leader du putsch avorté du 17 septembre 2015 au Burkina Faso, et l'ancien ministre des Affaires étrangères Djibrill Bassolé ont été inculpés mardi soir d'"attentat à la sûreté de l'Etat". Un peu plus tôt dans la journée, une cérémonie symbolique de "désarmement" du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) avait marqué la fin de l'unité putschiste, ancienne garde prétorienne de l'ex-président Blaise Compaoré.
    Onze chefs d'inculpation dont celui d'"attentat à la sûreté de l'Etat", "collusion avec des forces étrangères pour déstabiliser la sécurité intérieure", "meurtre", "coups et blessures volontaires", "destruction volontaire de biens" ont été retenus contre les deux hommes, a-t-on appris de sources proches des dossiers. Tous deux ont été placés sous mandat de dépôt, ont ajouté ces sources qui ont souhaité conserver l'anonymat. Dix personnes ont été tuées pendant le coup d'Etat, selon le bilan officiel donné par le gouvernement.


  • Burundi: une quinzaine de civils tués dans des affrontements avec la police à Bujumbura
    AFP, 05/10/2015 10h47
    Une quinzaine de civils ont été tués depuis samedi à la suite d'affrontements qui ont opposé la police burundaise à des anti-3e mandat du président Pierre Nkurunziza, dans les quartiers du nord de Bujumbura, a-t-on appris de sources concordantes. "Les affrontements ont commencé samedi à la mi-journée à Mutakura (nord-ouest de la capitale) par une attaque de criminels armés contre des policiers, (...) jusqu'au soir on avait un bilan de deux tués côté assaillants et de deux policiers blessés", a annoncé le porte-parole adjoint de la police, Pierre Nkurikiye. Mais dans le quartier de Cibitoke, qui jouxte Mutakura, les cadavres de cinq personnes tuées par balles gisaient encore en plein air sur la 10e avenue et un sixième a été retrouvé sur la 8e avenue vers Kamenge, selon trois témoins, ce qui a été confirmé par une source administrative sur place.



  • Egypte: deux policiers tués par l'EI dans le Sinaï
    AFP, 05/10/2015 10h42
    Deux policiers égyptiens ont été tués par balle tard samedi dans le nord de la péninsule du Sinaï, a annoncé le ministère de l'Intérieur, une attaque revendiquée par la branche égyptienne du groupe jihadiste Etat islamique (EI). Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, des groupes jihadistes ont multiplié les attentats visant les forces de sécurité, disant agir en représailles à la sanglante répression lancée contre les partisans de l'ancien chef de l'Etat. "Un capitaine de police et un policier ont succombé à leurs blessures après que des inconnus leur ont tiré dessus dans la ville d'Al-Arich", chef-lieu du Nord-Sinaï, dans l'est du pays, a indiqué le ministère de l'Intérieur. Les attaques ont été revendiquées par la branche égyptienne de l'EI dans un communiqué sur Twitter, qui précise qu'il s'agissait de deux assauts distincts.



  • Niger: 6 morts dans des attentats-suicides à diffa
    AFP, 05/10/2015 10h39
    Six personnes un gendarme et cinq civils ont été tuées dimanche matin dans des attentats suicides perpétrés par des kamikazes du groupe islamiste Boko Haram au cœur de la ville de Diffa, dans le sud-est du Niger, a--on appris d'une source humanitaire. "A Diffa, deux explosions ont provoqué la mort de cinq civils et d'un militaire" a annoncé Télé-Sahel, la télévision d'Etat. "L'enterrement du militaire décédé a eu lieu cet après-midi en présence de responsables militaires", a poursuivi la télé qui n'a donné aucun détail sur l'attaque ni diffusé aucune image. "Il y a eu au total dix morts: un gendarme, cinq civils et les quatre kamikazes", a indiqué un humanitaire installé à Diffa, ajoutant: "Il y a eu quelques blessés légers qui ont été admis à l'hôpital pour des soins". Plus tôt, un haut responsable municipal avait parlé d'au moins quatre victimes, un gendarme et trois civils, précisant que "les quatre éléments de Boko Haram" étaient morts.

  • Afrique du Sud: la demande de libération d'Oscar Pistorius de nouveau devant les juges
    AFP, 05/10/2015 10h33
    Une commission sud-africaine doit examiner lundi la demande de libération anticipée de l'ancien champion paralympique Oscar Pistorius, qui avait été bloquée fin août par le ministre de la Justice. "L'audience se tiendra lundi", a assuré samedi Manelisi Wolela, porte-parole du département des Affaires correctionnelles. Cette demande de libération devait être examinée le 18 septembre, mais la Commission sud-africaine des libérations anticipées n'avait finalement pas traité le dossier d'Oscar Pistorius, faute de temps. Si la commission devait accéder à la demande l'ancien champion, il serait assigné à résidence. Oscar Pistorius a été condamné à cinq ans de prison le 21 octobre 2014, et immédiatement incarcéré, pour homicide involontaire sur sa petite amie Reeva Steenkamp, abattue chez lui le jour de la Saint-Valentin 2013



  • Guinée: un mort et 80 blessés dans des violences pré-électorales à N'Zérékoré
    AFP, 05/10/2015 10h28
    Les violences entre partisans de candidats à la présidentielle en Guinée à N'Zérékoré ont fait un mort et 80 blessés selon une ONG, et ont conduit à l'instauration d'un couvre-feu dans cette ville du sud-est, selon des sources administratives locales. Les heurts ont éclaté vendredi après-midi et se sont poursuivis jusque tard samedi entre partisans du président Alpha Condé, candidat de la majorité en campagne pour le scrutin du 11 octobre, et sympathisants de candidats de l'opposition dont son principal adversaire, Cellou Dalein Diallo, selon des témoins et des sources de sécurité. Samedi, une source hospitalière avait fait état de 23 blessés 16 par balles, six par des jets de pierres ou des coups de bâton, un dans un accident de la circulation. Le bilan a été revu à la hausse par le chef de mission en Guinée de l'ONG médicale humanitaire indépendante Alima, Olivier van Eyll.



  • Le premier vin produit au Sénégal prend corps à l'ombre de baobabs
    AFP, 05/10/2015 10h22
    C'est un vignoble pas comme les autres qui s'étend sur un hectare à peine : des baobabs veillent sur son raisin jeune qui se gorge de soleil à Nguékhokh, une localité située à environ 60 km au sud-est de Dakar. Le site a été baptisé "Le Clos des Baobabs" par ses fondateurs, deux Français amoureux du Sénégal. Un peu fous, aussi, d'avoir tenté l'aventure du vin dans un milieu a priori hostile. "Le principal défi ici, c'est qu'il n'y a pas de saison marquée", explique Philippe Franchois, la soixantaine, un ancien assureur devenu viticulteur qui s'est associé avec François Normant, ex-ingénieur informatique, pour acquérir il y a trois ans dix hectares de terrain à Nguékhokh, près du littoral surnommé Petite Côte. "En France, on vendange à date fixe ou presque. La vigne au Sénégal se fatigue vite mais l'avantage du climat, c'est qu'on fait deux vendanges dans l'année!", se réjouit M. Franchois. Autre problème dans ce pays: le manque d'eau, dans un pays au relief plat et au climat sec, contraint les viticulteurs à ruser.
    Les deux associés français ont opté pour un coûteux système d'irrigation au goutte à goutte, seulement possible grâce à un forage à 180 mètres de profondeur. Mais ils sont très discrets sur le montant des investissements consentis.


  • Soudan du Sud: Ban demande aux deux dirigeants rivaux ne pas le "trahir"
    AFP, 30/09/2015 10h00
    Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a demandé mardi aux dirigeants sud-soudanais rivaux de ne "pas trahir ni décevoir" l'ONU après que le président Salva Kiir eut promis d'appliquer un accord de paix. "Nous sommes ici pour vous aider, j'espère que vous n'allez pas nous trahir ni nous décevoir, je compte sincèrement sur vous", a plaidé M. Ban au cours d'une réunion à New York sur la guerre civile au Soudan du Sud. L'accord de paix du 26 août au Soudan du Sud est censé mettre fin à 21 mois de combats acharnés, accompagnés d'atrocités, entre les partisans de M. Kiir et de son rival et ancien vice-président Riek Machar, mais il a déjà été violé à plusieurs reprises. Sept autres accords de cessez-le-feu précédents sont aussi restés lettre morte.



  • Nigeria: risque de nouvelles violences dans le delta du Niger
    AFP, 30/09/2015 09h57
    La Tunisie, touchée par deux attentats, en mars et en juin, a enregistré depuis janvier une chute de près de la moitié sur un an des arrivées de touristes européens, a déclaré à l'AFP mardi la ministre chargée du secteur, Selma Elloumi Rekik. "Il y a une baisse importante au niveau des chiffres, 25% en moyenne, et une baisse de 48% s'agissant de l'Europe pour la période du 1er janvier au 31 août", a-t-elle souligné en marge d'un salon professionnel du tourisme auquel elle participait à Paris. "C'est une situation conjoncturelle, et nous avons pris les mesures sécuritaires nécessaires pour sécuriser les accès au pays, les aéroports, les zones touristiques". "La Tunisie est dans une phase où elle se démocratise, et cela ne plaît pas à tout le monde", a-t-elle ajouté, faisant allusion aux attentats revendiqués par l'organisation Etat islamique contre le musée du Bardo à Tunis en mars (21 étrangers et un policier tués) et contre un hôtel de Sousse en juin (38 touristes tués). Le Syndicat des voyagistes français (Seto) a fait état de son côté mardi d'une baisse de 55% des voyages à forfait (vol+séjour) organisés par ses membres en Tunisie pour la période estivale, soit entre le 1er mai et le 31 août.


  • Amnesty appelle la Centrafrique à confisquer les diamants
    AFP, 30/09/2015 09h45
    Amnesty International a appelé le gouvernement centrafricain à confisquer les diamants vendus par les compagnies du pays, sans contrôle sérieux sur leur provenance, estimant qu'ils finançaient des milices armées responsables de massacres et de pillages. "Le gouvernement devrait confisquer tous les diamants sales, les vendre et utiliser l'argent pour le bien public", juge Amnesty dans un rapport paru mercredi. "Si des compagnies ont acheté des diamants de sang, elles ne doivent pas pouvoir en profiter", a souligné Lucy Graham, juriste à Amnesty. "Alors que le pays cherche à se reconstruire, les diamants doivent être une bénédiction, pas une malédiction". Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par une rébellion à dominante musulmane, la Séléka, a plongé la Centrafrique, ex-colonie française, dans la plus grave crise depuis son indépendance en 1960, déclenchant des tueries de masse entre communautés musulmanes et chrétiennes, en 2013 et 2014, dont le pays peine à se relever. Avant les troubles, les diamants représentaient la moitié des exportations du pays.



  • Le Burkina veut tourner la page du coup d'Etat
    AFP, 30/09/2015 09h41
    Le Burkina Faso tente de tourner la page du coup d'Etat pour regarder vers la fin de la transition, après la prise mardi par l'armée de la caserne où étaient retranchés des ex-putschistes qui ont ébranlé cette démocratie naissante depuis le 17 septembre 2015. "Le gouvernement de la transition (...) lance un appel au renforcement de la réconciliation et de l'unité nationale et exhorte tout un chacun à oeuvrer dans ce sens", a déclaré le gouvernement dans un communiqué publié dans la soirée de mardi. Promettant un bilan "ultérieurement", le gouvernement assure que "les places ou camps occupés par l'ex-RSP (l'unité putschiste Régiment de Sécurité présidentielle, garde prétorienne de l'ancien président Blaise Compaoré), notamment le camp Naaba Koom, ont été libérés par nos vaillantes Forces de Défense et de Sécurité".

  • Mali: un Touareg devant la CPI pour destruction de mausolées à Tombouctou
    AFP, 30/09/2015 09h38
    Un des chefs touareg d'un groupe islamiste malien lié à Al-Qaïda, soupçonné d'avoir dirigé la destruction en 2012 de mausolées à Tombouctou, doit comparaître mercredi devant la Cour pénale internationale, qui instruit son premier dossier du genre. Cette comparution dite "initiale" fait suite au transfèrement d'Ahmad Al Faqi Al Mahdi dans la nuit de vendredi à samedi au centre de détention de la CPI à La Haye. Il était précédemment détenu au Niger. L'audience, qui débutera à 11h00 (09h00 GMT), doit servir à informer le suspect des crimes de guerre qui lui sont imputés, de vérifier son identité ainsi que la langue dans laquelle il peut suivre les procédures. La CPI pourrait également fixer mercredi la date de l'audience de confirmation des charges, étape de la procédure devant déterminer si le dossier du procureur est assez solide pour mener à un procès. Il s'agit des premières poursuites de la CPI, entrée en fonction en 2003, pour des destructions d'édifices religieux et de monuments historiques.

  • Côte d'Ivoire: Ouattara prône la réconciliation peu avant la présidentielle
    AFP, 29/09/2015 10h36
    Le président ivoirien Alassane Ouattara a lancé dimanche un "message de réconciliation nationale" au premier jour de sa visite dans le fief de son prédécesseur Laurent Gbagbo, à moins d'un mois de la présidentielle du 25 octobre. "Je viens ici pour lancer un message de réconciliation nationale...Nous devons tout faire pour que ce qui nous est arrivé, il y a une dizaine d'années ne se reproduise plus", a déclaré M. Ouattara aux cadres, chefs traditionnels et religieux de Daloa, (centre), première étape d'une visite de trois jours dans le fief de l'ex-chef d'Etat Laurent Gbagbo. "En venant à Daloa, cela réveille un certain nombre de problèmes que ce pays a vécu au moment de la crise de 2002...Oui, Daloa a connu des crimes, des meurtres et des moments très douloureux", a-t-il rappelé. En février 2012, les juges de la Cour pénale internationale (CPI) avaient notamment évoqué le fait que "les 27 et 28 novembre 2002, les forces gouvernementales avaient tué 120 civils à Monoko-Zohi, un village près de Daloa" comme prétexte à élargir leur enquête aux crimes commis en Côte d'Ivoire depuis 2002.



  • Burkina: le gouvernement accuse l'ex-chef putschiste de faire de la résistance
    AFP, 29/09/2015 10h32
    La tension est remontée d'un cran lundi au Burkina, le gouvernement de transition accusant l'ancien chef putschiste Gilbert Diendéré et certains membres de l'ex-Régiment de Sécurité présidentielle (RSP), auteur du coup d'Etat avorté, de faire de la résistance en refusant de désarmer. "Le processus de désarmement commencé samedi (...) a été brutalement remis en cause hier par le général Diendéré qui a fait savoir à ses éléments que le RSP ne saurait être dissous par la Transition et qu’il valait mieux résister", déplore le gouvernement dans un communiqué. Selon lui, le camp putschiste a "pris en otage non seulement les membres de l'ancien RSP désireux de rejoindre le camp de la raison, mais aussi le personnel des forces armées nationales chargé de l'enlèvement des armes" prévu par l'accord récemment conclu avec les forces loyalistes.



  • Nigeria: le président promet devant l'ONU de libérer les lycéennes
    AFP, 29/09/2015 10h29
    Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, s'est engagé lundi devant l'Assemblée générale des Nations unies à secourir les quelque 200 lycéennes enlevées il y a un an et demi dans le nord-est du Nigeria et à vaincre le groupe Boko Haram qui les retient. "L'une de nos principales volontés est de secourir les lycéennes, vivantes et en bonne santé", a déclaré le chef d'Etat sous les applaudissements de l'Assemblée, devant laquelle il s'exprimait pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir cette année. L'enlèvement de ces jeunes filles dans leur établissement scolaire le 14 avril 2014 avait suscité une indignation internationale et une vaste campagne sur les réseaux sociaux baptisée #bring back our girls ("Ramenez-nous nos filles"). Les islamistes du groupe Boko Haram avaient enlevé 276 lycéennes, dont 57 ont réussi à s'échapper. Aucune nouvelle n'a filtré sur les 219 autres depuis la diffusion en mai 2014 d'une vidéo en montrant plusieurs dizaines, vêtues de noir et récitant le Coran avec résignation. Le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, a affirmé qu'elles avaient été converties à l'islam et "mariées" à des militants du mouvement islamiste.



  • Côte d'Ivoire: Ouattara appelle "au pardon" dans le fief de Gbagbo
    AFP, 29/09/2015 10h24
    Le président ivoirien Alassane Ouattara a appelé lundi à Gagnoa (ouest) au "pardon" et promis de renforcer la cohésion nationale mise à mal après une crise post-électorale de 2010-2011 qui a fait plus de 3.000 morts. "Nous devons avoir la grandeur et l'humilité de savoir pardonner", a déclaré M. Ouattara, au deuxième jour de sa visite à Gagnoa, ville natale de son prédécesseur Laurent Gbagbo. "Je mettrai tout en oeuvre pour renforcer la cohésion nationale, pour que l'union soit notre objectif", a poursuivi le président ivoirien lors d'une rencontre avec les chefs coutumiers. "Nous demandons pardon à la nation, la crise a certes pris fin mais la tension qu'elle a engendrée demeure entretenue par des esprits chagrins et irresponsables", a déploré Joseph Gadji Dagbo au nom des chefs traditionnels de la région. La région de Gagnoa (230 km au nord-ouest d'Abidjan) a été à la mi-septembre dernier le théâtre de violentes manifestations qui ont fait deux morts et plusieurs blessés, en réaction à l'annonce de la validation par le Conseil constitutionnel de la candidature de l'actuel président aux élections du 25 octobre.



  • Nouvelle semaine de tension en perspective sur l'esplanade des Mosquées
    AFP, 28/09/2015 10h38
    De nouveaux heurts ont éclaté dimanche sur l'esplanade des Mosquées peu avant le début de la fête juive de Soukkot qui fait redouter aux Palestiniens une augmentation des visites de juifs sur ce site extrêmement sensible de Jérusalem. En prévision d'autres affrontements, la police israélienne a interdit dimanche soir jusqu'à nouvel ordre, comme elle le fait souvent dans les périodes de tension, l'accès de l'esplanade des Mosquées pour les musulmans de moins de 50 ans. "Al-Aqsa est un lieu saint, mais c'est aussi un symbole national pour les Palestiniens et tous les Arabes", a affirmé cheikh Kamal Khatib, numéro deux du Mouvement islamique, formation islamiste arabe israélienne qui mène la mobilisation autour de l'esplanade.
    Son mouvement organise depuis 20 ans son rassemblement annuel sous le slogan "Al-Aqsa est en danger", mais, dit-il, "cette année Al-Aqsa est en très grand danger". Al-Aqsa est la mosquée qui donne souvent son nom à l'esplanade, troisième lieu saint de l'islam.


  • La Mecque: deuxjours après la bousculade, le pèlerinage s'achève
    AFP, 28/09/2015 10h34
    Des centaines de milliers de fidèles musulmans, encadrés par un dispositif de sécurité renforcé, ont achevé samedi le dernier rituel du grand pèlerinage de La Mecque, deux jours après la pire tragédie à endeuiller ce rassemblement annuel depuis 25 ans. Jeudi, 769 pèlerins de différentes nationalités ont été tués et 934 blessés dans une bousculade sur le site de la lapidation des stèles à Mina près de La Mecque, selon un dernier bilan officiel, Ryad se trouvant depuis sous le feu des critiques pour une organisation du hajj jugée défaillante. Un autre drame avait touché des fidèles musulmans le 11 septembre, moins de deux semaines avant le début du grand pèlerinage, quand plus de 100 d'entre eux avaient péri dans la chute d'une énorme grue sur la Grande mosquée à La Mecque, premier lieu saint de l'islam. Samedi, dès les premières heures de la journée, des groupes de pèlerins se sont relayés sur le site de la lapidation à Mina pour la fin du rituel consistant à jeter des cailloux sur trois stèles symbolisant Satan. Les déplacements de la foule étaient canalisés par un grand nombre de forces de sécurité, pour éviter de nouveaux incidents.

  • Centrafrique: plus de 20 morts dans les violences à Bangui
    AFP, 28/09/2015 10h32
    Plus de vingt personnes ont été tuées et une centaine blessées dans les violences qui ont frappé samedi Bangui, où le calme était revenu dimanche matin, selon un nouveau bilan de source médicale. Des habitants et une source hospitalière avaient fait état samedi de 10 morts et 38 blessés dans ces violences qui ont touché le quartier majoritairement musulman du PK-5, dans le centre de la capitale centrafricaine. "Selon un bilan établi à partir des principales formations sanitaires et qui reste encore provisoire, il y a plus de 20 morts et une centaine de blessés", a indiqué dimanche un médecin militaire à l'AFP sous couvert d'anonymat . "Profitant de l'accalmie, les secouristes vont poursuivre le ramassage (d'éventuelles autres victimes) et le bilan pourrait s'alourdir", a-t-il ajouté. Un hélicoptère des forces internationales déployées en Centrafrique survolait la ville dimanche matin. Seuls quelques tirs sporadiques ont été entendus dans la nuit de samedi à dimanche et les habitants qui avaient fui leurs maisons par crainte de nouveaux affrontements commençaient à rentrer chez eux. Cette flambée de violences a été provoquée par l'assassinat d'un conducteur de moto-taxi au PK-5.



  • Centrafrique: couvre-feu à Bangui après une nouvelle flambée de violences meurtrières
    AFP, 28/09/2015 10h28
    Le gouvernement centrafricain de transition a décrété dimanche un couvre-feu de 18H00 (17H00 GMT) à 06H00 à Bangui après la flambée de violences qui a fait samedi plus de 20 morts et une centaine de blessés dans la capitale. Dans la journée de dimanche, des barricades ont été érigées dans plusieurs quartiers de la ville par des groupes de manifestants, perturbant la circulation. La plupart de ces barricades ont été démantelées par les forces de sécurité centrafricaines qui ont fait usage de gaz lacrymogènes, a constaté un correspondant de l'AFP. Des tirs d'origine indéterminée ont également été entendus à la mi-journée. "A compter de ce jour, le couvre-feu est instauré de 18 heures à six heures dans la capitale. Les forces internationales et les forces de défense et de sécurité centrafricaines sont instruites afin que cette mesure soit strictement respectée", a déclaré à la radio nationale le Premier ministre, Mahamat Kamoun. L'instauration du couvre-feu fait suite aux violences qui ont secoué samedi Bangui, après l'assassinat d'un conducteur de moto-taxi dans le quartier du PK-5, dans le centre de la capitale.

    -


  • Mozambique: 20 morts dans la fusillade impliquant des membres de l'opposition
    AFP, 28/09/2015 10h24
    Vingt personnes sont mortes vendredi 25 septembre 2015, au Mozambique dans une fusillade impliquant, pour la seconde fois en quinze jours, le convoi du leader de l'opposition, selon un nouveau bilan de la police dimanche, l'opposition (Renamo) dénonçant une embuscade contre son chef. "Le bilan s'élève à présent à 19 morts dans les rangs de la Renamo, et toujours un civil (un conducteur de taxi)", a indiqué dimanche le commandant de police Armando Mude, qui faisait état samedi de 10 morts. "La police a trouvé 10 corps supplémentaires en patrouillant dans les environs", a-t-il expliqué dimanche. Afonso Dhlakama, leader de l'ancienne rébellion de la Résistance nationale du Mozambique (Renamo) voyageait près d'Imchope dans le centre du pays vendredi quand des hommes armés de son convoi de 12 véhicules ont ouvert le feu sur un taxi collectif, selon la version donnée par la police.



  • L'opposition au président Sassou mobilisée en masse à Brazzaville
    AFP, 28/09/2015 10h21
    L'opposition congolaise a tenu dimanche à Brazzaville son plus grand rassemblement depuis le retour au pouvoir du président Denis Sassou Nguesso en 1997 pour dire "non au coup d'État constitutionnel" qui permettrait au chef de l’État de se représenter en 2016. Cinq jours après l'annonce d'un référendum à venir sur un projet de nouvelle Constitution, le boulevard des Armées a résonné pendant deux heures des slogans "Non au coup d’État constitutionnel !", "Non au troisième mandat !", "Non au référendum !", "Sassou dégage !", selon deux journalistes de l'AFP présents sur les lieux. Même message adressé au président sur les banderoles agitées par la foule qui remplissait de manière compacte sur plusieurs centaines de mètres cette artère du centre de la capitale congolaise: "Le Congo n'est pas la propriété des Sassou", "Pourquoi toujours toi?" ou encore un "Sassoufit" très en vogue sur les réseaux sociaux depuis quelques mois. Répondant à l'appel du Front pour l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique (Frocad) et de l'Union pour la démocratie congolaise (UDC), les sympathisants de ces deux plate-formes rassemblant la quasi-totalité de l'opposition avaient commencé à converger vers le lieu de rassemblement dès la fin de la matinée. Le meeting, qui s'est déroulé dans le calme, a commencé vers 14H00 (13H00 GMT). Pendant près de deux heures, les dirigeants des formations membres du Frocad et de l'UDC se sont relayés sur une tribune de fortune en haranguant la foule avant que celle-ci commence à se disperser sans encombre vers 16H00.

  • Nigeria: neuf morts dans une attaque de combattants présumé de Boko Haram
    AFP, 28/09/2015 10h15
    Des hommes armés soupçonnés d'appartenir au groupe islamiste radical Boko Haram ont tué dans la nuit de samedi à dimanche neuf villageois et blessé 10 autres dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris de source policière. "Aujourd'hui (dimanche), vers 02H00 du matin (01H00 GMT), des terroristes présumés de Boko Haram ont attaqué le village de Mailari, dans la zone de Konduga", a déclaré le porte-parole de la police de l'Etat de Borno, Aderemi Opadukun. "Neuf morts ont été recensés et 10 personnes blessées. Ces dernières sont actuellement prises en charge à l'hôpital universitaire de Maiduguri", la capitale de l'Etat de Borno située à une trentaine de km au nord-ouest du lieu de l'attaque, a précisé le porte-parole. Aucun détail n'était en l'état disponible sur les circonstances de cette attaque menée une semaine après un dimanche meurtrier dans cette même région: près de 140 personnes avaient été tuées dans des attentats à la bombe à Maiduguri et Monguno. L'armée nigériane a récemment assuré gagner du terrain dans sa contre-offensive contre les insurgés, affirmant avoir détruit plusieurs de leurs camps et libéré plusieurs centaines de femmes et enfants retenus captifs par le groupe.



  • Ligue des champions d'Afrique: avantage à Alger et Al-Merrikh
    AFP, 28/09/2015 10h10
    L'USM Alger et les Soudanais d'Al-Merrikh ont pris un léger avantage en l'emportant sur le même score de 2 à 1 face respectivement à Al-Hilal et au TP Mazembe, en demi-finales aller de la Ligue des champions d'Afrique. Alger, qui est allé l'emporter au Soudan, a sans doute réalisé la meilleure opération de l'aller, un nul devant son public suffira à l'envoyer en finale samedi prochain. Les matches retour auront lieu les 3 et 4 octobre 2015.



  • Zimbabwe: l'organisateur de la chasse de "cecile le lion" devant la justice
    AFP, 28/09/2015 10h07
    Le procès de Theo Bronkhorst, le chasseur professionnel zimbabwéen qui avait organisé le safari fatal au célèbre lion Cecil, doit débuter lundi au Zimbabwe, mais ses avocats vont tenter de faire annuler la procédure. Le chasseur de 52 ans devait initialement être jugé le 5 août devant le tribunal de Hwange, mais l'audience avait alors été reportée. Theo Bronkhorst est poursuivi pour n'avoir "pas empêché une chasse illégale". Concrètement, la justice lui reproche d'avoir organisé la traque du lion Cecil, près du parc national de Hwange, pour son riche client américain Walter Palmer, qui a abattu le félin avec un arc le 1er juillet. Le dentiste américain avait payé 55.000 dollars (50.000 euros) pour le permis de chasse. La mort de Cecil, mâle dominant du parc, remarquable par sa crinière noire, a provoqué un tollé dans le monde auprès des défenseurs des animaux. L'animal, âgé de 13 ans, portait par ailleurs un collier GPS car il était suivi dans le cadre d'un programme d'études scientifiques.

  • Burkina: le coup terminé, l'armée reste divisée
    AFP, 28/09/2015 10h05
    Avec le putsch raté du 17 septembre 2015 au Burkina Faso, l'armée a connu un véritable séisme qui a débouché sur la dissolution de l'unité d'élite putschiste et l'émergence d'une jeune garde qui a forcé la main à l'état-major pour ranger l'armée du côté de la population. Une image a été particulièrement symbolique de la crise qui a vu le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), ancienne garde prétorienne de Blaise Compaoré chassé par la rue après 27 ans de pouvoir en octobre 2014, tenter de faire dérailler la transition. Le 22 septembre au soir, quatre officiers loyalistes et un officier du RSP ont signé chez le Mogho Naaba, roi des Mossis, l'ethnie majoritaire au Burkina Faso, un "accord pour éviter l'affrontement" qui sonnait le glas du putsch. A la sortie, un des officiers loyalistes a mis son bras sur les épaules du commandant Abdoul Aziz Korogo du RSP pour le consoler et les deux hommes, marchant côte à côte enlacés ont ainsi disparu dans la nuit noire autour du palais mal éclairé. Les deux militaires sont des "promotionnaires" issus du Prytanée militaire de Kadiogo, surnommé PMK, qui forme les officiers burkinabè.

  • Développement durable: l'ONU se fixe de nouveaux objectifs pour 2030
    AFP, 23/09/2015 09h33
    Les dirigeants de la planète vont adopter vendredi au siège de l'ONU à New York un programme pour "transformer notre monde" d'ici à 2030: éradiquer l'extrême pauvreté, promouvoir la santé et l'éducation, maîtriser le réchauffement climatique. Ce plan d'action fait suite aux Objectifs du Millénaire pour le développement (MDG), lancés en 2000 et qui se terminent cette année. Mais il est beaucoup plus ambitieux et détaillé. Les 193 pays membres de l'ONU ont défini 17 Objectifs de développement durable (ODD), déclinés en 169 "cibles". Le premier est "d'éliminer la pauvreté sous toutes ses formes": plus de 800 millions de personnes vivent encore avec moins de 1,25 dollar par jour, notamment en Afrique subsaharienne et en Asie. D'autres concernent la santé, l'accès de tous à l'éducation, la réduction des inégalités, la promotion des femmes et la bonne gouvernance. Les pays promettent aussi de lutter contre le changement climatique. Tous les objectifs intègrent la protection de l'environnement.



  • Burkina: accord putschistes-loyalistes, le président remis en fonction
    AFP, 23/09/2015 09h28
    Les putschistes burkinabè ont signé mardi soir un accord prévoyant un retour dans leur caserne et accepté de "rétablir" dans ses fonctions le président renversé par un coup d'Etat, comme demandé par la Cédéao qui dépêche mercredi une délégation à Ouagadougou. Putschistes et forces loyalistes semblent donc être dans une logique d'apaisement après des déclarations musclées. Les chefs d'État et de gouvernement de la Cédéao, réunis mardi en sommet extraordinaire à Abuja, au Nigeria ont décidé de "dépêcher" mercredi une délégation de chefs d'Etat "pour rétablir Michel Kafando dans ses fonctions de président de la transition au Burkina Faso".
    Ils ont également "appelé la garde présidentielle à déposer les armes et demandé aux autres unités de l'armée de ne pas faire usage de la force pour éviter des pertes en vies humaines", selon le président de la commission de la Cédéao, Kadré Désiré Ouédraogo. M. Kafando a été libéré lundi par les putschistes après plusieurs jours de séquestration.


  • Cameroun: un double attentat suicide frappe de nouveau l'extrême nord
    AFP, 21/09/2015 10h59
    Un double attentat-suicide a de nouveau frappé dimanche l'Extrême-Nord du Cameroun, tuant trois personnes à Mora, une ville abritant le premier secteur d'une force régionale chargée de combattre les islamistes de Boko Haram, toujours actifs malgré la coalition des pays frontaliers du nord-est du Nigeria. Depuis début septembre, il s'agit de la troisième série de double attentat-suicide dans le même périmètre de cette région frontalière du Nigeria, bastion de Boko Haram. Au moins sept personnes ont été tuées le 13 septembre à Kolofata, située non loin de Kerawa, également frappée le 3 septembre par un double attentat ayant fait de 20 à 40 morts, selon les sources. "Le bilan est de 5 morts, dont deux civils, un inspecteur de police et les deux kamikazes", a indiqué à l'AFP une source sécuritaire sur place. Les deux kamikazes étaient "une jeune fille et un jeune garçon", a précisé une source proche des autorités régionales qui confirme le bilan.



  • Kenya: cérémonie inter-religieuse à la veille de l'anniversaire de l'attaque de Westgate
    AFP, 21/09/2015 10h52
    Des dizaines de proches des victimes de l'attaque de Westgate se sont réunis à Nairobi dimanche pour une cérémonie inter-religieuse, à la veille du second anniversaire de l'attentat mené par les insurgés somaliens shebab dans le centre commercial, qui avait fait 67 morts en 2013. Une cérémonie inter-religieuse réunissait des survivants et des proches de victimes pour la plupart, dans la forêt de Karura, en banlieue de Nairobi, où une plaque en l'honneur des victimes avait été dévoilée et où les familles des victimes avaient planté des arbres, un pour chaque personne tuée, il y a un an. Le 21 septembre 2013, quatre hommes armés de grenades et de kalachnikovs avaient fait irruption dans le Westgate vers midi. Comme tous les samedis, le centre était bondé de représentants de la classe moyenne kényane et d'expatriés. Hommes, femmes et enfants, ce sont 67 personnes qui sont tombées sous les tirs du commando, qui très vite allait se retrancher dans le bâtiment, et tenir tête quatre jours durant aux forces de l'ordre.



  • Nigeria: double explosion dans la ville de Maiduguri
    AFP, 21/09/2015 10h44
    Deux explosions se sont produites dimanche 20 septembre 2015, à quelques minutes d'intervalle à Maiduguri, le fief historique du groupe islamiste Boko Haram, ont annoncé des habitants de cette ville, la plus grande du nord-est du Nigeria. La première déflagration est survenue dans le quartier de Binta Sugar vers 19h40 (18H40 GMT), a dit l'un d'eux, Kamilu Musa, qui n'a pas fait état d'éventuelles victimes.



  • Egypte: Huit touristes mexicains tués par erreur par l'armée
    AFP, 16/09/2015 09h34
    Huit touristes mexicains ont été tués au total dans l'attaque menée par erreur dimanche par l'armée égyptienne contre leur convoi dans le désert, a annoncé Mexico, un drame qui suscite "indignation" et "tristesse" au Mexique, a déclaré le président Enrique Peña Nieto. La chef de la diplomatie mexicaine Claudia Ruiz Massieu est arrivée au Caire très tôt mercredi en compagnie de proches de quatre des personnes décédées, pour tenter d'élucider les circonstances du drame, selon un responsable du ministère. Le Caire rejette la responsabilité de l'attaque sur les organisateurs égyptiens du voyage des touristes, assurant qu'ils étaient entrés dans une "zone interdite" à un moment où les forces de sécurité pourchassaient des jihadistes. Des diplomates mexicains ont pu voir les corps des victimes et ont "pu confirmer la mort de six autres Mexicains" dont le sort était jusqu'alors inconnu, s'ajoutant aux deux autres déjà identifiés dans un premier temps, a indiqué le ministère des Affaires étrangères mexicain dans un communiqué.


  • Zimbabwe: arrestation de l'organisateur du safari fatal au lion Cecil
    AFP, 16/09/2015 09h23
    Le chasseur professionnel zimbabwéen qui avait organisé le safari fatal au désormais célèbre lion "Cecil", a été arrêté dans le cadre d'un trafic illégal de 29 antilopes rares à forte valeur marchande, a affirmé mardi la police. Theo Bronkhorst, 52 ans, arrêté et détenu à Bulawayo, deuxième ville du pays (sud-ouest), est accusé d'avoir "déplacé des animaux sauvages sans permis" et de "complicité dans le trafic d'animaux sauvages", selon un communiqué de Charity Charamba, la porte-parole de la police zimbabwéenne. Cette interpellation est liée à celle, il y a quelques jours, de trois Sud-Africains accusés d'avoir sorti clandestinement 29 hippotragues - un antilope rare et très chère - du Zimbabwe. Hewitt Edwin, 49 ans, Blignaut Hendricks Johannes, 41 ans, et Pretorius Herbert John, 49 ans sont accusés de capture illégale, translocation d'animaux sauvages et de passage de frontière en utilisant un point de sortie non officiel. Six petits se trouvaient parmi les 29 animaux qui ont été capturés dans une réserve privée près de la ville touristique de Victoria Falls (nord-ouest) et dont la valeur totale est estimée à 384.000 dollars, selon les autorités zimbabwéennes.

  • Centrafrique: nouveau cas d'abus sexuel par un civil de la Minusca
    AFP, 16/09/2015 09h16
    La Mission des Nations unies en Centrafrique a été informée d'un nouveau cas d'abus sexuel commis par un membre de son personnel civil, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué reçu à Libreville. "La Minusca a été informée le 12 septembre 2015 d'un cas d'allégation d'exploitation sexuelle commise par un civil" travaillant pour la mission en Centrafrique. "La Minusca a informé les autorités centrafricaines de cette allégation et le Bureau des services de contrôle interne des Nations unies a immédiatement pris des mesures pour enquêter (...), conformément à la politique de tolérance zéro du secrétaire général Ban Ki-moon sur les actes d'exploitation et d'abus sexuels", poursuit le communiqué."Le Représentant spécial du secrétaire général, Parfait Onanga-Anyanga, s'est entretenu de ce nouveau cas avec le Haut-commissaire aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al-Hussein, et le secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous", ajoute le texte.

  • Soudan du Sud: président et rébellion invités à l'ONU pour une paix durable
    AFP, 16/09/2015 09h05
    Ban Ki-moon a invité mardi 15 septembre 2015, le président du Soudan du Sud et le chef de la rébellion à se réunir à l'ONU en fin septembre pour trouver une paix durable, le Conseil de sécurité se montrant toutefois divisé après le rejet de sanctions par la Russie et l'Angola. Gouvernement et rébellion s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu conclu le 29 août 2015 au Soudan du Sud. Le chef des rebelles et ancien vice-président Riek Machar a annoncé qu'il participerait à la réunion proposée par le secrétaire général de l'ONU, prévue en marge de son Assemblée générale le 29 septembre prochain, a indiqué son porte-parole. Le vice-président du Soudan du Sud, James Wani Igga, figure lui sur une nouvelle liste d'intervenants à cette assemblée publiée mardi 15 septembre 2015, suggérant que le président Salva Kiir ne compte pas venir. Le chef de l'ONU Ban Ki-moon "espère que la réunion se tiendra au plus haut niveau pour s'assurer que le cessez-le-feu soit bien mis en œuvre et très largement soutenu par la communauté internationale", a rapporté mardi un porte-parole de l'ONU.

  • Niger: l'ex-président du Parlement Hama Amadou investi candidat à la présidentielle de 2016
    AFP, 15/09/2015 11h07
    L'ex-président du Parlement du Niger, Hama Amadou, exilé depuis un an en France, a été investi dimanche candidat à l'élection présidentielle de 2016 par son parti, le Mouvement démocratique nigérien (Moden). "Nous décidons d'investir Hama Amadou, qui est le seul espoir pour le Niger, candidat à l'élection présidentielle de 2016", a indiqué dans un communiqué le Moden, dirigé par M. Amadou. Il est le premier candidat officiellement déclaré au scrutin présidentiel, dont le premier tour couplé à des législatives est programmé le 21 février 2016. Hama Amadou a été investi en son absence par un congrès extraordinaire du Moden à Zinder (sud), la deuxième ville du Niger, en présence de plusieurs milliers de ses partisans et des responsables de l'opposition. Opposant au président Mahamadou Issoufou, il avait précipitamment quitté le pays fin août 2014 après l'autorisation par les députés de son audition par la justice dans une présumée affaire de trafic de bébés.

  • Effondrement d'une école au Nigeria: le bilan s'alourdit à six morts
    AFP, 15/09/2015 11h05
    Le bilan de l'effondrement dimanche soir d'une école primaire coranique à proximité de la ville nigériane de Jos (centre) s'est alourdi lundi, passant de cinq à six morts, a annoncé l'Agence nationale de gestion des urgences (NEMA). "Un garçon est mort à l'hôpital. Le bilan (des morts) est donc de trois garçons, deux filles et une enseignante", a déclaré Mohammed Abdulsalam, coordinateur local de la NEMA. Le bilan initial annoncé lundi matin était de cinq morts et de 24 blessés. L'âge des victimes n'était pas disponible dans l'immédiat. Les enquêteurs cherchent à savoir si l'ajout d'étages à ce bâtiment de plain-pied a pu jouer un rôle dans l'accident, a affirmé M. Abdulsalam. De violentes pluies empêchaient depuis plusieurs jours de nombreux enfants de se rendre dans cette école du sud de Jos, rassemblant des élèves âgés de 5 à 10 ans, a ajouté M. Abdulsalam.

  • Soudan du Sud: de nouveaux combats mettent à mal le cessez-le-feu
    AFP, 15/09/2015 11h02
    L'armée sud-soudanaise a accusé lundi 14 septembre2 15, la rébellion d'avoir mené de nouvelles attaques en dépit du cessez-le-feu qui devait mettre un terme à 21 mois de guerre civile. Le porte-parole de l'armée, Philip Aguer, a affirmé que des rebelles avaient attaqué des positions proches de la ville de Malakal, capitale de l’État pétrolier du Haut-Nil (nord) mais que les troupes gouvernementales les avaient "repoussés et que la situation était désormais calme". Il a toutefois ajouté qu'un grand nombre de miliciens nuer de l'Armée blanche, appartenant à l'ethnie du chef de la rébellion, l'ex vice-président Riek Machar, se "rassemblaient au sud de Malakal en vue d'une attaque". L'armée et les rebelles s'accusent mutuellement de ne pas respecter la trêve conclue le 29 août pour mettre fin au conflit qui ravage le jeune pays depuis décembre 2013. En dépit des combats, les deux parties assurent que l'accord signé le mois dernier reste en vigueur.

  • Madagascar: 18 morts dans des affrontements entre voleurs de zébus et gendarmes
    AFP, 15/09/2015 10h58
    Au moins dix-huit personnes, dont un gendarme, ont été tuées lors d'affrontements entre voleurs de zébus et forces de l'ordre ce week-end dans le sud-est de Madagascar, a indiqué lundi la gendarmerie. "Dans la matinée de dimanche, des centaines de dahalos (voleurs de zébus) ont attaqué le village de Miangaly, dans la commune d'Ivahona, s'emparant de 2.800 têtes de bétail", a déclaré à l'AFP le commandant Herilalatiana Andrianarisaona, responsable de la communication à la gendarmerie. La gendarmerie et l'armée, appuyées par un hélicoptère, sont intervenues pour tenter de repousser les assaillants. "Au cours du ratissage, un dahalo a tiré à bout portant sur les forces de l'ordre", a poursuivi le commandant Andrianarisaona. Au cours de ces accrochages, un militaire et un commandant de gendarmerie ont été blessés, ce dernier succombant à ses blessures lors de son évacuation par hélicoptère, selon la gendarmerie.

  • L'armée égyptienne tue des touristes mexicains en traquant des jihadistes
    AFP, 15/09/2015 10h55
    Les forces de sécurité en Egypte ont tué 12 personnes, dont des touristes mexicains, dans le désert occidental égyptien, assurant lundi avoir pris pour cible leurs véhicules "par erreur" en pourchassant des jihadistes. Mexico a exigé une enquête "rapide" et "exhaustive" sur ce drame survenu dimanche et qui a provoqué la mort d'au moins deux Mexicains. Ils ont été tués par "une attaque avec des bombes lancées d'un avion et des hélicoptères" alors que le groupe de touristes s'était arrêté pour déjeuner, a indiqué la ministre mexicaine des Affaires étrangères, Claudia Ruiz Massieu, se fondant sur des témoignages de survivants. Selon le président du Mexique, Enrique Pena Nieto, 14 Mexicains faisait partie du convoi visé.

  • Ebola: une province de Sierra Leone touchée après six mois sans nouveau cas
    AFP, 15/09/2015 10h51
    La Sierra Leone a connu une déconvenue dans sa longue marche vers l'éradication du virus Ebola, avec un nouveau décès dans une province qui n'avait plus signalé de cas depuis près de six mois. Ce nouveau cas, une adolescente de 16 ans décédée dimanche dans le nord de la Sierra Leone, n'a pas de lien avec un foyer de contamination situé dans une province voisine, ont annoncé lundi les autorités sanitaires, suscitant des interrogations sur l'origine de la transmission. La Sierra Leone, la Guinée et le Liberia, trois pays voisins d'Afrique de l'Ouest, concentrent plus de 99% des victimes de l'épidémie d'Ebola qui sévit depuis décembre 2013 dans cette partie du continent. Partie du sud de la Guinée, elle est la plus grave depuis l'identification du virus en Afrique centrale en 1976, et elle a fait plus de 11.300 morts pour quelque 28.000 cas, un bilan sous-évalué, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

  • Algérie: les préparatifs de l'après-Bouteflika s'accélèrent
    AFP, 15/09/2015 10h40
    Le président algérien Abdelaziz Bouteflika et son entourage ont désormais toute latitude pour préparer la succession à la tête de l'Etat après le départ du puissant général Toufik, qui marque leur prise de contrôle totale sur l'armée et ses services de renseignements. Après seize ans à la tête de l'Etat, M. Bouteflika "est aujourd'hui seul sur la scène", résume le politologue Rachid Grim, au lendemain de l'annonce de la mise à la retraite du "Dieu de l'Algérie", le surnom donné au général Toufik. "Maintenant, on passe à la deuxième étape: la succession" du président de 78 ans, affaibli par la maladie à la suite d'un AVC qui a affecté en 2013 son élocution et sa mobilité, précise M. Grim. "Il se prépare à laisser le pouvoir mais en contrôlant sa propre succession". Signe du choc qu'il a provoqué à Alger, le limogeage du tout-puissant patron du Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS) depuis un quart de siècle a fait lundi la une de toute la presse, qui titrait sur "la fin d'une époque".

  • Gabon: le président Bongo dénonce une tentative d'humiliation après l'interpellation d'un proche en France
    AFP, 15/09/2015 10h32
    Le président gabonais Ali Bongo Ondimba a dénoncé lundi une tentative "d'humilier le Gabon" après la brève interpellation de son directeur de cabinet début août à Paris, soupçonné par la justice d'avoir perçu illégalement de l'argent d'une entreprise française."Nous disons qu'on a voulu humilier le Gabon par la manière dont cette intervention a été conduite", a déclaré M. Bongo sur le perron de l'Elysée, à l'issue d'un entretien avec son homologue français François Hollande.Maixent Accrombessi, influent directeur de cabinet du chef de l'Etat gabonais, avait été arrêté le 4 août par la police française, alors qu'il séjournait à Paris.Relâché pour des raisons d'immunité diplomatique après quelques heures de garde à vue, il était ensuite rentré à Libreville. La justice française le soupçonne de corruption dans l'attribution, fin 2005, d'un marché public de sept millions d'euros au Gabon au groupe Marck, spécialisé dans la fabrication d'uniformes militaires, alors qu'il était un collaborateur de M. Bongo, ministre de la Défense à l'époque.

  • Cameroun-Kenya en finale chez les dames
    adiac-congo.com, 14/09/2015 15h07
    Les Camerounaises ont obtenu leur qualification sans trop de difficultés en s’imposant face aux Seychelles 3 sets à 0. Elles ont ainsi confirmé les pronostics qui plaidaient en leur faveur bien avant le coup d’envoi de la rencontre. La victoire des dames du Cameroun, qui n’ont pas encore perdu depuis le début de la compétition, a commencé à se dessiner dès le premier set qu’elles ont remporté 25 à 21. Au deuxième set, les Camerounaises ont alourdi le score 25-22 avant de mettre définitivement en poche leur ticket pour la finale en dominant le dernier set 25-23. Un parcours sans faute pour le Cameroun en version dames, bien sûr, avec cinq victoires en autant de matchs.

  • Maroc: un enfant syrien dont le sort avait ému autorisé à rejoindre son père
    AFP, 10/09/2015 10h58
    Un enfant syrien refoulé fin juin à l'aéroport de Casablanca et dont le sort avait ému le royaume est entré mercredi légalement au Maroc afin de rejoindre son père, marié à une Marocaine. Haider Jalabi, 10 ans, a atterri à Casablanca en provenance d'Istanbul, accompagné de Boutaïna Azzabi, la journaliste néerlando-marocaine qui l'hébergeait en Turquie. Ils ont été salués par des responsables marocains et ont emprunté un tapis rouge pour monter dans un véhicule officiel, sans faire de déclarations. Après le décès sa mère en Syrie il y a plusieurs années, l'enfant avait vécu au Liban puis en Turquie. Il devait venir au Maroc rejoindre son père Bachar, un Syrien disposant d'un titre de séjour, présenté par les médias locaux comme un déserteur de l'armée de Damas. Mais en juin, faute de pouvoir entrer sur le territoire marocain avec un titre de séjour valide, Haider était resté quatre jours dans l'aéroport avant d'être renvoyé en Turquie, selon des médias locaux. Il avait essuyé trois refus à sa demande de visa, d'après les mêmes sources. Une campagne a été lancée sur les réseaux sociaux avec le hashtag #MoroccoLetHaiderEnter (MarocLaisseEntrerHaider), emmenée par la journaliste Boutaïna Azzabi. Dans une vidéo, le petit syrien s'était lui-même adressé au roi Mohammed VI pour lui demander son aide. "Pourquoi est-ce que ça se passe comme ça? Je suis juste un garçon de dix ans", disait-il.


  • Nigeria: l'armée libère 128 personnes présumées liées à Boko Haram
    AFP, 10/09/2015 10h47
    L'armée nigériane a annoncé mercredi la mise en liberté de 128 personnes arrêtées pour appartenance présumée au groupe islamiste Boko Haram, deux mois après une mesure similaire concernant 182 personnes. Les 128 détenus 109 hommes, sept femmes et douze jeunes garçons ont été remis au gouverneur de l'Etat de Borno, berceau des talibans, dans le nord-est du pays. En juillet déjà, 182 personnes avaient été libérées dans les mêmes conditions, après avoir été innocentées de tout lien avec le groupe jihadiste. Toutes les personnes libérées avaient été arrêtées ces dernières semaines dans le cadre d'opérations militaires contre Boko Haram dans l'Etat de Borno, a indiqué le chef de l'armée nigériane, le général Tukur Buratai, présent à la cérémonie de remise en liberté des ex-détenus. Ils ont tous été mis "hors de cause" après de multiples examens et interrogatoires par divers services de sécurité et de renseignement de la police et de l'armée, a-t-il expliqué.


  • Somalie: les shebab revendiquent l'enlèvement de soldats ougandais
    AFP, 10/09/2015 10h40
    Les jihadistes somaliens shebab ont affirmé mercredi détenir des soldats ougandais à la suite d'une attaque contre une position de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), tandis que Kampala affirmait qu'aucun de ses militaires n'était porté disparu. "Les soldats sont dans une prison des moujahidines", a affirmé le porte-parole des shebab Abdiaziz Abu Musab dans un communiqué diffusé par la radio du groupe affilié à Al-Qaïda, Radio Andalus. "Ils sont en bonne santé et nous donnerons très prochainement leurs noms, leurs grades et d'autres détails", ajoute le communiqué sans préciser le nombre des soldats retenus en otage. "Les shebab ne peuvent sûrement pas affirmer détenir de nos soldats, c'est un pur mensonge", a affirmé le porte-parole de l'armée ougandaise Paddy Ankunda : "ils ont peut-être emporté quelques uniformes, il est possible qu'ils déguisent quelques personnes pour monter une mise en scène". Selon Kampala, douze soldats ougandais de l'Amisom avaient été tués lors de l'attaque de leur base par les shebab, le 1er septembre dans le sud de la Somalie.


  • Soudan: HRW accuse une force paramilitaire de viols, meurtres et pillages au Darfour
    AFP, 10/09/2015 10h25
    Human Rights Watch (HRW) a accusé mercredi 09 septembre2015, une force paramilitaire soudanaise d'avoir "tué et violé en série des civils" lors de deux campagnes menées depuis février 2014 dans la région en conflit du Darfour. Les Rapid Support Forces (RSF), une milice proche du gouvernement de Khartoum, ont dirigé "deux campagnes de contre-insurrection au Darfour durant lesquelles ses hommes ont attaqué des villages, pillé des maisons, battu, violé et exécuté des villageois", affirme l'ONG dans un rapport. Deux opérations "Eté décisif 1" et "Eté décisif 2", avaient été annoncées respectivement en février et décembre 2014 contre les rebelles au Darfour par le président Omar el-Béchir, recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre dans cette vaste région de l'ouest du Soudan déchirée par les violences depuis 2003. C'est durant ces opérations que les abus ont été commis, selon l'ONG. Cette organisation de défense des droits de l'Homme basée à New York a pu interroger des victimes des RSF, ainsi que des déserteurs de cette puissante milice qui dépend officiellement du Service national de renseignements et de sécurité (NISS).
    f


  • Bolloré lance la réhabilitation de plus de 1.000 km de rail d'Abidjan à Ouagadougou
    AFP, 10/09/2015 10h16
    Le groupe français Bolloré a lancé, mercredi à Abidjan, les travaux de réhabilitation de 1260 km de rail entre la capitale ivoirienne et Ouagadougou (Burkina Faso)pour un coût de 400 millions d'euros sur cinq ans. "Ces travaux marquent un nouveau départ et un tournant important de notre histoire" s'est félicité Michel Roussin, président du Conseil d'administration de la Société internationale de transport africain par rail (Sitarail), gérant de cette ligne et filiale de Bolloré. "Il y avait urgence à développer ce chemin de fer pour en faire un instrument de haute productivité" a ajouté M. Roussin. "Ce projet permettra ainsi d’accélérer le mouvement déjà croissant des échanges commerciaux entre notre pays et le Burkina Faso depuis la sortie de la crise ivoirienne. La valeur de ces échanges est passée d’environ 165 milliards de francs CFA (250 millions d'euros) en 2011 à environ 290 milliards de francs CFA (440 millions d'euros) en 2014", a souligné le Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.


  • Nigeria : "l'armée gagne du terrain" contre Boko Haram
    AFP, 08/09/2015 10h20
    "L'armée gagne du terrain" au Nigeria contre la rébellion islamiste de Boko Haram, a affirmé lundi le président nigérian Muhammadu Buhari, en réponse aux critiques déplorant l'absence d'avancées contre les insurgés. Pour l'ancien général, qui a fait de la lutte contre Boko Haram sa priorité depuis son arrivée au pouvoir le 29 mai, les insurgés sont "pratiquement confinés" à la zone isolée de la forêt de Sambisa, dans l'Etat de Borno (nord-est). "L'armée est vraiment en train de gagner du terrain", a-t-il déclaré lors d'une visite au Ghana. Parmi les 2,1 millions de déplacés au Nigeria en six ans, beaucoup ont commencé à retourner chez eux, a ajouté le président. "Beaucoup de progrès ont été faits", a-t-il estimé devant à la presse. Si de nombreux médias nigérians soutiennent l'action de leur président, des observateurs ont critiqué sa lenteur à agir : plus de trois mois après son arrivée, M. Buhari n'a toujours pas nommé son gouvernement. Muhammadu Buhari avait donné le 13 août trois mois aux forces armées, à la tête de laquelle il venait de nommer de nouveaux chefs, pour en finir avec Boko Haram. Mais l'espoir d'une fin rapide de l'insurrection, qui a fait plus de 15.000 morts en six ans, s'est révélé irréaliste.
    f


  • Libye: trois soldats loyalistes tués dans une attaque de l'EI près de Benghazi
    AFP, 08/09/2015 10h14
    Trois soldats des forces du gouvernement internationalement reconnu de Libye ont été tués dans une attaque des jihadistes de l'organisation Etat islamique (EI) près de la ville de Benghazi (est), a rapporté lundi l'agence Lana proche de ce gouvernement. "Trois soldats ont été tués et quatre autres blessés dans une attaque menée à l'aube par des terroristes liés à la branche libyenne de l'EI", a indiqué l'agence, citant un porte-parole militaire. Elle a précisé que les assaillants avaient attaqué une position de l'armée située à 8 km au sud-ouest de la ville de Benghazi. Dans un message sur twitter, l'EI a revendiqué avoir attaqué deux positions de l'armée, faisant plusieurs morts et saisissant un char et deux véhicules militaires. Epicentre de la révolte populaire ayant renversé Mouammar Kadhafi en 2011, Benghazi (un millier de km à l'est de Tripoli), est depuis plus d'un an une cité meurtrie par des combats incessants entre les forces gouvernementales et des groupes armés. Parmi ces groupes figurent les islamistes radicaux d'Ansar Asharia, une organisation proche d'Al-Qaïda, et l'EI, qui a fait son apparition en Libye l'an dernier et a déjà revendiqué des attaques dans cette ville.


  • Egypte: l'armée affirme avoir tué 29 jihadistes dans le Sinaï
    AFP, 08/09/2015 10h09
    L'armée égyptienne a affirmé avoir lancé mardi une "vaste opération militaire" dans le Sinaï, bastion des jihadistes ralliés à l'Etat islamique (EI), au cours de laquelle elle assure avoir tué 29 "terroristes" et perdu deux soldats. L'armée, qui essuie régulièrement des attaques meurtrières dans cette péninsule désertique frontalière avec Israël et la bande de Gaza, annonce quasi-quotidiennement la mort et la capture de nombreux jihadistes depuis qu'elle y a lancé une offensive à l'été 2012, mais il est impossible de vérifier ces bilans de sources indépendantes. "Des éléments de l'armée et de la police ont lancé à l'aube l'opération militaire +le droit du Martyr+ pour éliminer les éléments terroristes à Rafah, Cheikh Zouweïd et Al-Arich, dans le nord du Sinaï", a annoncé l'armée dans un communiqué relayé sur son compte Facebook et les télévisions publiques. "Vingt-neuf mécréants ont été tués et un certain nombre de leurs véhicules et équipements détruits, tandis qu'un officier et un soldat ont été tués et quatre militaires blessés, quand leur véhicule a sauté sur une bombe de l'armée", poursuit le communiqué.


  • Nigeria: 100 jours au pouvoir, une journée de "réflexion" pour Muhammadu Buhari
    AFP, 07/09/2015 10h31
    Le président nigérian Muhammadu Buhari a passé samedi le seuil de ses 100 jours à la tête du Nigeria sans pompe, en pleine "réflexion" dans sa ville natale dans le nord-est du pays, a affirmé son porte-parole. Buhari "ne considère pas que 100 jours en fonction marque une étape importante. Il est plongé dans une réflexion sobre et se repose dans sa ville de Daura", a expliqué Garba Shehu. "Il n'y a aucun officiel présent pour marquer le coup: se vanter de ses accomplissements, ce n'est pas pour lui", a ajouté le porte-parole. Muhammadu Buhari, 72 ans, est déterminé à "combattre l'insécurité, remettre l'économie sur pieds et éliminer la corruption. Ce sont les objectifs qu'il a poursuivi au cours de ces 100 derniers jours", a assuré M. Shehu.


  • Est de la RDC: 7 civils tués dans une attaque attribuée à des rebelles ougandais
    AFP, 07/09/2015 10h19
    Sept civils ont été tués dans l'est de la République démocratique du Congo dans une attaque perpétrée samedi par des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), a déclaré dimanche à l'AFP un responsable local, alors qu'une ONG parle de neuf tués. L'attaque a eu lieu dans l'après-midi à une dizaine de kilomètres à l'est de Mbau, dans le nord de la province du Nord-Kivu, a précisé Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Beni. Rebelles musulmans implantés depuis vingt ans dans l'est de la RDC, les ADF sont accusés d'avoir tué plus de 400 civils - essentiellement à l'arme blanche, dans une série de massacres au cours des dix derniers mois dans le territoire de Beni et ayant débordé dans la Province-Orientale voisine. "Hier on a retrouvé trois corps et aujourd'hui quatre autres, cela fait sept morts", a déclaré M. Kalonda, joint par téléphone de Goma, la capitale du Nord-Kivu.


  • Un avion d'évacuation médicale du Burkina s'abîme au large du Sénégal: 7 disparus
    AFP, 07/09/2015 10h13
    Un avion d'évacuation médicale transportant sept personnes, dont une patiente française, du Burkina Faso au Sénégal, s'est abîmé samedi soir au large de Dakar, a-t-on appris dimanche auprès de l'aviation civile. L'appareil, un bimoteur HS 125 appartenant à la compagnie privée Senegalair, avait à son bord, outre la patiente, trois membres d'équipage - deux Algériens et un Congolais -, ainsi qu'un médecin et deux infirmiers sénégalais, a annoncé dans un communiqué l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (Anacim) du Sénégal. Le contact a été perdu avec l'avion, appartenant à la compagnie privée Senegalair, peu après 19H00 (locales et GMT) à 111 km à l'ouest de Dakar, a précisé l'Anacim, soulignant que l'armée de l'Air menait des recherches dans la zone. Ces recherches ont repris dimanche à 06H00 (locales et GMT), conduites par deux avions et un navire de la marine nationale, a annoncé l'agence de presse étatique sénégalaise APS, citant le service de communication du ministère des Transports aériens, et se poursuivaient en milieu d'après-midi, près de 24 heures après l'accident.


  • Libye: Alger, N'Djamena et Niamey réitèrent l'urgence d'une solution politique
    AFP, 07/09/2015 10h05
    L’Algérie, le Niger et le Tchad ont souligné dimanche à Alger "l'urgence" d'une solution politique en Libye, minée par des violences meurtrières, plaidant pour la mise en place d'un gouvernement d'union nationale. Une réunion consacrée à leur voisin libyen a réuni le ministre algérien en charge des Affaires africaines, Abdelkader Messahel, la ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Niger, Kane Aichatou Boulama, et le ministre tchadien des Affaires étrangères et de l'Intégration africaine, Moussa Faki Mahamat. Les trois ministres "ont réitéré l'urgence d'une solution politique de nature à préserver l'unité et l'intégrité territoriale de la Libye et la cohésion de son peuple à travers la mise en place d'un gouvernement d'union nationale, en mesure de relever, avec l'aide de la communauté internationale, les nombreux défis auxquels fait face ce pays", selon un communiqué conjoint publié par l'agence APS. Un accord en vue de la formation d'un gouvernement d'union nationale en Libye pourrait être atteint "dans les jours à venir", avait estimé vendredi l'émissaire de l'ONU Bernardino Leon alors que les négociations entre les parties avaient repris jeudi à Genève. L'ONU cherche à Genève à faire progresser les négociations en vue d'un accord pour mettre fin au conflit en Libye, pays miné par les rivalités politiques, les violences meurtrières et l'effondrement de son économie depuis la chute du régime du colonel Mouammar kadhafi en 2011.


  • Sénégal: reprise du procès de l'ex-président tchadien Hissène Habré
    AFP, 07/09/2015 10h00
    Le procès du président tchadien déchu Hissène Habré pour crimes contre l'humanité reprend lundi devant un tribunal spécial africain à Dakar après une interruption de 45 jours, destinée à permettre à ses avocats commis d'office de le représenter devant une juridiction qu'il récuse. Mais l'unique accusé refuse de se défendre devant ce tribunal où il a dû être amené de force lors des deux premiers jours du procès, les 20 et 21 juillet. Persistant dans sa volonté de guérilla judiciaire, il rejette tout contact avec ses trois avocats commis d'office. Ce procès devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE), tribunal spécial créé en vertu d'un accord entre le Sénégal et l'Union africaine (UA), doit servir de test pour la lutte contre l'impunité sur le continent, où la Cour pénale internationale est fréquemment accusée de ne poursuivre que des dirigeants africains. En détention depuis deux ans au Sénégal, où il a trouvé refuge en décembre 1990 après avoir été renversé par l'actuel président tchadien Idriss Deby Itno, Hissène Habré est poursuivi pour "crimes contre l'humanité, crimes de guerre et crimes de torture". Il encourt entre 30 ans de prison ferme et les travaux forcés à perpétuité. Dans un communiqué publié dimanche, les avocats qu'il a désignés, Mes Ibrahima Diawara et François Serres, ont confirmé "les instructions du président Habré reçues ce jour à la prison du Cap Manuel".


  • La Sierra Leone enregistre un nouveau cas d'Ebola
    AFP, 07/09/2015 09h55
    Un nouveau cas d'Ebola a été découvert dans un village du nord de la Sierra Leone placé en quarantaine après la mort fin août d'une femme de 67 ans victime du virus, a déclaré dimanche soir le président Ernest Bai Koroma. Il a précisé que le nouveau cas, une femme testée positive samedi, avait été en contact avec la vendeuse de nourriture morte le 28 août dans le village de Sellu Kafta, dans le district de Kambia. "Cet incident nous rappelle qu'Ebola est toujours présent et que nous devons respecter les mesures de précaution décidées par les autorités sanitaires", a-t-il ajouté. Des responsables de la santé du district de Kambia ont précisé que la femme testée positive samedi était la nièce de celle décédée fin août. Juste avant ces nouveaux cas, la Sierra Leone espérait être en voie d'éradication du virus après la sortie d'hôpital, le 24 août à Makeni (centre-nord), de la dernière malade d'Ebola connue, après plus de deux semaines sans nouvelle contamination signalée. Le village de Sellu Kafta, dont la population approche le millier d'habitants, a été placé en quarantaine la semaine dernière pour 21 jours, la durée maximale d'incubation du virus. Une centaine de personnes ont commencé à y recevoir un vaccin testé avec succès en Guinée voisine. Selon des responsables sanitaires, la vaccination progresse de manière satisfaisante.


  • Yasmina Khadra: quand un écrivain se glisse dans la peau de Kadhafi
    AFP, 03/09/2015 10h53
    "J'étais Kadhafi", dit l'écrivain algérien francophone Yasmina Khadra qui s'est littéralement glissé dans la peau du dictateur libyen dans "La dernière nuit du raïs" (Julliard), un des romans les plus ahurissants de la rentrée littéraire. "La dernière nuit du raïs" relate les ultimes heures du "guide de la révolution" libyenne du point de vue de Kadhafi lui-même, un personnage tout à la fois "singulier, paradoxal et terrifiant". Le réalisme est saisissant. L'auteur de "Ce que le jour doit à la nuit" s'est effacé derrière son personnage. On lit les mots de Khadra, on entend la voix de Kadhafi. "J'ai écrit +La dernière nuit du raïs+ en état de transe", dit Yasmina Khadra, rencontré à Paris quelques jours après la sortie de son roman. L'écrivain raconte s'être jeté à corps perdu dans sa fiction, comme possédé par son personnage. "J'ai été happé par mon récit", résume-t-il. Le roman se lit comme une tragédie classique. La règle des trois unités (de temps, de lieu, d'action) est parfaitement respectée. Tout se déroule près de Syrte, la nuit du 19 au 20 octobre 2011. Kadhafi va mourir, tué par des Libyens. "Il y a eu des effets secondaires purement physiques pendant l'écriture", reconnaît l'auteur de "L'attentat". "J'étais vraiment Kadhafi!", jure-t-il. Cela donne des dialogues comme pris sur le vif. "J'étais choqué par ce que disaient les gens qui m'entouraient, j'étais outré par leur insolence, leur insubordination", raconte Yasmina Khadra, qui, l'espace d'un instant, est redevenu Kadhafi et emploie le "je" en lieu et place du colonel.
    :


  • Nigeria: Boko Haram tue des "dizaines" de villageois dans le nord-est
    AFP, 03/09/2015 10h45
    Des combattants de Boko Haram ont massacré des dizaines d'habitants d'un village du nord-est du Nigeria, ont indiqué mercredi 02 septembre 2015 des témoins. L'attaque a eu lieu lundi matin à Fatawe, dans l'Etat de Borno, où une centaine d'islamistes ont rassemblé les villageois, entravé puis égorgé les hommes, avant de poursuivre et massacrer la foule horrifiée fuyant la scène, selon les mêmes sources. "Ils en ont tué plusieurs dizaines, mais je ne peux pas donner un chiffre précis car il faut encore que nous y revenions et comptions les morts", a déclaré Amodu Kadir, réfugié dans le village de Mubi, dans l'Etat voisin de l'Adamawa. "Les attaquants, dont nous n'avons aucun doute qu'ils étaient des combattants de Boko Haram, sont arrivés dans le village vers 10h30 (09h30 GMT) et ont rassemblé tout le monde, dont les femmes et les enfants", a-t-il expliqué. "Ils ont tiré plusieurs coups de semonce en l'air avant de commencer à attacher les mains des hommes adultes dans leur dos et de les massacrer". M. Kadir, dont le père figure parmi les tués, a ajouté que "la vision d'horreur a poussé la foule terrifiée à fuir", mais "les assaillants nous ont poursuivis sur leurs chevaux, abattant et piétinant à mort leurs victimes".


  • Libye: l'EI revendique l'attentat contre le siège d'une compagnie pétrolière
    AFP, 02/09/2015 10h14
    Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué mardi 1 septembre 2015, l'attentat à la voiture piégée perpétré la veille à Tripoli près du siège de la compagnie Mellitah Oil and Gas, dans lequel une personne a été blessée. Dans un communiqué sur Twitter, l'organisation jihadiste a indiqué que "l'un de ses groupes a visé le siège de la compagnie pétrolière et gazière Mellitah à l'aide d'une voiture (piégée) dans le secteur de Dhahra au centre-ville de Tripoli". Une personne au moins a été blessée dans l'explosion de la voiture piégée lundi à quelques mètres des bureaux de la compagnie Mellitah Oil&Gas, une joint-venture entre le géant italien ENI et la compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) avait indiqué un responsable de sécurité de Tripoli. Dans la même rue se trouvent une succursale de la banque gouvernementale Al-Jumhouriya et un bureau de la poste libyenne, ainsi que plusieurs ambassades dont celles d'Arabie saoudite et des Pays-Bas. L'attentat a causé des dégâts dans l'immeuble abritant les bureaux de Mellitah Oil and Gas ainsi que dans celui de la banque et d'autres bâtiments environnants.


  • Le Nigeria veut être débarrassé de la polio d'ici 2017
    AFP, 02/09/2015 10h10
    Le président Muhammadu Buhari a fixé comme objectif de débarrasser définitivement le Nigeria de la polio d'ici 2017 après que le dernier cas y eut été enregistré il y a plus d'un an, ont rapporté mardi ses services. "Je veux réaffirmer l'engagement du gouvernement fédéral à consolider ces gains et maintenir cette dynamique pour permettre au Nigeria d'obtenir le certificat d'ici 2017" le déclarant exempt de la maladie, a dit le président lors d'une rencontre avec les gouverneurs des Etats composant le Nigeria, lundi soir à Abuja. "Je vous invite en conséquence à me rejoindre pour tenir cet engagement car, comme le soulignent les experts, les progrès que nous avons réalisés vers une éradication de la polio restent très fragiles", a-t-il dit. Le président Buhari a ajouté que le Nigeria devait continuer à ne plus enregistrer de nouveau cas de polio, qu'il devait renforcer son système de surveillance et de vaccination et dégager les moyens humains et matériels suffisants pour lutter contre la maladie.


  • Mali: deux soldats blessé dans une attaque "terroriste" à Tombouctou
    AFP, 02/09/2015 10h05
    Deux soldats maliens ont été tués et un blessé mardi 1 septembre 2015, dans l'attaque "terroriste" d'un poste militaire à Tombouctou, dans le nord du Mali, a annoncé le gouvernement malien, faisant également état d'un militaire porté disparu. L'attaque d'un "check-point des forces armées maliennes, à l'arme automatique par des assaillants non encore identifiés, a fait deux morts et un blessé", a affirmé le gouvernement dans un communiqué. Un soldat malien était "porté disparu" à la suite de cet assaut. Des "poursuites ont été engagées en vue de rechercher, traquer et mettre hors d'état de nuire les auteurs de ces actes terroristes", a-t-il indiqué. Le gouvernement "condamne cette grave violation du cessez-le-feu et invite toutes les parties signataires de l'accord de paix au respect de leurs engagements vis-à-vis de la communauté internationale". L'accord pour la paix dans le nord du Mali a été signé le 15 mai par le gouvernement malien et les groupes armés qui le soutiennent, puis le 20 juin par la rébellion à dominante touareg, à la suite d'une médiation internationale conduite par l'Algérie


  • L'armée nigériane annonce la reprise d'une ville-clé aux insurgés de Boko Haram
    AFP, 02/09/2015 09h59
    L'armée nigériane a annoncé mardi avoir repris aux insurgés islamistes de Boko Haram la ville de Gamboru Ngala, frontalière du Cameroun. "L'armée nigériane a repris aujourd'hui le noeud économique et stratégique de Gamboru Ngala au groupe terroriste Boko Haram", a affirmé dans un communiqué le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Kukasheka Usman. "Après cette victoire, les troupes sont occupées à sécuriser la ville et mettre en place des patrouilles", a ajouté le communiqué de l'état-major de l'armée, sans apporter aucun autre détail. Des résidents de la ville jumelle camerounaise de Fotokol, seulement séparée de Gamboru Ngala par un long pont, ont confirmé une intervention militaire nigériane. Un chasseur-bombardier de l'armée de l'air nigériane a largué au moins six bombes sur des positions indéterminées à Gamboru Ngala lundi après-midi, ont indiqué des habitants de Fotokol.


  • Fifa: le Nigérian Segun Odegbami candidat à la présidence
    AFP, 02/09/2015 09h50
    Segun Odegbami, ancien capitaine de la sélection du Nigeria, s'est lancé à son tour dans la campagne pour devenir président de la Fifa en remplacement de Joseph Blatter, démissionnaire, alors qu'un énorme scandale de corruption secoue l'institution. "La Fifa traverse la pire crise de ses 111 ans d'existence. Pour aller de l'avant, la Fifa a besoin d'une nouvelle génération de leadership afin de restaurer la dignité d'un sport noble et celle d'une institution internationale estimée", a expliqué Odegbami, 63 ans et membre de la sélection championne d'Afrique des nations en 1980. "Dans des moments comme celui-ci, chaque membre de la famille du football doit participer au renouvellement des objectifs de la Fifa, en élisant une personne méritante et qualifiée, une personne dont le caractère permettra d'accomplir les objectifs désirés et de restaurer la confiance et l'intégrité de l’organisation", a ajouté Segun Odegbami. Michel Platini, président de l'UEFA, et le milliardaire sud-coréen Chung Mong-joon, un ancien vice-président de la Fifa, sont les deux principaux candidats à la succession de Sepp Blatter, en poste depuis 1998 et réélu en mai avant de présenter sa démission.


  • RDC: l'ex-rebelle Ntaganda devant la Cour pénale internationale
    AFP, 02/09/2015 09h45
    Le procès de l'ex-chef de guerre Bosco Ntaganda, accusé de crimes contre l'humanité en République démocratique du Congo, dont le viol d'enfants soldats, s'ouvre mercredi 2 septembre 215, devant la Cour pénale internationale (CPI). "Il a recruté des centaines d'enfants soldats qu'il a utilisés comme de la chair à canon et il a ordonné le viol systématique des jeunes filles", avait affirmé mardi la procureure Fatou Bensouda, lors d'une conférence de presse. Elle prendra la parole la première, après l'ouverture du procès à 09H30 (07H30 GMT) contre celui qui est accusé de 13 crimes de guerre et cinq crimes contre l'humanité, dont des meurtres, pillages, attaques contre des civils, viols et esclavage sexuel. L'ancien rebelle de 41 ans aurait joué, avec ses troupes des Forces patriotiques pour la libération du Congo (FPLC), un rôle central dans les violences ethniques et attaques menées contre les civils en Ituri, dans le nord-est du Congo, en 2002 et 2003.


  • Conflit au Soudan du Sud: Washington brandit la menace de sanctions à l'ONU
    AFP, 02/09/2015 09h39
    Les Etats-Unis, parrains de l'indépendance du Soudan du Sud, ont une nouvelle fois brandi mardi 1 septembre 2015, la menace de sanctions à l'ONU contre les belligérants accusés de violer le cessez-le-feu en vigueur en théorie depuis quelques jours. Dans un communiqué, le département d'Etat a "condamné les derniers combats" dans deux provinces du Soudan du Sud, exhortant "toutes les parties à mettre fin immédiatement aux actes provocateurs et hostiles". "Quiconque agissant pour ruiner l'application de l'accord de paix en subira les conséquences", a mis en garde la diplomatie américaine, renvoyant dos à dos le camp gouvernemental du président Salva Kiir et celui de la rébellion de l'ancien vice-président Riek Machar. "A cette fin, nous travaillerons avec nos partenaires au Conseil de sécurité pour prendre, si nécessaire, des sanctions telles qu'elles sont autorisées par la résolution 2206 du Conseil de sécurité de l'ONU", a encore averti le département d'Etat.


  • Soudan du Sud: le chef des rebelles en appelle à la médiation contre des "graves violations" du cessez-le-feu
    AFP, 01/09/2015 10h07
    Le chef de la rébellion sud-soudanaise, Riek Machar, a demandé lundi à la médiation est-africaine de l'Igad de faire respecter le cessez-le-feu entré en vigueur dimanche, dont il a dénoncé de "graves violations" de la part des troupes loyales au président Salva Kiir. "Le cessez-le-feu a été rompu. Le gouvernement est incapable de contrôler ses troupes", a accusé l'ancien vice-président sud-soudanais lors d’une conférence de presse à Addis Abeba, dénonçant après un de ses porte-parole la veille des bombardements de positions rebelles sur le Nil-Blanc par une flottille de trois canonnières et sept barges de transport de l'armée gouvernementale, sillonnant le fleuve. Ce convoi "fait douter de la volonté du gouvernement d’appliquer l’accord de paix", a-t-il ajouté, appelant l’Igad à "prendre des mesures fermes pour arrêter ce convoi et le renvoyer d’où il vient". "Depuis dimanche, les troupes doivent être stationnées sur leurs positions. Le fait que le gouvernement lance un convoi sur le Nil(-Blanc) est une grave violation du cessez-le feu. C’est une provocation pour nos troupes qui contrôlent ces zones et, puisque nous ne connaissons pas leurs intentions, il y a des combats", a expliqué Riek Machar.


  • Sierra Leone: nouveau cas d'Ebola quatre jours après la sortie d'hôpital du dernier malade
    AFP, 01/09/2015 09h59
    Une femme décédée a été testée positive à Ebola le 28 août en Sierra Leone, quatre jours après la sortie d'hôpital du dernier malade traité et guéri dans ce pays anglophone d'Afrique de l'Ouest, a-t-on appris de sources concordantes. Cette femme est tombée malade et est décédée dans son village de Sella Kafta, dans la région de Kambia (nord-ouest). Le prélèvement effectué sur son corps a été testé positif à Ebola, a expliqué Sidi Yaya Tunis, porte-parole du Centre national de contrôle d'Ebola (NERC) sur la radio privée locale Democracy FM. "Nous avons dépêché une équipe à Sella Kafta. Nous avons déjà identifié dix personnes" ayant été en contact avec elle et qui sont considérées comme "à haut risque", a affirmé M. Tunis. "Nous avons déjà isolé" ces dix contacts, "nous évaluons la nécessité de placer tout le village en quarantaine en cas de besoin", a-t-il ajouté. Le test d'Ebola positif à Sella Kafta a été confirmé à l'AFP par des sources indépendantes dans la région, selon lesquelles il s'agit d'une femme au milieu de la soixantaine. Tombée malade, elle est décédée et a été inhumée le 28 août. Elle ne s'était pas rendue récemment en Guinée ou au Liberia, pays voisins également affectés par l'épidémie. La Sierra Leone espérait être sur la bonne voie pour être débarrassée du virus après la sortie d'hôpital, le 24 août à Makeni (est), de la dernière malade d'Ebola traitée avec succès dans le pays, qui n'avait pas connu de nouvelle infection depuis plus de deux semaines.


  • Sierra leone: Un homme d'affaires soupçonné de trafic de diamants et esclavage
    AFP, 01/09/2015 09h52
    Un homme d'affaires belgo-américain accusé d'esclavage et de trafic de diamants pendant la guerre civile au Sierra Leone va être extradé vers la Belgique, a annoncé lundi la justice espagnole. Michel Desaedeleer, 64 ans, avait été interpellé vendredi à l'aéroport de Malaga au sud de l'Espagne, alors qu'il s'apprêtait à partir aux Etats-Unis, où il réside. Il ne s'est pas opposé à son extradition, a annoncé un porte-parole du tribunal devant lequel il a été présenté. La justice belge le recherche depuis une plainte déposée contre lui à Bruxelles en janvier 2011 par cinq anciens forçats des mines de diamants au Sierra Leone. Ces diamants ont financé la guerre civile qui a ensanglanté ce pays d'Afrique de l'ouest de 1991 à 2002. "C'est la toute première fois qu'un homme d'affaires est arrêté pour son implication dans les deux crimes internationaux de pillage de 'diamants de sang' et d'esclavage de civils", a souligné l'ONG suisse Civitas Maxima, chargée de défendre les victimes de crimes de guerre et qui a constitué un dossier contre M. Desaedeleer. Les "diamants de guerre" ou "de sang", qui représentent 4% de la production mondiale selon Amnesty International, ont servi à financer des guerres civiles ayant déchiré le continent africain dans les années 1990.


  • Affaire Chebeya: le verdict en appel annoncé pour le 17 septembre à Kinshasa
    AFP, 01/09/2015 09h47
    Les cinq policiers poursuivis en appel pour l'assassinat du défenseur des droits de l'Homme congolais Floribert Chebeya en 2010 connaîtront leur sort le 17 septembre, a annoncé lundi la Haute Cour militaire de la République démocratique du Congo. "La Cour prend l'affaire en délibéré pour l'arrêt à intervenir le 17 septembre", a déclaré à Kinshasa le président de ce tribunal, le colonel Martin Ekofo, au termes des plaidoiries d'un procès entamé en 2012. En réponse aux plaidoiries de la défense soutenant que Chebeya était décédé de "mort naturelle", le ministère public affirmé sa conviction que "Chebeya a bel et bien été assassiné à l'inspection générale de la police entre 18h et 19h par torsion du coup par [Daniel] Mukalay et sa bande" le 2 juin 2010. En première instance, colonel Mukalay avait été condamné en mort, reconnu coupable d'avoir orchestré l'assassinat de Chebeya et de son chauffeur, Fidèle Bazana. En appel, le ministère public a requis la prison à vie pour les cinq accusés, rejoignant la demande des parties civiles, qui s'opposent à la peine de mort, et estiment que toute la lumière n'a pas encore été faite sur ce double crime.


  • CAN-2017: Sierra Leone-Côte d'Ivoire délocalisé à Lagos
    AFP, 01/09/2015 09h40
    Le match Sierra Leone-Côte d'Ivoire de la 2e journée des qualifications de la Coupe d'Afrique des Nations 2017 sera disputé dimanche 6 août 2015 à Lagos (Nigeria), a indiqué lundi la Fédération ivoirienne de football (FIF). "Le match se jouera dimanche 6 septembre au Teslim Balogun stadium de Lagos à 15h00 GMT", a précisé la même source. La délocalisation de matches concernant certains pays, dont la Sierra Leone, est une décision toujours en vigueur de la Confédération africaine de football (CAF) prise en août 2014 pour les qualifications de la CAN-2015 en raison de la crainte de propagation de l'épidémie d'Ebola. La Sierra Leone fait partie des trois principaux foyers du virus avec la Guinée et le Liberia.


  • Tunisie : l'économie est à la peine
    Panapress, 01/09/2015 09h30
    « L'économie nationale entre dans une phase de récession. » Le 28 août dernier, le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT), Chedly Ayari, n'a pas trouvé d'autres mots pour qualifier la situation économique de la Tunisie sur les ondes d'Express FM. Et de préciser : « Ce n'est pas la première fois que la Tunisie passe par une récession. » Le PIB en Tunisie a, en effet, enregistré une chute de 0,7 % par rapport au trimestre précédent après un repli de 0,2 % au premier trimestre. Mais ce n'est pas tout. Selon Chedly Ayari, la chute de la croissance économique de la Tunisie est due au recul de l'investissement et de la production des secteurs industriel et touristique, sans compter la baisse de l'exportation et les conséquences des questions sécuritaires, politiques et sociales sur la situation économique du pays, mais aussi aux difficultés de l'économie mondiale.

  • Cameroun : inquiétude autour du sort de deux journalistes interpellés dans le Nord
    Jeune Afrique, 31/08/2015 10h39
    Le correspondant de Radio France Internationale (RFI), Ahmed Abba, et le journaliste d'investigation Simon Ateba, ont été interpellés dans le nord du Cameroun, officiellement dans le cadre d'investigations liées à Boko Haram. RFI et le Syndicat national des journalistes du Cameroun réclament leur libération. Ahmed Abba est le correspondant-pigiste de RFI en langue haoussa à Maroua, chef-lieu de l’Extrême-Nord, région régulièrement ciblée par Boko Haram. Arrêté le 30 juillet 2015 et transféré à Yaoundé, il est détenu au secret, selon la radio, et ne peut recevoir la visite de son avocat, le bâtonnier Charles Tchoungang. « Les autorités doivent nous informer officiellement sur sa situation réelle » et « les motifs de son arrestation », ou sinon « le libérer immédiatement », a estimé Denis Nkebwo, président du Syndicat national des journalistes du Cameroun (SNJC), sur RFI

  • Egypte: ENI découvre un immense gisement de gaz offshore
    AFP, 31/08/2015 10h14
    Le géant italien de l'énergie ENI a annoncé dimanche la découverte du "plus grand" gisement offshore de gaz dans les eaux de l'Egypte, une bonne nouvelle pour le régime du président al-Sissi confrontée à une situation économique et sécuritaire difficile et porteuse de "stabilité énergétique" pour la Méditerranée" selon Rome. Ce gisement pourrait représenter un potentiel de 850 milliards de mètres cubes, sur "un secteur de 100 kilomètres carrés", assure la compagnie dans un communiqué, parlant de "champ de gaz super-géant". Le ministère égyptien du Pétrole a confirmé la découverte, faite à 1.450 mètres de profondeur, précisant que "les opérations de développement" devraient durer quatre ans. Le directeur général d'ENI, Claudio Descalzi, "s'est rendu au Caire pour informer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi de ce succès important, et discuter de la découverte avec le Premier ministre Ibrahim Mahlab", selon le communiqué de la compagnie. "Il s'agit de la plus grande découverte de gaz jamais faite en Egypte et en mer Méditerranée", se félicite le groupe phare italien, assurant que cette découverte pourrait également "devenir l'une des plus grandes réserves de gaz naturel au monde". Le communiqué d'ENI précise que cette découverte, "après son développement total", va aider à couvrir "les besoins en gaz naturel de l'Egypte durant des décennies".

  • Brazza: l’huile de palme et la margarine « made in Congo » de retour dans les marmites
    Le monde.fr, 28/08/2015 11h02
    Il aura fallu attendre 21 ans pour que la filière « corps gras » revienne au Congo. La fermeture de la Régie nationale des palmeraies du Congo (RNPC) et la faillite enregistrée par Sangha Palm, une entreprise publique, dans la période qui a suivi la dévaluation du franc CFA en 1994, l’avaient fait disparaître du secteur agroalimentaire au Congo. Elle est aujourd’hui de retour avec la récente mise en production d’une usine qui fournit jusqu’à 7 000 bouteilles d’huile de palme et deux tonnes de margarine par heure. L’usine, installée à Mokeko, une petite communauté urbaine d’environ 2 000 habitants, est une propriété de la compagnie Eco Oil Energy. Située près de Ouesso, capitale de la Sangha, la première région économique du Nord-Congo, elle a investi jusqu’à 350 milliards de francs CFA (plus de 533 millions d’euros) sur cinq ans.

  • Nigeria: 500 jours depuis l'enlèvement par Boko Haram des "lycéennes de Chibok"
    AFP, 27/08/2015 10h45
    Le Nigeria marque jeudi 27 août 2015, le 500e jour de l'enlèvement des plus de 200 "lycéennes de Chibok" par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria où, malgré des revers militaires, le groupe islamiste continue de faire régner la terreur. En dépit de l'énorme émotion internationale illustrée par le mouvement "Bring back our Girls" ("Rendez-nous nos Filles") soutenu par une multitude de personnalités, de Michelle Obama à Angelina Jolie, et des efforts militaires des pays de la région, le monde reste sans nouvelles des jeunes filles, annoncées comme "mariées" ou vendues en esclavage. Les militants islamistes de Boko Haram avaient fait irruption le 14 avril 2014 au lycée de Chibok, dans l'Etat de Borno, berceau de leur mouvement, pour y enlever 276 adolescentes qui se préparaient à passer leurs examens. Cinquante-sept d'entre elles avaient réussi à s'échapper, mais le sort des 219 autres reste incertain. Un mois après l'enlèvement, une vidéo en montrait quelques dizaines, vêtues de noir et récitant le Coran avec résignation.


  • Le peuple demande aux opposants politiques de manifester avec leurs propres familles
    congo-site, 27/08/2015 10h31
    L’idée de manifester n’est plus dans la tête des Congolais. Nous voulons continuer à vivre dans la paix et à développer notre pays. L’opinion n’adhère plus à la logique de la violence et des manifestations. Les Congolais ont compris la supercherie, ils ont refusé de s’inscrire dans cette voie préconisée par l’opposition radicale. Si les ténors de l’opposition veulent faire la violence, ils sont libres. Mais, ils doivent aller sur le terrain croiser la force avec leurs propres parents, enfants et femmes. Les Congolais ne veulent plus mourir pour les intérêts des hommes politiques. Aucun homme politique n’agit là pour l’intérêt du peuple», a déclaré Jean Tchicaya, un chauffeur, en colère. Les Congolais ont pris conscience que la violence et les soulèvements populaires remettront le pays dans le chaos : destruction du tissu économique, socioculturel et diplomatique ; c’est-à-dire que tous les acquis actuels. Les Congolais ont également compris que ceux qui veulent les conduire dans la voie de la violence ne le font pas par amour du pays, mais pour satisfaire leurs propres intérêts.

  • Tunisie: le procès de policiers pour viol reporté, la victime dénonce des intimidations
    AFP, 29/09/2014 15h04
    Le procès en appel de deux policiers tunisiens reconnus coupables d'avoir violé une jeune femme a commencé lundi avant d'être aussitôt reporté, alors que la victime dénonçait une tentative d'intimidation, les accusés ayant déposé plainte contre elle. Le juge a annoncé le report du procès au 6 novembre quelques minutes après le début de l'audience à la demande des avocats de la jeune femme, selon une journaliste de l'AFP sur place.

  • Libye: nouvelle tentative de dialogue
    RFI , 29/09/2014 15h03
    Ce lundi 29 septembre, une nouvelle tentative de dialogue devrait avoir lieu en Libye pour mettre fin à la crise que traverse le pays depuis des mois. Des députés proches de chaque camp devraient se rencontrer et tenter de trouver un accord, notamment sur la passation de pouvoir entre l'ancien Parlement, le Congrès général national dont le mandat a expiré, mais qui est soutenu par les forces qui contrôlent Tripoli et la Chambre des représentants, élue en juin 2014.

  • Afrique du Sud : la présidence nie l'implication de Zuma dans une affaire liée à Thalès
    Xinhua, 29/09/2014 15h00
    La présidence sud-africaine a démenti dimanche les allégations selon lesquellesl le président Jacob Zuma serait impliqué dans une affaire d'armes avec le groupe d'armement français Thalès. La présidence a fait cette déclaration en réagissant au reportage de l'hebdomadaire qui affirme M. Zuma aurait accepté 500. 000 rands (46.000 USD) du groupe français vers la fin des années 1990 dans le cadre d'un contrat d'achat d'armes.

  • L'Ouganda refuse de se joindre à la mission de maintien de la paix de l'ONU en RCA
    Xinhua, 26/09/2014 16h57
    L'armée ougandaise a déclaré vendredi avoir refusé de participer à la mission de maintien de la paix des Nations Unies en République centrafricaine (RCA) en raison de la modification du mandat des troupes déployées dans le pays.

  • Ebola: vers un vaccin expérimental en 2015
    RFI , 26/09/2014 16h56
    Des sociétés de recherche pharmaceutiques ont annoncé que des milliers de vaccins expérimentaux contre le virus Ebola devraient être disponibles début 2015, selon l'Organisation mondiale de la santé. Une lueur d'espoir alors que la maladie a déjà fait près de 3 000 morts depuis mars 2014.

  • Mali: manifestation à Bamako contre la "partition" du pays
    AFP, 26/09/2014 16h55
    Deux à trois mille personnes ont participé jeudi à une marche pacifique à Bamako, contre la partition du Mali, à l’appel d’une quarantaine d’associations de la société civile.

  • Génocide rwandais: deux hommes en garde à vue en Suède
    AFP, 24/09/2014 17h44
    Un Suédois d'origine rwandaise et un Rwandais étaient en garde à vue dans le cadre d'une enquête de la justice suédoise sur leur éventuelle participation au génocide de 1994, a-t-on appris de source judiciaire.

  • Somalie : un attentat suicide près de la capitale, 12 morts
    Xinhua, 24/09/2014 17h44
    Au moins douze personnes ont été tuées et 22 autres blessées lundi dans un attentat suicide qui a frappé un convoi de la Mission de l'Union Africaines en Somalie (AMISOM) dans la banlieue de la capitale Mogadiscio, selon des officiels et des témoins. Une camionnette chargée d'explosifs a explosé, tuant et blessant des civils à bord d'un minibus.

  • Plus de 90 corps découverts durant le confinement anti-Ebola en Sierra Leone
    AFP, 24/09/2014 17h43
    Plus de 90 cadavres ont été récupérés en Sierra Leone la semaine dernière lors d'une opération de confinement de la population, durant trois jours, pour lutter contre l'épidémie d'Ebola, a annoncé le gouvernement sierra-léonais.

  • Otage français en Algérie: les recherches se poursuivent toujours
    RFI , 24/09/2014 17h42
    L'armée algérienne passe toujours au peigne fin une zone montagneuse à l'est de la capitale pour tenter de localiser l'otage menacé d'exécution dans les heures qui viennent et ses compagnons de randonnée sont toujours interrogés. La France a catégoriquement rejeté, mardi 23 septembre, l'ultimatum des ravisseurs.

  • Mali: onze soldats maliens décorés par l’armée française
    RFI , 22/09/2014 11h07
    À la veille des cérémonies de l’indépendance, l’opération Serval était à l’honneur ce dimanche 21 septembre à Bamako. Un hommage spécial a été rendu à quelques militaires maliens ayant combattu les mouvements jihadistes aux côtés de leurs compagnons d’armes français

  • Nigeria: la rentrée des classes maintenue lundi mais Ebola inquiète
    AFP, 22/09/2014 11h06
    Les élèves nigérians s'apprêtent à rentrer lundi à l'école après des vacances d'été prolongées pour cause d'Ebola, mais le syndicat majoritaire de professeurs continue à s'inquiéter des risques de propagation du virus dans les établissements.Jusqu'à présent le virus Ebola a tué huit personnes au Nigeria sur 20 cas confirmés.

  • Burundi : les Etats-Unis accordent 675.000 USD pour appuyer les élections de 2015
    Xinhua, 22/09/2014 11h05
    Les Etats-Unis accorderont 675.000 dollars au Burundi pour le soutenir dans la préparation des élections présidentielles, législatives et locales de 2015. Un accord en la matière a été signé dimanche par le ministre burundais des Relations Extérieures et de la Coopération Internationale, Laurent Kavakure, et l'ambassadeur des Etats-Unis au Burundi, Dawn Liberi. Cet accord s'ajoute à celui qui avait été signé entre les deux parties fin juillet et qui prévoit l'octroi de 3,5 millions de dollars.

  • La Tunisie accueille les 23 et 24 septembre un forum sur le e-commerce électronique en Afrique
    PANA, 22/09/2014 11h04
    La Tunisie accueille les 23 et 24 septembre le forum postal sur le e-commerce électronique sur le thème: "Tenir les promesses du commerce électronique en Afrique", a-t-on appris dimanche d'une source proche des organisateurs. Plus de 200 responsables et représentants des structures postales des pays africains prendront part à ce forum auquel sont aussi attendus des participants arabes et européens ainsi que des experts des organisations internationales de renommée comme l'Union postale internationale et l'Union africaine des Postes.

  • Somalie: 12 civils tués dans un attentat suicide contre un convoi de la force africaine (gouverneur)
    AFP, 08/09/2014 17h51
    Douze civils ont été tués et une trentaine de personnes blessées lundi au nord de Mogadiscio dans un attentat au véhicule suicide contre un convoi de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), a annoncé un responsable gouvernemental.

  • Burundi: trois religieuses assassinées dans un couvent de Bujumbura
    RFI , 08/09/2014 17h50
    Au Burundi, dimanche 7 septembre en fin d’après-midi, deux religieuses du couvent de Kamenge, en périphérie de Bujumbura, ont été retrouvées sauvagement assassinées. Et alors que les forces de l’ordre gardaient l’établissement, une troisième femme a été tuée dans la nuit.

  • Egypte : Morsi pourrait être condamné à mort pour avoir divulgué des secrets d'Etat
    Xinhua, 08/09/2014 17h50
    Le président destitué d'Egypte Mohammed Morsi pourrait faire face à la peine capitale pour avoir divulgué au Qatar des documents sur la sécurité nationale, a indiqué une source judiciaire citée par l'agence de presse gouvernementale MENA.

  • La procureure de la CPI demande un report sine die du procès Kenyatta
    AFP, 05/09/2014 17h30
    La procureure de la Cour pénale internationale a demandé un report sine die du procès du président kényan Uhuru Kenyatta, assurant que Nairobi ne coopérait pas avec l'accusation, qui ne dispose pas d'assez de preuves pour un procès.

  • Ebola: des Sénégalais refoulent les Guinéens pour repousser le virus
    AFP, 05/09/2014 17h30
    Une dizaine de Guinéens attendent leur expulsion dans un poste de la police sénégalaise, près de la frontière, fermée en raison d'Ebola. Ils ont été arrêtés avec le concours de villageois intraitables: "Nous ne voulons pas qu'ils amènent la maladie dans notre pays", dit l'un d'eux.

  • Mozambique: le président et le chef de la rébellion signent la paix
    AFP, 05/09/2014 17h29
    Le président mozambicain Armando Guebuza et le chef de la rébellion de la Renamo Afonso Dhlakama ont signé vendredi à Maputo un accord de paix qui met fin à deux ans d'affrontements armés sporadiques et ouvre la voie à des élections en octobre.

  • Centrafrique: la Séléka exclut les ministres issus de ses rangs
    AFP, 01/09/2014 17h54
    L'ex-rébellion centrafricaine Séléka a exclu pour "haute trahison" les ministres censés la représenter au sein du nouveau gouvernement contesté, a déclaré lundi un responsable de ce mouvement.

  • Lesotho: le Premier ministre en exil demande à la SACD d'envoyer des troupes
    AFP, 01/09/2014 17h54
    Thomas Thabane, Premier ministre du Lesotho en fuite en Afrique du Sud, a demandé à l'organisation régionale SADC d'envoyer des troupes dans son pays, après un coup de force de l'armée samedi, a indiqué lundi l'un de ses conseillers.

  • Lesotho : le ministre des Services publics devient PM par intérim
    Xinhua, 01/09/2014 17h54
    Le ministre des Services publics du Lesotho, Motloheloa Phooko, a déclaré lundi avoir pris les rênes du gouvernement du pays en devenant Premier ministre par intérim.

  • Libye: Washington accuse les Emirats d'avoir mené des raids contre des islamistes
    AFP, 26/08/2014 17h35
    Des responsables américains ont accusé les Emirats d'avoir mené secrètement des frappes aériennes contre des miliciens islamistes en Libye, où règne la confusion avec la perspective de la formation d'un gouvernement pro-islamiste rival de celui exilé dans l'extrême est du pays.

  • L'Egypte dément à nouveau toute implication militaire directe en Libye
    AFP, 26/08/2014 17h35
    L'Egypte a démenti une nouvelle fois mardi toute implication directe dans les bombardements récents de positions de milices islamistes en Libye, comme des responsables américains en ont accusé Le Caire et les Emirats arabes unis.

    Les groupes armés islamistes visés par ces frappes aériennes la semaine dernière avaient accusé l'Egypte et les Emirats de les avoir perpétrées. Dimanche, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi avait démenti catégoriquement que son pays ait mené une quelconque opération militaire en territoire libyen.


  • Treize pays africains se penchent sur le paludisme dont souffrent les soldats de la paix
    Xinhua, 26/08/2014 17h34
    Le paludisme est une des principales maladies qui tuent des militaires africains déployés dans les missions de maintien de la paix, a déclaré lundi à Bujumbura le général de brigade Emmanuel Miburo, secrétaire permanent au ministère burundais de la Défense nationale et des Anciens combattants.

  • Ebola : des signes encourageants au Nigeria et en Guinée (OMS)
    Xinhua, 20/08/2014 17h30
    L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré mardi que des signes encourageants ont été signalés pour ce qui concerne l'évolution de l'épidémie d'Ebola au Nigeria et en Guinée, deux des quatre pays ouest-africains touchés par cette épidémie mortelle. [i "Au Nigeria, seule une chaîne de transmission a été identifiée, un homme libérien-américain qui a voyagé du Liberia au Nigeria et a infecté d'autres personnes sur son chemin. Plusieurs mesures prises par les autorités du Nigeria montrent des effets prometteurs"], a fait savoir une porte-parole de l'OMS, Fadela Chaib, lors d'un point de presse.

  • Mugabe veut attirer plus d'investissements chinois en Afrique australe
    Xinhua, 20/08/2014 17h27
    Le président zimbabwéen Robert Mugabe, qui assume la présidence du Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), a déclaré lundi qu'il allait encourager davantage d'investissements chinois pour financer les projets prioritaires en Afrique australe.

  • Mauritanie: Un nouveau Premier ministre nommé par le président réélu
    AFP, 20/08/2014 17h24
    Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, investi le 2 août pour un second mandat, a nommé mercredi un nouveau Premier ministre, Yahya Ould Hademine, ministre de l'Equipement et des Transports du gouvernement sortant, selon un décret présidentiel.

  • Nigeria : le Sénat appelle les travailleurs de santé à cesser la grève
    Xinhua, 19/08/2014 17h42
    Le Sénat nigérian a appelé hier lundi les médecins de ce pays d'Afrique de l'Ouest à mettre fin à la grève actuelle dans l'intérêt de tous les citoyens. Le président du Sénat nigérian David Mark a lancé cet appel dans une déclaration à l'issue de sa rencontre avec des représentants de l'Association médicale du Nigeria (NMA).

  • Bénin : suspension des mouvements de grève dans le secteur judiciaire
    Xinhua, 19/08/2014 17h42
    L'Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) et le Syndicat des travailleurs des services judiciaires et assimilés du Bénin (SYNTRAJAB) ont appelé lundi le personnel judiciaire, en grève depuis le 12 mai dernier, à reprendre le travail le 19 août.

  • Ebola: le Cameroun ferme toutes ses frontières avec le Nigeria
    AFP, 19/08/2014 17h42
    Le Cameroun a fermé toutes ses frontières avec le Nigeria pour prévenir la propagation de la fièvre Ebola, a-t-on appris lundi soir de source officielle. "Toutes les frontières (aériennes, maritimes et terrestres) du Cameroun avec le Nigeria sont fermées.

  • SES: contrat de TV par satellite en Afrique de l'Ouest
    AFP, 18/08/2014 17h45
    L'opérateur de satellites SES a annoncé lundi avoir signé un contrat pluriannuel avec un consortium de diffuseurs d'Afrique de l'Ouest afin de lui fournir des services de télévision directe par satellite dans des pays francophones subsahariens.

  • Sénégal: sept morts et trois blessés dans l'explosion d'une mine en Casamance
    AFP, 18/08/2014 17h44
    Sept personnes ont été tuées et trois grièvement blessées dans l'explosion d'une mine en Casamance, région du sud du Sénégal en proie à une rébellion indépendantiste, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

  • La Centrafrique attend toujours un nouveau gouvernement "élargi"
    AFP, 18/08/2014 16h43
    Les Centrafricains attendaient toujours lundi la formation d'un nouveau gouvernement "élargi", dont le retard fragilise encore un peu plus une transition à la peine et alimente dangereusement les risques d'instabilité.

  • Kenya: la police admet avoir perdu la trace de la mystérieuse "Veuve blanche"
    AFP, 14/08/2014 17h55
    La police kényane a admis jeudi devant un tribunal avoir totalement perdu la trace de la "Veuve blanche", la Britannique Samantha Lewthwaite, veuve d'un des kamikazes des attentats de Londres de 2005 et recherchée pour un projet d'attentat par la justice kényane.

  • Le Conseil de sécurité de l'ONU effectue une visite historique en Somalie
    Xinhua, 14/08/2014 17h52
    Une délégation du Conseil de sécurité des Nations Unies est arrivé mercredi matin dans la capitale somalienne Mogadiscio pour examiner les progrès accomplis par le gouvernement fédéral et afficher son soutien aux efforts du pays à assurer une paix durable.

  • Affrontements entre orpailleurs: Deby tente d’apaiser les tensions
    RFI , 14/08/2014 17h51
    Deux jours après les affrontements intercommunautaires qui ont opposé des orpailleurs de retour du Niger dans le nord du Tchad, le président Idriss Déby Itno est arrivé mercredi à Faya-Largeau. La région, voisine de la Libye et située en plein Sahara, est assez sensible, au point que le président tchadien a annulé son voyage en France, où il devait assister aux commémorations du débarquement en Provence.

  • Libye: le nouveau parlement élit son président More Sharing Services
    Xinhua, 05/08/2014 12h44
    Aguila Salah Issa a été élu lundi président du parlement libyen lors la première session parlementaire dans la ville de Tobruk, dans l'est de la Libye. Dans un hôtel bénéficiant d'une protection renforcée, M. Issa a été élu président de la Chambre des représentants de la Libye après avoir obtenu 77 voix sur 158.

  • Afrique du Sud: Winnie réclame en justice la maison de famille des Mandela
    AFP, 05/08/2014 12h44
    Winnie Mandela, la deuxième épouse de Nelson Mandela dont il avait divorcé, réclame en justice la propriété de la maison de famille de Qunu, dans le sud-est rural du pays, arguant du fait que le bien a été acheté à l'époque de leur mariage, rapporte mardi un quotidien sud-africain citant les avocats de Winnie.

  • Centrafrique: violents accrochages entre soldats français et ex-Séléka dans le Nord
    AFP, 05/08/2014 12h41
    De violents accrochages ont opposé lundi soldats français et combattants de la Séléka à Batangafo, dans le nord de la Centrafrique, faisant plusieurs morts dans les rangs de l'ex-rébellion, a-t-on appris mardi auprès de la force africaine Misca.

    Des soldats français de l'opération Sangaris en mission de reconnaissance ont été pris à partie lundi par des ex-Séléka à leur entrée dans le centre de Batangafo, a déclaré à l'AFP un officier de la Misca, sous couvert d'anonymat.

    Les militaires français ont riposté, faisant usage d'armes lourdes et recevant le soutien d'avion de chasse Rafale, et plusieurs combattants de la Séléka ont été tués, selon cette même source, qui n'a pas fait état de victime du côté français.


  • Officiel : Hervé Renard devient le nouveau sélectionneur des Eléphants
    afriquinfos, 01/08/2014 17h30
    Les Éléphants ont enfin un nouveau sélectionneur : la Fédération ivoirienne de football (FIF) vient de nommer Hervé Renard à ce poste.

  • Ebola : Kenya Airways rassure ses clients
    Xinhua, 01/08/2014 17h29
    Kenya Airways a garanti à ses clients que ses vols en provenance de l'Afrique de l'ouest étaient sûrs, les clients craignant que les passagers de la région puissent transmettre le virus Ebola.

  • Ebola : Le président sierra-léonais déclare l'état d'urgence publique
    Xinhua, 01/08/2014 17h29
    Le président de la Sierra Leone a déclaré l'urgence publique pour "permettre au gouvernement d'adopter une approche plus solide pour faire face à Ebola".

  • Libye: Reprise des combats entre milices rivales autour de l'aéroport
    AFP, 01/08/2014 17h29
    De violents affrontements ont repris jeudi entre milices rivales autour de l'aéroport de la capitale libyenne Tripoli, après deux jours d'une accalmie relative, selon un responsable de la sécurité.

  • Cambriolage dans les bureaux d'Interpol en Afrique du Sud
    AFP, 30/07/2014 12h45
    Des cambrioleurs ont opéré à deux reprises le week-end dernier dans les bureaux d'Interpol de la capitale sud-africaine et ont emporté des ordinateurs porteurs d'informations concernant des activités criminelles internationales, selon la police et les médias locaux.

  • Guinée: au moins 24 morts dans une bousculade lors d'un concert à Conakry (sources hospitalières)
    AFP, 30/07/2014 12h42
    Une bousculade lors d'un concert organisé sur une plage de Conakry a causé la mort d'au moins 24 personnes mardi soir, selon des sources hospitalières, évènement qualifié de "drame tragique" par le gouvernement guinéen qui a décrété une semaine de deuil national.

  • Tunisie: fin des inscriptions sur les listes électorales
    RFI , 30/07/2014 12h41
    Les inscriptions sur les listes électorales ont pris fin mardi 29 juillet en Tunisie. Selon les chiffres de l’ISIE, l'Instance supérieure indépendante pour les élections, le nombre d’électeurs tunisiens passe de 4 365 000 en 2011 à 5 098 000 en 2014. L'enrôlement a permis l'inscription de 735 000 nouveaux électeurs.

  • Fin de la grève des métallos sud-africains
    AFP, 29/07/2014 17h18
    Après quatre semaines de grève qui ont de nouveau fait trembler l'économie nationale, patronat et syndicat de la métallurgie sud-africaine sont arrivés à un accord prévoyant une forte augmentation salariale, au grand soulagement du gouvernement et des investisseurs inquiets pour la croissance.

  • Crash au Mali: un scénario de l'accident escompté "dans quelques semaines"
    AFP, 29/07/2014 17h17
    Le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA), Rémi Jouty, a indiqué mardi qu'il espérait avoir "dans quelques semaines" un scénario de l'accident d'avion d'Air Algérie survenu au Mali."Je pense que nous commencerons, je l'espère, à avoir un scénario dans quelques semaines", a-t-il déclaré sur la radio Europe 1.

  • Egypte: une fillette tuée par une roquette dans le Sinaï
    AFP, 29/07/2014 17h16
    Une fillette de neuf ans a été tuée lundi lorsqu'une roquette est tombée devant une maison dans la péninsule égyptienne du Sinaï lors d'une attaque apparemment dirigée contre des soldats, ont annoncé des responsables de la sécurité.

  • Libye: un avion militaire s'écrase à Benghazi
    AFP, 29/07/2014 17h10
    Un avion militaire engagé dans des combats au côté d'un général dissident contre des groupes islamistes s'est écrasé mardi à Benghazi, dans l'est libyen, selon un témoin et une source militaire. Le pilote a sauté avec son parachute et il est sain et sauf, a précisé à l'AFP le général Sagr Al-Jerouchi, chef des opérations des forces aériennes loyales au général dissident à la retraite Khalifa Haftar.

  • Air Algérie: l'hypothèse météo jugée peu crédible par des experts
    AFP, 25/07/2014 17h49
    Le probable crash de l'avion d'Air Algérie, intervenu dans la nuit de mercredi à jeudi, n'a sans doute pas été provoqué par la masse orageuse située sur le passage de l'appareil, selon plusieurs experts en aviation.

  • Les dirigeants tunisiens promettent de "vaincre le terrorisme"
    AFP, 25/07/2014 17h46
    Les dirigeants tunisiens se sont de nouveau engagés vendredi à "vaincre le terrorisme", plus d'une semaine après la mort de 15 soldats dans une attaque et alors que le pays commémore l'assassinat il y a un an d'un député.

  • Cameroun: deux militaires tués par des islamistes nigérians à la frontière
    AFP, 25/07/2014 17h46
    Deux militaires camerounais ont été tués jeudi soir dans la région de l'Extrême-Nord au Cameroun au cours d'un affrontement avec des combattants islamistes du groupe nigérian Boko Haram qui ont attaqué un village frontalier, selon une source sécuritaire camerounaise.

  • Libye: nouveaux combats violents autour de l'aéroport de Tripoli
    AFP, 25/07/2014 17h46
    De nouveaux combats violents opposaient vendredi des milices rivales autour de l'aéroport international de Tripoli, cible de bombardements pour le 13e jour consécutif, selon un correspondant de l'AFP.

  • Somalie: Une députée, chanteuse réputée, abattue à Mogadiscio
    AFP, 23/07/2014 17h35
    Une députée somalienne et chanteuse de renom, Sado Ali Warsame, a été abattue mercredi à Mogadiscio, en même temps que son chauffeur, ont indiqué un responsable de la police et des témoins.

  • Nigeria : Au moins 25 morts dans un attentat suicide à Kaduna dans le nord
    AFP, 23/07/2014 17h34
    Au moins 25 personnes ont été tuées mercredi à Kaduna (nord) dans un attentat suicide qui visait un des dignitaires musulmans de la ville très critique du groupe islamiste Boko Haram, a rapporté la police.

  • Le chef de la lutte contre la drogue à l'ONU en visite à Libreville
    Xinhua, 08/07/2014 17h55
    Le représentant de l'Office des Nations Unies contre la drogue et les crimes (ONUDC), Ronan O' Laoire, est arrivée lundi à Libreville pour une visite de travail, a-t-on appris de source officielle gabonaise.

  • Rwanda : 14 enfants retrouvent leur famille
    APO, 08/07/2014 17h54
    Quatorze enfants de nationalité rwandaise ont été rapatriés depuis la République démocratique du Congo (RDC) vers le Rwanda, où ils ont retrouvé leur famille.

  • Centrafrique : "Pas d'avenir sans cessez-le-feu" estime Le Drian
    AFP, 08/07/2014 17h53
    Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian estime qu'"il n'y a pas d'avenir pour la Centrafrique s'il n'y a pas de cessez-le-feu" entre les différents groupes armés qui s'affrontent et multiplient les exactions contre la population.

  • Ouganda : Menace d'attaque "terroriste" à l'aéroport de Kampala
    AFP, 03/07/2014 16h56
    L'ambassade des Etats-Unis en Ouganda a mis en garde jeudi contre une "menace spécifique" d'attaque "terroriste" dans la soirée contre l'aéroport de la capitale Kampala.

  • Centrafrique : Les ex-rebelles Séléka toujours actifs
    AFP, 03/07/2014 16h55
    Les ex-rebelles centrafricains de la Séléka, contraints d'abandonner le pouvoir en janvier, mènent toujours des attaques meurtrières, amenant des habitants à dénoncer l'inertie des forces internationales censées les protéger.

  • Darfour : Le chef de l'ONU demande une enquête sur les allégations contre la MINUAD
    Xinhua, 03/07/2014 12h23
    Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon est très inquiet des récentes et sérieuses allégations exprimées contre l'Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD), selon une déclaration publiée mardi par le porte-parole de M. Ban.

  • Le Soudan du Sud menacé de famine dans les prochaines semaines
    AFP, 03/07/2014 12h08
    Le Soudan du Sud, déchiré par une guerre civile depuis fin 2013, risque d'être frappé par la famine dans les toutes prochaines semaines si une aide massive n'est pas mobilisée, ont alerté jeudi des agences humanitaires.

  • Un avion disparaît entre le Nigeria et le Cameroun
    PANA, 24/06/2014 16h02
    Un appareil de quatre places de la compagnie américaine Global Aviation avec à son bord un pilote de nationalité américaine a disparu entre Kano, au Nigeria et Douala, au Cameroun, a annoncé mardi la radio publique camerounaise CRTV. Parti de Kano à 18 h, l'avion devait rallier Libreville, au Gabon, vers 23 h, après une escale à Douala.

    Mais, l'appareil et son pilote ne sont pas arrivés à Douala, le dernier contact avec la tour de contrôle ayant eu lieu dans le Mongo, à deux heures de route de la capitale économique camerounaise. Les recherches entreprises par les autorités de l’Aviation civile au Cameroun sont jusqu’ici infructueuses et se poursuivent.

    Mais certains spécialistes perdent l’espoir de retrouver l’avion intact dans la mesure où, expliquent-ils, l’appareil volait à basse altitude et n’avait qu’une autonomie de cinq heures


  • Sahel : Un Mirage de l'armée française s'écrase au Niger, l'équipage indemne
    AFP, 10/06/2014 11h45
    Un Mirage 2000D des forces françaises au Sahel s'est écrasé lundi soir au Niger à la suite d'"une panne technique" et les deux membres d'équipage ont été récupérés sains et saufs, a indiqué mardi matin l'état-major des armées.

  • Paris veut rester le 1er partenaire économique de l'Algérie
    AFP, 10/06/2014 11h43
    Bousculée par la montée en puissance de la Chine, la France entend demeurer le principal partenaire économique de l'Algérie, a annoncé le chef de sa diplomatie, en visite à Alger, accompagné d'une importante délégation d'hommes d'affaires.

  • Kenya: un important imam modéré tué par balles à Mombasa
    AFP, 10/06/2014 11h40
    Un imam kényan, cheikh Mohamed Idris, figure influente de l'islam modéré et adversaire déclaré du radicalisme et du jihadisme, a été tué par balles tôt mardi à Mombasa, deuxième ville du Kenya, a annoncé le préfet du département, Nelson Marwa. L'assassinat n'a pas été revendiqué. Président du Conseil des imams et prédicateurs du Kenya (CIPK), ONG musulmane prônant le dialogue interreligieux et avec les autorités kényanes, cheikh Mohamed Idris officiait traditionnellement à la mosquée Sakina de Mombasa, dont des musulmans radicaux ont récemment pris le contrôle.

  • Menace de grève dans la métallurgie sud-africaine
    AFP, 05/06/2014 17h25
    Le très puissant syndicat sud-africain de la métallurgie a menacé jeudi de mettre plus de 200.000 ouvriers en grève après l'échec de négociations salariales avec le patronat, au risque de paralyser de nouveau la production automobile, l'un des piliers de l'industrie sud-africaine.

  • Cameroun: L'armée attaquée après la capture d'un membre de Boko Haram
    Xinhua, 30/05/2014 16h21
    Plusieurs soldats camerounais ont été blessés dans une attaque de la secte islamiste nigériane Boko Haram après la capture d'un membre de celle-ci mercredi soir à Kolofata, une localité de la région de l'extrême-nord limitrophe du Nigeria, selon une une source de l'armée camerounaise à Yaoundé.

  • Attaque contre une église à Bangui: un acte terroriste selon la présidente
    AFP, 30/05/2014 15h55
    La présidente centrafricaine de transition, Catherine Samba Panza, a qualifié ce vendredi d'acte terroriste l'attaque contre une église de Bangui qui a fait 17 morts mercredi et provoqué une nouvelle flambée de violences dans la capitale Bangui.

  • Nigeria: deux émirs locaux enlevés par des activistes de Boko Haram
    Xinhua, 30/05/2014 15h54
    Des hommes armés, activistes présumés de Boko Haram, ont enlevé deux émirs éminents dans l'Etat de Borno, bastion du groupe situé dans le nord-est du Nigeria, a annoncé ce vendredi à Xinhua un responsable de sécurité.

  • L'UE appelle à restaurer le calme et l'ordre en République centrafricaine
    Xinhua, 30/05/2014 15h54
    L'Union européenne (UE) a appelé hier jeudi soir toutes les parties centrafricaines à "contribuer à restaurer le calme et l'ordre et assurer la protection des civils", vu la poursuite des violences dans ce pays d'Afrique centrale.

  • Centrafrique: deux morts à Bangui, les forces internationales sur le point de riposter
    AFP, 30/05/2014 15h53
    Plusieurs marches ont rassemblé des milliers de manifestants vendredi matin dans une capitale paralysée où il n'y a aucune circulation et où les boutiques ont fermé.

  • Lycéennes enlevées : Négociations entre le Nigeria et des proches de Boko Haram
    AFP, 27/05/2014 17h28
    L'ex-président nigérian Olusegun Obasanjo a rencontré des intermédiaires de Boko Haram pour tenter de négocier la libération d'environ 200 lycéennes kidnappées par le groupe islamiste armé mi-avril, a indiqué mardi à l'AFP une source proche de ces pourparlers.

  • Sierra Leone : Le virus Ebola fait un mort (ministère de la Santé)
    Xinhua, 26/05/2014 17h30
    Le ministère de la Santé de la Sierra Leone a confirmé lundi qu'une personne était morte du virus Ebola dans la région est du pays, près de la frontière guinéenne.

  • Afrique du Sud : Zuma annonce son nouveau cabinet
    Xinhua, 26/05/2014 17h29
    Le président sud-africain Jacob Zuma, récemment réélu pour un nouveau quinquennat, a nommé l'ancien vice-ministre Nhlanhla Nene ministre des Finances de son nouveau cabinet, ce qui fait de lui le premier noir du pays en charge de ce portefeuille.

  • Le Niger et Areva signent un accord sur les mines d'uranium
    AFP, 26/05/2014 17h27
    Le gouvernement du Niger et le géant français du nucléaire Areva ont annoncé lundi avoir signé, après dix-huit mois d'âpres négociations, l'accord renouvelant le contrat d'exploitation de deux mines d'uranium, en vigueur depuis des décennies.


  • Amnesty appelle le Tchad à rouvrir sa frontière avec la Centrafrique
    AFP, 14/05/2014 17h47
    Amnesty International a appelé mercredi le Tchad à revenir sur sa décision de fermer sa frontière avec la Centrafrique, mettant en garde contre les "conséquences dramatiques" d'une telle mesure pour les civils qui fuient les violences dans leur pays.

  • Le corps de Camille Lepage ramené mercredi à Bangui, Paris ouvre une enquête
    AFP, 14/05/2014 17h45
    La dépouille de la journaliste française Camille Lepage, 26 ans, tuée lors d'un reportage en brousse en Centrafrique avec les milices anti-balaka, est arrivé mercredi à Bangui, où une enquête est en cours pour connaître les circonstances exactes de sa mort.

  • Gabon : L'ambassadeur du Togo au Gabon retrouvé mort dans sa voiture
    Xinhua, 12/05/2014 17h43
    L'ambassadeur du Togo au Gabon, Essohanam Adewui, a été retrouvé mort dans sa voiture noyée dans la mer au débarcadère de Michel Marine, un petit port de plaisance et de tourisme de Libreville, a-t-on appris samedi de source proche de la mission diplomatique togolaise à Libreville.

  • Le Tchad ferme sa frontière avec la Centrafrique
    AFP, 12/05/2014 17h42
    Le Tchad ferme sa frontière avec la Centrafrique, déchirée par les violences depuis plus d'un an, a annoncé ce lundi la présidence tchadienne, à l'occasion d'une tournée du président Idriss Déby Itno dans le sud du pays.

  • Afrique du Sud : Zuma, président candidat malgré les huées et scandales
    AFP, 06/05/2014 12h13
    Devant le monde entier, Jacob Zuma a été hué par la foule pendant la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela en décembre. Mais le président sud-africain semble indéboulonnable, survivant aux scandales année après année, grâce à sa mainmise sur l'ANC.

  • Li Keqiang vante les technologies chinoises dans les transports ferroviaires et l'aéronautique en Afrique
    Xinhua, 06/05/2014 12h13
    Dans un grand hall d'exposition au siège de l'Union africaine (UA), quatre trains de fabrication chinoise - un train à grande vitesse et trois locomotives - et 10 modèles d'avion étaient exposés lundi.

  • Centrafrique : Attaque d'un détachement français, des rebelles tués
    AFP, 06/05/2014 12h12
    Des combats ont opposé lundi au nord-ouest de la Centrafrique un détachement de la force française Sangaris et une colonne lourdement armée qui a attaqué et dont plusieurs éléments ont été tués, a indiqué mardi l'état-major à Paris.

  • Centrafrique : Un journaliste tué dans des violences intercommunautaires
    AFP, 02/05/2014 17h33
    Un journaliste centrafricain a été tué et un autre grièvement blessé après avoir été attaqués à leurs domiciles dans la nuit de mardi à mercredi, marquée par des tirs nourris et des violences dans la capitale Bangui, a-t-on appris jeudi de source policière.

  • L'ONU confirme le déploiement des casques bleus en RCA en septembre prochain
    Xinhua, 02/05/2014 17h33
    Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, a affirmé mercredi à Brazzaville que l'ONU enverra au mois de septembre ses casques bleus en République centrafricaine (RCA) en remplacement des troupes de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (MISCA) opérant sous l' égide de l'Union africaine (UA).

  • Le Tchad est un acteur incontournable de la crise centrafricaine (ONU)
    Xinhua, 02/05/2014 17h33
    Le Tchad est un acteur incontournable de la grave crise sociopolitique qui se déroule depuis plusieurs mois en République Centrafricaine (RCA), a déclaré à Xinhua, jeudi à N'Djaména, capitale tchadienne, M. Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix.

  • RDC : la MONUSCO "profondément touchée" par le drame de Kikwit
    Xinhua, 28/04/2014 18h33
    La Mission de l'ONU pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO) s'est déclaré "profondément touchée " par la bousculade survenue dans la nuit de jeudi à vendredi au stade de Kikwit, dans la province du Bandundu (ouest), qui a fait 14 morts, selon un communiqué de l'ONU parvenu dimanche à Xinhua.

  • 20 % des Africains seraient menacés de faim en 2050 selon des experts
    JDK, 24/04/2014 16h45
    20% des Africains seraient menacés de faim en 2050, selon Odile Ano, une experte des questions environnementales, citant des prévisions de la Banque africaine de développement (BAD).

  • Mali: nouvelle inculpation pour Amadou Sanogo, chef des putschistes de 2012
    AFP, 24/04/2014 16h40
    Le meneur du coup d'Etat militaire de mars 2012 ayant plongé le Mali dans le chaos, Amadou Sanogo, déjà accusé de "complicité d'enlèvement", a été en début de semaine inculpé de "complicité d'assassinat", ont indiqué ce jeudi des sources judiciaires.

  • Côte d'Ivoire: le gouvernement apporte de l'aide aux rapatriés de Centrafrique
    Xinhua, 24/04/2014 16h39
    Le gouvernement ivoirien a fait don de matériel humanitaire d'une valeur de 60 millions de francs CFA aux ressortissants ivoiriens rapatriés de la République Centrafricaine, en proie à des violences intercommunautaires.

  • Soudan du Sud: les rebelles nient des massacres malgré des accusations accablantes
    AFP, 23/04/2014 09h53
    Les rebelles sud-soudanais menés par l'ancien vice-président Riek Machar ont nié hier mardi avoir massacré des centaines de civils en reprenant la localité septentrionale de Bentiu, malgré des accusations accablantes de l'ONU en ce sens.

  • Le Kenya va reprendre les exportations de viande vers les pays du Golfe
    Xinhua, 23/04/2014 09h52
    Le Kenya compte reprendre les exportations de viande vers les Etats du Golfe, a hier indiqué mardi un officiel du gouvernement. Selon Khadijah Kassachoon, secrétaire chargée du Bétail, le Kenya a reçu l'approbation des Emirats arabes unis d'exporter de la viande. Elle a expliqué que la création de zones sans maladie a contribué considérablement à améliorer la santé du bétail kényan.

    D'après les données officielles, le secteur du bétail contribue à plus de 10 % du Produit Intérieur Brut du pays.


  • La Banque mondiale approuve un prêt pour le Nigeria afin d'améliorer le service de l'eau
    Xinhua, 23/04/2014 09h36
    La Banque mondiale a approuvé un prêt de 250 millions de dollars américains pour le Nigeria, visant à améliorer l'accès aux services d'approvisionnement en eau dans le pays d'Afrique de l'Ouest, a déclaré hier mardi un porte-parole de la Banque mondiale.

  • Somalie : Un législateur tué à Mogadiscio, le 2e en 24 heures
    Xinhua, 22/04/2014 17h36
    Des hommes armés ont abattu un législateur somalien mardi à Mogadiscio, la capitale de la Somalie. Il s'agit du second événement de ce type dans le pays depuis 24 heures, ont rapporté les médias officiels.

  • Soudan du Sud: Les rebelles nient avoir massacré des civils
    AFP, 22/04/2014 17h36
    Les rebelles sud-soudanais menés par l'ancien vice-président Riek Machar ont nié mardi avoir massacré de centaines de civils en reprenant la localité septentrionale de Bentiu, malgré des accusations accablantes de l'ONU en ce sens.

  • Tunisien enlevé en Libye: Tunis n'accepte pas de négocier sous la pression
    AFP, 22/04/2014 17h36
    Les autorités tunisiennes ont affirmé mardi qu'elles n'accepteraient jamais de négocier sous la pression, en réaction à l'enlèvement le 21 mars d'un employé de l'ambassade de Tunisie à Tripoli.

  • Soudan du Sud: au moins 58 morts et 100 blessés dans l'attaque d'une base de l'ONU jeudi
    AFP, 18/04/2014 16h36
    Au moins 58 personnes ont été tuées et plus d'une centaine blessées jeudi lors de l'attaque d'une base de l'ONU au Soudan du Sud, où des milliers de civils ont trouvé refuge, a annoncé vendredi l'ONU dans un nouveau bilan.

  • Côte d'Ivoire: un puits de pétrole "très prometteur" découvert dans le sud-ouest du pays
    Xinhua, 18/04/2014 16h36
    Un puits de pétrole "très prometteur" a été découvert en eaux profondes dans le bassin de San Pedro, au sud-ouest de la Côte d'Ivoire selon le groupe français Total dans un communiqué.

  • Algérie: Bouteflika en passe d'être réélu pour un 4ème mandat
    AFP, 18/04/2014 16h35
    Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie, était en passe jeudi soir de remporter un quatrième mandat à l'issue d'un scrutin qui n'a attiré que la moitié des électeurs et qui semblait joué d'avance.

  • Sénégal: Karim Wade, en prison depuis un an, bientôt fixé sur son sort
    AFP, 16/04/2014 17h20
    La justice sénégalaise doit décider jeudi au plus tard du sort de Karim Wade, fils et ancien ministre de l'ex-président Abdoulaye Wade, en détention préventive depuis un an pour enrichissement illicite présumé.

  • Les Algériens élisent jeudi leur président, sous haute surveillance
    AFP, 16/04/2014 17h18
    Les Algériens doivent élire jeudi leur président lors d'un scrutin placé sous haute surveillance et pour lequel le sortant Abdelaziz Bouteflika apparaît comme le favori face à Ali Benflis qui a multiplié les mises en garde contre la fraude.

  • L'Afrique veut mieux contrôler maladies et médicaments
    AFP, 16/04/2014 17h16
    Des pays africains ont appelé mercredi à Luanda à une meilleure coordination afin de mettre en oeuvre l'accès aux soins pour tous sur le continent, ce qui devrait passer par la création d'agences de contrôle des maladies et des médicaments.

  • Procès Pistorius: l'ancien athlète pilonné par le procureur
    ATS, 11/04/2014 17h50
    Le procureur a accusé vendredi Oscar Pistorius d'avoir délibérément assassiné sa petite amie Reeva Steenkamp le 14 février 2013, ne croyant pas un mot de sa version des faits. Selon les dires de l'ancien athlète, ce dernier pensait tirer sur un cambrioleur caché dans les toilettes. Le procès se poursuit.

  • Soudan du Sud : Situation humanitaire critique à l’approche de la saison des pluies
    APO, 11/04/2014 17h49
    Quatre mois après le début du conflit, les besoins humanitaires ne cessent d’augmenter au Soudan du Sud. Des centaines de milliers de personnes ont été déplacées, et des dizaines de milliers ont besoin de soins médicaux. Les combats incessants qui se tiennent dans plusieurs régions et l’approche de la saison des pluies sont sources d’inquiétude pour le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

  • Trois ans de prison pour 77 manifestants pro-Morsi
    MENA, 12/03/2014 09h06
    La justice égyptienne a condamné mardi à trois ans de prison 77 partisans du président déchu Mohamed Morsi accusés d'avoir participé à des émeutes et des violences, selon l'agence de presse officielle MENA.

  • Centrafrique: L'ONU commence son investigation sur les violations des droits de l'Homme
    AFP, 11/03/2014 09h33
    Une commission des Nations Unies va commencer à enquêter ce mardi en Centrafrique sur les violations des droits de l'Homme dans ce pays livré depuis près d'un an au chaos et aux tueries entre musulmans et chrétiens.

  • Tchad: Appel à la grève dans un consortium chinois de prospection pétrolière
    AFP, 11/03/2014 09h32
    Les syndicats de salariés tchadiens d'un consortium chinois d'exploration pétrolière opérant dans le sud du Tchad ont appelé dimanche à une grève reconductible pour obtenir des augmentations de salaires, a-t-on appris de source syndicale.

  • Tunisie: levée de l'état d'urgence en vigueur depuis 2011
    RFI, 06/03/2014 13h26
    La présidence tunisienne annonce ce jeudi dans un communiqué la levée de l'état d'urgence, en vigueur depuis la révolution de janvier 2011. Le communiqué précise que le président Moncef Marzouki, également commandant en chef des forces armées, a signé un décret officialisant cette décision sur tout le territoire à partir du 5 mars 2014.

  • Michel Thierry Atangana est de retour en France
    RFI, 28/02/2014 11h03
    Libéré ce 24 février après avoir passé 17 ans en prison au Cameroun, Michel Thierry Atangana qui travaillait dans un grand groupe privé en France comme cadre financier, est arrivé ce vendredi matin à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, au nord de Paris. Il était accusé de détournement de fonds publics, des faits qu’il a toujours niés.

  • Somalie : une voiture piégée fait 10 morts
    Xinhua, 28/02/2014 10h54
    Au moins dix personnes ont été tuées et 12 autres blessées, jeudi 27 février, lorsqu'une voiture piégée a explosé devant un restaurant situé près de l'Agence somalienne de renseignement et de sécurité dans la capitale Mogadiscio, alors que les militants multiplient les attaques dans la ville, a annoncé la police.

  • Hollande a quitté le Nigeria pour la Centrafrique
    AFP, 28/02/2014 10h41
    M. Hollande, qui se rend ce vendredi matin, pour la deuxième fois dans la capitale centrafricaine en moins de trois mois, doit s’adresser aux troupes françaises engagées dans l'opération Sangaris depuis le 5 décembre et s'entretenir ensuite au Palais présidentiel avec la présidente par intérim de Centrafrique Catherine Samba Panza.

  • Le président François Hollande pourrait faire une halte en Centrafrique vendred
    Ouest France, 26/02/2014 14h59
    Le chef de l'Etat avait déjà effectué le 10 décembre une visite surprise aux troupes françaises engagées dans ce pays, cinq jours après le déclenchement de l'opération Sangaris. Il pourrait y revenir ce vendredi, au retour d'un déplacement au Nigeria, d'après une source diplomatique.

  • Afrique de l'Ouest : instauration prochaine d'une carte d'identité biométrique
    Xinhua, 26/02/2014 14h23
    Les ministres en charge de la Sécurité des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sont en réunion depuis mardi 25 février à Niamey en vue de l'adoption d'une carte d'identité biométrique comme document de voyage au sein de l'espace.

  • Nigeria : 59 morts dans l'attaque d'un pensionnat par Boko Haram
    RTS.ch, 26/02/2014 10h00
    L'attaque d'un pensionnat par des miliciens de la secte islamiste Boko Haram au dans le Nord-est du Nigeria, dans la nuit du lundi 24 au mardi 25 février, a causé la mort de 59 élèves, âgés de 11 à 18 ans.

  • Egypte : Un nouveau Premier ministre après la démission du gouvernement
    AFP, 26/02/2014 09h40
    Ibrahim Mahlab, un cacique du parti du président déchu Hosni Moubarak, a été nommé mardi nouveau Premier ministre de l'Egypte, au lendemain de la démission du gouvernement nommé par l'armée après la destitution en juillet de l'islamiste Mohamed Morsi.

  • Egypte : démission du gouvernement installé par l'armée
    RFI, 25/02/2014 10h09
    L'élection présidentielle approche. Dans cette perspective, le gouvernement installé après la destitution de l'islamiste Mohamed Morsi a démissionné ce lundi 24 février. Le Premier ministre Hazem el-Beblawi a annoncé à la télévision d'Etat sa démission et celle de son équipe gouvernementale.



  • Sierra Leone : découverture d'un diamant de 153 carats
    Xinhua, 25/02/2014 10h03
    Un diamant de 153 carats, évalué à plus de 6 millions de dollars, a été découvert le long de la rivière Moinde dans l'est de la Sierra Leone en fin de semaine dernière, a rapporté lundi l'Agence nationale des ressources minérales (NMA).

  • Corruption au Malawi: 30 millions de dollars évaporés en six mois
    AFP, 25/02/2014 10h02
    Trente millions de dollars, c'est l'ampleur des sommes détournées dans les finances publiques du Malawi en seulement six mois, a révélé lundi soir un audit très attendu sur le scandale de corruption qui secoue le pays avant les élections générales.


  • Centrafrique : le Parlement vote sur la prolongation de l'opération Sangaris
    AFP, 25/02/2014 10h00
    Le Parlement se prononce ce mardi 25 février sur la prolongation de l'opération Sangaris en Centrafrique. La mort accidentelle dimanche d'un troisième soldat français en RCA est venue rappeler que la situation est beaucoup plus complexe que prévu lors du lancement de l'intervention, début décembre.

  • Ouganda : la loi anti-homosexualité promulguée
    afrik.com, 24/02/2014 15h08
    Le président ougandais, Yoweri Museveni, a promulgué ce lundi 24 février la loi anti-homosexualité controversée, selon l’AFP. Un porte parole de la présidence a déclaré que "la loi entre de ce fait en vigueur".

  • Mali: deux fosses communes découvertes aux environs de Kati
    RFI, 24/02/2014 10h19
    Cinq corps de personnes en tenues militaires ont été découverts dimanche 23 février 2014 dans la soirée, dans deux fosses communes aux environs de Kati, une ville de garnison proche de Bamako et qui était le fief de l'ancienne junte au pouvoir. Les recherches sont supervisées par le juge Yaya Karembé. Ce dernier instruit l'affaire du charnier découvert en décembre dernier dans le même secteur. Les recherches doivent se poursuivre ce lundi.

  • Ouganda : L’Archevêque Desmond Tutu plaide pour les homosexuels
    Mensah, koaci.com, 24/02/2014 10h18
    L'Archevêque anglican sud-africain, Desmond Tutu, a lancé un appel le dimanche 23 février au Président ougandais Yoweri Museveni, lui demandant de ne pas promulguer la loi anti-homosexualité qui prévoit des peines d’emprisonnement pour les contrevenants.

  • Algérie : fin du suspense, Bouteflika candidat
    RFI, 24/02/2014 10h12
    Le président Bouteflika, 76 ans, au pouvoir depuis 15 ans, est officiellement candidat à l'élection présidentielle d’avril 2014. Son Premier ministre, Abdelmalek Sellal, l’a annoncé samedi 22 février à Oran, avant que la présidence ne le confirme. Pourtant malade, Abdelaziz Bouteflika, briguera un quatrième mandat.

  • La France dans une phase décisive du procès sur le génocide au Rwanda
    AFP, 24/02/2014 10h08
    Le premier procès jamais organisé en France sur le génocide au Rwanda, qui a fait 800.000 morts en 100 jours en 1994, entre lundi dans une phase décisive, avec l'audition des témoins directs des faits reprochés à l'accusé, Pascal Simbikangwa.

  • Nigeria : 13 morts dans une attaque dans le centre du pays
    Xinhua, 21/02/2014 10h28
    Au moins 13 personnes dont neuf enfants, deux femmes et deux hommes ont été tuées et cinq autres blessées jeudi matin, dans une attaque des hommes armés inconnus sur un village dans l'Etat du Plateau, dans le centre du Nigeria, ont annoncé des responsables locaux. Habila Dung, un responsable des autorités locales a indiqué que l'attaque a eu lieu vers 01H00 heure locale.

  • Centrafique : Ban Ki-moon veut envoyer 3000 hommes supplémentaires
    RFI, 21/02/2014 10h24
    Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a demandé, jeudi après-midi, un renfort de 3000 hommes en Centrafrique. Il estime que les troupes françaises et africaines déjà sur place ne sont pas suffisantes. Il a présenté ce plan devant le Conseil de sécurité un plan d’urgence pour la Centrafrique.

  • Sénégal : un partenariat à long terme avec la Chine
    Xinhua, 21/02/2014 10h17
    La Chine et le Sénégal ont décidé jeudi d'établir un partenariat d'amitié et de coopération à long terme lors de la rencontre entre le président chinois Xi Jinping et son homologue sénégalais Macky Sall. Ils s’engagent à promouvoir les échanges culturels et entre les peuples, à renforcer la compréhension et la confiance mutuelles et à se soutenir mutuellement sur les questions ayant trait à leurs intérêts clés et principales préoccupations.

  • Caricatures du prophète : un Tunisien emprisonné gracié
    AFP, 20/02/2014 10h03
    La présidence tunisienne a annoncé hier, la grâce d'un jeune emprisonné depuis 2012 pour la diffusion de dessins jugés blasphématoires, mais la libération de celui que des ONG considèrent comme le premier prisonnier d'opinion de l'ère postrévolutionnaire est incertaine.

  • Bangui paralysé, entre violences et désillusion
    Libération, 20/02/2014 10h01
    Les habitants de Bangui, la capitale centrafricaine, ont connu mercredi 17 février, une nouvelle matinée de violences. Un début de journée ponctué de tirs à l’arme lourde et d’explosions dans plusieurs quartiers, notamment près de l’aéroport, dont l’accès était bloqué par une multitude de barricades érigées par les jeunes du quartier et des membres des milices chrétiennes anti-balaka. Huit personnes auraient été tuées et une vingtaine blessées, selon une source médicale.


  • Sénégal : Macky Sall se rend dans l’Empire du milieu
    afrik.com, 20/02/2014 09h56
    Macky Sall a entamé mercredi 19 février, une visite de plusieurs jours en Chine. Il rencontre notamment ce jeudi le président de la République, Xi Jinping. Les échanges commerciaux entre les deux pays sont au centre de la visite du chef d’Etat sénégalais qui veut équilibrer sa balance commerciale. Macky Sall est le premier chef d’Etat africain invité par le nouveau Président chinois.

  • Lybie : les citoyens aux urnes pour élire leur Assemblée constituante
    AFP, 20/02/2014 09h53
    Les Libyens votent ce jeudi 20 février, sans engouement pour le choix d'une soixantaine de membres ayant pour mission de rédiger une Constitution qui doit mettre de l'ordre dans les institutions de l'Etat, ébranlées par 40 ans de dictature du régime de Mouammar Kadhafi.

  • Cameroun : le Français Michel Thierry Atangana serait bientôt libéré
    RFI, 19/02/2014 10h20
    Ce Français d'origine camerounaise avait été condamné à 15 ans de prison en 1997 puis à nouveau à 20 ans l'an dernier. Officiellement l'homme d'affaires était poursuivi pour corruption tout comme Titus Adzoa, un ancien proche du président Biya, mais qui s'était présenté contre lui. Les deux hommes seraient finalement libérés dans le cadre d'un décret signé, hier mardi, par le président camerounais et qui gracierait sous conditions plusieurs détenus.

  • Gabon : présentation du rapport sur la stratégie de lutte contre la pauvreté
    agpgabon, 19/02/2014 10h17
    Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba a présenté mardi 18 février, à Libreville, aux leaders politiques de la majorité et de l’opposition, le rapport sur la stratégie de lutte contre la pauvreté au Gabon, élaboré par la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la famille.


  • Guinée : 2 morts et 33 blessés lors de manifestations à Conakry
    RFI, 19/02/2014 10h09
    2 personnes ont été tuées et au moins 33 légèrement blessées lors d'émeutes, à Conakry, ce mardi 18 février. Ces violences ont eu lieu à la suite du manque chronique de courant électrique en Guinée. Des milliers de jeunes gens ont laissé éclater leur colère dans plusieurs quartiers de la banlieue de Conakry où les forces de l'ordre, déployées en masse, ont affronté les manifestants.

  • Ouganda : la loi anti-homosexualité promulguée
    afrik.com, 18/02/2014 10h21
    Après avoir dans un premier temps refusé de promulguer mi-janvier une nouvelle loi durcissant considérablement la répression des personnes homosexuelles, le Président ougandais, Yoweri Museveni, la signera finalement. C’est ce qu’a annoncé lundi 17 février le porte-parole du gouvernement, Ofwono Opondo.


  • Opération Sangaris : Bangui milite pour une prolongation jusqu'en 2015
    AFP, 18/02/2014 10h18
    La présidente de la transition centrafricaine, Catherine Samba-Panza, a déclaré lundi 17 février devant une délégation de dix parlementaires français en visite en Centrafrique, qu'elle souhaitait que l’intervention française soit prolongée jusqu’aux élections prévues en février 2015.


  • RCA: ouverture de la fosse commune découverte à Bangui
    RFI, 18/02/2014 10h12
    La fosse commune découverte dans le camp militaire du régiment de soutien situé dans le quartier des 200 Villas, a été ouverte lundi 17 février le matin, grâce aux moyens techniques de Sangaris et de la Misca. Treize cadavres, certains les mains liées, ont été découverts, explique Ghislain Gresenguet, le procureur de la République qui a participé à l'opération. Ce camp était utilisé par les combattants de l'ex-rébellion Seleka.


  • Arche de Zoé: la cour d’appel de Paris rend sa décision ce vendredi
    RFI, 14/02/2014 12h27
    La cour d’appel de Paris s’apprête à rendre sa décision, ce vendredi 14 février, concernant le président de L’Arche de Zoé, Eric Breteau, et sa compagne Emilie Lelouch. Ils avaient été condamnés à deux ans de prison ferme lors du premier procès pour avoir essayé d’évacuer du Tchad des enfants présentés comme des orphelins du Darfour.


  • Dix millions de dollars de l'ONU pour l'aide humanitaire à la Centrafrique
    APA, 14/02/2014 12h26
    Un supplément de dix millions de dollars tirés du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) a été décaissé en vue de soutenir les opérations d'aide humanitaire d'urgence en République centrafricaine, a annoncé la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires. Selon Valérie Amos qui s'exprimait jeudi 13 février, il s'agit là de la deuxième allocation de 10 millions de dollars du CERF pour l'intervention humanitaire en République centrafricaine depuis décembre 2013.

  • Le Niger relance sa filière de l'or blanc (officiel)
    Xinhua , 14/02/2014 12h26
    Dans le cadre de la mise en œuvre de l'initiative "3N" (Les Nigériens nourrissent les Nigériens), du président nigérien Mahamadou Issoufou, le gouvernement nigérien envisage cette année 2014, la relance de la culture cotonnière dans la région de Dosso (ouest).

  • Soudan : L'ONU appelle à un cessez-le-feu pour le début des négociations de paix
    AFP, 13/02/2014 17h45
    L'ONU a exhorté gouvernement et rebelles soudanais qui devaient entamer des négociations de paix jeudi à Addis Abeba à parvenir à un cessez-le-feu immédiat pour permettre l'accès humanitaire à plus d'un million de civils affectés par le conflit.

  • Mali: Rencontres préparatoires à des négociations de paix
    AFP, 13/02/2014 17h40
    Des rencontres préparatoires à des négociations de paix avec les groupes armés, en vue du règlement du conflit dans le nord du Mali, doivent débuter jeudi à Bamako, avec des représentants de la communauté touareg, du gouvernement malien et de l'ONU, selon un document officiel obtenu par l'AFP.

  • Tchad: les centres hospitaliers manquent cruellement de sang
    Xinhua, 13/02/2014 17h35
    Les centres hospitaliers du Tchad manquent cruellement de sang, a déclaré ce jeudi à Xinhua Dr M'Banga Djimadoum, directeur général du Centre national de transfusion sanguine (CNTS), en marge d'une formation de pairs éducateurs sur la sensibilisation et le don volontaire de sang qui se tient dans la capitale tchadienne.

  • Afrique du Sud : un nouveau timbre à l'effigie de Nelson Mandela
    RFI, 12/02/2014 15h20
    L’Afrique du Sud a émis un nouveau timbre commémoratif à l’effigie de Nelson Mandela. Le timbre est sorti mardi 11 février, date anniversaire de la libération de l’ancien président, il y a 24 ans jour pour jour de la prison de Robben Island.

  • Algérie: le crash d'un avion militaire fait 77 victimes
    RFI, 12/02/2014 10h44
    Un avion militaire algérien s'est écrasé à Oum El Bouaghi le mardi 11 février 2014, dans une zone montagneuse de l’est de l'Algérie. Le crash a fait 77 victimes et un rescapé, selon le ministère algérien de la Défense cité par l'agence APS.

  • Éthiopie : les belligérants sud soudanais s'engagent à mettre fin au conflit
    apanews, 12/02/2014 10h33
    Les deux belligérants du conflit qui secoue le Soudan du Sud depuis deux mois ont exprimé mardi 11 février leur volonté d’engager des discussions sérieuses pour mettre un terme aux hostilités.Cette promesse a été faite à Addis-Abeba, au second jour du deuxième round des pourparlers négociés pat l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

  • Tchad : un ancien ministre impliqué dans une affaire de détournement et de corruption
    Xinhua, 12/02/2014 10h15
    L'ancien ministre tchadien de la Justice, Me Jean-Bernard Padaré, a été mis en cause pour détournement et corruption sur les fonds prévus pour le financement de l'archivage et la conservation des documents de l'ex-Direction de la Documentation et de la Sécurité (DDS, police politique de l'ancien dictateur Hissène Habré), a appris Xinhua mardi 11 février, d'une source officielle.

  • Brazzaville : création d’une fondation pour la paix
    CONGOSITE, 12/02/2014 10h11
    Le chef de l’Etat congolais a annoncé le 11 février 2014 à Brazzaville, la création d’une fondation pour la paix, au cours d’une cérémonie célébrant le 25ème anniversaire du protocole de Brazzaville ayant conduit à l’indépendance de la Namibie et à la libération de Nelson Mandela.

  • Burundi : fortes intempéries à Bujumbura
    RFI, 11/02/2014 10h18
    Plus de 50 personnes sont mortes et une centaine ont été blessées, après les pluies diluviennes qui se sont abattues dans la nuit de dimanche 9 à lundi 10 février 2014 au Burundi a annoncé le ministre de la Sécurité publique, le général Gabriel Nizigama à Bujumbura.

  • Egypte: sabotage d'un gazoduc dans le Sinaï Nord
    Xinhua, 11/02/2014 09h53
    Des assaillants inconnus ont fait exploser un gazoduc dans une ville égyptienne dans le gouvernorat du Sinaï Nord tôt ce mardi 11 février, selon Xinhua citant une source anonyme. Le gazoduc achemine du gaz naturel en Jordanie et à certaines usines à gaz dans le Sinaï et les assaillants sont soupçonnés d'être des partisans extrémistes du président islamiste déchu Mohamed Morsi, selon la même source.

  • Mali : Un responsable du Mujao dit avoir enlevé une équipe du CICR
    AFP, 11/02/2014 09h46
    Un responsable du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a affirmé ce mardi 11 février à l'AFP, avoir enlevé dans le nord du Mali une équipe du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), dont cette ONG avait indiqué être sans nouvelles depuis le 8 février.

  • Centrafrique: 11 morts à Bangui, dont un parlementaire
    Tv5monde, 10/02/2014 10h00
    Au moins 11 personnes, dont un parlementaire, ont été tuées lors de violences accompagnées de pillages à grande échelle dimanche 9 février à Bangui, au moment où le ministre français de la Défense a débuté au Tchad une nouvelle tournée largement dédiée à la Centrafrique.


  • Egypte : les Frères musulmans accusés d'avoir formé une branche armée
    RFI, 10/02/2014 09h58
    Le ministère égyptien de l’Intérieur a annoncé dimanche 9 février le démantèlement d’une cellule terroriste appartenant à la branche armée de la Confrérie des Frères musulmans. Cinq personnes ont été arrêtées et neuf autres sont recherchées pour attentat contre un barrage policier qui a fait cinq morts en début de semaine.


  • Tchad: retour au pays pour l’ex-rebelle Mahamat Nour
    RFI, 07/02/2014 10h57
    L'ancien rebelle Mahamat Nour Abdelkerim est rentré à Ndjamena, jeudi soir 6 février. Il avait failli renverser Idriss Déby en avril 2006 à la tête de son mouvement, le Fuc, le Front uni pour le changement. Il était ensuite devenu ministre de la Défense, nommé par le président Déby en 2007 avant de partir à nouveau vivre en exil, à Dubaï.


  • Journée mondiale de lutte contre l'excision
    La voix de l'Amériqu, 07/02/2014 10h36
    L’UNICEF établit le bilan de la Journée mondiale de lutte contre les mutilations génitales féminines (MGF), célébrée chaque année le 6 février et constate une baisse généralisée de ces pratiques néfastes. Néanmoins il reste beaucoup à faire, ajoute l’organisation onusienne, qu’il s’agisse du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie ou encore de l’Ethiopie et de l’Egypte.


  • Youssou Ndour: 2 concerts géants prévus à Conakry
    Afriquinfos, 07/02/2014 10h23
    La super star sénégalaise Youssou Ndour s’envolera fin février pour Conakry avec son orchestre « La Super Etoile de Dakar » pour y jouer les 28 février et 1er mars au Palais du Peuple de Conakry, situé au centre de la capitale, et dans un hôtel de Conakry.


  • Cameroun: la France offre plus de 312 milliards de FCFA pour l'aménagement de Douala
    APA, 06/02/2014 14h55
    L’ambassadrice de France au Cameroun, Christine Robichon a indiqué ce jeudi au cours d’une visite des chantiers financés par l’Hexagone que, l’enveloppe de la France au titre de dons et prêts pour l’aménagement de la métropole économique camerounaise de Douala s’élève à 312 milliards de francs CFA jusqu'en 2016.

  • Congo: 379 milliards de CFA pour la construction du complexe sportif des Jeux africains
    Journaldebrazza.com, 06/02/2014 11h01
    Le président de la République du Congo Denis Sassou NGuesso a procédé le mardi 4 février 2014 à Brazzaville, au lancement officiel des travaux de construction du plus grand complexe sportif du Congo. Ce complexe évalué à 379 milliards 845 millions de Francs CFA, abritera en 2015 les 11èmes jeux africains prévus dans la capitale congolaise.

  • RCA: des soldats tchadiens de la Misca jouent un double jeu d'après une ONG
    RFI, 06/02/2014 10h59
    L’ONG Human Rights Watch et de nombreux témoignages recueillis accusent des soldats tchadiens de la Misca - la force africaine déployée en Centrafrique - de participer à une opération de paix tout en prenant parti pour un camp.


  • Kenya: la police découvre un engin explosif dans une école à Mombasa
    Xinhua, 06/02/2014 10h53
    Les agents de sécurité du Kenya opérant dans la ville côtière de Mombasa sont en état d'alerte après qu'un engin explosif improvisé a été trouvé hier mercredi dans une école locale. Selon le commandant de la police divisionnaire de Likoni Robert Mureithi, des hommes inconnus ont lancé un engin explosif dans une école primaire dans la région de Likoni à Mombasa qui a explosé à l'intérieur de l'école, sans faire de blessés.

  • Côte d'Ivoire: début de distribution de la carte d'identité biométrique de réfugié
    apanews, 05/02/2014 10h15
    Les autorités ivoiriennes ont commencé à distribuer quelque 15 000 cartes d’identité biométriques de réfugiés, valant titre de séjour en Côte d’Ivoire, a appris APA ce mercredi de source officielle dans la capitale économique ivoirienne.


  • Grève des mineurs en Afrique du Sud : les négociations patinent, la tension monte
    RFI, 05/02/2014 10h14
    Les négociations ont repris le 4 février 2014 pour tenter de trouver une issue à la grève dans les mines de platine. La grève est dans sa 2e semaine et le secteur est presque totalement paralysé. Quelque 80000 mineurs ont cessé le travail, à l’appel d’un petit syndicat radical Amcu, qui exige des salaires plus élevés.


  • L'Ouganda déploie plus de 1,600 casques bleus en Somalie
    Xinhua, 05/02/2014 10h13
    L'armée ougandaise a envoyé lundi soir un nouveau contingent de 1.600 casques bleus en Somalie pour renforcer les efforts de paix et stabiliser le pays, a indiqué mardi un porte-parole de l'armée à Kampala.

  • Gabon : Jean Ping annonce sa rupture avec les autorités de son pays
    Xinhua, 04/02/2014 17h56
    L'ancien président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, a annoncé samedi à Libreville sa rupture avec le pouvoir en place à Libreville sans pourtant annoncé qu'il sera candidat à l'élection présidentielle de 2016 dont l'actuel chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba est l'un des potentiels candidats.


  • En Guinée, les commerçants pillés attendent leurs dédommagements des nouveaux députés
    RFI, 04/02/2014 17h51
    Le dédommagement des commerçants victimes de pillages à Conakry fera sûrement partie des premiers travaux de la nouvelle Assemblée nationale guinéenne.


  • Tunisie : Affrontements entre policiers et islamistes dans la banlieue de Tunis
    RFI, 04/02/2014 17h48
    Ce mardi 4 février, la Tunisie a été marqué par un accrochage entre islamistes et forces de l’ordre dans la banlieue de Tunis. Un policier au moins et sept activistes sont morts dans l’une des opérations de police lancée contre une maison où sont retranchés les terroristes présumés.


  • La Tunisie et l’Algérie vainqueurs de la 21eme CAN de football
    JDBrazza, 30/01/2014 15h13
    La Tunisie et l’Algérie dans les versions féminine et masculine ont remporté le 25 janvier dernier la 21ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), en battant en finales respectivement la République Démocratique du Congo (RDC) (23-20) et la Tunisie (25-21).

  • Le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, nouveau Président de l’Union africaine
    AFP, 30/01/2014 11h08
    Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a pris ce jeudi pour un an la présidence tournante de l'Union africaine (UA), lors du 22e sommet de l'organisation panafricaine à Addis Abeba. Il remplace à ce poste, le Premier ministre éthiopien, Hailemariam Desalegn.

  • Madagascar : Des chefs d'Etat étrangers attendus à la cérémonie de passation de pouvoir
    Xinhua, 22/01/2014 17h56
    Plusieurs hautes personnalités dont des chefs d'Etat étrangers seront attendus à la cérémonie de passation de pouvoir entre le président de la transition, Andry Rajoelina et le nouveau président élu, Hery Rajaonarimampianina, vendredi prochain au Palais d'Etat d'Iavoloha, dans l' extrémité sud d'Antananarivo, la capitale malgache.

  • Rwanda : Classé quatrième pays d'Afrique selon l'indice de liberté économique
    Xinhua, 20/01/2014 17h54
    Le Rwanda s'est hissé au quatrième rang de l'indice de liberté économique parmi les pays africains, derrière l'île Maurice, le Botswana et le Cap-Vert.

  • Le président Ibrahim Boubacar Keita fête les 53 ans de l'armée malienne
    RFI, 20/01/2014 17h51
    Ce lundi, l'armée malienne fête ses 53 ans. Hier dimanche 19 janvier, le président Ibrahim Boubacar Keita s'est adressé à la Nation. Il a affirmé sa confiance dans la capacité des soldats de protéger la patrie. Pour le président, l'armée est bien de retour.

  • Centrafrique: Une femme élue présidente pour ramener la paix
    AFP, 20/01/2014 17h51
    Aucun des huit candidats n'ayant obtenu la majorité absolue au premier tour de scrutin devant le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire), un second tour a été organisé pour donner à la Centrafrique un successeur à Michel Djotodia, contraint à la démission le 10 janvier pour son incapacité à mettre fin aux tueries interreligieuses.

  • RDC: le M23 dément toute reprise d’activités à l'est
    JDK, 15/01/2014 16h30
    Le chef de la Monusco Martin Kobler avait fait part devant le Conseil de sécurité de l'ONU de recrutement pour le compte du M23 après sa défaite militaire et d'un regain d'activités en Ituri. Ce que le mouvement rebelle a formellement démenti.

  • Côte d'Ivoire: 3 000 enseignants réclament leur intégration dans l'administration publique
    Xinhua, 14/01/2014 09h48
    Plusieurs enseignants volontaires mécontents des régions centre, nord et ouest de la Côte d'Ivoire ont réclamé lundi 13 janvier 2014, leur intégration à la fonction publique du pays.

  • Libye: Assassinat d'un vice-ministre, heurts meurtriers dans le Sud
    AFP, 13/01/2014 18h00
    La Libye a été secouée dans la nuit de samedi à dimanche 12 janvier 2014, par le premier assassinat d'un membre du gouvernement depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, au moment où le sud du pays est le théâtre d'affrontements tribaux ayant fait 27 morts.

  • Le Mali et la Mauritanie signent un accord contre les "groupes terroristes"
    AFP, 13/01/2014 17h59
    La Mauritanie et le Mali, deux pays confrontés à la menace jihadiste, ont conclu dimanche 12 janvier 2014, un accord pour échanger des informations et chasser de leur territoire tout "groupe armé ou terroriste" qui pourrait déstabiliser l'un d'eux, selon un communiqué conjoint.

  • Egypte: Une explosion tue deux militants extrémistes dans le Sinaï
    Xinhua, 13/01/2014 17h58
    Deux membres du groupe extré miste militant Takfir basé dans le Sinaï ont été tués dans une explosion dans la ville de Sheikh Zoweid dans le nord du Sinaï, ont déclaré lundi des sources de sécurité à Xinhua.

  • Tunisie: la parité homme-femme désormais inscrite dans la Constitution
    RFI, 09/01/2014 17h27
    Le Premier ministre tunisien a annoncé, ce jeudi 9 janvier, sa démission. Le chef du gouvernement islamiste laissera sa place à Mehdi Jomaa, désigné par les partis politiques pour mettre un terme à la crise politique.

  • Egypte: Le procès de Morsi ajourné au 1er février
    Xinhua, 08/01/2014 16h41
    La cour pénale du Caire a ajourné mercredi au 1er février le procès du président déchu Mohamed Morsi pour incitation au meurtre des manifestants en raison du mauvais temps qui a empêché son transfert au tribunal, a rapporté la chaîne de télévision d'Etat.

  • Cinquante-et-un pays engagés pour les éliminatoires de la CAN 2015
    apanews, 08/01/2014 10h09
    Cinquante et un pays sur les cinquante-quatre que compte la Confédération africaine de football (CAF) se sont engagés pour disputer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2015, prévue au Maroc, a annoncé hier mardi l’instance continentale.

    Le Maroc, pays hôte, est exempté de ces éliminatoires, tandis que la Somalie et Djibouti ont renoncé à prendre part à cette compétition. Le Comité exécutif de la CAF, qui se réunira le 24 janvier prochain au Cap, en Afrique du Sud, en marge du Championnat d'Afrique des nations (CHAN-2014), va se pencher sur la formule des éliminatoires de la CAN-2015.

    La phase finale de la CAN-2015, prévue du 15 janvier au 15 février, se déroulera dans quatre villes marocaines : Agadir, Marrakech, Rabat et Tanger.


  • Le Mozambique entrera cette année dans le groupe des pays producteurs de pétrole
    Xinhua, 07/01/2014 17h31
    Le Mozambique entrera cette année dans le groupe des pays producteurs de pétrole, grâce au lancement de la production commerciale des réserves découvertes dans le pays.

  • Bryan Adams en concert au Zimbabwe
    Xinhua, 07/01/2014 17h29
    Le Zimbabwe est prêt à accueillir la pop star canadienne Bryan Adams le 24 janvier, première grande star à venir dans le pays depuis des années.

  • Nigeria: 6 personnes tuées dans une attaque dans l'Etat de Plateau
    Xinhua, 07/01/2014 17h28
    Mardi, les autorités nigérianes ont confirmé mardi que six personnes ont été tuées lundi soir dans une attaque apparemment lancée par des gardiens de troupeaux dans la communauté Bachit située dans le gouvernement local de Riyom, dans l'Etat de Plateau.

  • Burkina: vague de démissions au sein du parti de Compaoré
    AFP, 06/01/2014 17h42
    Plusieurs figures du parti du président burkinabè Blaise Compaoré, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), ont présenté leur démission pour un "profond désaccord sur la conduite et l?orientation actuelle du parti", dans une lettre ouverte publiée lundi.

  • Centrafrique: le Nigeria rapatrie une partie de ses ressortissants
    AFP, 06/01/2014 17h32
    Le Nigeria a commencé à rapatrier plus de 1.620 de ses ressortissants à Bangui, fuyant les affrontements meurtriers qui secouent la Centrafrique, a annoncé hier dimanche le porte-parole de l'armée nigériane.

  • Crise au Soudan du Sud: Omar el-Béchir à Juba
    RFI, 06/01/2014 17h29
    Les rebelles disent marcher sur Juba, où est arrivé ce lundi matin le président soudanais Omar el-Béchir, venu rendre visite à son homologue Salva Kiir. La question du pétrole inquiète Khartoum puisque les champs pétrolifères sont sous le contrôle des rebelles depuis trois semaines, alors que le régime soudanais est dépendant des recettes qu'il tire des droits de passage du pétrole venu du Soudan du Sud.


  • Rwanda : L'ex-chef du renseignement tué à Johannesburg
    AFP, 03/01/2014 17h15
    L'ancien chef des services de renseignement extérieur du Rwanda Patrick Karegeya, un opposant notable au président Paul Kagame, a été retrouvé mort dans un hôtel de Johannesburg, des opposants rwandais estimant qu'il s'agit d'un assassinat politique fomenté par Kigali.

  • La situation reste tendue à Bangui au lendemain d'affrontements
    Reuters, 26/12/2013 16h57
    La tension restait vive ce jeudi à Bangui au lendemain d'une journée de violences marquée par la mort de soldats tchadiens de la Misca et par des affrontements sporadiques dans plusieurs quartiers de la capitale centrafricaine.

  • Mali: tirs d'obus sur Gao sans victimes, 6 suspects arrêtés
    AFP, 26/12/2013 16h50
    L'armée malienne a arrêté jeudi près de Gao six suspects, au lendemain de tirs à l'arme lourde qui n'ont pas fait de victimes dans la plus grande ville du nord du pays, a appris l'AFP de source militaire malienne.

  • Le Maroc annonce le déploiement de son armée en République centrafricaine
    Xinhua, 26/12/2013 16h49
    Le Maroc a décidé de dépêcher un contingent des Forces armées royales (FAR) en République centrafricaine pour participer à la mission de l'ONU déployée dans ce pays africain, où les violences entre chrétiens et musulmans ont fait près d'un millier de personnes tuées depuis le 5 décembre à Bangui et en province selon Amnesty International.

  • Centrafrique: Appel "d'urgence" à l'ONU
    AFP, 26/12/2013 16h46
    Au lendemain d'une nouvelle journée de chaos à Bangui, l'armée française a lancé ce jeudi une opération de sécurisation dans deux quartiers de la capitale centrafricaine, l'archevêque et l'imam de Bangui ont demandé l'envoi "de toute urgence" de Casques bleus.

  • Le président nigérian Goodluck Jonathan perd sa majorité législative
    RFI, 19/12/2013 17h03
    Le président nigérian Goodluck Jonathan a perdu mercredi 18 décembre la majorité au Parlement après que 37 députés de son parti ont rallié l'opposition, dernières défections en date au sein du parti présidentiel confronté à des divisions sans précédent.

  • Egypte: l'ex-Premier ministre de Moubarak acquitté dans une affaire de corruption
    AFP, 19/12/2013 16h56
    Ahmad Chafiq, dernier Premier ministre du président égyptien Hosni Moubarak et candidat malheureux à la présidentielle de 2012, ainsi que les deux fils de l'ancien chef de l'Etat, ont été acquittés ce jeudi au Caire dans une affaire de corruption.


  • Madagascar: Dernière ligne droite de la campagne électorale ce jour
    Xinhua, 18/12/2013 15h48
    Les deux candidats au deuxième tour de l'élection présidentielle, Jean-Louis Robinson et Hery Rajaonarimampianina, ainsi que les 2.052 candidats aux législatives, dont les scrutins se déroulent en jumelé ce vendredi, entament ce jeudi matin leur dernière ligne droite de la campagne électorale clôturée.

  • Centrafrique: tentative de conciliation à la tête de l'exécutif
    AFP, 18/12/2013 15h47
    Les deux principaux dirigeants centrafricains devaient tenter mercredi une conciliation pour régler les tensions à la tête de l'exécutif en Centrafrique, où plusieurs pays européens pourraient envoyer des troupes au sol en soutien aux soldats français, selon Paris.

  • Six médecins, trois syriens et trois somaliens, tués par balles en Somalie
    AFP, 18/12/2013 15h47
    Six médecins, trois syriens et trois somaliens, ont été tués mercredi par balles sur une route aux environs de Mogadiscio, a constaté un journaliste de l'AFP.

  • Immigration: indignation en Europe sur le traitement infligé aux migrants à Lampedusa
    RFI, 18/12/2013 15h46
    L'Italie va devoir s'expliquer sur ce qui se passe à Lampedusa. La Commission européenne a ouvert une enquête sur la façon dont sont traités les migrants dans le centre de rétention de l'île. Bruxelles dénonce d'ores et déjà des «traitements épouvantables» avec à la clé une menace de sanction. A l’origine de l’affaire: un reportage tourné précisément cette île du sud de la Sicile, et diffusé sur les chaînes publiques italiennes.

  • Burkina Faso: l’opposition rejette les dernières annonces du président Compaoré
    RFI, 17/12/2013 16h52
    Au Burkina Faso, l’opposition politique répond à Blaise Compaoré. La semaine dernière, au cours d’une conférence de presse, le président avait annoncé la prochaine mise en place du Sénat et le recours au référendum pour décider du sort de l’article 37 de la Constitution.

  • Soudan du Sud: 66 soldats tués à Juba, 10.000 civils réfugié
    AFP, 17/12/2013 16h51
    Plus de 60 soldats ont été tués à Juba et près de 10.000 habitants ont trouvé refuge auprès de l'ONU qui craint des violences ethniques dans la capitale sud-soudanaise où des combats ont repris mardi, au lendemain de l'annonce d'un coup d'Etat manqué.

  • Départ du 9e contingent de casques bleus chinois pour le Soudan
    Xinhua, 17/12/2013 16h49
    La première formation du 9e contingent de casques bleus chinois envoyé pour une mission de maintien de la paix des Nations unies de huit mois au Soudan a quitté la Chine mardi.

  • Côte d'Ivoire : Ouattara appelle les exilés à rentrer "sans crainte" pour bâtir la nation
    Xinhua, 12/12/2013 17h31
    Le président ivoirien Alassane Ouattara a réitéré jeudi à Tiébissou (centre) son appel aux civils et militaires ivoiriens exilés dans les pays limitrophes depuis la crise post-électorale de 2010 et 2011 à rentrer au pays "sans crainte" pour bâtir la nation.

  • La compagnie portugaise TAP suspend ses vols vers Bissau
    Xinhua, 12/12/2013 17h30
    La compagnie aérienne portugaise TAP a annoncé ce jeudi la suspension de ses vols à partir Bissau pour des raisons de sécurité, a-t-on appris jeudi dans la capitale bissau-guinéenne.

  • Kenya : Attentat manqué à la grenade contre des touristes à Mombasa
    AFP, 12/12/2013 17h29
    Une grenade a été lancée jeudi dans la ville côtière de Mombasa contre un minibus transportant deux touristes britanniques mais n'a pas explosé, a indiqué la police locale rapportant ce rare cas d'agression dirigée spécifiquement contre des touristes au Kenya.

  • Les Etats-Unis fourniront un soutien pour le transport aérien de troupes africains en RCA
    Xinhua, 10/12/2013 09h25
    Les Etats-Unis fourniront un soutien pour le transport aérien de troupes africains en RCA C-17 Globemaster III , le plus récent et le plus polyvalent de l'US Air Force avion de transport selon le porte-parole du Pentagone Carl Woog dans un communiqué.

  • Le Cameroun lance un emprunt obligataire de 50 milliards FCFA
    APA, 09/12/2013 16h52
    L’Etat du Cameroun lance, ce lundi, un emprunt obligataire visant à lever 50 milliards FCFA auprès des souscripteurs, a appris APA auprès du ministère des Finances. D'une valeur nominale de 10,000 FCFA le titre, cette émission de titres publics, qui prendra fin le 23 décembre prochain, propose un taux d'intérêt est de 5,9% en hausse de 0,3% par rapport à l'appel à l'épargne public lancé en 2010 et qui avait permis de réunir 200 milliards FCFA destinés au financement des projets structurants.


  • Coups de feu entre l'armée française et la Séléka à Bangui
    Reuters, 09/12/2013 16h45
    Des soldats français déployés en Centrafrique ont échangé des coups de feu avec d'ex-rebelles de la Séléka lundi près de l'aéroport de Bangui lors d'une opération de désarmement, a-t-on appris de source proche de la Fomac, mission régionale de maintien de la paix.

  • Mandela: le monde s'apprête à dire adieu au héros universel
    AFP, 09/12/2013 10h37
    Venant des quatre coins du monde, des dizaines de dirigeants convergeront cette semaine vers l'Afrique du Sud pour rendre un dernier hommage à Nelson Mandela, dont les valeurs et le combat sont salués quasiment d'une seule voix par toute la planète.

  • Guinée-Bissau: l'ancien président Kumba Yala candidat à la présidentielle
    Xinhua, 09/12/2013 10h00
    Kumba Yala, ancien président de la Guinée-Bissau, a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle prévue le 16 mars 2014 dans le pays, rapporte la presse locale.

  • Centrafrique : le désarmement promis par Paris doit commencer
    AFP, 09/12/2013 09h59
    Les soldats français ont étendu hier dimanche leur champ d'action dans tout Bangui, où de premières tensions sont perceptibles avec des éléments de l'ex-rébellion Séléka, en attendant le désarmement des groupes armés promis par Paris qui doit débuter ce lundi.

  • La RDC décrète trois jours de deuil national en mémoire de Nelson Mandela
    JDK avec radiookapi., 06/12/2013 14h59
    Le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) décrète trois jours de deuil national à partir de ce vendredi 6 décembre en mémoire de Nelson Mandela, premier président noir de l’Afrique du Sud décédé jeudi soir à Johannesburg.

    «Le Gouvernement vient de décréter un deuil national de trois jours », a déclaré le porte-parole du Gouvernement, Lambert Mende, précisant que cette décision a été prise sur instruction du président Joseph Kabila, qui participe à Paris au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique.

    Pendant ces trois jours, les drapeaux sont mis en berne sur toute l’étendue de la RDC. Les émissions radiotélévisées sur les médias publics doivent être adaptées à la circonstance, précise Lambert Mende.


  • L'Afrique du Sud pleure Nelson Mandela
    Reuters, 06/12/2013 09h27
    Les Sud-Africains se sont réveillés vendredi sous le choc et orphelins au lendemain de la disparition du "père de la nation-arc-en-ciel" et de l'icône absolue de la lutte contre l'apartheid.



  • Nelson Mandela est mort, le monde pleure
    AFP, 06/12/2013 09h27
    L'Afrique du Sud et le monde entier ont commencé vendredi à rendre hommage à Nelson Mandela, héros de la lutte contre l'apartheid et premier président noir de l'Afrique du Sud démocratique, mort la veille au soir à l'âge de 95 ans.

  • Affrontements meurtriers dans la capitale centrafricaine
    Reuters, 05/12/2013 17h14
    Des affrontements ont fait une vingtaine de morts et des dizaines de blessés jeudi à Bangui, à quelques heures d'un vote à l'Onu qui devrait autoriser la France à intervenir en soutien de la force panafricaine en République centrafricaine pour y rétablir l'ordre

  • Sommet France-Afrique: Renforcement de la présence du "gendarme de l'Afrique"
    Xinhua, 05/12/2013 17h12
    Une quarantaine de dirigeants africains se réuniront demain à Paris, au palais de l'Elysée, à l'invitation du président français François Hollande, qui entend préserver l'influence française sur le continent africain au moment où la France effectue une intervention militaire en Centrafrique.

  • L'ONU autorise la France à intervenir en Centrafrique en appui à la force panafricaine
    Avec RFI, 05/12/2013 17h08
    Le Conseil de sécurité de l'ONU autorise l'intervention française en Centrafrique en appui à la force panafricaine
    - L'ONU autorise la force panafricaine et la France à faire usage de la force pour protéger les civils. - Un embargo d'un an sur les ventes d'armes à la Centrafrique a été adopté. - François Hollande réunit un conseil restreint de défense à 18h00 (heure de Paris)


  • Libye : Un enseignant américain tué par balles à Benghazi
    AFP, 05/12/2013 17h06
    Un enseignant américain a été tué jeudi par balles à Benghazi, chef lieu de l'Est libyen, selon une source hospitalière de la ville et un porte-parole des services de sécurité.

  • Le Nigeria veut juger 500 islamistes présumés en détention
    AFP, 04/12/2013 17h24
    Le Nigeria a recommandé ce mercredi que 500 suspects arrêtés au cours d'opérations militaires menées contre Boko Haram dans le Nord-Est soient jugés pour actes terroristes.

  • Afrique du Sud: Mandela continue de lutter contre la maladie
    Xinhua, 04/12/2013 17h23
    L'ex-président sud-africain Nelson Mandela continue de lutter courageusement contre la maladie, a déclaré hier mardi sa fille, Makaziwe Mandela. "Tata (père) est toujours avec nous, fort, courageux. Même sur son lit de mort, faute d'un meilleur mot, il a des choses à nous apprendre, des leçons de patience, d'amour, de tolérance", a t-elle dit à la South African Broadcasting Corporation (SABC).

  • Attaque du Westgate: Pas de liberté sous caution pour les 4 suspects
    AFP, 04/12/2013 17h23
    Un tribunal de Nairobi a refusé ce mercredi de libérer sous caution quatre hommes inculpés de "soutien à un groupe terroriste", pour leur participation présumée à l'organisation de l'attaque islamiste contre le centre commercial Westgate, en septembre dans la capitale kényane.

  • Le 2ème sommet du Conseil de l'Entente se tiendra le 17 décembre à Niamey
    Xinhua, 04/12/2013 09h53
    Le deuxième sommet du Conseil de l'Entente se tiendra le 17 décembre 2013 à Niamey au Niger, a annoncé mardi à Cotonou le secrétaire exécutif de l'institution sous-régionale, Patrice Kouamé.

  • Mali: Le front anti-putsch salue l'arrestation du chef de l'ex-junte
    Xinhua, 29/11/2013 16h35
    Selon le FDR: l'inculpation et la détention du capitaine Sanogo constituent une bonne nouvelle pour la justice, l'Etat de droit, la démocratie et la République.

  • Niger: Des attentats de grande ampleur déjoués par la police
    Xinhua, 29/11/2013 16h27
    La police nigérienne vient d'arrêter un homme suspecté de préparer deux attentats de grande ampleur contre deux lieux publics de Niamey, capitale nigérienne, fréquentés par les autorités nigériennes et par les occidentaux, apprend-on ce vendredi de source officielle.

  • Centrafrique: L'armée française monte en puissance à Bangui
    AFP, 29/11/2013 09h33
    L'armée française, qui doit intervenir militairement pour rétablir l'ordre en Centrafrique, a commencé jeudi à acheminer hommes et matériel vers Bangui à partir des pays voisins, en attendant une prochaine résolution de l'ONU.

  • La Banque mondiale célèbre du 2 au 6 décembre ses 50 ans d'existence au Burkina Faso
    APA, 28/11/2013 16h28
    La Banque mondiale célébrera du 2 au 6 décembre prochain ses 50 ans d’existence au Burkina Faso, en partenariat avec le ministère de l’Economie et des Finances. Cette commémoration offrira l'opportunité de faire le bilan de 50 ans d'appui de la Banque qui a accompagné le pays dans ses efforts de réduction de la pauvreté et de croissance économique. Elle intervient au moment où la Banque mondiale vient d'adopter la nouvelle Stratégie de Partenariat-Pays avec le Burkina Faso pour la période 2013-2016.

  • Libye: Un soldat tué à Benghazi en proie à une vague de violences
    AFP, 28/11/2013 16h21
    Un soldat libyen a été tué par balles ce jeudi à Benghazi, chef-lieu de l'est libyen en proie à une vague de violences ciblant les militaires et les forces de sécurité, selon une source hospitalière et des témoins.

  • Mali: Des manifestants touareg envahissent l'aéroport de Kidal
    AFP, 28/11/2013 16h19
    Le Premier ministre malien, Oumar Tatam Ly, a été contraint ce jeudi d'annuler une visite à Kidal, après l'intrusion de manifestants hostiles sur l'aéroport de cette ville du nord-est du Mali contrôlée par les rebelles touareg, selon l'AFP citant des sources concordantes.

  • Madagascar: Sortie de la première promotion du diplôme d'Université en acupuncture
    Xinhua, 27/11/2013 17h02
    La sortie officielle de la première promotion du diplôme d'université en acupuncture, dé nommée «Qi Bo yi sheng» a été effectuée mercredi à Antananarivo, la capitale malgache. Cette promotion est composée de 5 médecins diplômés d'Etat ayant déjà leurs postes professionnels dans trois régions de Madagascar et porte le nom de Qi Bo, un médecin chinois de l'antiquité, ministre et instructeur de l'empereur Jaune Huang Di et faisant parti des cinq Empereurs légendaires.

  • Angola: Le pouvoir dément toute interdiction de l'islam
    AFP, 27/11/2013 12h53
    Un responsable du ministère angolais de la Culture a démenti mardi que l'islam ait été interdit dans le pays, une mise au point à l'encontre d'informations de presse et à des fermetures de mosquées.

  • Le Cameroun table sur un budget de 3312 milliards de FCFA en 2014
    APA, 27/11/2013 12h52
    Le gouvernement camerounais vient de déposer sur la table des députés actuellement en session ordinaire, le projet de loi relatif au titre du budget de l’Etat pour l’année 2014, estimé à 3312 milliards de francs CFA.

  • Mali: le général Amadou Haya Sanogo interpellé
    RFI, 27/11/2013 12h39
    Le général Amadou Haya Sanogo a été interpellé pour être conduit devant le juge. Il a été arrêté à son domicile par des militaires qui ont déclaré exécuter un «mandat d'amener» selon l'AFP.

  • Libye: appel à la grève à Benghazi
    RFI, 26/11/2013 17h16
    En Libye, un calme précaire est de retour à Benghazi après les affrontements de ces derniers jours. Des éléments de la puissante milice jihadiste Ansar al-Charia ont combattu des soldats des forces spéciales. Ces premières violences du genre entre les deux groupes se sont ensuite propagées dans plusieurs quartiers de la ville.

  • La Tunisie refuse toute présence américaine armée sur son territoire
    Xinhua, 26/11/2013 10h24
    Les autorités tunisiennes avaient refusé toute éventuelle présence des forces armées américaines sur leur territoire, selon une information donnée lundi par la radio tunisienne privée Mosaïque Fm citant des sources sécuritaires digne de foi. Selon ces mêmes sources la Tunisie a déjà fait part de sa capacité à défendre, seule, ses frontières sud-Est avec la Libye sans pour autant avoir recours à des interventions étrangères.


  • Egypte: Le référendum sur la nouvelle constitution aura lieu en janvier 2014
    Xinhua, 26/11/2013 10h23
    Le Premier ministre du gouvernement égyptien intérimaire Hazem Beblawi a annoncé hier lundi que le référendum sur le nouvelle constitution du pays se tiendrait en janvier prochain, selon le journal étatique Al-Ahram.


  • Centrafrique: La France annonce le "déploiement d'un millier de ses soldats"
    JDBrazza, 26/11/2013 10h22
    Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a annoncé ce mardi, le déploiement d'environ "un millier de soldats" français en Centrafrique pour une durée de l'ordre de six mois, afin de rétablir l'ordre en appui d'une force africaine.


  • Les enseignants togolais annoncent une nouvelle grève de 48 heures
    APA, 25/11/2013 12h09
    L’Union des syndicats des enseignants du Togo (USET) a décidé de déclencher une nouvelle grève de 48 heures jeudi prochain sur l’ensemble du territoire togolais, pour exiger le payement de primes mensuelles d’éloignement et de logement...

  • Mali: Les législatives se sont déroulées dans le calme et sans ferveur
    AFP, 25/11/2013 12h08
    Hormis des incidents provoqués par des indépendantistes Touareg dans le nord du Mali, les élections législatives se sont déroulées dans le calme dimanche dans ce pays, mais sans susciter la même ferveur que la présidentielle de juillet-août.


  • Nigeria: 300 hommes armés attaquent un village et tuent 5 personnes
    AFP, 25/11/2013 12h08
    Cinq personnes ont été tuées dimanche et des maisons incendiées lors de l'attaque d'un village du centre du Nigeria par un groupe de trois cents hommes armés, a indiqué la police.

  • Egypte: la police autorisée à entrer sur les campus sans permission
    Xinhua, 22/11/2013 09h58
    Le gouvernement égyptien par intérim a décidé jeudi 21 novembre 2013, d'autoriser la police à entrer sur les campus sans permission préalable si les facultés ou les étudiants sont menacés, a rapporté le site d'information gouvernemental Ahram.

  • Tchad: un économiste nommé Premier ministre
    AFP, 22/11/2013 09h55
    Le président tchadien Idriss Deby Itno a nommé jeudi soir un nouveau Premier Ministre, Kalzeube Pahimi Deube, économiste de formation, en remplacement de Djimrangar Dadnadji, qui avait remis sa démission à la suite d'un conflit avec une partie des députés, a annoncé la présidence tchadienne.

  • Nigeria: le Sénat examine un projet de loi sur la délinquance sexuelle
    Xinhua, 22/11/2013 09h55
    Le Sénat du Nigeria examine un projet de loi prévoyant la prison à perpétuité pour les pédophiles, qui a été adopté en seconde lecture. Le projet de loi, défendu par la sénatrice Chris Anyanwu, vise à faire de l'agression sexuelle un crime passible d'une peine d' emprisonnement d'au moins 10 ans, pouvant être étendue à la prison à perpétuité.

  • 45 universitaires africains reçus au grade de professeur agrégé
    Xinhua, 21/11/2013 14h54
    Le 16e Concours d'agrégation des sciences juridiques, économiques, politiques et de gestion du Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (Cames), organisé du 11 au 20 novembre 2013 à Brazzaville, capitale du Congo, a enregistré mercredi 45 admis au rang de maîtres de conférences agrégés sur 125 candidats, soit un taux de réussite de 36, 29%.

  • Série de démissions à la Présidence de la République du Sénégal
    APA, 21/11/2013 14h53
    La Présidence de la République du Sénégal est secouée ces jours-ci par une cascade de démissions dont la dernière en date est celle annoncée hier, mercredi, de Moubarack Lô, directeur de cabinet adjoint du chef de l’Etat, Macky Sall.

  • La Guinée met les bouchées doubles pour abriter le sommet de l'OCI en décembre 2013
    APA, 21/11/2013 14h53
    La Guinée met les bouchées doubles pour accueillir du 9 au 11 décembre prochains à Conakry, la Conférence ministérielle de l’Organisation et de coopération islamique communément connue sous le nom (OCI) et dont le thème porte cette année sur "le dialogue des cultures et des civilisations".

  • Sommet arabo-africain pour booster coopération et lutte anti-terroriste
    AFP, 20/11/2013 17h22
    Les dirigeants arabo-africains ont clos ce mercredi 20 novembre 2013, leur 3è sommet à Koweït par un appel à davantage de coopération politique, économique et en matière de lutte anti-terroriste.

  • Afrique du Sud: Le dossier de Pistorius s'alourdit
    AFP, 20/11/2013 17h20
    Le champion paralympique sud-africain Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie, devra aussi répondre de deux infractions à la législation sur les armes lors de son procès qui doit s'ouvrir en mars 2014, selon le parquet sud-africain ce mercredi.

  • Centrafrique: Violents affrontements entre les Séléka et groupes d'autodéfense à Bouca au Nord
    Xinhua, 20/11/2013 17h16
    Des combats ont éclaté mardi soir entre l'ex-rébellion de la Séléka et des groupes d'autodéfense villageois "anti-balaka" qualifiés de milices proches du président déchu François Bozizé, à 10 km de la ville de Bouca (Nord), faisant un mort du côté de la Séléka et provoquant ainsi le déplacement des populations vers la brousse et chez les religieux, selon des sources religieuses et officielles centrafricaines.

  • La première journée de l'Afrique célébrée à Washington ce 20 novembre
    JDBrazza, 19/11/2013 10h40
    La première "Journée de l'Afrique" se tiendra le 20 novembre prochain à Washington DC aux Etats-Unis. Elle vise la consolidation des questions juridiques en Afrique. Les participants vont examiner les voies et moyens qui pourront aider l'Afrique par l’intermédiaire du droit et de la justice, aux fins de matérialiser les questions liées au droit à l'expression, au contrat social et à l'obligation de rendre compte dans les impacts du développement en Afrique.

  • Coopération économique: chefs d'Etat arabes et africains réunis à Koweït
    AFP, 19/11/2013 10h40
    Les chefs d'Etat arabes et africains tiennent ce mardi un sommet à Koweït pour promouvoir les relations économiques entre les riches monarchies pétrolières du Golfe et l'Afrique en quête d'investisseurs.

  • Une explosion et des coups de feu entendus dans une base militaire en Somalie
    Xinhua, 19/11/2013 10h39
    Une explosion et des coups de feu ont été entendus ce mardi dans une base militaire à Beledweyne, dans le centre de la Somalie, selon des témoins.

  • Libye: les milices de Misrata appelées à quitter Tripoli sous 72 heures
    AFP, 18/11/2013 09h54
    Des dirigeants locaux de la ville de Misrata, à l'est de Tripoli, ont demandé dimanche soir à tous les groupes armés originaires de la ville de quitter la capitale libyenne sous 72 heures, au lendemain d'affrontements meurtriers impliquant des miliciens misratis.

  • La FIFA ne reconnaît pas les élections de la Fédération Royale Marocaine de Football
    Xinhua, 18/11/2013 09h52
    La FIFA ne reconnaît pas les élections de la Fédération Royale Marocaine de Football Siège de la FIFA. Le Comité d'Urgence de la FIFA a décidé de ne pas reconnaître ces élections tenues par la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) le 10 novembre 2013.

  • Mondial-2014: le Cameroun se qualifie pour sa 7e Coupe du monde
    AFP, 18/11/2013 09h50
    Le Cameroun de Samuel Eto'o s'est qualifié pour sa 7e phase finale de Mondial, en 2014 au Brésil, en battant la Tunisie 4 à 1, dimanche 17 novembre 2013 à Yaoundé, rejoignant ainsi deux "géants" africains, le Nigeria et la Côte d'Ivoire.

  • Centrafrique: Washington conseille à ses ressortissants de partir
    AFP, 15/11/2013 10h30
    Le département d'Etat met en garde les citoyens américains qui se rendraient en République centrafricaine et recommande à ceux qui restent en RCA d'en partir immédiatement par les vols commerciaux existants".

  • Prêtre français enlevé dans le nord du Cameroun: tout sera fait pour sa libération (Paris)
    Reuters, 15/11/2013 10h30
    Tout sera fait pour libérer le prêtre français enlevé dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord du Cameroun, une zone dangereuse proche du Nigeria, a déclaré hier jeudi François Hollande.

  • Prêtre enlevé au Cameroun: les ravisseurs ont abandonné 300 munitions
    AFP, 15/11/2013 10h30
    Les ravisseurs de Georges Vandenbeuschde le prêtre français enlevé dans l'extrême-nord du Cameroun dans la nuit de mercredi à jeudi ont abandonné dans leur fuite plus de 300 balles de fusil d'assaut Kalachnikov sur la route menant au Nigeria voisin, a rapporté ce vendredi la radio d'Etat camerounaise.

  • Le Soudan du Sud cherche 1,1 milliard de dollars d'aide sur trois ans
    Xinhua, 15/11/2013 10h30
    Le Soudan du Sud et les agences d'aide humanitaire ont lancé jeudi un appel pour réunir 1,1 milliard de dollars sur trois ans afin de satisfaire aux besoins de plus de 3 millions de personnes dans le pays africain, a indiqué un porte-parole de l'ONU.

  • Le Soudan veut en finir avec les mouvements rebelles
    rfi, 13/11/2013 11h04
    Le ministre soudanais de la Défense, Abdelrahim Mohamed Hussein a assuré devant le Parlement que l'armée soudanaise va lancer de vastes offensives contre les rebelles qu'ils soient au Darfour, au Kordofan ou dans la région du Nil Bleu. Il promet le retour à la stabilité au Soudan, d'ici la fin de l'année.

  • L'ONU va renforcer son contingent de casques bleus en Somalie
    rfi, 13/11/2013 11h02
    Le Conseil de sécurité de l'ONU a approuvé l’envoi de 4 000 soldats de l’Union africaine supplémentaires en Somalie, pour une période de deux ans.faisant passer les troupes de l’Amisom, la mission de maintien de la paix présente depuis 2007 à 22 000 hommes.

  • Madagascar: la Cénit prépare les législatives, une tâche «plus difficile»
    rfi, 13/11/2013 11h00
    Les Malgaches attendent toujours les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle : en principe, le second tour opposera le 20 décembre Robinson Jean-Louis à Hery Rajaonarimampianina. Respectivement soutenus par le camp de l'ex-président, Marc Ravalomanana et par celui d'Andry Rajoelina au pouvoir depuis 2009.

  • Mali: le MNLA accuse l'armée malienne d'avoir exécuté trois civils à Gao, l'armée française dément
    rfi, 12/11/2013 17h16
    Au Mali, les interrogations se lèvent peu à peu sur l’incident survenu dans la région de Gao, vendredi 8 novembre dernier, au cours d’une foire hebdomadaire entre Ménaka et la frontière nigérienne.

  • En Côte d'Ivoire, les nouvelles technologies au service du recensement
    rfi, 12/11/2013 17h10
    En Côte d’Ivoire, l’Institut national de la statistique (INS) poursuit ses efforts pour organiser le recensement général de la population. Les opérations devront durer un mois et plus de 22 800 agents recenseurs sillonneront tout le territoire ivoirien, soit avant la fin de l’année, soit au 1er trimestre 2014.

  • Libye: le Premier ministre évoque une possible intervention militaire étrangère
    rfi, 11/11/2013 14h36
    Le premier ministre libyen, Ali Zeidan, a averti ce dimanche 10 novembre qu'une intervention étrangère serait possible sur le sol libyen si le chaos actuel ne cesse pas. Cette annonce intervient trois jours après des combats violents entre milices, en plein cœur de Tripoli.

  • A Kampala, RDC et M23 face à face pour faire la paix
    rfi, 11/11/2013 14h34
    Une délégation du Congo et une autre de l’ex-rébellion du M23 se rencontrent ce lundi 11 novembre à Kampala, pour signer un accord de paix. Après dix mois de négociations ardues et une offensive remportée par le Congo, les deux parties devraient enfin signer un document qui donne les grandes lignes sur la façon d'organiser la paix.

  • Côte d’Ivoire: peines de prison pour 14 ex- dirigeants de la filière café-cacao
    rfi, 07/11/2013 10h11
    Les accusés ont été condamnés à des peines de prisons pour des malversations massives commises entre 2002 et 2008. L'un d'entre eux a écopé de 5 ans de prison. Les autres devront purger 20 ans en cellule. C’est le premier épilogue d’un procès qui a duré un an et demi.

  • Assassinat par Aqmi de Ghislaine Dupont et Claude Verlon: faut-il croire au mobile politique ?
    rfi, 07/11/2013 10h09
    Al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l'enlèvement de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, le 2 novembre à Kidal au nord du Mali. Une revendication jugée « plausible » par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères.

  • Au Tchad, des opérateurs réclament de l’argent à l’ONU
    rfi, 06/11/2013 14h20
    Plusieurs opérateurs économiques ayant travaillé pour la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad, la Minurcat, qui a quitté le pays fin 2011 à la demande des autorités tchadiennes, peinent à faire payer leurs factures.

  • La Force africaine d’intervention rapide opérationnelle avant la fin 2013 ?
    rfi, 06/11/2013 14h18
    Une Force africaine d’intervention rapide pour régler les conflits sur le continent pourrait voir le jour d’ici la fin de l’année 2013. Une déclaration faite par le président sud-africain Jacob Zuma lors d’une réunion de chefs d’Etat à Pretoria, le 5 novembre.

  • Sénégal: Une nouvelle étape vers le procès Habré
    rfi, 06/11/2013 14h18
    La Cour de justice de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a rejeté, mardi 5 novembre, la demande de suspension des poursuites contre l’ex-président tchadien Hissène Habré.

  • Le Premier ministre libyen appelle à l'apaisement après son enlèvement
    AFP, 10/10/2013 17h41
    Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a appelé à l'apaisement jeudi, peu après sa libération au terme de plusieurs heures de détention par un groupe d'ex-rebelles.

  • Egypte: la justice interdit les activités des Frères musulmans
    AFP, 23/09/2013 15h23
    Un tribunal égyptien a interdit ce lundi les activités des Frères musulmans et ordonné la confiscation des biens de l'influente confrérie dont est issu Mohamed Morsi, le président islamiste destitué par l'armée début juillet.

  • La quasi-totalité des otages ont été libérés à Nairobi
    Reuters, 23/09/2013 15h20
    Plusieurs explosions ont été entendues ce lundi à la mi-journée dans le centre commercial de Nairobi où un commando islamiste est retranché avec des otages depuis samedi. La quasi-totalité des otages ont été libérés, selon le ministre kényan de l'Intérieur, Joseph Ole Lenku, qui avance désormais un bilan de 62 morts. Deux Françaises, une mère et sa fille, un diplomate canadien et le poète et diplomate ghanéen Kofi Awoonor figurent parmi les tués.

  • Explosions dans le centre commercial de Nairobi, de la fumée noire s'échappe du toit
    AFP, 23/09/2013 15h14
    De fortes explosions et des tirs nourris, suivis de fumées noires, ont été entendus et vus lundi en début d'après-midi par un journaliste de l'AFP posté près du centre commercial de Nairobi Westgate pris d'assaut par un commando islamiste.

  • La Côte d'Ivoire refuse de transférer Simone Gbagbo devant la CPI
    AFP, 20/09/2013 16h51
    Les autorités ivoiriennes ont annoncé vendredi qu'elles refusaient de transférer devant la Cour pénale internationale (CPI) Simone Gbagbo, la compagne de l'ex-président Laurent Gbagbo, poursuivie comme son mari pour crimes contre l'humanité après les violences postélectorales de 2010-2011.

  • Nigeria: fusillade à Abuja entre des éléments de Boko Haram et les forces de l’ordre
    RFI, 20/09/2013 14h56
    Des échanges de tirs entre des membres du mouvement Boko Haram et des forces de l’ordre ont eu lieu ce vendredi à Abuja, au Nigeria. La fusillade a éclaté aux abords de la principale résidence des parlementaires. Il n’y avait pas eu d’accrochages de ce type dans la capitale depuis novembre 2012.

  • Mali: un mini sommet sur la Centrafrique en marge des cérémonies
    RFI, 20/09/2013 09h22
    En marge des célébrations marquant le début du mandat du nouveau président malien Ibrahim Boubacar Keïta, qui se sont déroulées hier jeudi 19 septembre dans la capitale malienne, la situation en Centrafrique a été évoquée lors d’une conférence de presse et d’un mini sommet.

  • Cameroun: la BEAC adopte de nouvelles mesures de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme
    Xinhua, 20/09/2013 09h20
    La Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) va renforcer ses moyens informatiques de vigilance, de détection, d'alerte automatisée et de traçage des opérations sensibles ou suspectes afin d'intensifier la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme, a déclaré le gouverneur de cette institution sous-régionale, Lucas Abaga Nchama, hier jeudi à Yaoundé.

  • Egypte: assaut contre un fief islamiste près du Caire
    ATS, 19/09/2013 17h21
    Les forces de sécurité égyptiennes ont poursuivi jeudi leur campagne de répression contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi, en prenant d'assaut un bastion islamiste près du Caire. Deux bombes ont été découvertes dans le métro de la capitale.

  • Affaire Talon: l'examen de la demande d'extradition de l’homme d'affaires béninois renvoyée au 23 octobre
    RFI, 19/09/2013 17h21
    Après réception des compléments d'information, la cour d'appel de Paris a renvoyé au 23 octobre 2013 l'audience d'examen sur le fond de la demande d'extradition de l'homme d'affaires Patrice Talon et de son bras-droit Olivier Boko.

  • Libye: le fils de Kadhafi comparaît devant un tribunal
    ATS, 19/09/2013 17h21
    Saïf al-Islam Kadhafi, l'un des fils du dirigeant déchu libyen Mouammar Kadhafi, a comparu ce jeudi devant un tribunal de Zenten, dans l'ouest de la Libye, dans le cadre de son procès pour "atteinte à la sécurité nationale". Le procès a été ajourné au 12 décembre. Il s'agit de la troisième audience depuis l'ouverture en janvier du procès de Saïf al-Islam. Depuis son arrestation dans le sud du pays en novembre 2011, environ un mois après la capture et la mort de son père, il est détenu à Zenten par des ex-rebelles.

  • Six terroristes tués par un drone français à la frontière algéro-malienne
    Xinhua, 19/09/2013 09h13
    Six combattants islamistes ont été tués lors d'une frappe d'un drone français à Tessalit, une région dans le nord-est du Mali bordant la frontière algérienne, a révélé hier mercredi à Xinhua une source de sécurité sous couvert d'anonymat.

  • Afrique du Sud: Pistorius sera jugé pour meurtre en mars 2014
    Xinhua, 17/09/2013 11h58
    Le champion handisport sud-africain Oscar Pistorius, qui est revenu lundi 19 août 2013, dans un tribunal de Pretoria, en Afrique du Sud, sera jugé en mars prochain devant la Haute cour de Pretoria pour le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp, le 14 février dernier.

  • Sénégal: pénurie d’eau dans la région de Dakar
    RFI, 17/09/2013 11h58
    Au Sénégal, depuis plus de cinq jours, des centaines de milliers de personnes sont privées d’eau potable dans la région de Dakar. La Sénégalaise des eaux (SDE) explique que cette rupture est liée à une panne survenue à la station de Keur Momar Sarr, une usine située au lac de Guiers, à 250 km de Dakar.

  • Tunisie: les journalistes sont en grogne!
    JDBrazza, 17/09/2013 11h58
    Le syndicat national des journalistes tunisiens appelle ce mardi 17 septembre à la grève générale pour dénoncer les pressions qui pèsent sur la profession.

  • Madagascar : 19 morts lors d'un accident de la route
    Xinhua, 16/09/2013 15h49
    Un accident de la route, survenu hier dimanche après-midi, à une quinzaine de kilomètres à l'entrée de la ville d'Ambanja, au nord de Madagascar, a fait 19 morts, selon une source auprès du Centre médico-chirurgical Saint Damien d'Ambanja, ce lundi.

  • Somalie: conférence de soutien financier à Bruxelles
    AFP, 16/09/2013 15h48
    Une conférence co-organisée par l'Union européenne et le gouvernement somalien s'est ouverte ce lundi à Bruxelles pour mobiliser l'aide financière internationale nécessaire à la reconstruction de la Somalie, après plus de 20 ans de guerre civile.

  • Tirage au sort des barrages du Mondial 2014, ce lundi
    APA, 16/09/2013 15h48
    Le tirage au sort des barrages des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 de football se déroulera ce lundi midi, en heure du Caire (10h GMT), selon une annonce de la Confédération africaine de football (CAF).

  • Burundi: la résidence de l'opposant Rwasa encerclée par la police
    Xinhua, 13/09/2013 16h44
    La résidence de l'ancien candidat de la formation politique « Forces Nationales de Libération» (FNL) à l'élection présidentielle burundaise de 2010, Agathon Rwasa, est encerclée depuis 10 h30 locales par une trentaine de policiers ayant fait irruption chez lui au moment où il tenait une conférence de presse, a rapporté ce vendredi la Radio Publique Africaine (RPA) dans son édition de la mi-journée.

  • Afrique du Sud: fin de la grève dans le bâtiment
    AFP, 13/09/2013 16h43
    Plusieurs dizaines de milliers d'ouvriers du bâtiment ont mis fin à trois semaines de grève en Afrique du Sud après avoir obtenu une augmentation de salaire de 12%, a déclaré vendredi leur syndicat.

  • Somalie: Amnesty dénonce les expulsions des camps de Mogadiscio
    AFP, 13/09/2013 16h43
    Amnesty international a dénoncé ce vendredi l'expulsion de milliers de familles de camps de fortune de la capitale somalienne Mogadiscio, source selon l'organisation de défense des droits de l'homme de nombreuses brutalités.

  • Le Sénégal se propose d'accueillir le siège du Haut conseil des collectivités locales de l'UA
    APA, 13/09/2013 16h42
    Le gouvernement sénégalais s’est proposé d’accueillir le Haut conseil des autorités locales de l’Union africaine (UA), en offrant gratuitement le siège à cette structure recommandée par le 6ème sommet d’Africités tenu en décembre 2012 à Dakar et soutenue par Macky Sall, président de la République du Sénégal, a annoncé ce vendredi, Aminata Touré, Premier ministre du Sénégal.

  • Egypte: explosion à proximité du domicile du ministre de l'intérieur
    APA, 05/09/2013 14h01
    Un véhicule piégé a explosé ce jeudi à proximité du domicile du ministre de l’intérieur égyptien Mohamed Ibrahim au Caire.

  • Afrique du Sud: les leaders des BRICS tiennent une rencontre en prélude au sommet du G20
    APA, 05/09/2013 13h49
    Les dirigeants des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Afrique du Sud, Chine) ont tenu hier mercredi une réunion et planché sur les progrès accomplis depuis la mise en œuvre de la déclaration de Durban lors du sommet du bloc économique tenu il y a quelques mois en Afrique du sud.

  • Togo: deux journalistes togolais portés disparus
    Afriquinfos, 05/09/2013 12h17
    Deux journalistes togolais portés disparus depuis près de 7 jours à Lomé. Emmanuel Vitus Agbénowossi et Roger Adzafo.Ils sont journalistes travaillant essentiellement dans la presse en ligne.Les services locaux de sécurité se sont aussi mis à leur recherche.

  • Libéria : échec de tous les étudiants au test d'admission à l'université
    Afriquinfos, 05/09/2013 12h13
    Près de 25 000 jeunes ont échoué au test d'admission à l'Université du Liberia. C'est la première fois qu'aucun candidat ne réussit ce test.

  • Maurice suspend le recrutement de travailleurs étrangers dans le secteur de la construction
    Xinhua, 05/09/2013 12h07
    Maurice a annoncé hier mercredi la suspension de tout recrutement de travailleurs étrangers dans le secteur de la construction.

  • RCA :le ministère de la Sécurité lance son opération de désarmement
    RFI, 05/09/2013 10h53
    En Centrafrique, le ministère de la Sécurité a lancé hier mercrdi une opération de désarmement des éléments de la Seleka se trouvant à Bangui, la capitale. L'opération, basée sur le volontariat, est menée par la police et les forces de sécurité nationale.

  • Mali: Ibrahim Boubacar Keïta officiellement président ce mercredi
    RFI, 04/09/2013 10h12
    Ibrahim Boubacar Keïta, arrivé en tête du deuxième tour de l’élection présidentielle du 11 août avec plus de 77,6% des voix, devient officiellement ce mercredi 4 septembre le nouveau président du Mali.

  • Le président de transition du Mali remercie Abidjan pour son soutien
    AFP, 04/09/2013 10h10
    Le président malien de transition Dioncounda Traoré, qui doit céder le pouvoir ce mercredi au président élu Ibrahim Boubacar Keïta, a rencontré mardi son homologue ivoirien à Abidjan, son dernier déplacement officiel comme chef de l'Etat intérimaire.

  • Les deux Soudans trouvent un accord sur la poursuite de la circulation du pétrole sud-soudanais via leurs territoires
    Xinhua, 04/09/2013 10h09
    Le président soudanais Omar el-Bachir et son homologue sud-soudanais Salva Kiir Mayardit se sont entendus sur la poursuite de la circulation du pétrole du sud via les territoires soudanais. M. Bachir a déclaré hier mardi que les deux parties avaient également accepté de développer leurs relations pour satisfaire les intérêts communs des deux pays. Pour sa part, M. Kiir a réitéré l’engagement de son pays à ouvrir une nouvelle page avec le Soudan pour appliquer tous les articles de l'accord de coopération conjoint.

  • L'Afrique du Sud frappée par une vague de grèves
    AFP, 03/09/2013 09h56
    Dès grèves affectaient hier lundi 2 septembre 2013, les secteurs de la construction et de l'industrie automobile, tandis que des dizaines de milliers de salariés des stations-service se préparaient à se joindre au mouvement, selon les syndicats et les employeurs.

  • La justice tunisienne condamne deux rappeurs à leur insu
    ATS, 03/09/2013 09h55
    Deux rappeurs tunisiens ont été jugés et condamnés à leur insu par la justice à 21 mois de prison en raison des paroles de leur chanson pendant un concert. Ils ont été reconnus coupables d'outrage à des fonctionnaires, d'atteinte aux bonnes moeurs et de diffamation. Selon leur avocat Me Ghazi Mrabet, il s'agit d'une nouvelle atteinte à la liberté d'expression. Il dénonce des "vices de procédure grossiers", affirmant avoir été informé de l'audience vendredi par les médias et seulement hier lundi par le tribunal d'Hammamet.

  • Côte d'Ivoire: reprise imminente du dialogue politique gouvernement-opposition
    Xinhua, 03/09/2013 09h55
    Le dialogue politique entre le gouvernement ivoirien et l'opposition reprendra de façon imminente, selon des acteurs de l'opposition membres du Cadre permanent de dialogue (CPD). Le leader de Cap Unir pour la démocratie et le développement (CAP UDD), Gervais Coulibaly a affirmé à l'agence Xinhua: "Nous avons été convoqués pour une rencontre vendredi à la Primature sous la conduite du Premier ministre. Nous y allons avec un esprit d'ouverture à la discussion".

  • Togo: l'étudiante Segbe Emefa Edwige élue reine de la beauté 2013
    Xinhua, 02/09/2013 16h12
    Mlle Segbe Emefa Edwige, 19 ans avec 1,76m, étudiante en première année de communication, a été élue Miss-Togo 2013 parmi 20 candidates à la grande finale de la 19e édition de ce concours national de beauté qui s'est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche au Palais des Congrès de Lomé, dans la capitale togolaise.La première dauphine est Adegniadjre Jacqueline 23 ans, 1,82m, étudiante en 3e année de Gestion, Finances et comptabilité, et la deuxième dauphine Camara Mariana Tatiana, 18 ans, 1,69m, étudiante en 2e année de Secrétariat de direction.

  • La fédération marocain de football adopte ses nouveaux statuts
    APA, 02/09/2013 16h00
    La Fédération marocaine de Football (FRMF) a adopté, à la majorité des voix, ses nouveaux statuts qui sont conformes à la nouvelle législation sur le sport. Adoptés lors d'une assemblée générale extraordinaire, tenue à Rabat, ces nouveaux textes, qui comprennent 74 articles répartis sur 10 chapitres, ont pour objectif de se mettre en conformité avec les dispositions de la loi relative à l'éducation physique et aux sports, avec les statuts types des fédérations sportives, ainsi qu'avec les statuts types de la Fédération internationale (FIFA).


  • Cameroun: Aminatou Ahidjo rejoint Biya pour «porter l'image de l'union, de la concorde et de la réconciliation nationales»
    APA, 02/09/2013 15h54
    Aminatou Ahidjo, fille du premier chef de l’Etat camerounais Amadou Ahidjo, vient de justifier son ralliement au successeur de son géniteur, Paul Biya, par le souci de «porter l’image de l’union, de la concorde et de la réconciliation nationales».

  • Bénin : 8 milliards FCFA du FMI pour soutenir le gouvernement dans l'atteinte des OMD
    Xinhua, 02/09/2013 15h47
    Le Fonds Monétaire International (FMI), a accordé, une enveloppe financière de 16,1 million de dollars, soit environ 8. 000. 000. 000 de francs CFA pour soutenir les efforts du gouvernement béninois dans l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

  • Tchad: le Parlement examine les demandes de levée de l'immunité parlementaire de deux députés
    RFI, 02/09/2013 11h44
    Au Tchad, les députés examinent aujourd’hui à huis clos la demande de levée de l’immunité parlementaire de deux députés, dont Saleh Kebzabo. La demande a été introduite par le ministre de la Justice pour mettre à la disposition des autorités judiciaires les deux députés poursuivis dans différentes affaires. Mais, selon les conclusions des deux commissions du Parlement qui ont été chargés de l’étude du dossier, on s’achemine vers un rejet de cette demande. Un dossier gênant, car Saleh Kebzabo est l'un des principaux opposants au régime.

  • Madagascar: le groupe mauricien CIEL textile ouvre une troisième usine
    Xinhua, 02/09/2013 11h38
    Aquarelle Clothing, une entité du groupe mauricien CIEL Textile, va lancer une troisième unité de production en octobre à Antsirabé, la troisième plus grande ville de Madagascar.

  • Afrique du Sud : Nelson Mandela quitte l'hôpital
    Jdk, 02/09/2013 11h06
    L'ancien président sud-africain a quitté l'hôpital et est retourné chez lui dimanche, a déclaré la présidence sud-africaine. Le leader politique anti-Apartheid reste dans un état critique et son état de santé est parfois instable, a affirmé le président sud-africain Jacob Zuma dans un communiqué.

 

Agenda - événements

Kora Awards 2016
Tous les événements